Accueil / ACTUALITE / Le Médiateur de la République a rendu sa démission

Le Médiateur de la République a rendu sa démission

Son Excellence Cheiffou Amadou, Président du RSD-GASKIYA

Son Excellence Cheiffou Amadou, Président du RSD-GASKIYA

Chers compatriotes,
Chers collaborateurs de l’Institution du Médiateur de la République du Niger,

Quoique n’étant pas tenu par la loi de démissionner en cas de candidature à un poste électif, j’ai préféré démissionner de ma mission de Médiateur de la République pour des raisons de clarté.
En effet, le lundi 21 décembre 2015 à 17 heures, j’ai remis au Président de la République ma démission qu’il a acceptée.

C’est pour moi, l’occasion de renouveler toute ma reconnaissance au Président de la République, Chef de l’Etat, pour la confiance qu’il a placée en moi en me nommant à ce poste ainsi que pour tout le soutien qu’il m’a apporté.
J’exprime aussi toute ma gratitude à l’ensemble de mes collaborateurs qui se sont investis, corps et âme et dans des conditions de travail très difficiles, pour m’aider à installer l’Institution.

A présent, j’aimerais indiquer à tous mes compatriotes et à l’ensemble des citoyens que cette Institution est devenue opérationnelle et qu’ils peuvent toujours continuer à solliciter ses services qui comprennent le Siège à Niamey, les Délégations Régionales à Maradi, Tahoua, Zinder et Niamey.

Je pars avec le sentiment du devoir accompli et de la tâche assurée, mais surtout avec la conviction ferme que cette nouvelle Institution du Médiateur de la République sera essentielle pour contribuer à la consolidation de la bonne gouvernance indispensable pour la paix et le progrès de notre cher pays.

Merci à notre gouvernement et à notre administration pour leur coopération positive.

CheiffouMediature2015Merci à tous ceux qui, de près ou de loin, m’ont apporté leurs précieux soutiens tout le long de ma mission.
L’annonce du départ de SEM Cheiffou Amadou s’est faite en présence de l’ensemble de ses collaborateurs qui lui ont adressé toutes leurs reconnaissances pour la confiance qu’il a placé en eux et l’ont remercié surtout pour les directives et les conseils avis qu’il leur a toujours prodigués au fin d’accomplir les tâches qui leur incombent. Ce fut aussi l’occasion d’échanges des vœux de nouvel an.

Fait à Niamey, le 31 décembre 2015

À propos de l'Auteur

Cellule communication (Médiateur de la République du Niger)

 

À propos Administrateur

38 plusieurs commentaires

  1. Ki goudou Sa goudou

    « Pauvre Niger »,je préférerai dire « Pauvre Monsieur  » ! Tu es probablement un de ces militants que Cheffou continue d’enfumer et de tromper.
    Prends la liste des trop nombreuses personnalités qui quitté les rangs du RSD-GASKIYA depuis sa création il y a 11 ans à cause des méthodes de Cheffou. Au vu de cette liste tu prendras la mesure de la gestion catastrophique des affaires du parti. Tu ne peux raisonnablement penser que toutes ces personnalités ont tort et que c’est Cheffou qui aurait seul raison à l’instar du slogan que vous criez « Ayki da Gaskiiya Saï Cheffou « !
    C’est évidemment un slogan mensonger.
    Cheffou Amadou n’ambitionne de rassembler personne . En ce moment Cheffou hesite, il scrute l’horizon politique et voit des nuages. Il n’aime pas l’adversité. Instable, louvoyeur , mais ambitieux, il court derrière d’hypothétiques objectifs dont la réalisation lui permettrait sans risque de retrouver après les élections générales un autre poste juteux pour couler des jours heureux avec ses parents et les larbins qui l’entourent et chantent ses louanges . Mais on va rigoler quand les urnes auront parlé !

