Accueil / ACTUALITE / La seule alternative à la défaillance notoire de la NIGELEC, c’est la libération du secteur électricité, l’incitation à l’émergence de l’énergie solaire…indique Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI

La seule alternative à la défaillance notoire de la NIGELEC, c’est la libération du secteur électricité, l’incitation à l’émergence de l’énergie solaire…indique Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI

La seule alternative à la défaillance notoire de la NIGELEC, c’est la libération du secteur électricité, l’incitation à l’émergence de l’énergie solaire, à défaut d’ouvrir le capital de la NIGELEC à d’autres privés et certaines compétences en matière de gestion des entreprises privées ou publiques.

En effet, le bricolage de la NIGELEC ne fait que régresser la croissance économique et nous maintenir encore dernier au classement de l’indice du développement humain des Nations Unies. Comme à son habitude, il semblerait que la NIGELEC a encore interrompu la distribution de l’énergie électrique sans préavis, sur toutes les capitales des régions du pays, à l’instant où je rédige ce post !

L ‘augmentation de la vente de l’énergie électrique ne se justifie pas sur le plan économique.

Il serait plus souhaitable de libérer le secteur, favoriser la concurrence loyale, prendre des mesures d’économie sociales tendant à inciter les entreprises nationales à pratiquer des prix des produits de première nécessité accessibles aux nigériens moyens.

Ainsi donc la consommation de produits nationaux rendront le peu d’entreprises qui nous restent, plus compétitives et plus créatrices de richesse , de l’emploi et plus pourvoyeuses des ressources fiscales, ce qui permettra une acceptable traversée de cette conjoncture économique internationale .

C’est plus productif que la pression fiscale incontrôlée d’une part et d’autre part de continuer à tendre la main à des institutions financières internationales qui nous imposent des mesures pyromanes. La Nigelec est vraiment une source des problèmes et non source de solutions .

Il faudrait d’abord assainir la gestion de la NIGELEC avant de lui octroyer toutes formes des avantages. Le système de facturation de la NIGELEC est plein d’inperfecion , c’est un système douteux qui reflète pas la réalité de la consommation des abonnés. La même remarque sur la facturation, est aussi valable pour l’autre société de la distribution de l’eau potable , la SEEN, bien que privatisée, les repreneurs narguent les consommateurs.

Une société comme la SEEN manque de service de contentieux, les releveurs inventent des mètres cubes de consommation, sans aucune sanction. Les repreneurs se croient en terre conquise. Le ministère de tutelle n’exerce aucun contrôle du cahier des charges.

Un audit des deux sociétés chargées de la distribution du courant électrique et de l’eau potable s’avère très nécessaire.

A bon entendeur salut !

À propos de l'Auteur

Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI

À propos Administrateur

25 plusieurs commentaires

  1. Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

    L ‘ideal serait de nationaliser toutes ses sociétés prestataires de services publics . Mais malheureusement, l’État ne place pas les hommes ou les femmes qu’ il faut à la tête des dites sociétés d’où ce cri de désespoir à la privatisation.
    Quand on observe l’investissement fait par la NIGELEC au rond point de la justice au moment où cette dernière est difficulté financière, il y a de quoi crier au désespoir , à la mauvaise gestion.
    En principe de gestion il n’y a pas de sentiment !

  2. ATTENTION ….ATTENTION…..ATTENTION…….
    PRIVATISER LA NIGELEC EST LA PIRE DES CATASTROPHES QUI PUISSENT ARRIVER AU NIGER……AU LIEU DE PENSER A PRIVATISER NOTRE ENERGIE AUTANT S ATTELER A TROUVER D AUTRES SOURCES QUI NOUS SONT D AILLEURS A NOTRE DISPOSITION…..EN TOUT CAS IL NE FAUT EN AUCUN CAS PENSER A PRIVATISER NOTRE NIGELEC…….NOUS AVONS NOTRE URANIUM …ALORS CHERCHONS DES PARTENAIRES POUR AVOIR LA TECHNOLOGIE……..NOUS AVONS NOTRE CHARBON ALORS NOUS DEVONS RENFORCER LA CAPACITE DE LA SONICHAR TOUT EN PENSANT COMMENT REALISER NOTRE SALKADAMNA………NOUS DU GAZ EN ABONDANCE……..ALORS OU SONT NOS TECHNICIENS??????

    QUANT AU SOLAIRE J EN SUIS CONTRE……MAIS CEPENDANT ON PEUT INSTALLER DES PANEAUX DANS LA LIMITE D ACCEPTABLE SANS ALLER JUSQU A TROP RAPPROCHER LE SOLEIL DE NOTRE PAYS AU POINT DE L EMBRASER.

