Home ACTUALITE La situation en Guinée et en Côte d’Ivoire, un grand revers pour la CEDEAO…

La situation en Guinée et en Côte d’Ivoire, un grand revers pour la CEDEAO…

Les dirigeants africains  se devraient de prendre leur responsabilité face à l’histoire,  faute de  quoi , en vertu de la géopolitique et de la géostrategie, les néo-imperialistes et les néocolonialistes, risqueraient de rendre certains pays africains ingouvernables avec la complicité de certains responsables politiques africains inconscients des enjeux qui se dessinent à l’horizon.

La CEDEAO se devrait de se  ressaisir afin d’éviter à la sous-région ouest-africaine d’être enflammée par les crises sociopolitiques créées de toutes pièces par les pyromanes extérieurs et leurs complices locaux africains.

Ce qui se passe actuellement en Côte d’Ivoire et en Guinée Conakry  est un grand revers pour la CEDEAO. Ces tristes évènements doivent interpeller la conscience de tous les africains soucieux du devenir du continent africain.

La CEDEAO aurait dû anticiper depuis longtemps, en vue de prévenir les crises préélectorales et postélectorales au lieu de s’attarder à mettre les bâtons  entre les pieds des jeunes officiers patriotes maliens qui ont pris leur responsabilité  en évitant à leur pays le bain du sang.

Il n’est jamais trop tard pour mieux faire, la CEDEAO se devrait de s’investir pour faire  arrêter ces massacres des vies humaines en Côte d’Ivoire et en Guinée Conakry, en vue de créer les conditions nécessaires pour permettre l’institution des gouvernements civils de transition démocratique dans les deux pays . C’est la seule issue honorable qui permettrait d’arrêter la dérive dictatoriale qui est en train de gangrèner la sous-région ouest-africaine et qui risquerait de contaminer  les autres pays qui sont en train de préparer les élections générales constitutionnelles.

L’ONU, l’Union Africaine, la CEDEAO se devraient de faire  prendre des dispositions diligentes, utiles , afin d’arrêter ces derives regrettables aux coûts sociaux très élevés.

C’est l’Afrique qui gagne et qui progresse !

Par Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le terrorisme est le plus grand ennemi de notre religion a déclaré le Président Issoufou Mahamadou

Le Tchadien Hissène Brahim Taha, a été nommé nouveau Secrétaire général de l’Organisation …