  2. Il y a beaucoup de prétention, une prétention déplacée de faire un parallèle entre les attributs divins et le pauvre humain mortel et faillible qu’est Cheffou Amadou. Mais les agitateurs propagandistes du RSD-GASKIYA ne reculent devant rien pour changer le faux en vrai, le mensonge en vérité.
    Parlons de bilan.
    De la transition post conférence nationale conduite par Cheffou, nous gardons en mémoire les slogans politiques inventés par l’homme : »la marmite est vide  » qui a généré « c’est Taïwan ou le chaos « .Notre pays traîne encore les conséquences négatives de cette calamiteuse transition.
    Les successeurs de Cheffou Amadou au CESOC disent n’avoir rien trouvé dans son passage à la tête de cette institution qui mérite d’être relevé comme une prouesse.
    L’installation des structures nationales et régionales de la Médiature par Cheffou est loin d’être un exemple de bonne gouvernance. Prenez l’organigramme de cette institution à tous les niveaux, vous découvrirez bien vite que l’homme a fait de la Médiature autre chose qu’un haut lieu de justice, de rigueur, de respect de la République et de ses lois. C’est un véritable repère de parents,amis et alliés.

    • Vous avez raison sur le CESOC. Les successeurs n’ont rien trouvé. Mais pourquoi?
      Rappelons que le rôle du CESOS c’est de mener des déflexions dans les domaines économique social et culturel.
      Ainsi, 17 études ont été réalisées.
      Malheureusement après le coup d’Etat le bâtiment a été vidé voir pillé et beaucoup de documents ont été détruits ou volé. Les militaires envoyés pour vider le bâtiment ont très souvent cassé le matériel (ordinateurs, le meuble…). Quant au matériel… Bref ça donne des larmes aux yeux.
      En un mot tout celui qui a vu ce qui s’est passé pour cette Institution ne doit plus souhaiter un coup d’Etat dans ce pays.
      Tous les nigériens qui aiment le Niger doivent cesser de souhaiter des coups d’Etat dans ce pays.
      Qu’ALLAH aide et protège le Niger.

  3. De toute façon le PNDS ne tolère aucune soi-disant indiscipline. Même avec TABAT c’est le pnds qui a attaqué le 1er sans doute afin de dissuader toute indiscipline d’un quelconque allié. Et le RSD ne sera pas épargné. Depuis l’annonce de la candidature unique par le pnds, Cissé, Djermakoye, Chefou et Algabit avaient la gâchette sur la tête. Avant tout, ces personnalités sont nés avant eux autres, comment les Bazoum, Massaoudou, Issoufou peuvent ils jugés de leur discipline? On n’a beau critiqué ces ainés mais on sait qu’ils ne sont pas à l’origine de la division du peuple nigérien.
    La candidature unique n’est juste qu’un partage de l’échec avec les alliés car IM a peur de se présenter seul devant le peuple nigérien. Alors que les alliés et autres, étaient généralement aux postes subalternes comme l’a confirmé Bazoum y compris au niveau de l’armée.

    • Peut être. Mais je continue à me dire que, candidature unique ou pas, nous devons défendre ensemble le bilan. On ne doit pas attendre ce moment pour nous jeter à bras raccourcis sur le PNDS.
      Voilà pourquoi je ne comprends pas Cissé qui insulte le PNDS après avoir passé 5 ans à endetter le pays et à empocher des milliards pour lui-même. Il ne faut pas se moquer des nigériens.
      De tels individus doivent être dénoncés par tous les nigériens qu aiment ce pays.

      • Possiblement qu’il était question des commissions, mais où est le reste de l’argent? Sans oublier qu’à un certain moment le Ministère des affaires étrangères signait également des prêts.

  4. Pour qui donc travaille Zili?

    1. Au RSD nous continuons à croire que ce qu’a dit Zili contre Cheiffou Amadou, le Président de notre parti, n’engage pas le PDNS.
    2. Nous pensons que les vrais militants du PNDS savent à qui peut profiter la guerre entre leur Parti et le RSD GASKIYA. En tout cas pas à nos 2 partis. Surtout dans le climat politique actuel.
    3. Alors questions:
    4. Qui a aujourd’hui intérêt à ce que le RSD et le PNDS entrent en guerre;
    5. Qui a intérêt à ce que les militants du RSD répondent à Zili en insultant à leur tour le Président de la République du Niger ou en insultant Bazoum le Président du PNDS? Car, visiblement, c’est ce que cherche Zili. Mais pourquoi ?
    6. Pourquoi Zili préfère s’attaquer à Cheiffou Amadou, dont le parti a pourtant publiquement réaffirmé son appartenance à la MRN ?
    7. Pourquoi dans ses attaques, Zili préfère ignorer les leaders politiques qui s’attaquent directement au Président de la République et au Président du PNDS, y compris dans les journaux étrangers?
    8. Encore une fois, pour qui travaille Zili? Contre quoi?

