Accueil / ACTUALITE / L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP) à l’avant-garde du combat contre la facture numérique au Niger

L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP) à l’avant-garde du combat contre la facture numérique au Niger

L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP), nouvelle dénomination de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et de la Poste (ARTP) a doté la semaine dernière,
la ville de Zinder d’un cybercafé. C’est la Présidente du Conseil de regulation, Directrice Générale par intérim, Mme Betty Aichatou H. Oumani qui a présidé la cérémonie en présence des autorités
régionales et coutumières de la Région de Zinder.


La construction et l’équipement d’un cybercafé se veut une contribution de l’ARCEP à la réduction de la fracture numérique au Niger et particulièrement dans la ville de Zinder.

En effet, ce cybercafé permettra aux élèves, étudiants et travailleurs de la ville de Zinder et environs d’accéder aux TIC pour les besoins
de leurs activités académiques et professionnelles.

L’ARCEP a également mis à disposions des produits pharmaceutiques au profit des populations de la région de Zinder pour contribuer à la réduction de la mortalité infanto juvénile et participer à l’atteinte
des objectifs fixés dans le cadre du Programme de Développement
Economique et Social (PDES) 2018-2021.
Pour la Présidente de l’ARCEP, Mme Betty Aichatou H. Oumanin « ce geste, modeste soit –il s’inscrit en droite ligne des directives de
SEM Elhadji Issoufou Mahamadou qui affirmait solennellement dans son
discours d’Investiture :

« L’Etat doit créer les conditions d’une rupture réelle avec l’obscurantisme en diffusant le savoir partout, à travers notamment une démocratisation poussée de l’accès aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication ».

Elle a également formulé « l’espoir de voir le présent appui contribuer d’une part à l’amélioration de la santé de la mère et de
l’enfant et d’autre part au renforcement des infrastructures TIC de la région de Zinder ».
L’ARCEP, c’est un rappel,  « est une autorité administrative, juridiquement distincte et fonctionnellement indépendante de toute
structure assurant la fourniture de réseaux, d’équipements ou de services de télécommunications et de poste, ainsi que de toute autre organisation intervenant dans ces secteurs régulés.

Les missions de l’ARCEP sont entre autres de veiller à l’application des textes législatifs et réglementaires, au respect des conventions,
des termes des licences, des autorisations et des déclarations y afférents dans des conditions objectives, transparentes et
non-discriminatoires ; elle protège les intérêts des utilisateurs et des opérateurs, en prenant toute mesure propre à garantir l’exercice
d’une concurrence saine et loyale dans le secteur, dans le cadre des dispositions légales et réglementaires en vigueur.

L’ARCEP veille au respect des normes environnementales et sanitaires
en matière de télécommunications, des nouvelles technologies de l’information et de la poste ».

De l’avis des responsables de l’ARCEP, ce genre de contribution est prévu pour d’autres régions du pays dans un délai proche.
Car, comme on le dit aisément, avec l’ARCEP, le combat contre la facture numérique au Niger sera gagné d’avance.

À propos de l'Auteur

Tamtaminfo News

À propos Administrateur

3 plusieurs commentaires

  1. Et qui a bénéficie du marché de fourniture des appareils? Gré à gré? Incroyable Oumani

  2. factures numérique les classes des phénomène améliorateurs dans la communication électronique; merci a l’ARCEP pour ces geste d’infrastructures et au président.

  3. Combat contre la facture ou contre la fracture? On va dire que les deux combats sont bons!!!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.