Accueil / ACTUALITE / Le crépuscule de Hama Amadou…

Le crépuscule de Hama Amadou…

La vie sociopolitique de notre pays est focalisée ces derniers temps par l’Article 8 du Code électoral. Pendant que l’écrasante majorité du peuple pense qu’il est hors de question de toucher ne serait ce qu’une virgule de cet article, certains partisans zélés et n’ayant aucun sens de l’intérêt général s’arcboutent sur la suppression pure et simple de cet article afin de remettre en selle un cheval usé  dans l’histoire de notre pays. Depuis 1992, cet article 8 a survécu à tous les codes électoraux même en 2004 quand Hama Amadou était premier ministre et chef du gouvernement. L’article est composé de 4 alinéas.

Les articles 38 et 39 du code pénal définissent les conditions du fait desquelles un citoyen perd ses droits civils et politiques. Dès lors que l’on ne jouit plus de ses droits civils et politiques on ne saurait être inscrit sur la liste électorale et être éligible.  En fait, c’est l’alinéa 2 de l’article 8 qui est le véritable obstacle à la candidature de Hama Amadou aux élections de 2021.

L’alinéa dit que ne peuvent être inscrits sur la liste électorale : les individus condamnés définitivement pour délit à une peine d’emprisonnement ferme égale ou supérieure à un an et non réhabilités. Disons le tout haut, le fameux article 8 du Code électoral que les Lumanistes veulent voir supprimer afin de réhabiliter leur mentor n’est que la manifestation d’une conséquence de l’inconséquence de Hama Amadou.

En effet, comme l’a rappelé Sanoussi Tambari Jackou, preuves à l’appui, Hama Amadou était l’un des instigateurs du code électoral nigérien poste conférence nationale. C’est d’ailleurs le Code électoral conçu et élaboré par le MNSD Nassara sous sa responsabilité en 1993 qui est toujours en vigueur avec bien sûr quelques modifications mais, l’article 8 est toujours resté intact.

Moussa Harouna du MNSD Nassara, un ex-ami de Hama Amadou, rappelle sur RFI, que Hama Amadou était au départ favorable à cet article 8 du code électoral aujourd’hui source de litige. « Cet article 8 date depuis que la démocratie s’est réellement installée au Niger. Depuis le code électoral de 1992, l’article8 a toujours dit un (1) an qui vous empêche d’être candidat ou d’être électeur.

Je me rappelle qu’en 2004, je suis le représentant de Hama Amadou pour rédiger le code électoral de 2004 et la proposition de Hama Amadou était supérieure ou égale à un (1) an. Mais Hama de sa propre personne a beaucoup insisté sur cet article, je le comprends très bien. Quand votre cheval de course effectivement n’est pas partant ça vous dérange et il faut sortir pour faire toutes les manœuvres possibles pour manipuler l’opinion nationale et internationale et peut-être manipuler des gens à dire bon, il faut faire un arrangement pour un tel et nous en tant que responsables politiques, nous pensons que nul n’est au-dessus de la loi. Hama n’est pas le seul concerné, ils sont une vingtaine de nigériens concernés. Je crois qu’il faut s’assumer ».

Le code pénal est plus sévère dans ses dispositions que celles de l’alinéa 2 de l’article 8.

Donc même si l’on modifie les dispositions de l’alinéa 2 de l’article 8 pour faire plaisir Hama Amadou, ce qui serait un précédent dangereux, faire une loi pour une personne, tant qu’on ne modifie pas les dispositions du code pénal le problème reste entier car c’est le code pénal qui définit les infractions et leurs sanctions. Même si par les agissements du CNDP, l’on puisse réviser les dispositions de l’alinéa 2 de l’article 8, la Cour constitutionnelle aura le dernier mot car c’est une loi organique portant code électoral. La révision doit passer devant la cour constitutionnelle donc pour vérifier sa conformité à la constitution Et ayons le courage de dire en face que la carrière politique de Hama Amadou est derrière lui.

