Accueil / ACTUALITE / Le bras de fer judiciaire entre Africard et l’État nigérien continue

Le bras de fer judiciaire entre Africard et l’État nigérien continue

Maitre Illo Issoufou, avocat de l’Etat du Niger dans l’affaire qui oppose le Niger a la société Africard

Dans l’affaire qui oppose Africard à l’État du Niger, la justice française devait trancher le 6 juin et décider si Areva devait payer, pour le compte de Niamey, une amende de plusieurs dizaines de millions d’euros à la société de production de documents biométriques.

C’était compter sans la stratégie que les Nigériens ont mise sur pied depuis des mois et qui consiste à convaincre le tribunal de Nanterre que la condamnation prononcée par l’Ohada en 2012, et sur laquelle Africard se fonde pour réclamer des dommages et intérêts, a été obtenue grâce à la corruption.

Niamey s’appuie pour cela sur le témoignage de Me Souleymane Yankori, l’ancien avocat d’Africard. C’est donc désormais à cette société de fournir les preuves de sa bonne foi. Prochaine manche : le 13 juillet à Nanterre.

À propos de l'Auteur

Par Jeune Afrique

À propos Administrateur

3 plusieurs commentaires

  1. Comme nous le savons tous :
    a. Compte tenu du règne des mafias sur l’échiquier international
    b. Compte tenu de notre insouciance collective
    c. Compte tenu de notre désorganisation
    d. Compte tenu du manque de suivi des dossiers dû à l’incompétence et au manque de patriotisme de beaucoup de nos cadres
    e. Compte tenu de l’instabilité politique que connait notre pays depuis le début de cette démocratie zizanie
    f. Compte tenu du règne de la stratégie individuelle de survie qui fait que chacun ne cherche qu’à tirer son épingle du jeu au plus vite
    g. Compte tenu du fait que certains de nos compatriotes ne souhaitent que des malheurs à notre pays parce qu’ils estiment ne pas être au pouvoir
    h. Compte tenu de notre manque d’ambition et de vision pour notre pays
    i. Compte tenu du concours d’échec auquel se livrent nos politiciens sur le principe dévastateur de moi ou le chaos
    j. Compte tenu du fait que beaucoup d’entre – nous n’ont aucune pitié de ce pays meurtri
    Compte tenu de tout cela, avec tout ça SEUL ALLAH peut sauver notre pauvre pays.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*