Accueil / ACTUALITE / L’apport des jeunes dans l’émergence d’une Nation…

L’apport des jeunes dans l’émergence d’une Nation…

IMAGE D’ILLUSTRATION

La jeunesse constitue de nos jours l’un des principaux piliers dans la vie d’une Nation. Elle constitue également le socle, la pierre angulaire sur lequel forcément doit s’adosser un pouvoir public pour la mise en œuvre de tout programme de développement économique et social.

Pour atteindre ce point de développement, un nouveau terme a fait son apparition. Il s’agit du concept  « d’émergence ». Ce dernier fût apparu dans les années 1980 avec le développement des marchés boursiers dans les pays en développement.      Le premier à utiliser le terme « marchés émergents » en 1981 est Antoine van Agtmael, économiste néerlandais à la Société Financière Internationale, pour parler « de pays en développement offrant des opportunités pour les investisseurs »

Ainsi, un pays émergent, ou économie émergente est un pays dont le produit intérieur brut (PIB) par habitant est inférieur à celui des pays développés, mais qui connait une croissance économique rapide, et dont le niveau de vie ainsi que les structures économiques et sociales convergent vers ceux des pays développés avec une ouverture économique au reste du monde, des transformations structurelles et institutionnelles de grande ampleur et un fort potentiel de croissance. Donc d’une manière générale que le cadrage macro-économique, le budget et la balance de paiement soient dans un bon tempo.

Révolu donc le temps où la jeunesse fut considérée comme étant le ventre mou, le maillon faible durant toutes les précédentes phases de planification qu’a connu notre nation. Ainsi, la jeunesse était en marge durant tous les trois temps fort de la trajectoire économique de notre pays.

De la période de 1960 à 1980 qui fût marquée par la planification centralisée avec une forte présence de l’Etat à la fois « impulseur » et catalyseur de l’activité économique nationale. Puis vint la période 1980 à 2000 marquée par la douloureuse mesure de Programme d’Ajustement Structurel (PAS) qui « enfanta » un corolaire de désarticulation et de déstabilisation de notre structure économique, politique et social. A la troisième phase celle liée à la période de 2000 à 2012 marquée par le fameux temps des Documents de Stratégies de Réduction de la Pauvreté (DSRP) et durant laquelle, le remboursement de la dette publique était le cadre logique et référentiel de nos politiques économiques publiques.

Très souvent, cette jeunesse est même indexée du doit, croyant qu’elle constitue la source du sous-développement donc de la pauvreté monétaire, absolue et relative. Or à vrai dire, la causalité a été inversée. Qu’en réalité c’est cette dernière qui continue le véritable levier  pour le développement d’une nation, donc de son émergence. Mais pour que cette dynamique soit effective plusieurs éléments doivent être réunis en amont :

‘’Une jeunesse bien formée et soucieuse de son avenir’’

« Une jeunesse mal formée constitue un danger public dira l’autre ».  Ainsi, face aux défis qui jalonnent la voie de l’émergence, toute stratégie économique devrait avoir pour lit, un cadre et schéma institutionnel et administratif pour la porter, mais surtout   des hommes et femmes du terrain à la hauteur pour l’animer.

Cette jeunesse doit avoir une formation de qualité afin d’être des agents productifs et de développement durable.  A exercer un Management de la Très Haute Performance (MHTP) en étant un maillon utile dans la marche vers l’émergence.

Cette formation allant des sciences exactes aux sciences sociales en passant par les nouvelles technologies doit être couplée avec certaines qualités. Il s’agit notamment de vertu de vérité, une volonté de comprendre, de sincérité et d’assiduité au travail.  C’est ce que d’ailleurs préconise Edgar Morin dans son ouvrage intitulé « Les 7 savoirs nécessaires à l’éducation du futur ».

