Accueil / ACTUALITE / Lancement du Programme Compact au Niger : Ensemble nous pouvons réduire la pauvreté par la croissance économique ! »

Lancement du Programme Compact au Niger : Ensemble nous pouvons réduire la pauvreté par la croissance économique ! »

La cérémonie du lancement du Programme Compact au Niger a eu lieu, ce jour, dimanche, 5 août 2018, à Margou dans la région de Dosso.  Cette importante cérémonie a été présidée par le Président de la République, Chef de l’État,  Issoufou Mahamadou, en présence du Président de l’Assemblée nationale, du Premier ministre par intérim, du Haut représentant du PRN, du Directeur du cabinet du PRN, PCA du MCA Niger, de la Vice Presidente du MCC à Washington, de l’Ambassadeur des USA au Niger, des présidents des institutions de la République, des députés nationaux, des membres du gouvernement, des ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques, des partenaires techniques et financiers, du Directeur Général du MCA, de la vice présidente du MCC, des autorités administratives régionales de Dosso, des chefs traditionnels et de plusieurs cadres et experts des ministères sectoriels partenaires de la mise en œuvre du MCA au Niger et de plusieurs autres personnalités.

La mobilisation a été impressionnante et les organisateurs (Commissariat à l’organisation des Grands Evènements et le groupe tamtaminfo main dans la main) ont été à la hauteur d’un tel évènement. Tout le monde a été émerveillé par le savoir faire de cette parfaite organisation.

Sous le slogan Réduire la pauvreté par la croissance économique, la cérémonie de lancement a été marquée par l’allocution de bienvenue du gouverneur de la région de Dosso, celle du directeur général du MCA Niger, puis les allocutions des représentants de bailleurs de fonds dont notamment celle de la vice présidente de MCC, de l’ambassadeur des USA au Niger, et en fin le discours de lancement prononcé par le Ministre Directeur de cabinet du PRN, PCA du MCA au Niger. L’animation a été assurée par la troupe Sogha, le tout dans un décor majestueux.

Pour le Président du Conseil d’Administration du MCA Niger, le Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, « Le Niger et les Etats-Unis célèbrent ce jour le lancement officiel du Programme Compact du Niger, un programme de 437 millions de dollars soit 250 milliards de francs CFA environ, entièrement financé grâce un don du Gouvernement Américain, à travers son institution dénommée Millenium Challenge Corporation(MCC) et qui vise la réduction de la pauvreté à travers la croissance économique.

La Millennium Challenge Corporation (MCC) est une initiative de l’Administration américaine qui consiste en un partenariat avec les pays qui ont réalisé une certaine performance dans les trois domaines suivants ː

  • La bonne gouvernancedans la gestion des affaires publiques,
  • La création d’un environnement favorable à l’initiative privée,
  • et l’engagement de l’Etat à faire des investissements conséquents dans le secteur social.

L’approbation de ce don, d’un montant colossal, récompense donc les efforts et les progrès accompli par le Niger en matière de gouvernance politique économique et sociale.

Le mérite revient en priorité à son Excellence Issoufou  Mahamadou, Président de la République,  qui sitôt investi en Avril 2011, s’est fixé comme objectif prioritaire la qualification du Niger au Programme Compact du MCC, et a en conséquence, introduit les réformes nécessaires en matière de gouvernance politique économique et sociale, organisé le suivi de leur mise en œuvre par des réunions régulières de haut niveau, et alloué les moyens financiers conséquents à l’équipe chargée de la préparation du Compact. Le pari a été tenu et le Niger fut qualifié dès Décembre 2015.

Excellence Monsieur le Président de la République, merci d’avoir amené le Niger à ce niveau.

Je n’oublierai pas en second lieu, le rôle capital joué par les équipes de préparation et de négociation du Compact ainsi que les Ministères Techniques concernés. A toutes et à tous je  voudrais rendre un hommage mérité ».

Le PCA a aussi noté qu’après sept années de préparation, suivies de négociations techniques et politiques de haut niveau, le Compact-Niger a été approuvé le 20 juin 2016 et est entré en vigueur en fin Janvier 2018, après que toutes les conditions préalables aient été remplies.

Ouhoumoudou Mahamadou a notamment ajouté  que ce programme s’insère parfaitement dans le programme de Renaissance du Niger que son Excellence Issoufou  Mahamadou a présenté au peuple nigérien et sur la base duquel il a été élu, à la fois sur son axe sécurité alimentaire et sur son l’axe développement des infrastructures.

Le programme compact Niger satisfait à ces deux priorités du programme de renaissance.

En effet à travers ce programme, en ce qui concerne la maitrise de l’eau et l’aménagement des terres irrigables, il sera procédé à la construction d’un grand barrage hydraulique à Sia Konza dans le département de Gaya, à la réhabilitation du barrage de Mozagué dans le département de Konni ainsi que l’aménagement ou la réhabilitation de plus de 5.000 hectares de cultures irriguée à Gaya et à Konni.

