Home ACTUALITE La République du Niger est un Etat unitaire : l’impunité prend des proportions de plus en plus inquiétantes.
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 16 août 2021

La République du Niger est un Etat unitaire : l’impunité prend des proportions de plus en plus inquiétantes.

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

La République de Niger est un Etat unitaire. Elle est une et indivisible, démocratique et sociale ainsi dispose la constitution (alinéa 1er de l’article 3). Quant à l’alinéa 3 de l’article 4 de la constitution que le peuple nigérien  a, souverainement, votée, il dit que dans l’exercice du pouvoir, le régionalisme et l’ethnocentrisme sont punis par la loi.

Cependant, nonobstant ces dispositions pertinentes de notre loi fondamentale, des individus, car il faut les qualifier ainsi d’autant plus qu’aucune personnalité digne ne saurait verser dans des agissements dont les conséquences négatives sont certaines sur l’unité nationale et la cohésion sociale. En effet, quatre (4) éléments – audios, circulant sur les réseaux sociaux, attribués à des individus qui semblent être clairement identifiés, défient, à travers leurs contenus, les dispositions de la constitution et de la loi N°2019 – 33 du 03 juin 2019 portant répression de la cybercriminalité au Niger suivant laquelle plusieurs acteurs politiques et de la société civile ont été interpellés et poursuivis devant la justice.

Ces éléments audios doivent être la goutte d’eau qui fait déborder le vase afin que les autorités compétentes puissent agir sans état d’âme et pour le seul intérêt du Niger et de son peuple pour préserver l’unité nationale et la cohésion sociale qui font l’objet d’incessants assauts qui risquent, si l’on ne prend garde, de les entamer.

Dans le premier élément, c’est un ressortissant de Maradi qui se plaint de la marginalisation des cadres de sa Région qui seraient lésés lors des nominations aux postes de responsabilité.

En mettant en avant sa Région, il oublie qu’il ya plus de 20 millions de Nigériens en provenance de toutes les Régions et de la diaspora qui aspirent tous à des nominations pour des postes ne dépassant guerre le millier.

Le second élément, ce sont des ressortissants de Tahoua qui se gargarisent d’avoir amené le Président Bazoum au pouvoir et que par conséquent seuls les ressortissants de leur Région doivent occuper les grands postes de responsabilité dans ce pays.

En agissant ainsi, ils oublient que le Président de la République a été élu par le peuple nigérien et qu’il a juré sur le Saint Coran de travailler sans relâche au bonheur de ce peuple. Nulle part ailleurs, il n’a signé de contrat pour privilégier une région par rapport à une autre.

Le troisième élément ; le plus grave à notre avis, c’est une invite contre l’autorité de l’Etat. Un individu que certains internautes ont vite fait de présenté comme étant une personnalité politique de premier plan (dans quel but ?) a accusé l’Et du Niger et certains responsables d’une Région bien déterminée d’armer des miliciens à « peaux rouges » qu’il appelle les motards pour exterminer une ethnie tout entière.

Au-delà de son caractère extrêmement violent cet audio mérite toute l’attention requise du pouvoir public, pour dénicher l’auteur des propos et le traduire devant la justice.

Le quatrième élément, ce sont des insultes et injures d’une rare violence proférées contre le président du MNSD Nassara, président de l’Assemblée Nationale à la suite du renouvellement de la structure régionale du parti.

Des militants mécontents et frustrés se sont donnés à cœur joie pour fustiger leur président accusé de tous les péchés d’Israël.

A Tamtaminfo nous condamnons ce genre d’agissement et les attaques contre les fondements de notre République et de notre unité nationale. C’est d’ailleurs pourquoi nous exhortons le pouvoir public à agir pendant qu’il est encore temps.

Par Namalka Bozari (Contributeur Web) Tamtam Info News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Opération Ba Sani Ba Sabo au ministère de l’équipement Un consultant voit son contrat résilié

Le ministre de l’équipement a refusé de renouveler le contrat d’un consultant …