‘’Des valeurs fortes à savoir Courage, Cohésion, Leadership, Agilité, Intégrité, Respect, Excellence  (CCLAIRE)’’

Le Courage en premier lieu, car, dans notre contexte où tout est à refaire, il est important d’avoir des jeunes capables d’affirmer leurs convictions. C’est également la faculté d’affirmer sa différence, sa divergence d’opinion y compris en situation de rapport de force défavorable. Enfin, c’est un leitmotiv de bonne gouvernance dans la voie de l’émergence, que les différences puissent être exprimées ouvertement aussi avant gardistes  soit-elles.

La Cohésion fait appel à l’esprit d’équipe qui est une valeur importante. Convaincus que la force et l’unité sont issues de la cohésion du capital humain, la jeunesse est appelée à entretenir une interaction permanente de la base au sommet et du sommet à la base. Interaction aussi entre les différentes parties prenantes qui partagent ou pas la même vision qu’elle sans distinction de sexe, d’âge, de régions, d’ethnies ou de religions. C’est ce d’ailleurs préconise Geert Hofstede dans son ouvrage « Culture and Organizations: International Studies of Management & Organization » ou il exposait les quatre dimensions majeures culturelles qu’il utilisa dans le management interculturel.

Le Leadership traduit à la fois une ambition et un positionnement. Ainsi, la jeunesse est appelée à développer des compétences reconnues à valeur intrinsèque chacun dans son domaine dans cette marche vers l’émergence. Il s’agit ici d’un challenge continuellement renouvelé. Il n’est point d’excellence, sans remise en cause permanente. Ce leadership va ainsi de pair avec l’exceptionnalisme, le rationalisme et la sobriété.

L’Agilité pour apporter régulièrement des solutions les plus adaptées à la marche vers l’émergence. Car, c’est au niveau local que les défis de ciblages, de segmentations et de positionnement des problèmes sont les plus redoutables. Souvent pour beaucoup de problèmes de dimension nationale, il faut des solutions locales, et pour beaucoup de problèmes locaux, il faut des solutions nationales. Ainsi, le développement en définitive, est moins une question de point de départ que de ligne d’arrivée. Sur le chemin de développement, la question « d’où l’on vient » est moins déterminante que la problématique sur la bonne direction dans le bon mouvement et le bon tempo d’autant plus qu’ « il n’y a de vent favorable que pour celui qui sait là où il va ».

L’Intégrité fait partie des lois sociologiques du développement. Si les pays occidentaux en sont arrivés là, c’est parce qu’ils se sont appuyés sur les valeurs de la morale, de l’éthique et d’intégrité. Idem pour les pays de l’Asie, qui naguère, étaient au même niveau de développement que certains de nos pays africains, ont su faire adosser leurs performances économiques, sur le lit des « Asian Values ».

Le Respect constitue l’une des valeurs qui caractérise toute politique socio-économique, qu’elle soit stratégique ou opérationnelle. Le respect d’autrui est l’un des premiers principes que la jeunesse doit suivre, pour que la vie en société soit possible. Respecter l’autre parce que nous reconnaissons qu’il est un autre nous-même ; le considérer comme un égal, en dépit du fait qu’il ne soit pas nous. Le respect d’autrui se base donc, en premier lieu, sur l’acceptation d’un principe d’égalité entre les hommes. Savoir également que l’autre a les mêmes droits que nous, et également les mêmes devoirs.

Ce dernier garantit un bon équilibre pour la bonne marche vers l’émergence d’une nation.  « Agis de telle façon que tu traites l’humanité, aussi bien dans ta personne que dans celle d’autrui, toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen » disait le premier impératif Kantien.