    • Dans tous les cas tout celui qui insulte les papas des autres cherche à ce que son papa soit insulté. Donc indirectement il insulte son propre papa. C’est évident.
      Donc cessons d’insulter; faisons des débats d’idées.

  5. Retenons ceci:
    1. Nous sommes du RDS GASKIYA et non de TABAT.
    2. Nous avons voulu que Cheiffou soit candidat car un parti est fait pour aller aux élections.
    3. Notre parti a toujours été présent aux présidentielles depuis sa création.
    4. Mais nous n’oublions pas que nous avons, pendant 5ans, géré ensemble ce pays
    5. Et ce n’est pas le moment de sortir dire que le PNDS nous fait du mal dans telle ou telle autre décision
    6. C’est trop tard et ça sera ridicule de le faire aujourd’hui
    7. Nous avons donc la ferme intention défendre notre bilan commun.
    8. En montrant nos réussites et nos limites
    9. C’est une question de principe, de responsabilité mais aussi de dignité.
    10. Nous ne pouvons pas attendre aujourd’hui pour sortir insulter nos alliés comme le fait Cissé actuellement.
    11. Car enfin, nous devons aussi respecter le peuple nigérien
    12. Du reste nous ne tirerons pas les premiers contre nos alliés
    13. Nous avons un programme que nous allons présenter aux nigériens qui ont besoin d’autre chose que voir leurs politiciens s’insulter.
    14. Merci de bien comprendre cela.
    Bonne année à tous
    Que DIEU aide le Niger.

  6. La dignite n’a pas de prix. Bravo a mes parents Peuls (Cisse et Chefu) qui ont choisi de suivre leur chemin plutot que de vendre leur ame au diable guri contre quelques especes sonnantes et trebuchantes volees au peuple.

    • WANI GARI YA HI GABAN KOUNOU

      Le RSD GASKIYA n’est pas un parti des peuls. Il regroupe toutes les ethnies de toutes les régions du Niger. Notre leader n’est pas connu être un ethno. Au RSD GASKIYA nous ne mangeons pas de ce pain là…
      Et sachez que, dans les veines de Cheiffou coule le sang d’autres ethnies du Niger. Je ne dirai pas plus.
      Enfin, informez vous, pour bien comprendre comment le RSD GASKIYA prend ses décisions. Ce n’est Cheiffou qui décide au RSD. Pour aller vite, ce sont les militants du RSD GASKIYA, de toutes les régions qui ont exigé à ce que leur Président du Parti soit candidat aux prochaines élections Présidentielles.
      Revoyez les images du congrès d’investiture.
      Merci de comprendre aussi que Cheiffou Amadou ne se présente contre personne; il se présente devant le peule nigérien souverain…
      Une fois encore sachez que WANI GARI YA HI GABAN KOUNOU comme aimait le dire un célèbre chanteur Haoussa….

  7. Chefu Amadou marque ici un gros point contre guri et ses detracteurs en demissionant de son juteux poste pour emprunter les sentiers rocailleux de la politique nigerienne. Un dicton, dit qu’il faut toujours quitter les choses avant qu’elles ne vous quittent.

  8. GASKIYA SAI ALLAH

    – Nous devons être exigeants vis à vis de nos hommes politiques.
    – C’est normal vis-à-vis des gens à qui nous allons confier notre avenir notre destin et celui de nos enfants.
    – Je ne demande donc pas aux uns et aux autres de faire des cadeaux à Cheiffou.
    – Mais je demande aux uns et aux autres de s’informer avant toutes critiques
    – Il faut s’informer sur le bilan des uns et des autres et ceci de manière objective depuis la conférence nationale.
    – C’est dans l’intérêt de notre pays, surtout dans cette période des choix.
    – Pour une fois nous devons avoir pitié de notre pays et choisir des nigériens qui vont nous diriger en nous basant sur leur valeur intrinsèque
    – En nous basant sur leur nationalisme, leur patriotisme c’est à dire leur amour pour le Niger
    Sans aller dans les détails, nous pensons que Cheiffou Amadou figure parmi nos hommes politiques qui méritent notre respect.