Dieu l’a décidé ainsi, il faut l’accepter et se ressaisir pendant qu’il est encore temps. En effet, parler au passé de Hama Amadou est la règle immuable. Il a fait son temps. Mais, c’est du passé. Le présent et le futur du Niger se feront sans le grand Guru. Orphelins et désorientés, ses partisans sont désemparés. Ils sont sans repères ni boussole. « Raman mugunta ga gina shi karami, domin yana yiyuwa ka fata cikinshi », disent les Haoussa. Autrement dit, lorsque tu creuses un puits mal intentionné, fais le petit de peur que tu ne tombes dedans.

Cette sagesse populaire n’a pas été comprise par Hama Amadou qui a basé toute sa vie sur les intrigues, complots, coups bas, trahisons, crocs en jambes, embrigadement etc. Repéré trop jeune par Seyni Kountché, Hama Amadou a gravi trop vite tous les échelons politico administratifs. Sous-préfet, SG de préfecture, DG, Directeur de Cabinet, Ministre, Député, Premier Ministre et Président de l’Assemblée, il est monté sur les marches en écrasant adversaires et alliés. Il n’avait aucun état d’âme pour parvenir à ses fins, il était prêt à tout.

Ses amis du parti et ses adversaires politiques ont été piétinés et écrasés par l’enfant terrible de Youri. Il faisait tout en oubliant que c’est Dieu qui est au contrôle. Dans sa longue carrière politique, il a embastillé plusieurs centaines des Nigériens, brisé plusieurs foyers, laissé sur les carreaux des veuves et orphelins, brisé plusieurs carrières et commis un nombre incalculable de péchés. Hama Amadou n’est pas cet enfant de chœur, ce Dieu vivant qu’adorent les Lumanistes, c’est un personnage obscur qui a été rattrapé par son destin. Aujourd’hui, il subit de plein fouet les sanctions divines. Il paye toutes ses forfaitures passées.

Et c’est même une chance pour lui de revenir à Dieu et de se repentir pendant qu’il est encore temps. Effectivement, il faut s’assumer et se mettre en retrait, définitivement.

Les lois de la République sont impersonnelles. Vouloir changer les règles du jeu pour plaire à un individu n’est pas responsable.

La responsabilité, c’est respecter nous-mêmes les règles que nous avons édictées. Comme l’a si bien dit cet acteur de la société civile nigérienne, vouloir changer la nature de l’article 8 du Code électoral, c’est vouloir tordre le cou à tout notre arsenal juridique pour satisfaire un seul individu.

Alors Monsieur le Ministre de la Justice Marou Amadou, pourquoi pas ne pas ouvrir les portes de toutes les prisons.

À propos de l'Auteur

Mariama Maikolanché, correspondance particulière (Tamtam Info News)

À propos Administrateur

36 plusieurs commentaires

  1. calme toi dieu est avec toi

  2. qu/on aime le president hama ou non peut etre cette affaire se complique a cause de certains.or en toute chose surtout pour les croyants l/apaisement et le pardon doivent etre notre reference car nul n/echappe a son destin

  3. Pour ceux qui demandent à ce que l’article 8 soit strictement respecté, s’ils sont réellement défenseurs du droit ils auraient demandé le respect de tous les textes que ça soit la constitution et les lois mais malheureusement ce n’est pas le cas. Sinon comment comprendre dans un pays où des gens dont leur immunité ait été levée et qu’à ce jour ces gens là ne soient pas entendues par la justice ou encore Comment comprendre que la levée d’immunité des personnalités soit demandée par le gouvernement qui dispose d’une large majorité à l’Assemblée et que cette immunité ne soit levée sans aucune décision ne soit prise de la part du gouvernement comme on a vu en ce qui concerne le cas de hama et enfin comment comprendre que des gens ayant violé la constitution jusqu’à ce qu’ils soient limogés du gouvernement que ce mêmes personnes soient nommées par la suite sans aucune sanction. Donc agissons-nous dans le bon sens pour la réelle stabilité de notre cher pays. Ce que tu n’accepte pas ne demande jamais à l’autre de l’accepter.