L’Excellence demeure le point convergeant de l’ensemble de ces valeurs ci-dessus énumérées. C’est cette quête d’excellence qui favorisera l’éclore d’une nouvelle génération d’esprit. Pour se faire trois conditions sont plus que nécessaire : Premièrement, cette jeunesse doit avoir une connaissance de soi, ses valeurs, ses intérêts, ses compétences, ses passions etc. Deuxièmement, elle doit développer une double compétence couplée d’un esprit d’entreprenariat, c’est-à-dire que les jeunes doivent faire du business de côté pour pouvoir subvenir à leurs besoins. Par ricochet faire booster la croissance.  Enfin, cette dernière doit avoir une stratégie, un plan de carrière à court, moyen, et long termes. « La maîtrise et l’excellence s’acquièrent par la persévérance dans le travail, la pratique, la répétition et la concentration dans un long processus d’apprentissage disait Didier Court ».

Au finish, ce nouveau « esprit d’émergence » qui est d’ailleurs largement encré dans notre quotidien devra (ré) visiter et (ré) inventer nos « Nigérien Values », surtout celles-là qui restaurent la refondation, la dynamique et habitent l’espoir qui libèrent le génie, le talent, la persévérance, la générosité et le dévouement de notre peuple. Et pour cela, une seule et unique condition incontournable s’impose. Ainsi cette courbe en « ⋂ » de Kuznets sur les relations entre l’économie (croissance) et pauvreté, qui fait que la pauvreté, les inégalités sont d’abords croissantes, seront décroissantes grâce au travail. « A cœur vaillant rien d’impossible dira l’autre ».

À propos de l'Auteur

SAMI Youssoufou, Enseignant Vacataire Intelligence Economique & Management Stratégique.

À propos Administrateur

9 plusieurs commentaires

  1. Quelqu’un disait, n’interrompez jamais votre reve, continuez à dormir ». On passe le temps à nous endormir avec des termes genre leadership, entrepreneuriat, jeunesse, viloences faites au femmes, fécondité….comme si l’on construit un pays avec du leadership. Réveilllez vous et mettez la main dans la patte! Il faut des bras travailleurs qui travaillent, il faut des mécaniciens, des électriciens, des menuisiers, cultivateurs, des ingénieurs, des techniciens agricoles ( et non des agronomes de bureau), des éleveurs pour nous construire et non des leaders.
    Copier c’est bien mais si c’est fait intelligement.

    • Je voulais écrire mais votre commentaire traduit fidèlement ma pensée.
      Merci vraiment.