  3. Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

    Nous avons suivi avec grande admiration la déclaration de l’UDSN /TALAKA :
    « Le gouvernement doit dialoguer avec la jeunesse, bien communiquer avec elle » a déclaré le Président de l’UDSN/TALAKA. Pour le Président Issoufou Assoumane , toutes les sociétés chargées des services publics doivent être gérées par l’État, autrement dit il faudrait les nationaliser en vue de permettre à l’ État d’assumer ses missions régaliennes de services publics.
    La CEDEAO doit accélérer le processus de la création de notre propre monnaie commune africaine afin de briser la chaîne d’exploitation neo-coloniale. Les donneurs de leçons, les occidentaux et les dirigeants africains doivent revoir leurs copies. L ‘ Afrique a été victime des pillages de ses ressources et des vols de ses devises avec la complicité de certains africains bourgeois compradores locaux qui déposent l’argent volé dans les banques étrangères.
    Le credo du parti TALAKA , c’est servir le peuple et non se servir .
    En résumé , entre autres, c’est ce que nous retenons de la déclaration du parti progressiste UDSN/ TALAKA du Grand frère Issoufou Assoumane.
    Ce langage de vérité, nous rappelle le bon vieux temps de l’UDN /SAWABA de Djibo BAKARY, dont Issoufou Assoumane était un des cadres très engagés de haut niveau .

  4. Amadou Abdou Kounou

    Ce texte contient la contradiction de son argument principal.

    -D’abord je crois que le secteur est déjà « libéré » depuis quelques mois déjà.

    -Ouvrir la capital de Nigelec aux privés,ensuite, c’est courir le risque de faire une autre SEEN, le Privé Nigérien manquant de compétences en matière de secteurs à caractère industriel et stratégique ( très faible marge), trop préoccupé à faire de l’argent rapide (j’achète, je vends et j’empoche ma marge).

    Faut -il rappeler que la SNE résultait d’une d’une scission de la Nigelec?

    Ces expériences n’ont pas été concluantes.

    L’Energie ( Electricité, Gaz, Hydrocarbures) et L’Eau sont des secteurs stratégiques dont le Niger a perdu la bataille,parce qu’il est géré au quotidien, sans véritables ambitions, ni vision.

    Le problème de la Nigelec n’est pas seulement sa gouvernance qui laisse à désirer. Elle passe son temps, depuis la fin des années 90, à corriger les erreurs alimentaires du Politique au lieu de répondre aux défis techniques, technologiques de son développement pour remplir sa mission: satisfaire le besoin du Nigérien en énergie au meilleur coût.

    Cette mission est impossible à réaliser par un privé, guidé uniquement par la rentabilité de son investissement, sauf s’il est le bras armé d’un état « ami ».

    Mais je rappelle qu’un état n’a pas d’ami… Si la France désirait nous asservir totalement demain, comme elle l’a fait hier,il lui suffirait de mettre un puissant somnifère dans notre eau. Pas un coup de feu ne serait tiré!

    IBK a le mérite de soulever le débat, nous devons lui en être gré.

    Mais le véritable problème reste le mode de gouvernement et de gouvernance, le Niger trop préoccupé à mendier, ne se projette pas à 50 ou 100 ans de manière prospective.

    • Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

      Face à la défaillance de la Nigelec et de la SEEN, nous sommes finalement devant un dilemme. Avec la SEEN l’expérience n’est pas concluante, avec la NIGELEC société d’État c’est encore décevant.
      Peut-être en lassant un appel d’offre à candidature pour diriger nos sociétés d’État, le problème de mauvaise gestion serait résolu si il est un fixé un taux d’objectifs à atteindre par le DG recruté,à défaut d’atteindre les objectifs, il sera remercié.

  5. Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

    To kaji ! Hazan sara a na du bi baki gatari !
    Dans un tel débat, il faut éviter les insultes, les paroles provocatrices, ce qui importe, c’est de dire poliment et clairement ce que l’ont pense.
    Le but de nos posts , c’est de susciter des débats constructifs et non des langages creux .
    Nous remercions tous ceux qui ont contribué. À la prochaine fois incha Allah !

  6. Dans Massani Arewa

    Quand les gens prennent leur temps pour nous livrer des bonnes réflexions d’intérêt général, pardon, si vous n’avez rien à proposer, respectez les au moins .La remarque de Gaskia Tafi Fi Kobo n’a rien de constructif, cela veut dire qu’il n’a rien compris de ce genres de débats sur Facebook qui se fait à partir des petits claviers des téléphones portables ou les petites cookies importent peu, ce n’est pas un concours de la rédaction, c’est un débat d’idée.

