Home ACTUALITE Le ministre de la Renaissance Culturelle co-anime une conférence de presse au siège de l’Unesco, à Paris : Une édition spéciale FIMA au programme du Sommet de l’UA à Niamey…

Le ministre de la Renaissance Culturelle co-anime une conférence de presse au siège de l’Unesco, à Paris : Une édition spéciale FIMA au programme du Sommet de l’UA à Niamey…

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, M. Assoumana Malam Issa, était récemment en visite à Paris, où il a pris part à une conférence de presse organisée au siège de l’Unesco. Principale annonce faite au cours de cette rencontre avec les médias : la tenue d’un FIMA spécial, à Niamey, à l’occasion du sommet de l’Union Africaine, prévu pour se tenir en juillet prochain dans notre pays.

Il sera placé sous la thématique  »industrie et créativité, une nouvelle dynamique vers l’intégration africaine », comme indiqué dans un dossier de presse, distribué au gotha de la mode, particulièrement africaine, qui était au rendez-vous.

Il faut signaler la présence des ambassadeurs du Niger à l’Unesco et en France, leurs excellences Inoussa Ousseini et Ado Elh. Abou, du sous – directeur général de l’Unesco pour la Priorité Afrique et les relations extérieures et de Sid Ahmed Seidnaly Alphadi, président fondateur du FIMA, ambassadeur de bonne volonté du Niger et artiste de l’Unesco pour la paix.

Dans son intervention introductive, le ministre Assoumana Malam Issa a précisé que c’est au regard de l’engagement politique des autorités nigériennes, qui ont fait de la culture un pilier de la renaissance et de la modernisation sociale, que la décision de la tenue de cette 12ème édition a été prise. Un engagement national, sous-tendu par l’objectif, plus global, au niveau continental, de la valorisation du savoir-faire artistique africain et de notre patrimoine culturel commun.

Cela d’autant plus qu’au Niger, « nous sommes convaincus par les capacités réelles du secteur de la mode, donc de la culture, à s’ériger, aujourd’hui plus hier, en vecteur de développement à part entière, de nos sociétés et de nos Etats », a-t-il dit, ajoutant que « la culture permet, à l’occasion des grandes rencontres internationales (à l’image du prochain sommet de l’UA), de sensibiliser les uns et les autres, sur la nécessité de rapprochement des peuples de ce monde. »

Même son de cloche de la part du président fondateur du FIMA. M. Alphadi a tenu à remercier les autorités nigériennes et les responsables de l’Unesco pour leurs soutiens multiformes, depuis la création du festival, qui fut le point de départ de cette magnifique aventure, de la création et de l’imagination, il y a aujourd’hui plus d’une vingtaine d’années.

participants

 Il a précisé que cette douzième édition s’étalera sur 4 jours et réunira de nombreux artistes, à travers plusieurs défilés et un déroulé de 4 nuits dédiées respectivement au Niger, à la musique, aux panafricanistes et enfin aux chefs d’Etats, qui seront tous habillés et griffés de la marque Alphadi.

Intervenant à leurs tours, le sous-directeur de l’Unesco, le représentant permanent du Niger à l’Unesco et d’anciens mannequins africains ont tenu à rendre hommage à Alphadi pour les énormes efforts qu’il aura déployés jusqu’ici pour le rayonnement de la mode africaine. Il a, ont-ils dit en chœur, « grâce à son audace, à son courage, à son tempérament de battant et à son immense créativité, conquis le monde entier. »

Ils se sont félicités qu’il ait ainsi « ouvert la voie à de nombreux jeunes stylistes et créateurs de mode africains, qui n’ont plus besoin de traverser les frontières et les mers, à la recherche de paradis illusoires. »

L’ambassadeur du Niger en France a lui donné l’assurance, à tous ceux qui voudront participer au FIMA spécial 2019, que le service consulaire de l’ambassade prendra toutes les dispositions utiles pour la délivrance, à cet effet, des visas de voyages. Il faut enfin noter que la conférence de presse a débuté après l’exécution de l’hymne national, chanté par une grande cantatrice française.


Par Moussa Hamani A/P Ambassade du Niger en France

2 Comments

  1. L ‘ Art immortalise le passage de l’existence humaine …La culture au coeur du géant stade noir avec pour annexe Niamey Niger cette fois si = c’est ce qu’il faut pour les échanges des valeurs coutumières de l’intérieur mod€rnisé par Mr Assoumana Malam à travers les stylistes modernes = à ce rythme il y aurai moins d’accident de routes entre les drifteur$ démocratiques et spectateurs politiques de notre pays .
    Bonne chance pour la suite la 7ème République et sachez que le Niger ne tombera pas I.A par la grâce de l’idéologie renaissante moderne qui l’anime dans tout les secteurs et coins administratives + sociales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Hama Amadou à Niamey…

L’ancien président de Lumana Monsieur Hama Amadou est arrivé cet après-midi à Niamey en co…