  9. Nous prenons acte de la décision de Cheffou Amadou de démissionner de ses fonctions de Médiateur de la République.
    Son investiture le 13 décembre dernier comme candidat à la présidentielle de 2016 par un congrès extraordinaire du RSD-GASKIYA est une violation grossière de la loi n°2013-30 du 17 juin 2013 modifiant et complétant la loi n° 2011-18 du 8 août 2011, instituant un Médiateur de la République.
    Cette loi précise en effet les incompatibilités qui frappe la fonction de Médiateur de la République
    et interdit l’utilisation du nom de celui dans toute propagande ou toute publicité quelle qu’en soit la nature, sous peine d’amende et d’emprisonnement.
    Ces dispositions légales empêchent le Médiateur de la République de participer à toute activité partisane ou politique,et notamment d’être mêlé de près ou de loin à des campagnes ou des publicités électorales.
    Une personne qui ne peut participer ni par elle-même ni par autrui à ces activités ne peut valablement être candidate à une élection. C’est l’esprit et la lettre de la loi instituant un Médiateur de la République.
    N’en plaise à Cheffou Amadou qui prétend que la loi ne l’empêche pas,tout en étant Médiateur,de présenter sa candidature à un mandat électif.

    • Cheiffou est déjà candidat. C’est la volonté du bureau politique du RSD. Maintenant regardons l’avenir

    • « Ces dispositions légales empêchent le Médiateur de la République de participer à toute activité partisane ou politique,et notamment d’être mêlé de près ou de loin à des campagnes ou des publicités électorales. » Ce sont les memes dispositions qui empechent le PR de faire des trafics de drogue et de devise et pourtant il le fait; ce sont les memes dispositions qui imposent au PR de respecter et faire respecter la constitution, pourtant il passe son temps a la violer allegrement; … Alors soyons serieux et objectifs.

    • Donc il aurait du démissionné avant d’être investi par son parti et comme ça sa candidature ne risque pas l’invalidation ? C normalement un mandat électif qui n lui est pas permis en tant que médiateur.

  10. si tous le monde es comme Cheiffou le Niger allais être un troisième paye politique de la planète.

  11. aucune condition n’est permanente et le mépris est une denrée rare, qu’il faut savoir utiliser en fonction des nécessités.

  12. Ki goudou Sa goudou

    La mort dans l’âme, Cheffou Amadou jette l’éponge et quitte ses bureaux cossus de Médiateur de la République où pendant 5 ans, entouré de ses parents et de quelques larbins, il a vécu en véritable potentat aux frais de la Princesse.
    Il avait jusqu’au bout espéré s’accrocher à ce poste juteux tout en étant candidat à la présidentielle 2016 en violation de son statut de Médiateur de la République.
    Il a compté sans la vigilance des nigériens qui connaissent les lois régissant son statut.
    Adieu Cheffou,prends ta calebasse et vas mendier ailleurs!

    • GASKIYA SAI ALLAH

      Encore de la médisance. Sachez simplement qu’il y a sur cette terre des gens qu’ALLAH, par sa Grâce et sa Miséricorde, a éloignés de la mendicité.
      Merci d’éviter de raconter des mensonges. Pas dans l’intérêt de Cheiffou mais dans vos propres intérêts.

    • Ceux qui vont mendier ailleurs n’ont pas le visage de cheffou.

      • Ki goudou Sa goudou

        Aux dires de Cheffou Amadou, il se présente à l’élection présidentielle de 2016 pour rassembler les nigériens !
        L’homme ne manque pas de culot !
        A la création du RSD-GASKIYA, ce parti comptait en son sein un nombre important de personnalités, de cadres, de commerçants, de marabouts et de leaders d’opinion qui ont très vite, en raison de leur notoriété, propulsé cette formation au devant de la scène politique nationale. Dix ans après, le parti s’est rétréci comme une peau de chagrin. Il a connu pas moins de cinq (5) dissidences qui se sont érigées en nouveaux partis politiques !
        Comment Cheffou peut-il raisonnablement prétendre rassembler les nigériens vu son bilan à la tête du RSD-GASKIYA ?
        Foutaise mère de toutes les foutaises !

        • Le slogan et là. Le souci est là et c’est honorable Si vous êtes mieux placé que Cheiffou pour rassembler les Nigériens notre pauvre Niger ne demande que ça.
          Une chose est certaine: le langage de la haine et de la zizanie ne sort jamais de la bouche de Cheiffou. C’est peut-être pourquoi certains l’ont quitté.

