Accueil / ACTUALITE / Le Ministre de la Santé lance l’Initiative Présidentielle du Gouvernement américain contre le paludisme au Niger

Le Ministre de la Santé lance l’Initiative Présidentielle du Gouvernement américain contre le paludisme au Niger

Le Ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Mainassara a présidé mardi dernier dans la salle Margou de l’Hôtel Gaweye, la cérémonie officielle de lancement de l’Initiative Présidentielle du Gouvernement américain contre le Paludisme (PMI) au Niger.

Il s’agit d’un Programme de 18 millions de dollars dirigé par l’Agence des Etats Unis pour le Développement International (USAID), mis en œuvre conjointement avec le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), et  qui  a pour objectif, de réduire les infections paludéennes et les décès dus au paludisme au Niger.

Dans son discours de lancement, le Ministre de la Santé Publique a rappelé que cette cérémonie intervient au moment où le Niger « fait face aux nombreux défis de santé en général et en particulier à la persistance des cas élevés de paludisme dans les tranches d’âges les plus vulnérables de notre population, à savoir les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes ».

Cette subvention accordée par le Gouvernement américain au Niger, permettra de combler les gaps dans la mise à échelle des différentes stratégies et interventions de lutte contre le paludisme. « Malgré les efforts importants consentis par l’Etat et ses partenaires dans la lutte contre cette maladie durant ces dernières années, la situation reste encore préoccupante et constitue une priorité du gouvernement. C’est pour cette raison que « nous devons nous réjouir de l’appui de l’Initiative Présidentielle contre le paludisme qui a octroyé à notre pays une subvention pour un cycle de 5 ans dont 18 millions de dollars US pour la lutte contre le paludisme pour cette année 2018 » a déclaré Dr Idi Illiassou.

Pour sa part, l’Ambassadeur des Etats Unis au Niger, Eric Whitaker a rappelé que ce Programme a été lancé en 2005, et avait pour objectif, « de réduire de 50 % la mortalité liée au paludisme dans 15 pays d’Afrique à forte charge de morbidité ».

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « plus de 6,8 millions de décès dus au paludisme ont pu être évités à travers le monde, entre 2001 et 2015, grâce au partenariat continu entre le PMI, le Fonds mondial et les gouvernements des pays cibles de cette initiative » selon le diplomate américain.

Grâce à cet appui, selon toujours Eric Whitaker, « nos deux pays continueront d’œuvrer à la réalisation de notre vision commune, à long terme, d’un Niger sans paludisme ».

Les Etats Unis « travailleront en collaboration avec le Programme national  de lutte contre le paludisme et d’autres partenaires pour atteindre l’objectif du Ministère de la Santé publique de réduire, de plus de 40 %, la mortalité et la morbidité associées au paludisme, d’ici 2021 » a-t-il souligné.

Auparavant, la Coordinatrice du Programme National de lutte contre le paludisme au Niger, Dr Djermakoye Hadiza Jackou a fait une présentation sur ‘’power point’’ de la situation du paludisme au Niger.

Le Ministre de la Santé Publique et la Représentante résidente de l’USAID au Niger, ont ensuite procédé à la signature des conventions de financement de ce Programme.

Le paludisme, selon les spécialistes, de part son épidémiologie et son impact socio-économique, constitue un des grands défis auxquels le secteur de la santé doit faire face. A l’échelle mondiale, cette maladie parasitaire tue chaque année de 1,5 à 2,7 millions de personnes, dont 86 % des décès concernent les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes.

Au Niger, 2.368.286 cas de paludisme confirmés dont 2.756 décès ont été notifiés en 2017 par les informations sanitaires et le niveau communautaire.

SML/AMC/ANP/FEV 2018

À propos de l'Auteur

Par Agence Nigérienne de Presse

À propos Administrateur

3 plusieurs commentaires

  1. C’est une belle Initiative car sa va permettre de prévenir le nombre de cas de paludisme chez les 3-59mois et donc réduire le taux de mortalité due à cette morbidité mais il faudrait mettre les acteurs directe dans des bonne conditions de travail car Sachant que la plupart des agents de santé sont des contractuels qui touche que 55mille francs par mois avec des familles à leurs charge et il n’ont ni prise en charge médicale encore moins aucune indemnité connaissant les Multitudes de risques liés à cette profession. Pensez y Monsieur le ministre.

  2. c’est la resultante quand des SHITHEADS mismanage des SHITHOLES OF COUNTRY.😄😁

  3. WOOYOOOO!!😵😵PMI…..😱😙
    comme

    INITIATIVE Présidentielle du GOVERNMENT AMERICAIN ( DE DONALD TRUMP contre le Paludisme

    maiis pour traiter vos malades ….faudrait il que l’idee vienne des d’autres ??

    BANDE de MENDIANTS BOUBOUTES et CRAVATES😄

    Mais ou va donc l’argent de route cette richisse dont regorge le Niger….

    Securite ……assuree par les autres …
    Sante ……… Assuree par les autres
    Nourriture …….assuree par les autres
    Education ……. Assuree par les autres
    Prestation de service ….. assuree par les autres
    Planning familial ….. Planifie par les autres …..
    Demandement d’argent en cas de pepin …. De GROS GROS PROBLEME…..assure par les autres ……

    Comment mener vos vies assure par les autres ……

    JESUS CHRISS. …..et BON SANG ……

    QU’EST CE QUE VOUS ASSUREZ VOUS MEME ….. et par vous meme ?

    DITES!!!

    Chaque chose et toute chose … faudrait il que les autres le fassent ou pensent pour vous…..

    BANDE ehontee de TALIBES POLITICARDS…….😃

    WOOOYAA!!😃

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.