  4. L’une des erreurs de Hama est de ne pas se dire que l’autre est au moins aussi intelligent, au moins aussi malin que lui.
    Et le fait qu’il ne s’entoure que des courtisans qui chantent « Hama lalé » Hama sai kayi » a contribué à sa perte.
    Et maintenant l’histoire…

  5. Assalam, la vérité est amère et ses fruits sont bons. Allah est grand. Chacun de nous doit revoir sa relation avec Allah. Allah sait tout et il voit tout. Dans la vie ici bas ou l’au delà il y a et il y aurait toujours un jugement. La politique est très dure et difficile à exercer surtout dans un pays comme le notre

  6. Il croit être plus intelligent k les autres. Comment peut il être plus intelligent k des gens ki ont étudié la morphologie mathématique ? (hassoumi), la probabilité, les maths sup (I Mahamadou) avec une touche en philosophie politique ? (bazou). Hama se trompe d adversaires c est évident

  7. Ce qui arrive à Hama Amadou doit interpeller les consciences. Seul Dieu a les clés de tout : le pouvoir, la richesse, la santé… Il fut un temps où Hama pensait pouvoir faire tout ce qu’il veut et rien ne peut l’arrêter. Il s’est beaucoup tromper et voilà les conséquences. Dieu est grand.

  8. Cher Iram,
    Merci d’avoir dit toutes ces tristes réalités aux mendiants arrogants que nous sommes devenus.
    Pour ma part j’ai simplement pensé:
    – Que l’espoir doit être le dernier à mourir.
    – Que la lumière doit nous venir de quelle que part.
    – Que nos universités et nos universitaires doivent être pour nous des boussoles pour espérer sortir de l’ornière, pour sortir de la honte, pour sortir de l’humiliation
    Toutefois compte tenu de ce qui passe dans nos universités, j’admets avec vous qu’il y a de quoi s’inquiéter.
    Malheureusement il arrive même que la lumière et le savoir servent de rallonge au mal.
    Triste tropique
    Pauvre Niger
    Qu’ALLAH nous aide à sortir de nos propres médiocrités.
    Amine!

  9. Le probleme n est pas lie a l`article 8 , c est surtout les conditions dans lesquelles Hama Amadou a ete condamne a cette peine de prison.
    Cette histoire de Bebe importee a ete traitee de facon tres politique et est la base de tout ce qu on vit presentement comme probleme.

    Il ne serait pas judicieux de reviser cet article 8, au contraire il faudrait le renforcer pour le rendre non revisable comme dans l affaire de l accident de 2009.
    Il faut surtout revoir les conditions dans lesquelles Hama Amadou a ete condamne et analyser pour voir si ya pas une autre porte de sortie

    L un dans l autre mon opinion est que cette classe poliique doit etre entierement renouvelee, nous devons de nous separer de ceux la qui nous empoisonnent la vie depuis des decenies et a notre frais

  10. Cher Kokadji,

    on ne pas considérer nos campus comme des îlots isolés de la société. Toute société a les campus qu’elle mérite. Si la société est vertueuse et a pour vertus le travail, l’intégrité, la discipline, la soif de la connaissance, l’obsession de l’hygiène..etc, il en sera de même de ses campus. Si elle est impertinente, arrogante, sans valeurs malgré le vernis de l’islam, oscillant entre « Al Kitab » et la constitution, admirant le « farniente » et détestant l’effort, l’éthique, l’éthique du travail, chérissant la saleté et la chienlit,..; il en sera de même de ses campus et même de ses forums de discussion et autres lieux de débat. Ainsi ce forum illustre parfaitement ce qu’est notre société (en réalité une frange de la société): grossière, intempérante, intellectuellement malhonnête, retorse, impulsive, réagissant au quart de tour à tout, prétendument fière mais quémandant des subsides aux « blancs » et depuis peu aux « chinois », obstinée, prenant ses désirs pour la réalité, obsédée littéralement par l’ethnie, la région, refusant d’admettre l’évidence…etc
    Donc en résumé, les lieux de débat, les campus, les marchés, les routes sont à l’image d’une société.
    Amicalement.

    • Merci de votre réaction
      Merci d’avoir dit toutes ces tristes réalités aux mendiants arrogants que nous sommes devenus.
      Pour ma part j’ai simplement pensé:
      – Que l’espoir doit être le dernier à mourir.
      – Que la lumière doit nous venir de quelle que part.
      – Que nos universités et nos universitaires doivent être pour nous des boussoles pour espérer sortir de l’ornière, pour sortir de la honte, pour sortir de l’humiliation
      Toutefois compte tenu de ce qui passe dans nos universités, j’admets avec vous qu’il y a de quoi s’inquiéter.
      Malheureusement il arrive même que la lumière et le savoir servent de rallonge au mal.
      Triste tropique
      Pauvre Niger
      Qu’ALLAH nous aide à sortir de nos propres médiocrités.
      Amine!

