Accueil / ACTUALITE / La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou préside la cérémonie de lancement du projet de verdissement des villes et des villages

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou préside la cérémonie de lancement du projet de verdissement des villes et des villages

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou, présidente de la Fondation Guri Vie Meilleure a présidé hier, à Liboré, la cérémonie de lancement du projet de verdissement des villes et des villages. Cette initiative de la Première Dame vise à accompagner les efforts du gouvernement dans la restauration et la protection de l’environnement. Il faut dire que notre pays est confronté à des chocs climatiques lourds des conséquences sur les conditions de vies des populations.

Aussi, la plupart des villes et villages de notre pays est dépourvue de plantations d’ombrages. Cette cérémonie a enregistré la présence de plusieurs députés nationaux, des membres du gouvernement, des autorités régionales de Tillabéri, des partenaires techniques et financiers et une population venue nombreuse. La cérémonie protocolaire a été marquée par plusieurs discours dont celui du ministre de l’Environnement, de Salubrité Urbaine et de Développement Durable, qui a mis en exergue les efforts multiples du gouvernement dans la préservation et la protection de l’environnement..

Dans son discours de lancement qui a été suivi de la remise de don des vivres, moustiquaires et pagnes, puis la plantation d’arbres dans les concessions du village de Gueriguide Zarma et l’animation culturelle assurée par l’artiste Mali Yaro et les troupes locales, la Première Dame,Hadjia Aissata Issoufou a indiqué, « Comme vous le savez, notre pays, bien que producteur de gaz naturel, de charbon minéral et ensoleillé 12 mois sur 12, continue de dépendre à 80% de la biomasse pour satisfaire ses besoins énergétiques.

 

Le Niger est bien connu pour son climat aride. Le manque de boisement entraine un phénomène de désertification dangereux, aggravée par les effets du changement climatique mais aussi, par des comportements inappropriés induits par des habitudes humaines qui ne sont plus en adéquation avec le potentiel disponible de nos ressources naturelles. Vous comprendrez donc aisément pourquoi notre pays se trouve aujourd’hui dans une situation d’urgence écologique.

C’est pour ces raisons que la fondation GURI Vie Meilleure, dont l’un des axes d’intervention est la restauration et la protection de l’environnement, a totalement repensé sa stratégie de protection de l’environnement et cela passe par un regain d’intérêt pour la plantation d’arbres, la responsabilisation des populations et des familles sur l’importance de les entretenir ».

Pour Hadjia Aissata Issoufou, « La Fondation Guri Vie Meilleure s’emploie à accompagner significativement le Gouvernement dans la mise en œuvre de son programme de boisement des villages intitulé « Un Village, un bois » en ce qu’il met à la disposition des familles des plants fruitiers et forestiers à entretenir. Le choix de ce projet P3V n’est pas fortuit. Comme vous le savez, environ 98% de la population nigérienne pratique la religion musulmane et s’acquitte, conformément aux préceptes de l’islam, des 5 prières par jour.

L’eau des ablutions est généralement perdue inutilement alors que l’on pourrait très bien l’utiliser pour arroser des plants d’arbres. Aussi,le P3V consiste pour chaque ménage à planter et entretenir au moins deux arbres, celui à l’intérieur de la concession par la femme, et celui à l’extérieur par l’homme. L’eau des ablutions peut donc être utilisée pour arroser ces plantes et permettre de jouir plus tard, des nombreux avantages que seule la verdure peut offrir (ombrage, bois de service, compléments alimentaires, pharmacopée etc.). Si chaque maison entretient ne serait-ce que deux arbres, c’est toute la ville ou tout le village qui en bénéficiera assurément ».

Elle a poursuivi son allocution en soulignant que « le P3V Niger, « une famille, deux arbres » est un projet de reboisement intervenant directement au niveau des ménages urbains et ruraux. Il s’intègre parfaitement dans les nouvelles priorités définies par le Président de la République, chef de l’Etat SE Elhadj Issoufou Mahamadou, en matière de politique de reboisement et de lutte contre la désertification et les changements climatiques.

L’aspect novateur du P3V se trouve surtout dans le fait qu’il privilégie une approche réaliste et de valorisation de nos ressources en eau ». Elle a en outre vivement encouragé « toutes les familles, hommes et femmes de la commune rurale de Liboré, à tirer profit des 1000 plants qui leur seront distribués aujourd’hui. Même s’il est vrai que notre pays est reconnu pour ses bonnes pratiques en matière de lutte contre la désertification et la récupération des terres dégradées, nous devons nous tourner vers des solutions plus durables de gestion rationnelle de nos ressources naturelles ».

J’ose espère que cette action qui est lancée aujourd’hui se poursuivra à long terme afin d’inverser la tendance alarmante décriée plus tôt. Nous devons considérer cette opération de plantation d’arbres comme le début d’une activité des plus permanentes. Dans cette perspective, je réitère mon engagement et mon soutien à contribuer à la mise en application efficace de ce projet de verdissement des villes et villages du Niger (P3V). Elle a aussi adressé ses remerciements a tous les partenaires dont le PAC3 qui ont accompagné sa fondation dans la réalisation de cette activité.

Pour sa part, Le Maire de la commune rurale de Libore a prononcé un mot de bienvenue aux invités et remercié la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou pour l’honneur fait à sa commune. Quant au SG A du gouvernorat de la région de Tillaberi, il a salué, au nom du gouverneur de la région de Tillaberi, la première Dame pour tous les efforts fournis en faveur des populations de Tillaberi et pour l’honneur fait à sa région.

Il a fait la genèse des activités réalisées par la région dans le domaine de la protection de l’environnement.

À propos de l'Auteur

Tamtam Info News

À propos Administrateur

2 plusieurs commentaires

  1. PAUVRE PAYS.
    ON N’A PAS FINI DE FAIRE FIRE LA PUB DE CES PETITES DAMES AVEC L’ARGENT DU PEUPLE.

    ALLAH , LUI VOUS VOIE ET CRAIGNEZ SA PUNUTION

  2. Tres belle initiative.en tant k chimiste,elle sait de quoi elle parle.En effet, prenez une ville com tillaberi.la plus chaude des villes africaines est depourvue de verdure dans les rues et concessions.pourtant,chak jour k dieu fait, des camions remplis de bois rentrent bonnement dans la ville au grand dam des agents des eaux et forets.comment kelkin ki n a pas plante un arbre,se donne le luxe d en couper? Je me demande kel travail a effectue la direction des eaux et forets de cette ville de l independance a nos jours.kel vision de la premiere dame! decidement, tel epoux tel femme!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.