Ne ratez pas
Accueil / ACTUALITE / Lancement du projet NESAP suivi d’un atelier d’échange sur les questions liées à l’électrification rurale.

Lancement du projet NESAP suivi d’un atelier d’échange sur les questions liées à l’électrification rurale.

Dans le but d’accompagner le Programme de Renaissance du Président de la République,  Issoufou Mahamadou,  notamment dans le volet, qui consiste à faire la promotion de l’électrification rurale, afin d’améliorer les conditions de vie des populations, l’Agence Nigérienne de Promotion de l’Electrification en milieu Rural (ANPER) a procédé hier matin, à l’hôtel Gawèye de Niamey, au lancement officiel du projet NESAP.

Le Gouverneur de la Région de Niamey, M. Seydou Aly Zataou

La cérémonie d’ouverture du lancement du projet NESAP, organisée par le Ministère de l’Energie en collaboration avec l’ANPER et la Banque Mondiale a été présidée par la Ministre de l’Energie, Mme Amina Moumouni, en présence des membres du Gouvernement, du Gouverneur de la Région de Niamey, M. Seydou Aly Zataou, le Directeur de l’ANPER M. Salouhou Hamidine, le représentant résident de la Banque Mondiale M. Siaka Bakayoko, et de plusieurs autres invités.

Dans son allocution lors du lancement officiel, la Ministre de l’énergie Mme Amina Moumoun a rappelé que le NESAP est un projet de l’Agence Nigérienne de Promotion de l’Electrification en milieu Rural (ANPER) financé par la Banque Mondiale à hauteur de 50 millions de dollars. Selon Mme Amina Moumouni, l’objectif du projet NESAP, vise d’une part, à améliorer le taux d’accès à l’électricité, en mettant l’accent sur la réduction des disparités existant entre les zones rurales et urbaines et d’autre part, à développer les activités productives et stimuler l’économie locale.

Le NESAP comprend quatre (04) composantes à savoir le développement d’un marché de système de kits solaires autonomes, à travers une ligne de crédit de 8 millions de dollars US et dont les acteurs sont la DGOFR (Direction Générale des Opérations Financières et des Reformes) et le Centre National d’Energie Solaire (CNES), l’électrification rurale à travers des mini-réseaux hybrides solaires, suivant un modèle d’opérateur de service délégué, pour un montant de 10 millions de dollars US qui sera mis en œuvre par l’ANPER.

L’hybridation solaire photovoltaïque de centres thermiques isolés de la NIGELEC, et l’expansion de l’accès à l’électricité pour un montant de 25 millions de dollars US, conduite par la NIGELEC.

Et enfin, l’appui à l’exécution et l’assistance technique d’un coût de 7 millions de dollars US.  A cet effet, la Ministre de l’Energie Mme Amina Moumouni a remercié la Banque mondiale pour le financement de cet important projet et a enfin réitéré l’engagement et la disponibilité du gouvernement à faire jouer aux énergies renouvelables leur rôle de moteur du développement économique et social de notre pays.

Le Directeur Général de l’ANPER a pour sa part rappelée que le projet NESAP est coordonné par l’Agence Nigérienne de Promotion de l’Electrification en milieu Rural (ANPER) dont la mission principale est la Conception, la mise en œuvre et le suivi des programmes de développement de l’électrification rurale sur toute l’étendue du territoire national.

Selon lui, l’agence s’est rendue opérationnelle en 2015 en mettant en œuvre deux projets d’électrification rurale sur la ligne de crédit de la banque Exim de l’Inde « Il s’agit de l’électrification de 50 villages dans les régions d’Agadez, Diffa, Maradi et Zinder, et l’électrification de 50 villages dans les régions de Dosso, Tahoua et Tillabéry sur financement de la BIDC » a-t-il dit avant de rappeler que depuis la mise en place de l’ANPER, trois projets d’électrification rurale par l’utilisation de la technologie solaire cristalline ont été conçus et développés avec les différents partenaires bilatéraux et multilatéraux du Niger, notamment projet d’électrification rurale par kits et microcentrales solaires de 100 villages au Niger sur le financement de Fonds Abu Dhabi pour le Développement ; Projet d’électrification rurale 47 villages au Niger par des microcentrales hybrides sur le financement de la BOAD ;

Projet d’électrification solaire au Niger de 27 localités regroupées en trois grappes dans les régions de Dosso et Tahoua pour une capacité totale à installer de 9.3 MW, 144 km de ligne moyenne tension et 112km linéaires de réseau basse tension.

