Home ACTUALITE Lancement officiel de la campagne agropastorale d’hivernage 2018-2019: 7500 tonnes de variétés de semences améliorées et d’importantes quantités d’intrants zootechniques mis à la disposition des producteurs
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - Economie - 26 juin 2018

Lancement officiel de la campagne agropastorale d’hivernage 2018-2019: 7500 tonnes de variétés de semences améliorées et d’importantes quantités d’intrants zootechniques mis à la disposition des producteurs

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe
Le Ministre Albade Abouba prononçant son discours de lacement

Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé Abouba a procédé le vendredi 22 juin dernier au lancement de la campagne agropastorale d’hivernage 2018-2019. C’est le village de Hondobon dans le département de Gothèye, région de Tillabéri, qui a accueilli la cérémonie officielle de lancement qui, s’est déroulée en présence des autorités administratives et coutumières de la région ainsi que de la population  du village de Hondobon venue massivement rehausser l’éclat de cette cérémonie.

Procédant au lancement de la campagne agro pastorale 2018 -2019, le ministre  d’état, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a indiqué que l’initiative 3N initiée par son le Président de la République Issoufou Mahamadou a permis d’enclencher un processus de transformation fondamentale du secteur rural afin qu’il joue véritablement son double rôle de nourrir les Nigériens d’une part et de demeurer le moteur de l’économie de notre pays de façon efficiente et pérenne d’autre part.

Le ministre Albadé Abouba a également rappelé que la campagne Agro pastorale 2017-2018 n’avait pas totalement répondu aux attentes des producteurs. C’est donc pour répondre à cette préoccupation que des dispositions qui intègrent les mesures relatives aux préparatifs de la campagne agro pastorale 2018-2019 ont été engagées.

Il s’agit de la mise en place de 7500 tonnes de variétés de semences améliorées placées auprès des bénéficiaires acquis sur fonds propre de l’état, sur financement de la CCA, de la FAO, et des projets du développement notamment le PASEC, le PPAAO, le PRODAF et le PISA.

Sur le plan pastoral plusieurs mesures sont déjà réalisées ou en cours de l’être. Il s’agit notamment de la mise à la disposition des producteurs de quelque 25.000 Tonnes d’aliments bétail ; 24.655 blocs de pierre à lécher ; 280.200 boulus d’antiparasitaire et 158.000 sachets de complexes vitamines distribués gratuitement pour l’alimentation des animaux de plus de 80.000 ménages vulnérables de pasteurs.

Ici remettant les kits de semence et engrais aux ménagés vulnérables

En outre, plus de 20 millions de doses de vaccins contre différentes maladies de bétail ont été administrées dans le cadre de la mise en œuvre de la campagne annuelle de vaccination du cheptel, la surveillance épidémiologique des épizooties majeures, la réalisation de la campagne Zoo- sanitaires et de lutte contre les maladies pseudo-hydro –telluriques.

Le ministre d’état, ministre de l’Agriculture  et de l’Elevage a, par ailleurs, souligné que le gouvernement entend faire de cette campagne agropastorale une opportunité de relance de la production aussi bien céréalière qu’animale pour une plus grande sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations. « Pour relever les défis que pose l’objectif «  Faim zéro » en l’an 2021, il nous faudra  construire un système agricole des plus robustes qui exige  que nous résolvions les écueils découlant du changement climatique » a affirmé le ministre Albadé Abouba avant de se féliciter des démarches d’ores et déjà engagées à travers notamment l’examen stratégique «Faim Zéro » au Niger avec le PAM et la mise en place  du  pôle transformation du monde rurale le 7 Juin dernier.

« C’est dire que l’objectif « Faim Zéro » est désormais à notre portée pour peu que nous acceptions d’innover, de diversifier et de moderniser nos outils et nos méthodes » a précisé le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage.

Plusieurs allocutions ont marqué le dérouler de la cérémonie. Il y’a d’abord, l’intervention du maire de la commune rurale de Gotheye qui a souhaité la traditionnelle  bienvenue à tous et toutes. Ce fut ensuite le tour du gouverneur de la région M. Ibrahim Tidjini Katiella qui a d’entrée de jeu rappelé qu’au Niger l’agriculture est tributaire des aléas climatiques. Ce qui ajoute-t-il se traduit par des faibles rendements qui sont obtenus par toutes les cultures. Face à cette situation les autorités de la 7ème République, convaincues que cette situation ne pouvait éternellement  perdurer, ont selon le gouverneur de Tillabéri, conçu et décidé de mettre en œuvre l’initiative 3N (les Nigériens nourrissent les Nigériens).

De façon spécifique l’initiative 3N vise à renforcer les capacités nationales de productions alimentaires, l’approvisionnement et la résilience face aux crises alimentaires et aux catastrophes. Au titre de la campagne d’hivernage 2018, il à été mis à la disposition des producteurs de la région de Tillabéri des intrants de qualité composées de 1.480.125 tonnes de semences améliorées (Sorgho, niébé, riz) et 570 litres de produits phytosanitaires. « C’est dire que l’accès aux intrants de qualité aux producteurs ruraux a été un souci permanent afin de leur permettre de mieux optimiser les fruits de leur labeur » a conclu le gouverneur Ibrahim Tidjani Kakiella.

Peu après les différentes allocutions, le ministre Albadé Abouba a remis à quelques ménages vulnérables des kits composés des semences améliorées et d’engrais. Au terme de ce déplacement à Gothèye, la délégation Ministérielle a visité la maison du paysan et le marché à bétail de Gothèye.

[author ]Zakari Mamane ONEP/TILLABERI [/author]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Opération Ba Sani Ba Sabo au ministère de l’équipement Un consultant voit son contrat résilié

Le ministre de l’équipement a refusé de renouveler le contrat d’un consultant …