  11. Maikolanche je te conseille d aller apprendre la culture du Kolonche car c est mieux pour toi que cette chiffonnerie.

  12. Hamma a fait beaucoup de mal aux nigériens! Et Allah est témoin de toutes chose! Allah se s’est-il pas proclamé comme étant le plus sage des juges? Si si! Le temps du compte a sonné! Ici bas d’abord, devant nous qu’il a humiliés! Et plûtard devant Allah le puissant! Seuls les médiocres ont toujours cru en Hamma+!

    • Entre Hama et Issoufou qui a fait plus de mal au Niger. Qui a detruit la democratie que les nigeriens se sont dotes en payant le prix du sang. Qui a detruit l’ecole et tuer un etudiant prometteur pour le pays et sa famille? Qui a detruit la souverainete du Niger sur son territoire ? Qui a detruit les acquis economiques et finances legues par Baba Tandja? Qui a detruit les valeurs morale, de rigueur et de probite qui etaient jadis reconnues aux nigeriens, qui a deraille le barrage de kandadji dont les financements etaient acquis apres 50 ans de quete ? qui a rescussite et exacerbe les divisions entre les nigeriens? Qui…. Si ce n’est Issoufou Mahamdou. Vous pouvez detester Hama pour des considerations basses telles que l’ethnoregionalisme, mais vous ne convaincrez jamais les nigeriens que Hama a fait pire que issoufou mahamdou contre le Niger et son peuple. Votre vie quotidienne en temoigne.

  13. A travers ce qui arrive aujourd’hui à Hama Amadou nous voyons la manifestation de la toute puissance d’ALLAH
    A chacun de nous de tirer la leçon de la vie.
    Il faut être humble, modeste, bon, compatissant. Avant tout nous ne sommes que de simples mortels. A ALLAH appartiennent la force et la puissance.

    • Entre Hama et Issoufou qui a fait plus de mal au Niger. Qui a detruit la democratie que les nigeriens se sont dotes en payant le prix du sang. Qui a detruit l’ecole et tuer un etudiant prometteur pour le pays et sa famille? Qui a detruit la souverainete du Niger sur son territoire ? Qui a detruit les acquis economiques et finances legues par Baba Tandja? Qui a detruit les valeurs morale, de rigueur et de probite qui etaient jadis reconnues aux nigeriens, qui a deraille le barrage de kandadji dont les financements etaient acquis apres 50 ans de quete ? qui a rescussite et exacerbe les divisions entre les nigeriens? Qui…. Si ce n’est Issoufou Mahamdou. Vous pouvez detester Hama pour des considerations basses telles que l’ethnoregionalisme, mais vous ne convaincrez jamais les nigeriens que Hama a fait pire que issoufou mahamdou contre le Niger et son peuple. Votre vie quotidienne en temoigne.

  14. D’après le monde.fr

    Les étudiants africains, laissés-pour-compte de la nouvelle stratégie universitaire française
    Le gouvernement veut augmenter les frais d’inscription pour les étrangers et attirer davantage d’élèves issus des pays émergents non africains.

    Place aux étudiants choisis… Baptisé « Stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux », le plan qu’a dévoilé le premier ministre français, Edouard Philippe, dans le cadre des Rencontres universitaires de la francophonie, lundi 19 novembre, vise à augmenter le nombre d’étudiants étrangers en France… ou plutôt de certains étudiants.

    Quatrième pays d’accueil avec plus de 324 000 étudiants étrangers (dont 245 000 préparent un diplôme), la France serait en « risque de décrochage » dans la bataille des cerveaux qui se joue beaucoup sur la séduction des meilleurs étudiants. Raison pour laquelle il fallait lancer une campagne de sensibilisation aux charmes de l’Hexagone, baptisée « Choose France ». C’est la première campagne de ce genre sous Emmanuel Macron, mais la guerre des talents, elle, est récurrente depuis une vingtaine d’années.

