Home ACTUALITE Le collectif budgétaire vise à répondre aux défis actuels sur les plans social, sanitaire, sécuritaire et économique (Ministre Délégué au Budget)

Le collectif budgétaire vise à répondre aux défis actuels sur les plans social, sanitaire, sécuritaire et économique (Ministre Délégué au Budget)

En marge du vote par l’Assemblée Nationale de la loi rectificative de la loi de finances 2020, le Ministre Délégué au Budget, M. Ahmed Djidoud, a expliqué à la presse que ce collectif budgétaire vise à répondre aux défis actuels du pays sur les plans social, sanitaire, sécuritaire et économique.

En effet, approuvé par l’Assemblée Nationale en fin de soirée de ce lundi 8 juin 2020, le premier collectif budgétaire à la loi de finances 2020 est structuré autour de la prise en compte de la gestion de la riposte à la pandémie du coronavirus qui sévit au Niger depuis mars 2020 et qui a engendré des conséquences néfastes sur le plan économique, comme la réduction des recettes de l’Etat.

Il tient également compte de l’offensive que le Gouvernement a menée et qui a permis de mobiliser des ressources extérieures.

« C’est tout cela qui a conduit à une révision du budget qui est passé de 2.266,15 milliards de francs CFA à 2.422,33 milliards de francs CFA, soit une  hausse de 6,89% en raison des réaménagements internes que nous avons procédé, mais aussi en raison de la mobilisation des ressources au niveau des partenaires techniques et financiers, notamment la Banque Mondiale (BM), le Fonds Monétaire International (FMI), la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et bien d’autres partenaires internationaux », a déclaré le Ministre Ahmed Djidoud.

Donnant des précisons sur les dépenses prévues par ce collectif, le Ministre Délégué au Budget a déclaré que « la priorité du Gouvernement est de répondre d’abord à la prise en charge des questions  sanitaires. Et c’est pour cela qu’une enveloppe de plus de 20 milliards de francs CFA a été allouée pour le volet 1 du plan de réponse à la Covid-19 », un plan budgétisé à environ 1439 milliards de francs CFA et qui se compose de 5 volets.
« Le gouvernement reste toujours dans l’offensive de mobiliser davantage de ressources  pour pouvoir financer intégralement le plan de riposte qui va être mis en œuvre sur une période de 2 ans », a-t-il indiqué.

En matière de sécurité alimentaire, plus de 23 milliards de francs CFA sont prévus au titre de la prise en charge des mesures d’accompagnement des personnes vulnérables, a informé le Ministre Djidoud qui rapporte également qu’en ce qui concerne la question sécuritaire, quelque  18 milliards de francs CFA seront utilisés pour renforcer les équipements des forces de défense et de sécurité.

Le Ministre Délégué au Budget a, par ailleurs, fait cas d’autres ressources non budgétisées, à l’exemple de l’accord-cadre que le gouvernement  a signé avec les banques de la place et qui devait permettre de financer, à hauteur de 150 milliards FCFA, le plan de soutien aux entreprises nigériennes.

Le Gouvernement est aussi entrain de réfléchir sur le post-Covid, a-t-il enfin annoncé, précisant qu’une « équipe est déjà entrain de réfléchir sur les mécanismes d’accompagnement qu’il faut mettre en place pour pouvoir renforcer notre économie, renforcer sa résilience face aux différents chocs  que nous rencontrons ».

Ce collectif budgétaire, note-t-on, a été approuvé par 118 députés sur les 171 qui composent le Parlement nigérien. Les 34 députés de l’opposition parlementaire l’ont rejeté, lui reprochant de ne pas tenir compte des vraies préoccupations du peuple nigérien.

Par Agence Nigérienne de Presse

Check Also

Saisie d’armes de guerre par la Gendarmerie à Guidan Roumdji…

Une cérémonie de présentation d’armes saisies par les éléments de la gendarmerie nationale…