Home ACTUALITE Le Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, préside la cérémonie d’ouverture de la 60ème Session ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples : Volonté partagée de promouvoir et de protéger les droits humains en Afrique

Le Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, préside la cérémonie d’ouverture de la 60ème Session ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples : Volonté partagée de promouvoir et de protéger les droits humains en Afrique

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé hier matin au Palais des congrès de Niamey, l’ouverture des travaux de la 60ème Session ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Durant deux semaines, les participants des pays africains et d’autres pays comme la France, la Suisse, le Royaume-Uni et le Canada prenant part aux assises de Niamey vont se pencher sur les questions des Droits de l’Homme et des Peuples.

La cérémonie d’ouverture des travaux s’est déroulée en présence du Président de l’Assemblée Nationale, SE Ousseini Tinni, du Premier ministre, SE Brigi Rafini, des membres du gouvernement, des présidents des institutions de la République, des chefs de missions diplomatiques et représentants des organisations internationales, de la présidente de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, Mme Pansy Tlakula, de la Représentante du Comité Directeur des ONG, Mme Hannah Forster, du gouverneur de la région de Niamey, M. Hamidou Garba et de plusieurs invités.

En procédant à l’ouverture des travaux, le Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou, a tout d’abord indiqué que, le Niger est honoré d’accueillir cette rencontre symbolique coïncidant avec le 30ème anniversaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Le Président de la République a ensuite déclaré à l’assistance que, l’homme et ses droits sont au centre du Programme de Renaissance Acte 2 du Niger, où tous les droits humains sont pris en compte, dont les droits à la vie, à la sécurité et à la paix, menacés aujourd’hui par les organisations terroristes et criminelles, ainsi que des forces identitaires et centrifuges opérant dans la plupart des pays africains.

Il a cité plusieurs pays notamment la Libye, le Mali, les pays du Lac Tchad, ou encore la Somalie, la République Centrafricaine, le Soudan du Sud, la République Démocratique du Congo, etc. Selon le Chef de l’Etat, égorger, violer, mutiler, tuer, persécuter sont devenus des actions d’une banalité déconcertante pour ces terroristes. Mais pour faire face à ces menaces et pour garantir le droit à la vie, à la sécurité et à la paix, le Niger investit depuis 2011, en moyenne chaque année plus de 10% de son budget pour la sécurisation des personnes et de leurs biens afin de garantir la protection des citoyens.

Quant à la présidente de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, Mme Pansy Tlakula, elle a rappelé dans son intervention les actions réalisées par son Institution depuis la 59ème session ordinaire, tenue à Banjul en Gambie. La Président de la Commission a ensuite évoqué les nouveaux défis qui se posent à son institution comme le cas de la xénophobie en Afrique du Sud, ou même l’interruption de la connexion internet au Cameroun, avant de lancer un appel à contribution pour la lutte contre la faim dans plusieurs pays africains où les populations vivent les conséquences de la guerre.

Quant à la Représentante du Comité Directeur des ONG, Mme Hannah Forster, elle a présenté la situation des Droits Humains en Afrique qui selon elle, est marquée dans plusieurs pays par le terrorisme, la guerre, les crimes etc.

[author ]Seini Seydou Zakaria (ONEP)[/author]

3 Comments

  1. mr le president tous ces pays dt vs venez de citer la libye , mali, niger ,somali ,etc , on tue , viole ,on egorge, mutile par les terroristes , ces terroristes sont nourris ,entrenus ,entrainer ,equiper par ces pays qui se croyaient connaissant et respectant les droits de l homme , les occidentaux et leurs de tjrs usa . les milices ici en libye qui sement la terreur sont soutenus par l italie , uk , turkie , qatar et la france . et n oubliez pas mr le president l aeroport militaires de matiga , tripoli est tenue par l ex-prisonnier de guntanamo hakim ben hadj alors toutes les biziness de ce monde . a vs d imaginer la suite . tchad , niger essayez de fermer vos frontieres pour tps . car comprenez une chose , presque tous ces milices sont des etrangers .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

À propos de l’arrêt N°06/CC/MC du 28 juillet 2020

Cette démarche de l’assemblée nationale est inopportune . Il semblerait que tous les…