Pour appuyer les producteurs agricoles et les éleveurs, Le programme compact Niger a prévu d’élargir le champs d’interventions des projets PRAPS (Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel) et PASEC (Projet d’Appui à l’Agriculture Sensible aux risques Climatiques) financés par la Banque mondiale en ajoutant d’autres communes cibles dans les régions de Maradi, Tahoua et Tillabéry.

La réalisation de ce programme constituera à n’en point douter  une avancée significative vers l’objectif « faim zéro » de l’initiative 3N grâce à l’accroissement de la production et des revenus de plus de 4 millions de Nigériens qui seront impactés soit 20% de la population ».

S’agissant  des infrastructures et l’accès au marché, « le programme compact Niger prévoit la réalisation de plus de 300 kms de routes bitumées ou latéritiques facilitant ainsi l’accès des produits agricoles aux marchés de grande consommation tels que Dosso, Gaya, Falmey, Sambéra, Margou et Birni. Il s’agit des axes Dosso-Bella, Gaya-Margou et Guitodo-Sambéra.

La réalisation de ces tronçons de route conforte l’axe infrastructure du  programme de renaissance, car le tronçon Bella Dosso qui sera exécuté sur le même standard que le tronçon Bella Gaya en cours d’achèvement, c’est-à-dire en bicouche, permettra de compléter la route Dosso Gaya, axe essentiel de désenclavement du pays.

Le tronçon Margou Gaya constituera un maillon important du projet de route reliant Kidal au Mali à Cotonou au Bénin en passant par Menaka au Mali et Banibangou et Baleyara au Niger.

Le troncon Sambéra- Guitodo reliera les villages situés au bord du fleuve Niger à la route principale Dosso Gaya.

En conclusion le Ministre Ouhoumoudou a salué la coopération excellente et fructueuse entre les Etats unis d’Amérique et le Niger, une coopération multiforme qui embrasse des domaines essentiels pour le développement de notre pays où elle y a laissé des traces indélébiles.

En particulier, les nigériens n’oublieront jamais que le premier pont sur le fleuve Niger a été construit grâce au financement du gouvernement américain, d’où son nom de pont Kennedy ;

Ils n’oublieront jamais l’aide alimentaire massive du gouvernement américain durant les années ou sécheresse rimait avec famine ;

Ils n’oublieront jamais les interventions multiples des ONG et fondations américaines telles que Care International, Africare, LWR, CRS, ADF et autres  en faveur des populations les plus démunies.

Ils n’oublieront jamais que des soldats Américains sont morts à Tongo- Tongo, au Niger, en combattant les terroristes, main dans la main avec leurs frères d’armes Nigériens, pour assurer la paix et la sécurité aux populations Nigériennes.

Monsieur l’Ambassadeur, Madame la Vice-Présidente du MCC, au nom des populations bénéficiaires et du peuple nigérien dans son ensemble, nous vous disons tout simplement merci ».

Arrivée spécialement de Washington pour les besoins de cette cérémonie, la Vice-présidente de MCC, Jane Hauch, a salué la volonté des autorités à faire de ce Programme une réussite. Elle a en outre insisté sur des valeurs telles que la recevabilité et la transparence, indispensables à la réalisation de ce Programme.

Au terme de la cérémonie, la Vice-présidente de MCC a rencontré des membres des communautés bénéficiaires de ces projets en vue de comprendre leurs attentes. Elle s’est réjouie de leur enthousiasme et a promis que le MCC et le MCA feront tout ce qui est en leur pouvoir afin que ces projets puissent vraiment aider à soulager les souffrances des populations.

Pour sa part, le Directeur Général du MCA Niger, M. Mahamane Annou, « le Compact est un portefeuille d’investissements cohérents et massif de près de 250 milliards de francs CFA sur les cinq prochaines années.

Ces investissements visent la croissance économique inclusive et profitable aux populations pauvres dans le respect de l’environnement et de la justice sociale.

  1. Annou n’a pas manqué de démontrer comment le Niger peut tirer bénéfice de cette opportunité. Il a entre autres cité, « le travail et le respect des termes de l’Accord, et la coopération de l’ensemble des services techniques de l’Etat et des communes.

Le succès de ce programme dépendra en grande partie de nous Nigériens et Nigériennes. Nous devons travailler vite et bien »!

Il a également affirmé que « La région de Dosso qui nous accueille aujourd’hui est un pôle essentiel du Compact, notamment à travers la création d’un aménagement hydro-agricole à Gaya, la construction de 3 routes dont la route qui est devant nous, RN35 Margou, Sambera, et Gaya(187 km), la RN7 Dosso-Bella II (84km) et la bretelle Sambera-Guitodo sur la RN7 (37km).

Le second pôle du Compact est le périmètre irrigué de Birnin-Konni qui sera réhabilité à son état physique initial au profit de près de 10 000 producteurs.

Le 3ème pôle est novateur. Il s’agit d’un portefeuille d’investissements en résilience climatique consistant à supporter les communautés là-où-elles vivent, dans la préservation de leur capital naturel et l’entreprenariat agropastoral.