    Lire aussi Le « triple défi » des bacheliers africains invités à venir étudier en France
    La logique est toujours la même. L’accueil d’étudiants internationaux est vu comme un élément du soft power d’un pays, un moyen de promouvoir ses valeurs et son économie en accroissant son rayonnement. Les étudiants en mobilité rapporteraient 4,5 milliards d’euros (pour un coût de 3 milliards d’euros) et seraient ensuite des ambassadeurs de la France.

    « Etudiants indiens, russes, chinois »
    Reste que les propositions annoncées par le premier ministre semblent surtout avoir vocation à faire le ménage dans le groupe de ceux qui viennent traditionnellement et qu’on accueille davantage en sciences humaines que dans les disciplines scientifiques à haut potentiel. Déjà, le discours sur la langue française et la francophonie prononcé par Emmanuel Macron à l’Institut de France, le 20 mars, donnait quelques indices. Il précisait que « la France devra accroître le nombre d’étudiants étrangers sur son territoire et le nombre de ceux qui viennent des pays émergents doublera ». Et d’ajouter, s’il fallait être plus clair : « Etudiants indiens, russes, chinois seront plus nombreux et devront l’être. »

    L’Afrique, elle, n’est pas citée. Ce continent est pourtant le plus présent dans les universités françaises. Selon Campus France, six pays africains sont dans la liste des dix qui envoient le plus d’étudiants en France (Maroc, Algérie, Tunisie, Sénégal, Côte d’Ivoire et Cameroun). Plus globalement, 45 % des étudiants étrangers présents en France sont originaires du continent. Difficile de parier qu’il en sera de même, demain, avec l’augmentation des frais d’inscription qui se prépare.

    Article réservé à nos abonnés Lire aussi Universités : les étudiants étrangers devront payer plus cher
    Comme l’a annoncé le premier ministre, le droit d’étudier sera désormais fixé à 2 770 euros en licence (contre 170 euros aujourd’hui) et 3 770 euros en master et doctorat (contre 243 euros en master et 380 euros en doctorat jusqu’à présent). C’est toujours moins du tiers du coût réel de la formation, explique-t-on, mais c’est néanmoins assez dissuasif pour les moins fortunés. Même avec les 6 000 bourses d’établissement et l’augmentation du nombre de bourses d’Etat réservées aux étudiants étrangers, qui passeront de 7 000 à 15 000 et « concerneront prioritairement les étudiants en provenance du Maghreb et des pays d’Afrique », précise le détail du plan. En fait, seul un étudiant africain sur sept pourra y prétendre, puisque ces derniers sont plus de 150 000 à choisir la France.

    Un campus franco-sénégalais
    Ils pourraient donc ne pas tout à fait apprécier la campagne « Choose France ». En Afrique, elle sera prioritairement déployée vers les pays anglophones. Pas de mystère, puisqu’il est clairement annoncé que « la campagne de communication ciblera davantage les pays émergents (Chine, Inde, Vietnam, Indonésie) et les pays non francophones d’Afrique subsaharienne, ceux où la connaissance de la France reste lacunaire et le potentiel important ».

    Lire aussi Près de Dakar, un campus franco-sénégalais pour répondre au défi de l’émergence
    Pour l’Afrique de l’Ouest, la parade est déjà prévue pour qu’ils restent faire leurs études sur le continent, même s’il ne sera pas simple pour l’Afrique subsaharienne d’accueillir les 3,5 millions d’étudiants supplémentaires qui voudront y étudier d’ici à 2025 (+ 72 %). Dans son discours du 20 mars, le président de la République avait en effet souhaité voir doubler le nombre d’étudiants bénéficiant de l’offre française de formation implantée à l’étranger. Il veut « offrir à la jeunesse de nos pays partenaires la possibilité de suivre des formations proposées par des établissements français sans avoir à quitter leur propre pays, à l’image du campus franco-sénégalais ou de l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée ».

    Edouard Philippe rappelle, lui, la nécessité de faire émerger et de soutenir les projets engageant les universités des 19 pays africains identifiés comme prioritaires : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Comores, Djibouti, Ethiopie, Gambie, Guinée, Haïti, Liberia, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Centrafrique, République démocratique du Congo, Sénégal, Tchad, Togo.

