Home ACTUALITE La section USN/France refuse la compromission, NON AU CONIF-GATE !

La section USN/France refuse la compromission, NON AU CONIF-GATE !

Le comité exécutif de l’UESNF(section USN en France),unique organisation représentative des étudiants Nigériens de France est obligée de réagir face à la politisation du CONIF(conseil des Nigériens de France) qui se voulait une organisation « apolitique » dans les textes et pourtant ce n’est pas le cas !


Tenez-vous bien beaucoup de membres du comité directeur du CONIF sont des politiciens qui se cachent derrière cette organisation qui voulait à la base fédérer toutes les associations Nigériennes de France en jouant le rôle d’une société civile.

En effet, beaucoup des membres du Comité Directeur du CONIF sont des politiciens avérés du PNDS(Parti Nigérien pour la démocratie et le socialisme, parti au pouvoir) dont notamment le 1er vice-président Aboubakar K. LALO(à droite sur la photo) ayant organisé un meeting politique à Lyon le 06 novembre 2016 pour accueillir le président du comité exécutif dudit parti.

En tout état de cause, nous prenons nos responsabilités pour attirer l’attention de la communauté nationale et internationale sur les risques d’une division de la diaspora Nigérienne de France.

Nous avons sans cesse œuvré pour l’unité de la diaspora contrairement au CONIF qui, par inculture associative et syndicale après avoir travesti les textes de leur organisation a essayé dernièrement de vouloir jouer le rôle de l’union des scolaires Nigériens.

Ils ont échoué lamentablement après avoir été débouté par le comité directeur de l’USN et ensuite par l’ambassade du Niger en France qui les a rappelé qu’aucune autre structure en dehors de l’UESNF ne peut représenter les étudiants Nigériens de France !

Cette année 211 nouveaux étudiants Nigériens sont venus faire leurs études en France, l’UESNF en partenariat avec l’ANRF(association des Nigériens résidents en France) ont accueilli et hébergé 30 nouveaux étudiants avec une liste vérifiable auprès de l’ambassade du Niger en France et Campus France pendant que le CONIF prétend avoir accueilli 281 étudiants c’est-à-dire 133.17% des étudiants !

Nous avons pu satisfaire toutes les demandes d’aide pour héberger temporairement les camarades le temps qu’ils obtiennent leur logement pendant que certains camarades ont été abandonnés sans scrupule par le CONIF qui ne prenaient même pas la peine de décrocher aux appels téléphoniques de ces étudiant(e)s en détresse qu’ils ont promis d’héberger.

Nous pouvons citer le cas d’une camarade dont nous préférons garder l’anonymat qui a été abandonnée à l’aéroport de Lyon pendant que Adam Oumarou(président du CONIF habitant à Paris) et Boubé Yacouba Salifou (vice-président de l’expertise du CONIF habitant à Rennes) lui ont assuré de l’accueillir à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry ,les concernés ne daignaient même pas décrocher aux appels téléphoniques de cette dernière traumatisée par l’accueil qui lui a été réservé, heureusement qu’elle a pu contacter un camarade pour la tirer d’affaire, Campus France Niger est au courant de ce déboire du CONIF.

Nous alertons les étudiants à plus de vigilance sur les mensonges que le CONIF diffuse et de vérifier à l’avenir leurs informations !

L’UESNF attire l’attention de la communauté nationale et internationale sur le spectre de division de la diaspora Nigérienne de France qui plane et dont le CONIF reste et demeure le principal artisan !

Nous profitons de l’occasion pour condamner la politisation à outrance du CONIF qui ne peut plus jouer le rôle d’une société civile des Nigériens de France!

Enfin, l’UESNF condamne avec énergie le retard de paiement de nos allocations de bourse malgré le fait que l’ANAB nous a informé par correspondance que les arriérés de bourses auraient dû être payées le 17 mars !

L’USN Résiste !

La Section France de l’Union des Scolaires Nigériens refuse la compromission, non au CONIF-Gate !
Ampliations :

-Ambassade du Niger en France

-CD/USN

-CAB/ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation

-CAB/PRN

[author ]YAYE HAROUNA Abdoul Latif Président de l’UESNF (union des étudiants et stagiaires Nigériens de France) Elu au conseil d’administration de l’université Claude Bernard Lyon 1 [/author]

10 Comments

  1. Tout le monde sait que seule l’UESNF défend les intérêts des étudiants, ils ont organisé la 1ère manifestation des Nigériens de France à l’ambassade et ils ont sauvé plusieurs bourses des étudiants,l’uesnf est aussi la section USN France.
    Dans les textes du conif , aucun passage ne mentionne les étudiants ce n’est pas leur priorité à part le PNDS Taraya.
    Désormais tout le monde sait pour qui roule le CONIF, une association contrôlée par le PNDS.
    Quelle honte pour le conif!