Ce projet est financé par la BID.

Par ailleurs, 2 mini-réseaux ont été réalisés par des partenaires privés en pilote et quelques deux villages ont été pré-électrifiés par des kits solaires autonomes sur financement du Conseil de l’Entente.

Les objectifs principaux consistent à faire la mobilisation nécessaire pour le développement et la promotion de l’électrification en milieu rural, accroitre le taux d’accès aux services énergétiques modernes des populations en milieu rural, de former les acteurs à exploiter et à gérer les ouvrages et d’apporter une assistance technique à tous les intervenants dans le secteur.

M. Salouhou Hamidine affirme que les actions de l’agence reposent sur trois approches selon les solutions à moindre coûts à savoir mettre des Kits solaires individuels pour les ménages isolés et dispersés, microcentrales et mini réseaux pour des ménages et villages groupés ; extension de réseaux.

Le représentant résident de la Banque Mondiale, M. Siaka Bakayoko

Le représentant résident de la Banque Mondiale, M. Siaka Bakayoko a quant à lui précisé que l’énergie est un moteur de développement économique et social d’un pays. Les défis auxquels notre pays fait face en matière d’énergie sont nombreux. Selon M. Siaka Bakayoko le taux d’accès à l’électricité au Niger de 10% constitue l’un des plus bas de la région et reste très inférieur aux taux moyen de 31% en Afrique Sub-Saharienne.

C’est pourquoi M. Siaka Bakayoko, affirme que le projet d’accès à l’énergie solaire au Niger NESAP vise le développement d’un marché du système solaire individuel par la mise en place d’une ligne de crédit et des activités de renforcement de capacités des acteurs du marché, la promotion des mini réseaux solaire à travers la participation des opérateurs privés et l’hybridation des systèmes isolés de la Nigelec avec de l’énergie solaire pour réduire les coûts de production et accroitre les nombre d’abonnés et la qualité des service en milieu rural.

Cette journée d’échange sur les questions d’électrification rurale est marquée par une forte participation de plusieurs structures internationales œuvrant dans le domaine l’énergie solaire.

C’est l’une des grandes promesses du Président de la République, Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou qui sera concrétisée.

En effet, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de la Renaissance Acte 2 du Président de la République, dans son volet électrification rurale, le Gouvernement de la République du Niger a obtenu de l’Association Internationale de Développement (AID), le financement du Projet d’Accès à l’Energie Solaire au Niger (NESAP). La mise en oeuvre est coordonnée par l’Agence Nigérienne de Promotion de l’Electrification en milieu Rural (ANPER.)

Le NESAP a pour objectif d’accroître l’accès à l’électricité au Niger grâce à l’énergie solaire dans les zones rurales et périurbaines. Il comprend entre autres les composantes suivantes à savoir le développement du marché des systèmes de kits solaires autonomes ; l’électrification rurale par mini-réseaux hybrides solaires ; l’hybridation Solaire PV de mini-réseaux thermiques et l’appui à la mise en œuvre et l’assistance technique, reparti entre l’ANPER, NIGELEC, CNES, DGOFR.

L’un de ses objectifs principaux est d’attirer les investisseurs nationaux et promouvoir l’écosystème solaire à l’international ; assurer un maximum de visibilité du Niger auprès des investisseurs, intermédiaires et relais d’opinion ; se positionner comme un pays d’opportunités d’investissements solaires, ouvert, sûr et au contact des publics internationaux.