    • ADILA YAR TASSAOUA & TARANA BAMARADATCHÉ

      DOUL ! DOUL ! Bien réfléchi et bien, cher Doul ! Je crois sans imaginer ton âge, que tu es un ceux qui ont mémorisé les explications d’un certains Zakskab fidèle d’une certaine HMD dite Talata logeant à l’EMIG (camarade de lutte des Amadou Saïdou Noura – l’homme de Pub alors étudiants permamamment menacés, persécutés et empêchés même d’accès aux réfectoires de l’UAM de Niamey par des hommes en tenue sous ordre d’un PM fuyard qui n’a jamais aimé le développement de notre pays ni le bonheur de la Jeunesse nigérienne). Ce grand maitre stoïque endurant de toutes formes de souffrances que lui a fait avalées cet apatride PM du fantoche fuyard PM, dis-je, Zakskab sait vacciner les jeunes en leur disant de se méfier des idées d’Ibliss qui conseille aux hommes de bien dormir entreparenthèsés dans les bras de leurs femmes ou copines sur leurs lits, sous leurs couvertures et bien ronfler en dormant; prétextant leur apporter le repas quotidien. Or, la sagesse ancestrale nous conseille de « NE PAS CROIRE À LA PROMESSE DE CELUI QUI VOUS CONSEIL DE NE PAS VOUS FATIGUER À CHERCHER VOTRE PAIN QUOTIDIEN EN PROMETTANT DE VOUS APPORTER UN POISSON CHAQUE JOUR; CAR, S’IL EST SINCÈRE, QU’IL VOUS APPRENNE À PÊCHER VOUS-MÊMES ». Il faut que la Jeunesse consciente s’arme de courage pour travailler car « SEUL LE TRAVAIL LIBÈRE ». Et, tout travail bien fait n’est matérialisé que par le savoir dont le moteur est alimenté par la connaissance d’où, le Prophète Messager Envoyé à l’humanité tout entière pour vulgariser notre religion – l’Islam – n’a cessé les fidèles croyants de « CHERCHER LE SAVOIR MÊME EN CHINE ». La parole de l’Envoyé Mohamed (rsaws), ne s’est-elle pas magnifiée à la Chine d’aujourd’hui qui chaque jour que Dieu fait, monte les escaliers de puissance socioéconomique par rapport au reste du monde pour devenir la Vraie PUISSANCE MONDIALE? Quand le plus jeune président français Emmanuel Macron futt élu dans l’hexagone pendant qu’ailleurs, son grand-père Donald Trump prend les rennes des États Unis d’Amérique; notre confrère Batassayé Jikan Aggo disait: »AVEC CES DEUX EXTRÊMES – jeunesse et vieillesse – LE MONDE VA SE CHANGER POSITIVEMENT, il suffit qu’ils se comprennent et s’entendent ». Se comprendre, comment? LA JEUNESSE SAISIT L’OCCASION EN NE LÂCHANT RIEN – même pas une virgule – DES ENSEIGNEMENTS POSITIFS DES PERSONNES ÂGÉES ET LES VIEUX D’ÊTRE MOINS INDIVIDUALISTES POUR OUVRIR GRANDEMENT LA PORTE DU PALAIS DE LA VIE HEUREUSE AUX JEUNES en leur donnant l’occasion d’aller partout au monde pour chercher le savoir qui donne le travail car SEUL LE TRAVAIL LIBÈRE L’HOMME DE LA SERVITUDE. J’avais gardé une page « Courriers des lecteurs » du 1er Journal nigérien indépendant « Haské » d’Ibrahim Diop dit Ibricheick où est dit ce que Zakskab nous disait: « LA VIE EST UN PERMANENT COMBAT ENTRE L’EMPRISONNEMENT ET LA LIBÉRATION » quand un autre jour, il dit: « Ibliss reste et demeure l’éternel ennemi des enfants d’Adam et Eve car c’est lui, par individualisme et jalousie, qui conseilla leur premier né CAÏN à tuer son petit frère ABEL. Ainsi, disait toujours Zakskab: « POUR DÉTRUIRE UN PEUPLE OU UNE NATION TOUT COMME UNE FORÊT, IL SUFFIT DE DÉTRUIRE LA JEUNESSE DES HOMMES DU PEUPLE ET DE LA NATION OU LES BOURGEONS DES ARBRES DE LA FORÊT ». Ainsi, quelques années après, les vieux hommes et arbres disparaitront pour ne laisser que des arbustes rabougris qui ne peuvent résister au moindre vent les emportant. C’est cette technique qu’avaient appliquée et appliquent encore les francs-maçons qui ont dirigé le monde depuis Degaule en passant par les activistes des grandes guerres mondiales. Ô, jeunesse nigérienne! Médite les grands discours de SEM le Président français Emmanuel Macron en Afrique, plus particulièrement à Ouagadougou/Burkina Faso. N’avait-il pas dit qu’il ne connait pas la période de nos indépendances car il est né après? Ça veut simplement dire