  7. Gaskia Tafi Kobo, soyez courtois, nous sommes sur un débat d’idée. Si vous n’avez rien à proposer, le bon sens , la bonne éducation, voudraient que vous soyez respectueux à l’égard des gens.
    C’est comme si vous dîtes que tous ceux qui ont contribué à débattre de la problématique posée par KADO n’ont rien compris. Soyez sérieux monsieur , ici nous débattons des problèmes sérieux si vous êtes complexé alors taisez vous au lieu de raconter des âneries. Si vous comprenez rien du débat demandez aux autres de vous,expliquer de quoi on parle ici, dans un langage accessible à tous. Nous ne sommes pas à l’académie de la philosophie.

  8. GASKIYA TA FI FI KOBO

    Texte totalement décousu, tel une dissertation d’un lycéen. Tenez:
    « L’augmentation de la vente de l’énergie électrique ne se justifie pas sur le plan économique » que veut dire l’auteur? Veut-il dire du prix de vente?
    « C’est plus productif que la pression fiscale incontrôlée d’une part et d’autre part de continuer à tendre la main à des institutions financières internationales qui nous imposent des mesures pyromanes ». Que veut-il dire?

    Quand on s’engage à écrire pour le public on ne lui sert pas du n’importe quoi. On soigne la présentation et ce n’est pas aussi une honte de se faire assister par un ami ou un voisin avant de publier.

    • Pourtant le débat qui s’en est suivi sur Facebook et tam-tam-tamsinfo montre bien que le post Facebook a été bien compris par les internautes.
      Ce qui importe dans ce genre de débat, c’est l’idée et les propositions que propose l’auteur.
      Le problème de certains nigériens, ils ne proposent rien , tout ce qu’ils savent, c’est dénigrer ce que l’autre fait. Moi je trouve ce post très clair et bien rédigé, n »en déplaise à certains complexés, incapables de proposer mais prêts à détruire. Vous aurez dû nous proposer un manuel de procédure pour écrire sur net puisque vous semblez être un savant et donneur de leçons. C’est vraiment triste monsieur Gaskia Gobo ou que sais- Je ? Soyez courtois à l’égard des gens, cela prouve qu’on a reçu une bonne éducation.

  9. Le solaire, c’est gratuit et propre ; l’énergie du futur. Le fossile a montré ses limites et a exposé le monde à tous les dangers ! Ce qui manque à ce pays, c’est le chauvinisme, un leader clairvoyant et compétent. Avec 19 millions de personnes sur plus d’un million de km2, on ne devrait pas être pauvres. Juste un sursaut après avoir extirpé l’ivraie de la bonne graine. Qu’on laisse les gens de bonne volonté et les compétences travailler et vous verrez ! Malheureusement, la médiocrité a envahi tous les placards et tous les compartiments de la nation

  10. Nous Nigeriens, nous parlons toujours des memes problèmes et nous sommes incapables de prendre nos responsabilités. Le détournement est installé même au sein des familles et on applique toujours l’impunité. La recherche des gains faciles est bien positionné dans l’esprit du Nigerien.

  11. Si nous sommes incapables de nous ressaisir vendons ces entreprise aux autres.
    En effet la situation ne peut plus durer.

  12. C’est bien triste pour nous travailleurs de l’Etat mais que faire ?
    1. Que faire si nous n’avons aucun patriotisme économique ?
    2. Que faire Si nous sommes incapables de travailler dans l’intérêt d’une nation qui nous donne un salaire chaque mois ?
    3. Que faire si nous sommes incapables de comprendre que notre religion (ALLAH) nous interdit de prendre un salaire sans travailler honnêtement au profit de notre pays ?
    4. Que faire si nous sommes incapables de penser à tous ces nigériens qui vivent dans la misère tandis que nous, nous attendons crânement nos salaires à chaque fin de mois ?
    5. Que faire si nous sommes incapables d’aimer notre pays ?
    6. Que faire si nous sommes incapables de défendre nos intérêts supérieurs de notre pays ?
    Une question et une seule : pourquoi les autres pays ont des administrations et des entreprises d’Etat qui marchent et nous pas ?