L’objectif final visé à travers la cérémonie d’hier etait de faire découvrir les opportunités liées au projet NESAP.

Financé par la Banque Mondiale à hauteur de 50 millions $, ce projet s’inscrit dans la droite ligne du Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021) qui vise à améliorer le cadre de vie des populations rurales à travers un approvisionnement continue des services électriques pour satisfaire le niveau de base d’accès à l’électricité et booster l’économie rurale par l’usage productif de l’électricité.

Mis en œuvre et coordonné par l’ANPER (Agence Nigérienne de Promotion de l’Electrification en milieu rural), le projet servira à la fois de pilote pour les approches hors réseau et d’instrument de financement pour élargir la mise en œuvre de la composante hors réseau de la stratégie d’accès à l’électricité au Niger.

Les grands principes du NESAP

La conception du projet repose sur trois principes  entre autres :  atteindre divers bénéficiaires ayant des besoins variés y compris des ménages et les installations publiques ; maximiser la participation du secteur privé dans la prestation des services énergétiques hors réseau afin d’atteindre un grand nombre de bénéficiaires, de maximiser l’impact et d’assurer la viabilité du service ; opter pour des approches du marché souples et favoriser l’innovation par une intervention stratégique de l’Etat.

Les principaux enjeux du NESAP consistent à fournir des services énergétiques modernes aux ménages, communautés rurales et entreprises, en encourageant des modèles d’affaires innovants susceptibles d’attirer les investissements du secteur privé, d’appuyer la création de services durables d’accès à l’électricité.

Il s’agit aussi d’appuyer le développement d’un marché commercial de kits solaires par la mise en place d’une ligne de crédits de 7 millions $ à travers des banques commerciales et des institutions de microcrédit pour permettre aux compagnies solaires d’accès au financement et aux ménages d’avoir accès aux crédits.

Exonération des produits solaires certifiés lighting global des taxes douanières pour les rendre abordables aux populations. Mais également de faire bénéficier aux opérateurs privés de mini-réseaux d’une subvention à l’investissement de 50 à 80% et d’un cadre réglementaire protégeant leurs investissements. Tirer profit des ressources solaires en hybridant les centrales thermiques isolées de la Société Nigérienne d’Electricité (Nigelec) pour réduire les coûts de production et améliorer la qualité de la fourniture d’électricité aux consommateurs ruraux ; tout en Fournissant un accompagnement à l’ensemble des acteurs de l’électrification rurale à travers l’incubation des entreprises par le Centre National d’Energie Solaire (CNES).

Pour rappel l’ANPER a été créée en 2013 avec pour objectifs la mobilisation des ressources pour la promotion et le développement de l’électrification en milieu rural ; favoriser l’accès des populations rurales à tous les niveaux de services d’électricité et l’assistance technique aux privés.

À propos de l'Auteur

Abdoul Aziz Ibrahim Souley (Tamtam Info News)

 

À propos Administrateur

5 plusieurs commentaires

  1. mr Dankassa l’insulte est congénital chez toi, on peut exprimer son avis contraire sans utiliser des termes vulgaires. salut

  2. Premier faux pas, lancement à l’hôtel gawey ; pourquoi pas dans une salle de conférence de l’Administration publique pour un souci d’économie.

  3. Encore un projet de plus pour endetter et appauvrir le Niger. Au Niger les résultats des projets sont connus d’avance; échec . échec , pourquoi tous les projets échous .A travers les projets les nigériens ne voient que le manger. On place son parent et on ne le contrôle pas. Mon plus grand souhait et que ce projet puisse réussir pour le grand bonheur des Nigériens car c’est les générations à venir qui paieront les dettes à la banque mondiale.

    • C’est une fierté pour un pays d’accéder aux crédits. ça veut dire que le Niger, notre pays est crédible et solvable. il est arrivé un moment où ce pays n’accédait à la dette. Mais quand la négation devient congénital chez certain, on ne peut rien ! partout du feu! aucune initiative n’est la bienvenue dans ce pays, soyons positifs pour avancer

Répondre à moro Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.