  13. WANI GARI YA HI GABAN KOUNOU

    Cheiffou Amadou est candidat. Il parle de rassembler les nigériens pour construire ce pauvre pays. Ceux qui l’attaquent avec des insultent se trompent de stratégie. Cheiffou n’est pas venu à la politique pour insulter. Ce n’est pas son genre. Et tous les nigériens honnêtes savent cela.
    Cheiffou n’est pas candidat pour augmenter la zizanie à la zizanie déjà existante.
    Si la zizanie, les insultes, la haine pouvaient faire avancer un pays, le Niger allait être parmi les premiers pays de la planète.
    Malheureusement voilà où nous en sommes. Par notre faute à nous tous parce que nous avons passé le plus clair de notre temps à nous insulter, à nous haïr.
    Vivement d’autres comportements
    Vivement des débats d’idées
    Vivement la cohésion la paix et la stabilité.
    Tout le monde peut insulter, détruire, médire mais il faut de la sagesse pour comprendre et pardonner…

  14. Le programme de Cheiffou parle de » rassembler pour construire ».
    Nous pouvons être parfaitement d’accord avec le Président du RSD/GASKIYA car nous ne pouvons pas construire ce pays dans la zizanie, l’instabilité et la haine.
    Cette idée de rassembler les nigériens autour de l’essentiel vient de celui qui a géré la transition. Nous devons la méditer.
    En effet, nous ne pouvons plus continuer à nous contenter de notre éternelle place dernier de la planète en IDH
    Nous devons en avoir honte.
    Raison pour laquelle nous devons nous rassembler autour de l’essentiel.
    Merci Mr le Président du RSD/GASKIYA et bonne chance.

  15. Cette décision est digne de sagesse. Dès lors que Cheiffou a émis des critiques acerbes par rapport à la mal gouvernance qui caractérise le régime auquel il a participé, l’heure est à claquer la porte et c’est vraiment logique pour ne pas être traité de mouche et lui chercher des poux sur un crâne rasé de quoi lui mettre des bâtons dans les roues dans la course aux élections présidentielles auxquelles il compte activement y prendre part. J’ai suivi le député Zili sur RFI en haousa. Il fallait voir comment il traitait Cheiffou de vieillard qui n’a pas sa place dans cette course. Pourtant Cheiffou est un nigérien comme tout autre et que l’âge ne semble pas être un critère d’élimination.

    • WANI GARI YA HI GABAN KOUNOU

      Merci de ne pas mettre Cheiffou et Zili sur le même registre, de grâce…
      Du reste tout celui qui a vieillard dans son entourage n’insulte jamais un autre vieillard.
      De plus, ce n’est pas à un certain Zili de dire aux nigériens qui est Cheiffou Amadou.
      WANI GARI YA HI GABAN KOUNOU

  16. NE SOYONS PAS OBLIGATOIREMENT MECHANT…

  17. Voilà une décision que le Zarmakoy de Dosso ne pourra jamais prendre. Il est plus intéressé par l’argent que par l’honneur. Feu Adamou Zarmakoy était un vrai Prince. Kaitcho!

  18.  » je demissionne pour des raisons de clarte » Il n’y a pas de doute que le mediateur de la republique bananiere de guri pataugeait depuis 5 ans dans l’obscurite totale.

  19. Bon débarras

  20. Il n’avait ni le droit ni les moyens de faire son travail et attendait le bon moment. Comme le dit un adage: un sage ne pleure pas pour une coiffure saignante mais jette tout son dévolu sur le savonnement des cheveux.

    • Encore un mensonge !
      Cheffou Amadou a eu les mains libres pour organiser son travail à la Médiature et a reçu le soutien entier du Président Issoufou, qui le respecte beaucoup. Il a lui – même remercié pour cela dans dernière déclaration en tant que Médiateur de la République.
      En fait,l’homme ne travaillait ou travaillait peu. Il a passé la majeure partie de ces 5 ans à voyager si ce n’est pas à l’extérieur, c’est à l’intérieur du pays. Il préférait de loin les voyages à l’extérieur et la vie dans les hôtels de luxe ! 200 à 250 jours de missions par an!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*