  13. Malheureusement la Nigelec est comme toutes nos sociétés d’Etat (SONIDEP, CAIMAN, NIGER TELECOM….)
    Les travailleurs ayant leur salaire garanti, ils dorment sur leurs lauriers.
    Et l’Etat s’endette au nom de tous les citoyens pour engraisser quelques individus.
    Et l’Etat ne peut rien faire face à la multitude de syndicats qui sont prêts à tout pour sauver leurs seuls intérêts égoïstes.
    A toute tentative pour redresser la barre les syndicats prennent à témoin l’opinion publique nationale et internationale.
    Et le pouvoir panique et recule.
    Et le Niger tourne en rond.

  14. Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

    C’est vraiment triste ! Je pense que c’est fait à des fins de la privatisation à des étrangers, il appartient aux privés nigériens de s’imposer. Ils se devraient de rentrer dans le capital de la NIGELEC. Voyez avec la reprise de la SEEN par les privés à majorité français, nous ne sommes pas sortis de l’auberge !
    Les clients de la SEEN regrettent la SNE .
    Une réflexion approfondie doit être engagée pour trouver la bonne voie . Il y a vraiment des zones d’ombres dans cette affaire de gestion de ces sociétés chargées des services publics.

  15. en tout cas la privatisation peut être une solution à court terme car tout le monde sait à quel point dans les administrations publiques, ça ne travaille pas du tout….ce n’est ni un secret pour personne….

    d’ailleurs l’article de la nigelec en début de cette semaine pour justifier le choix incompétent lié à la centrale diesel nous montre à quel point ces gens la ne sont pas du tout sérieux…ils ont dis, je cite, que seulement 0.5% de la production mondiale est couvert par le solaire aujourd’hui…et donc pour eux, le Niger n’a aucun intérêt de s’aligner dans l’investissement de l’énergie solaire mais quel raisonnement insensé et con surtout mais il faut que la nigelec sache que ce monde entier n’a pas les mêmes problèmes que le Niger car dans aucun pays de ce monde, on reste sans électricité pendant des jours (je dis bien, le pays entier…) et puis ce taux de 0.5% est largement dépassé, tout le monde va vers le solaire, la France, l’Allemagne, Maroc, Senegal, Burkina Faso etc….

    tiens pour votre information, la nigelec (danger publique), l’Allemagne couvre actuellement avec le solaire, plus de 10% de sa consommation d’électricité et ce pourcentage augmente tous les ans, dans 10ans, il couvriront peut être plus de 50% de leur consommation, et dire que l’Allemagne n’a le soleil que 50 jours au maximum sur 365 jours de l’année…..mais nous, Niger, nous avons le soleil 365/365 le long de l’année et vous allez venir nous donner des justifications sans aucun fondements, respectez nous au moins….c’est ce genre de justifications qui ont bloqué Abdou Moumouni, un grand promoteur de l’énergie solaire à l’époque qui voulait à tout prix que le Niger investisse dans le solaire mais hélas et l’histoire aujourd’hui lui donne raison car même les pays qui n’ont pas le soleil se sont lancé dans ça…..pauvre de nous…

    il faut que le nigériens en générale comprenne quelque chose, quand on investit sur un projet, il faut toujours faire de la prévision (sur le long terme) mais si nous nous limitons toujours au résultat toute de suite, nous n’allons jamais réaliser des grandes choses…. vous croyez que l’avion a decolé une fois au premier essaie????

    Abdou Moumouni a tout fait pour que le Niger investisse dans le solaire mais les dirigeants à l’époque voulait un résultat illico presto (à l’instant), hors c’est impossible, si le Niger avait investi à l’époque dans le solaire, ce serait cette generation actuelle qui serait en train de profiter aujourd’hui mais au lieu de ça nous souffrons et nous mourrons à cause de ce problème d’énergie et le plus embêtant, ce que ce problème persiste et aucune solution à l’horizon, que des beaux discours (kandaji, sakaldama repoussés une fois de plus pour 2026 ou 2030 alors qu’on nous a dit fin de premier mandat…et que sais je encore????)

  16. Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

    C’est vrai qu’ il est actionnaire, les français sont majoritaires, c’est ça le problème, mais vous conviendrez avec moi que les services publics sensés être fournis par la NIGELEC et la SEEN sont médiocres, du fait de manque de contrôles de l’exécution des cahiers des charges par les ministères de tutelle des dites sociétés. Donc à défaut d’assainir la gestion de ces deux sociétés, il serait souhaitable de libérer les dits secteurs , favoriser la concurrence loyale, avec un contrôle rigoureux des services, peut-être nous aurons des services de qualité.

  17. je sais que tchiana est actionnaire dans la seen

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*