    Améliorer les procédures d’entrée
    Pour ceux qui pourront encore survoler la Méditerranée, Edouard Philippe a promis une amélioration des procédures d’entrée, un des points noirs récurrents depuis la présidence Sarkozy. Les formules inventées pour faciliter l’entrée d’une pseudo-immigration choisie se heurtent en effet très souvent aux bons vouloirs des consulats locaux qui délivrent – ou non – les visas aux étudiants et varient même les types de visa octroyés d’un étudiant à un autre sans raison. Ce qui place les étudiants étrangers comme les responsables internationaux des écoles et universités dans des situations compliquées.

    Lire aussi La classe africaine : découvrez notre série consacrée à l’éducation
    Les étudiants devraient ensuite pouvoir bénéficier d’une carte de séjour pluriannuelle pour l’ensemble de la durée restante du cycle d’études engagé. Le premier ministre promet des guichets délocalisés dans les universités ou des guichets dédiés dans les préfectures, sur l’ensemble du territoire national, alors que les préfectures sont déjà exsangues et peinent à ouvrir certains guichets.

    Enfin, à partir de mars 2019, les étrangers qui auront obtenu un diplôme de niveau master (bac + 5) en France et qui étaient retournés dans leurs pays d’origine pourront bénéficier d’un titre de séjour pour revenir en France et y chercher du travail. Il s’agit de favoriser les mobilités circulaires, conformément à l’engagement pris par le président de la République dans son discours prononcé à Ouagadougou en novembre 2017.

    Les Débats du « Monde Afrique » : à Dakar, deux jours consacrés à la jeunesse ouest-africaine
    A Dakar, les 22 et 23 novembre, la quatrième édition des Débats du M

    • Merci de toutes ces informations. Entre temps que les les universités nigériennes?
      Pourquoi malgré nos 8 universités publiques les parents préfèrent envoyer les enfants à l’étranger?
      Pourquoi le développement de tous ces discours violents sur nos campus?
      Pourquoi cette mésentente entre les étudiants et leurs professeurs?

  15. Voilà pourquoi les lumanistes se disaient que Hama est le candidat, donc c’était ça le plan. Ils pensent que le peuple va accepter ça facilement. Mon œil

  16. Voilà le meilleur article de toute cette histoire d’article 8, voilà merci pour cet éclairage. Un seul individu ne peut pas changer l’histoire du Niger. Si vous changez ça pour plaire à Hama, nous allons aller nous meme ouvrir les portes de toute les prisons du Niger car il y aura plus de loi. Comme quoi chacun fera ce qu’il veut. Point barre.

  17. Dieu est grand:
    Hama Amadou tu n’as pas honte de venir parler de la dictature, tu as oublié quand tu étais premier ministre tu as enfermé d’abord tous ceux qui s’opposent à toi au MNSD NASSSARA.
    Hama Amadou a enfermé Almoustapha Soumaila.
    Hama Amadou à cause de toi wassalke boukari a été limogé de son poste de ministre et jusqu’à ce que wassalke boukari a quitté MNSD NASSSARA à cause de toi pour se présenter en indépendant aux élections municipales de 2005 dans le gorouol.
    Hama Amadou je me rappelle en 2001 quand nous étions étudiant, tu as demandé la fermeture du campus et tu as enfermé plusieurs étudiants pendant 6 mois dont plusieurs de mes camarades.
    Hama Amadou tu avais exclu le SG de l’UENUN le camarade Abdoul Moumouni Ousmane en 2001 et Ibrahim Diori en 2007.
    Hama Amadou en 2005 tu avais enfermé les acteurs de la société civile de la coalition équité et qualité contre la vie chère parmi lesquels je peux citer Nouhou Arzika,Moustapha Kadi,Kassoum Issa,Morou Amadou et Moussa tchangari.
    Hama Amadou tu as enfermé les marabouts qui s’opposaient contre le FIMA de Alphadi.
    Hama Amadou tu as enfermé des journalistes surtout le directeur de publication journal le républicain Maman Abou et Oumarou lalo keita et sans oublier Abdoulaye Tiémogo du canard déchaîne
    Hama Amadou les nigériens n’oublieront jamais ton règne de dictature.
    Hama Amadou l’Assemblée nationale devrait votée une loi contre toi pour ton exécution

