Home ACTUALITE « Le MPN Kishin Kassa, est un parti d’injustice, de clanisme et d’intrigues qui va vers une implosion, irréversible avec notre exclusion »

« Le MPN Kishin Kassa, est un parti d’injustice, de clanisme et d’intrigues qui va vers une implosion, irréversible avec notre exclusion »

« C’est carrément un club d’amis que Yacouba récompense, laissant en rade, la plupart des cadres qui se sont battus pour le parti.», déclare Ibrahim Halifa Abdourhamane, membre du Comité de redressement du MPN-KK
Division au sein de Kishin Kassa où 13 membres, parmi lesquels le député Sani Attia, ont été exclus du parti. Depuis Maradi où ils ont convoqué un conclave, les exclus ont auparavant mis en place un Comité de redressement, censé ramener la cohésion et la justice au sein de cette jeune formation politique.

Ibrahim Halifa Abdourhamane, candidat malheureux aux Législatives au titre de Niamey, l’une des figures de proue de la contestation, revient dans cet entretien sur les péripéties qui étouffent Kishin Kassa

Question: Vous faites partie des 13 membres exclus fin décembre du Parti Kishin Kassa par une déclaration du Bureau politique national. On vous reproche notamment d’avoir posé des actes subversifs, attentatoires à la cohésion du parti…

Ibrahim Halifa Abdourhamane: je vis mon exclusion comme une injustice. Je me suis pleinement engagé et investi pour faire de Kishin Kassa un parti avéré, notamment au niveau de Niamey où j’avais porté le flambeau du parti lors des Législatives 2016. Tout le monde a remarqué l’engouement qui s’est créé autour du parti, la forte mobilisation des jeunes surtout, avec pour résultat plus de 12.000 voix dont plus de 5000 voix pour ma seule circonscription.

Cette injustice, que je décriais tantôt, s’est prouvée aussitôt qu’il s’était agi d’attribuer l’unique siège de député que nous avions enlevé à Niamey ; j’avais été grossièrement et curieusement écarté, en dépit d’un score inégalé et inédit, surtout pour une si jeune formation politique. J’avais donc stoïquement vécu cet épisode, et qu’à cela ne tienne, j’ai continué à m’investir davantage pour que le parti se maintienne.

Mais c’était sans compter le dédain et l’injustice qui caractérisent la gouvernance du parti, notamment son Président qui a plusieurs fois fait montre d’injustice, de clanisme et d’intrigues.

Et c’est du reste cette même injustice que nous avions dénoncée lors de notre réunion de Maradi, le 24 décembre 2016, et à l’issue de laquelle nous avions créé un Comité de redressement du parti. J’ai décidé de rallier ce comité après que j’avais assidûment constaté des actes gravissimes qui violent les principes d’équité, de cohésion et d’unité au sein du parti.

Et tous ces faits ont pour origine le comportement irresponsable du Président du parti. Nous avons construit, bâti et consolidé Kishin Kassa, lors des dernières élections législatives et présidentielles, nous nous sommes investi pleinement pour le succès de notre parti, toute chose qui s’estompe ainsi, du fait de l’esprit de clanisme, d’exclusion et d’injustice cultivé par le Président du parti au sein de toutes les instances de Kishin Kassa.

Quels sont ces maux que votre Comite de redressement tentait de résoudre ?

I.H.A: Je vous disais que les premiers actes d’injustice ont débuté immédiatement après les élections, avec la mise à l’écart de certains candidats, une répartition arbitraire des sièges de député, dans beaucoup de cas, comme le mien. Et nous avions dénoncé, entre autres, la gestion patrimoniale du parti par Ibrahim Yacouba, le développement d’une culture d’injustice, l’instauration d’un esprit clanique, le mépris affiché vis-à-vis des recommandations émanant de la base et la mise à l’écart des vice-présidents nationaux dans la prise de décision importantes engageant le parti.