  2. Pour avoir travaillé avec Adam et son proche entourage, je peux témoigner de l’honnêteté de l’équipe du CoNiF. L’abnégation et le dévouement d’Adam est indéniable. Il a consacré nuit et jour pour l’association et la diaspora au point de négliger son avenir. Quelle ingratitude de la part de l’auteur de cet article. Pourquoi se poser en rival? Quel intérêt pour le pays? A ma connaissance, il n’est pas interdit à un militant politique d’appartenir à une association. Celle-ci est peut-être le lieu le mieux approprié pour que des personnes qui ne se parleraient pas dans le domaine du politique si ce n’est pour se critiquer, peuvent, dans le cadre associatif, penser et agir ensemble. Vu l’état dans lequel se trouve le Niger, mieux vaut rassembler ce qui est épars et travailler à l’unité. Cessez vos querelles de chapelles ou de mosquées comme vous voudrez. Vous devez bien avoir des points d’accord. Ceux-ci peuvent être mis en valeur à condition que ce qui divise ne vous aveugle pas. C’est juste une question de volonté d’avancer pour le bien du Niger et de l’humanité. Papito

  3. Que cherchez-vous? Pourquoi vous posez en rival du CoNiF? Dans une association, il y a des gens qui appartiennent à des partis, parfois même opposés en politique. Des gens qui ne pourraient se parler en restant dans le domaine politique, peuvent agir et échanger dans un cadre plus ouvert que peut représenter une association. Cessez vos querelles de chapelles ou de mosquées, comme vous voulez. Je connais personnellement Adam et quelques autres, certes peut-être un peu moins. Je peux confirmer l’absolue abnégation d’Adam que j’ai vu se déplacer à ses frais, ne pas dormir et consacrer tout son temps au CoNiF alors qu’il n’a pas de travail. Il est honnête et justement ne souhaite pas être instrumentalisé politiquement, je peux en témoigner. Quant à son entourage, je les ai vus à l’œuvre et ai échangé souvent avec eux. J’ai eu à travailler également avec eux. Ils sont motivés et souhaitent réveiller la diaspora pour de bonnes causes humanitaires et d’entraide. Alors, aidez-vous les uns les autres, sinon le Niger restera dans le marasme qu’il connaît. Vous devez bien avoir des points d’accord, non? Rassemblez ce qui est épars et transformez des défauts en qualités, pour cela, parlez-vous avec une volonté d’union, de quelque bord que vous soyez.

  4. Bonjour à tous,

    Je me sens le devoir de réagir à la lecture de cette article. Je n’ai pas toutes les informations et mon commentaire ne vise ni à démentir ni à confirmer ce qui a été dit. Mais je connais personnellement ( mais exclusivement dans le cadre des activités du CONIF) Adam Oumarou et c’est quelqu’un de très motivé, et avec le CONIF il fait beaucoup. Pour ce qui est de l’accueil des nouveau j’ai eu à travailler avec lui et avec d’autres associations et je peux vous dire que ce n’est pas facile; donc soyez juste envers ces gens quand pour un accueil raté ils ont pu en réussir plusieurs.

    Du reste si le CONIF est apolitique, rien n’empêche au membre du CONIF de faire de la politique tant qu’ils agissent en leur propre nom et non en celui du CONIF. DU moment leur activité politique n’interfère pas avec le bon fonctionnement du CONIF libre à eux.

    1. Bonjour frère ,
      On ne peut être un membre de l’organe exécutif et faire de la politique !
      Hélas, ils sont nombreux à être du PNDS parmi les membres du comité directeur du CONIF en dehors de leur vice-président qui a organisé un meeting politique, on peut citer l’ancien SG du CONIF et pleins d’autres.
      Nous le savons et nous l’avons pas encore communiqué, en France tout finit par se savoir.
      En tant que compatriote oeuvrant pour une synergie d’action et pour l’unité ces personnes doivent démissionner car ils ne peuvent plus représenter les Nigériens de France en jouant le rôle d’une société civile !
      Quant au chiffre de 281 étudiants accueillis par le Conif tout le monde a vu cette fausse information sans réagir !
      A bon entendeur, Salut !

      1. Pauvre Niger,
        et vous vous dites intellectuels ?
        On peut être d’un parti politique et membre d’une association tel que le CoNif du moment que les statuts le permettent …
        Et que dire des membres du CD militants Loumana ?
        Il faut arrêté de vous branler les Nigériens de France mettez vous au travail pour votre Pays qui est denier de la planète…
        Nigériens de France, actif d’une association …. la quelle ? et qu’avez vous fais concrètement pour votre Pays ? Vous êtes actif dans quelle domaine, la calomnie ?
        C’est honteux de voir des Nigériens soit disant de France se comporter comme tel vous ne mériter pas d’être Nigériens … Par ce genre d’articles et commentaires vous cherchez quoi détruire le conif ?
        Détruire le travail mis en place pour juste aider des Nigériens de France ?
        Continuez et Bravo … et après vous vous dites musulmans, avec un large sourire en face des membres du CD CoNiF, vous êtes démasqués…
        Vous agissez toujours dans l’ombre…

  5. Division….. Division…. Division ….. Quand le virus est exporté jusqu’à la bas la même dans la diaspora…….

    Quand les autres se soudent comme un tronc….

    Déchirant….

    N’est ce pas la raison d’être du Nigérien se disant intellectuel : Rien Niger

  6. Conseil à mes jeunes frères. Ne vous diviser pas pour rien. Je sais que le champion de la division des nigeriens vit avec vous il ne manquera certainement pas de vous approcher. Faites très attention. Défendez vos droits c’est tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Nécrologie : Maman ABOU de la NIN n’est plus !

Mamane Abou, PDG de la Nouvelle Imprimerie du Niger et directeur de publication du journal…