    • Entre Hama et Issoufou qui a fait plus de mal au Niger. Qui a detruit la democratie que les nigeriens se sont dotes en payant le prix du sang. Qui a detruit l’ecole et tuer un etudiant prometteur pour le pays et sa famille? Qui a detruit la souverainete du Niger sur son territoire ? Qui a detruit les acquis economiques et finances legues par Baba Tandja? Qui a detruit les valeurs morale, de rigueur et de probite qui etaient jadis reconnues aux nigeriens, qui a deraille le barrage de kandadji dont les financements etaient acquis apres 50 ans de quete ? qui a rescussite et exacerbe les divisions entre les nigeriens? Qui…. Si ce n’est Issoufou Mahamdou. Vous pouvez detester Hama pour des considerations basses telles que l’ethnoregionalisme, mais vous ne convaincrez jamais les nigeriens que Hama a fait pire que issoufou mahamdou contre le Niger et son peuple. Votre vie quotidienne en temoigne.

  18. Bonjour,

    S’il vous plaît, il faut mettre fin à ce débat, qui est inutile. On ne changera rien du code et le Niger continue ça marche en avant. Ce n’est plus un sujet à discuter.
    Merci bcoup.

  19. Moulki na Allah ne

    « Ai dama « karshan alewa kasa ». on sait que ce jour va arrive insha Allah,  » ai duk wanda ya hana uban wani barci , shi ma wani sai ya hana shi! » et puis « kunnan ne ya ke gani… » jakkan na baya…. » Tu as tres bien decris le Sieur Hama. Ce qu’il faut savoir dans la vie, c est a Allah qu’appartient le pouvoir, la richesse , la vie et tout ici bas, Il donne a qui Il veut et personne ne dira mot, et quiconque seme la turpitude et le passe droit, il récoltera de ses inerties tot ou tard.

  20. IL N’Y A QU’ALLAH QUI DECIDE DE QUI SERA OU NE SERA PAS.

  21. IL N’Y A QU’ALLAH QUI PEUT DECIDER DE QUI SERA OU NE SERA PAS.

  22. si dieu tout puissant sait que le president hama amadou peut assurer le bonheur du peuple nigerien ns lui souhaitons bonne chance

  23. Hama Amadou?
    Voilà quelqu’un à qui ALLAH a donné beaucoup de chance mais il n’a pas su en profiter
    Plutôt il a passé sa vie a faire du mal, à développer la nuisance, à répandre la zizanie entre nigériens.
    Il s’estimait intouchable, invulnérable, irrésistible.
    Et puis ce qui devrait arriver arriva.
    Après l’apogée le déclin.
    Seule la puissance d’ALLAH est sans limite.
    Il y avait une fois un certain Hama Amadou.

    • Kay Haba koumiya…on dit ke seul Dieu décidé du destin de l’homme donc réfléchis avant de taper au clavier c important….si Dieu à écrit k Hama sera président alors il le sera …

  24. Tamtaminfo est tombe dans les egouts de la presse nigerienne. Dommage

  25. Soyez objective pour une fois au moins , Tamtaminfo or whatever !!!

  26. pooopooo po ça c’est artillerie lourde. Ma chère les lumanistes vont te déchiqueter dey. Oser s’attaquer à Zeus, hum il faut avoir du cran et j’admire ton courage. Prépares toi aux insultes les plus vulgaires; néanmoins tu as bien décrit Hama Amadou, un homme sans foi ni loi, un être insensible, un traitre parmi les traitres, qui pour ses intérêts peut tout écraser. La fin d’un mythe. Mais je pense que c’est Dieu qui est entrain de punir Hama déjà sur terre

  27. Il n’a qu’à s’assumer pour rentrer chez lui

  28. No further comment.

  29. Personne ne touchera à cet article, si mm la majorité décide de le faire nous allons nous battre pour que cet article reste intouchable. Si Mr Ama Amadou peut trouver au sein de son parti un candidat capable de se mesurer à notre candidat du PNDS et aux autres candidats qu’il qu’il le fasse dans le cas qu’il se tait à jamais et qu’il observe.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.