Ensemble l’irrigation, les routes, et l’adaptation au climat stimuleront la capacité de millions de Nigériens de se tirer par eux-mêmes de la pauvreté.

Les femmes et les jeunes sont bien évidemment des acteurs clés de ce dispositif. On ne saura parler de développement lorsque ces maillons essentiels de la chaine ne sont pas pris en compte .L’apport de la femme, surtout en milieu rural, n’est plus à démontrer, elle mérite plus de considération et d’attention, car, comme disait Mark Green, l’Administrateur de USAID,

« Quand les femmes vont bien, les pays vont mieux, les communautés se portent mieux, de même que les familles. »

Ce Programme présente des opportunités que le Secteur Privé doit saisir pour apporter sa contribution à cette œuvre commune. Il en est de même des jeunes entrepreneurs, surtout dans le domaine agropastoral.

Le Compact entreprendra des réformes majeures en vue de l’accompagnement de la dynamique de croissance. Il s’agira de la réforme dans le secteur des engrais, la gestion des ressources en eau, la gestion des ressources naturelles, et la mise en valeur des  terres, et finalement sur  les capacités de nos services dans la collecte et l’analyse des données statistiques. Il s’agira également de la réforme de l’entretien routier.

Le soutien des institutions nationales dans l’exécution de ce Programme est crucial. Nous savons par avance que cet apport ne nous fera pas défaut ! La preuve éloquente est la présence des plus hautes autorités du Niger, dont vous Monsieur le Président.

Ce Compact, nous le savons, vous tient particulièrement à cœur parce qu’il contribuera à votre objectif de renverser la courbe de la pauvreté ! Vous pouvez compter sur notre détermination commune à relever ce défi !

Comme le dit si bien le Slogan de MCC et de MCA-Niger, « Ensemble nous pouvons réduire la pauvreté par la croissance économique ! »

Intervenant à son tour, le Gouverneur de Dosso a réaffirmé que « le Programme Compact compte aménager un nouveau périmètre irrigué dans la zone de Sia-Kouanza-Tondika qui couvre 2618 ha.

Au nombre des infrastructures routières d’accès aux marchés, nous pouvons citer – fort heureusement- la RN7 section Dosso Bela2, réhabilitation et entretien Génis Dosso Gaya 157km, la RN35 Margou – Gaya longue 183km et la route rurale Guitodo- Sambera 37km.

La Région de Dosso ne peut que se réjouir devant de telles opportunités vitales qui, non seulement vont accroitre nos productions agro sylvo pastorales mais surtout assurer potentiellement le désenclavement de nos différentes localités.

Je voudrais profiter de cette tribune pour présenter, au nom de nos vaillantes populations de la région de Dosso, tous nos sincères remerciements à Son Excellence, Monsieur le Président de la République, pour son combat quotidien contre la pauvreté et pour le bonheur de nos laborieuses populations.

À propos de l'Auteur

Tamtam Info News

 

À propos Administrateur

5 plusieurs commentaires

  1. oho tout l argent va être dépenser à leur Niger nous day Zinder à Diffa on ne sait pas ce qui se passe

  2. Le discours du PCA, Monsieur le Ministre, Directeur de cabinet du Président, se passe de tout commentaire, même s’il a été un peu long. le lancement du programme Compact doit être une fierté pour tout nigériens. Mobilisons nous tous, travaillons franchement à sa réalisation dans des très bonnes conditions , avec la qualité requise et dans les délais.

  3. IL EST MUSULMAN DANS LE COEUR ET NON SUR LES LEVRES.TOUT CE QUI EST DANS L OPTIQUE DU BIEN ETRE DES NIGERIENS SERA FAIT.VIVE LE TRAVAIL.

    • 😊😙 Et lequel type dit musulmans vivent majoritairement au Niger ….. Ceux là que tu décris comme dans le coeur ou les autres l’ayant sur la bouche ……???😏

      Et TOTO A DIT qui croyait qu’etre Musulman c’esr celui qui se singularise par le bel agir dans les actes …. Comportement, attitude de tous les jours et dont l’exemple de modèle de vie force l’imitation…. Ce soumis de JAH qui a constamment la crainte et peur de son créateur dans tout acte qu’il pose.

      Sauf qu’au Niger ..comme TOTO A DIT ne cesse de le dire …. Il voit des soit disant musulmans, mais il perçoit pas des croyants….
      Ils mentent …. Ils escroquent..’ ils volent ..ils medisent, ils sautent les putes ., Ils boivent l’alcool , et ils jouent même à la loterie….’

      Et une question de TOTO A DIT aux spécialistes en religion , il aurait appris que des opérateurs de téléphonie offrent spécial Tabaski Mouton….
      Ces dits heureux gagnants en tuant leur trophée, mangent ils juste du mechoui ou ces moutons sont islamiquement acceptables…. Dignes d’etre égorgés..,

      • oui, TOTO A DIT, vous dites là une triste réalité. Il y a une génération les Nigériens n’étaient pas « trop musulmans », mais, ils étaient plus honnêtes, plus fiers et plus travailleurs, craignaient plus Dieu que les yeux des hommes….

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.