Accueil / ACTUALITE / Le déplacement de la délégation du G5 Sahel à Moscou

Le déplacement de la délégation du G5 Sahel à Moscou

Le 11 avril se sont déroulées au Ministère des affaires étrangères de Russie les consultations de Mikhaïl Bogdanov, envoyé spécial du Président russe pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Vice-ministre des Affaires étrangères, avec Maman Sambo Sidikou, Secrétaire permanent du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), arrivé à Moscou pour une visite de travail.

Au cours de l’entretien a été exprimée la disponibilité réciproque de promouvoir un dialogue constructif entre la Russie et le G5 Sahel au sein de l’ONU et d’autres forums multilatéraux dans l’intérêt du maintien de la paix et de la sécurité dans la région Sahel-Sahara. Il a été souligné que l’intention commune était de rechercher des réponses collectives aux défis multiples liés à la menace accrue de terrorisme et de l’extrémisme religieux auxquels font face les Etats de la région Sahel-Sahara.

A cet égard la Russie a appuyé l’adoption en décembre 2017 de la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU visant la création de la Force conjointe du G5 Sahel.

Il a été procédé à un échange de vues détaillé sur la problématique actuelle internationale et africaine. On a réaffirmé le point de vue consolidé en faveur d’un plus grand rôle de l’ONU quant au maintien de la paix, des efforts plus actifs de la communauté internationale dans la lutte contre le terrorisme, le trafic illicite des stupéfiants et d’autres menaces globales.

Il a été noté la nécessité de débloquer des conflits régionaux et des situations de crise par les moyens politiques, à travers le dialogue inclusif et la recherche de compromis raisonnables.

À propos de l'Auteur

Source: Ambassade de Russie en République du Niger

À propos Administrateur

7 plusieurs commentaires

  1. Il est toujours conseillé de ne jamais mettre ses œufs dans un même panier.
    En diplomatie aussi il faut diversifier ses partenaires comme économie.
    Sans la Russie ASSAD Syrie allait connaitre le même sort que SADDAM et Kadhafi.

  2. ….AH NOUS NE POUVONS PAS FAIRE UNE GUERRE ANTI-TERRORISTE…EN MENDIANT PARTOUT!!!

    NOUS DEVRONS NOUS ‘ASSEOIR….POUR DÉFINIR ET PARTAGER LES TACHES… ET LES RESSOURCES NÉCESSAIRES A ACCOMPLIR CES TACHES RELEVANT DE NOTRE PROPRE SÉCURITÉ D’ABORD!!!

    EN COMMENÇANT PAR CONTRAINDRE LES ORDONNATEURS DE NOS RESSOURCES …A MIEUX LES GÉRER ET LES REPARTIR SELON NOS PRIORITÉS COMMUNES ET NON CELLES DES GOUVERNANTS!!!

  3. Pauvres cons de mangeocrates! La paix, le respect ne s’obstiennent pas juste en aposant une signature sur un papier. Le G5, ce n’est ceux qui ménancent la Russie de missiles depuis quelques jours?

  4. Très belle initiative QU’ALLAH SOUBAHANA WATA-ALA vous assiste dans cette recherche de paix dans nos états.

    • la Russie a une très grande expérience dans la lutte contre le terrorisme, demander leur aides est un geste très positif, cette grande nation ne voit pas les africain du même œil que les occidentaux. les renseignements Russes nous seront d’une grande utilité , ce n’est pas de la mendicité comme le pense certains de nos frères mais une coopération militaire positive. le terrorisme concerne le monde entier , il commence en partie dans le sahel. les Russes ne connaissent pas et non pas de préférences dans les groupes rebelles et djihadiste comme la France. pour eux c’est frapper dur quiconque embrasse le terrorisme.
      la crise entre la Russie et les occidentaux est plutôt positive pour nous Africain, nous devons profiter et sceller des alliances.
      bon courage a nos dirigeant.

      • merci. Bien vu.

      • Et il est toujours conseillé de ne jamais mettre ses œufs dans un même panier.
        En diplomatie aussi il faut diversifier ses partenaires comme économie.
        Sans la Russie ASSAD Syrie allait connaitre le même sort que SADDAM et Kadhaf

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*