qu’il est Président d’une France en Marche et ne sera point disposé à traiter nos nations indépendante de la manière dont elles étaient traitées par ses prédécesseurs d’où, la marque de tous les soulèvements des GILETS VERTS et autres politiciens de l’opposition aux idéaux rétrogrades franc-maçonniques. Quant à son grand père Trump, il savait que nous dormons sous les conseils de ceux qui ont maltraité, martyrisé et accaparé nos richesses humaines et fossiles pour vampiriser leurs peuples en les nourrissant de la chaire de nos ancêtres tout en les abreuvant du sang de nos parents. Certes, Donald Trump est mal compris quand il avait traité nos nations de pays de merde. Ne voulant pas travailler pour attendre le poisson de nos repas quotidien, ces deux extrêmes d’âge peuvent changer la donne de la politique mondiale en nous donnant la chance de nous LIBÉRER => c’est à la JEUNESSE CONSCIENTE DE SE RÉVEILLER POUR TRAVAILLER ET RECOUVRER SA LIBERTÉ. J’ai écouté le jeune DG de Niger Télécoms en la personne de l’honorable Député Abdou Harouna qui a tracé son cursus pour arriver là où son heureux destin l’a emmené sauf qu’il prétend avoir travaillé dans l’équipe qui a mis au point l’avion Airbus A 380 alors qu’en 1996, j’avais voyagé en aller comme au retour de l’aéroport Roissy Charles Degaule de Paris dans l’Airbus 380 A de JAL (japan Airline) déjà en service depuis près de cinq ans, pour Tokyo/Japon de l’indomptable homme du défunt sage Empereur Hiro Hito, dis-je, le Président du pays de Soleil levant des nippons – SEM l’intrépide SHINZO ABBÉ. Il est vrai que ce jeune haut cadre Abdou Harouna a le courage et la vaillance de ne reculer devant aucun obstacle pour acquérir le savoir car il a sûrement appris « QUE SEUL LE TRAVAIL LIBÈRE » de son respectable défunt père qui était un sage parmi les sages de la cour du Chef de sa Province. Mais, quel âge avait-il quand il y a cinq ans avant 1996, l’année de mon voyage au Japon, les Airbus A 380 se déplaçait dans les airs avec une autonomie de vol de 12 à 14 heures sans escale? Donc, chers jeunes frères et sœurs, ne vous laissez pas berner par les tromperies façonner par MAÏ FABRIQUER DAKANSHI en vous servant de faux diplômes et passe-droits pour escalader les pyramides de en dormant. Ne vous fiez pas aux mirages et tromperies d’Ibliss qui vous conseillerait de la facilité à la vie car un faux permis de conduire a ses conséquences destructrices qui vous handicaperas à vie lorsque transportant toutes vos familles en véhicules, vous rencontrez un obstacles dont vous n’avez jamais étudier la techniques de son évitement à l’autoécole. Gardez en tête cette leçon de LAFONTAINE racontant l’histoire du LABOUREUR ET SES ENFANTS que le fuyard a fait supprimer des cours de la morale et d’instruction civique à l’Éducation de Base MÉBA pour mieux dilapider les fonds de l’enseignement et détruire la Jeunesse en créant de futures idiots pour le servir et non servir le peuple ou la nation. Or, TOUT ROI OU EMPEREUR SUR UN TRÔNE ENTOURÉ DE COURTISANS IDIOTS, EST SOUS LA MENACE DE TOMBER. Aujourd’hui qu’Allah (swt) nous a désigné un président en SEM le Président Issoufou Mahamadou pour redresser la situation, un sage a dit « NE LÂCHEZ JAMAIS LA MAIN D’UN SAGE UNE FOIS QUE VOUS AUREZ FAIT L’EXPÉRIENCE DE SA SAGESSE ET SA PROBITÉ ». SEM le Pdt Issoufou Mahamadou est un hhomme sage accompagné de Grandes dames sages et entouré d’hommes sages de la stature de l’homme bleu du désert, SE le PM Brigi Rafini. TRAVAILLEZ, PRENEZ DE LA PEINE; C’EST LE FOND QUI MANQUE LE MOINS. Dans toute Mosquée, Église ou Synagogue où plusieurs guides conduisent la prière en même temps, Dieu n’en l’agrée pas. Vous serez d’accord avec Conscience du Peuple qui dit « PLUSIEURS CUISINIERS SUR UNE MÊME MARMITE, GÂTENT LE REPAS EN SURSALANT OU SOUS INSALANT LA SAUCE. Qu’Allah (swt) nous guide sur la voie de bons et fidèles croyants afin de vivre et mourir dans la sagesse divine. Du courage!

  2. ça c’est des fausses photos utilisées pour berner les africains…….
    Au meme moment où des jeunes n’arrivent pas à manger une fois par jour d,autres trouvent le temps de shopper les photos pour venir donner des faux espoirs aux jeunes.

  3. Très bon sujet, mais l’image d’illustration doit être la jeunesse de notre pays.

  4. Bonjour,

    Les mots justes, flattants, ronflants sont des outils à faire renaitre l’espoir, à stimuler le cerveau, à creer une dynamique. Un bon texte ou un bon discours c’est toujours encourageant….mais faire, donner l’exemple par des actes concrets, créer les conditions pour que les idées, les pensées, les beaux discours, les belles resolutions puissent prendre leur envol. C’est de ca que le Niger a besoin.

    Les bons exemples, l’exemplarité surtout venant des dirigeants politiques, des personnalités à haute influence, des hommes intégrés & travailleurs, c’est de ca que la jeunesse a besoin à travers lesquelles avoir de l’inspiration pour aller de l’avant.

    Malheureusement, le pays regorge des contre-exemple, des références dans l’autre sens des valeurs morales. Une grande frange de la jeunesse nigérienne est en train de suivre l’exemple.

    Si les beaux discours, les bonnes résolutions, les déclarations, les ateliers, les séminaires, les renforcements de capacité, etc….étaient efficaces, le Niger allait être un pays très développé.

  5. Noter bien qu’un animal ne prend que la voie dans laquelle sont berger l’oriente ,C’est de même pour la jeunesse.
    Aussitôt que cette dernière reçoit une mauvaise éducation et d’exemple juste et rationnel de la part des dirigeants confus ,elle n’a le choix que d’espérer confondre aussi la génération avenir un jour = Chute du PIB Nigérien + avancé de l’ignorance .
    Dèh lors qu’elle a un dirigeant ambitieux à l’image du Mâle dominant de la 7eme République ,qui prend le soin de faire valoir ses capacités de faire en toute moralité sans aucune idéologie ethnocentrique , cette jeunesse n’a le choix que de faire montre de son amour profond pour sa nation en rendant plus esthétique  » la Renaissance du Niger » .
    Oui notre Moteur Blandé à raison,il doit reconstruire la route sur laquelle il roule afin de faciliter la tache à ses pneus ( Mr Bazoum )= le Niger doit se renaître à nouveau pour de bon.
    Isssoufou Mahamadou nous apprend qu’on est tous fils d’Adam = égalité sociale .
    La jeunesse montrons lui qu’il doit être fier de sa production politique.
    Il a prit le Niger en situation économique et relation international chaotique, puis il nous à ramener la gloire dans tous les secteurs de développement ,il s’est sacrifié pour le peuple en risquant la perte de sa noble cause et réputation comme les Hommes de Dieu l’ont fait pour leurs Al-ouma au nom du Maitre.
    Sacrifions notre savoir faire et empirique pour créer chacun quelque chose de grand pour notre pays,ayons ce enthousiasme de garder la souveraineté de notre pays maintenant que nous sommes fort et habile à l’apprentissage .
    Tout est possible quand on veut et croit et sachons que chaque être humain possède une faculté que ne possède pas les autres,chaque jeune peut réfléchir de lui même et créer ce qu’il n’attend pas de lui même .
    Moi je promet au Niger de l’abondance et surtout sa libération face à certaines manipulations étrangères .Tout doit être un compromit de tel sorte que l’équilibre se maintient en partage économique = revalorisation du jeux d’intérêt

  6. Thanks and best wishes!

  7. voila le genre de contribution dont on a besoin mais pas les jérémiades de certains . Bravo et bon courage

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.