Vous conviendrez qu’au regard de tous ces maux, le parti Kishin Kassa se porte mal, très mal et c’est justement pour résoudre rapidement ces blessures que nous avions créé ce Comité de redressement et invité le Président du parti à prendre langue avec nous pour une meilleure entente au sein de notre formation politique. Tous les problèmes que nous avons relevés sont observables dans la désignation à des postes au sein du parti et même dans les propositions aux nominations politiques. Vous vous rendrez compte que c’est carrément un club d’amis que Yacouba récompense, laissant en rade, la plupart des cadres qui se sont battus pour le parti.

En somme, on voit bien que le Président est prêt à sacrifier les efforts, l’ardeur et la ferveur des militants sur l’autel de ses intérêts personnels. J’en suis arrivé à cette conviction et certainement aussi que beaucoup d’autres parviendront au même constat, à la même évidence.

Que comptez-vous faire ?

I.H.A: J’ai personnellement reçu notification par voie d’huissier de ma décision d’exclusion, à l’instar des autres camarades dont le député Elhadji Sani Attia. J’en prends acte, mais le combat n’est pas prêt de s’arrêter là. Je suis animé par la fougue, l’engagement et l’ardente détermination à aider, à accompagner les actions de développement de mon pays, à me battre politiquement. Dommage que cet engagement soit aussi sottement perçu au sein de Kishin Kassa, sous l’influence de quelques hiérarques, qui n’admettent plus la contestation, la protestation et même la consultation dans la dynamique du parti.

Le Comité de redressement dont je fus membre fondateur va se réorganiser, et définir par conséquent une ligne de conduite.

Pour moi, la seule motivation de mon exclusion, c’est mon indépendance d’esprit, ma volonté de combattre certains comportements oligarchiques au sein du parti. Pourquoi exhorter à m’exclure, parce que j’ai tout simplement demandé un retour au respect des principes, un retour à la démocratie interne ? Comprendriez-vous qu’on puisse avoir un parti politique, qu’on soit avec des jeunes qui ont été avec vous depuis le début et aujourd’hui que vous êtes servis, vous versez dans l’exclusion, le clanisme, l’injustice, tentant aussi d’infliger l’omerta au sein de Kishin Kassa. C’est dommage.

Cela veut dire que vous tournerez ainsi la page Kishin Kassa ?

Nous n’en sommes pas là. Seul l’avenir nous le dira.

Vous partez, mais avec combien de cadres ? Combien de députés ?

Pas beaucoup….

I.H.A: Je vous disais tantôt que je suis exclu au même titre que le député Sani Attia. Moi-même, je suis un ex-candidat à la députation tout comme le responsable régional de Dosso qui a démissionné aussitôt après l’annonce de notre exclusion. Donc nous ne sommes pas seuls, et beaucoup de cadres sont avec nous, ils sont nombreux. Dans les jours à venir tout sera clair au sein de l’opinion nationale et internationale.

Des indiscrétions font état de quelques conciliabules qu’il y a eu entre vous et certains responsables de parti, on vous soupçonne d’aller déjà vers un autre parti. Qu’en dites-vous ?

C’est faux !

Je n’ai pris langue avec aucun parti et le combat que je mène avec les camarades du Comité de redressement était à l’interne même de Kishin Kassa. Tout naturellement parce que le parti n’est pas la propriété d’Ibrahim Yacouba, et si ce dernier se montre clanique et injuste, par le simple fait qu’il est le Président, je ne saurais rester silencieux. J’ai agi en toute responsabilité, pour sauver les meubles et mettre Kishin Kassa à l’abri d’une implosion, laquelle est devenue aujourd’hui quasi-irréversible avec notre exclusion.

[author ]Source: Le Courrier[/author]

18 Comments

  1. Halifa, SVP soyez sincer avec vous meme, d’autre on dit vous etes le neuveux De rimbo qui a son frere Depute du Nom Rhissa Aboubacar elu du PNDS a Tchinta. Donc vous serrai de la meme zone. coment s’est fait il qu’on veut etre elu dans une ville qu’on a aucun ancetre dedans!!! c’est cela le grand probleme que ce Pays tend vers aujourdhuit un Grand problem social. et tous cela a cause de ce regime moribonde de issifi et ses amis trafiquant de drogue que sont les rimbo et consorts. Meme le frere de rimbo depute actulement si ya democratie reelement au Niger ne devrai pas etre depute null part, des gens meme qui il ya une trenteine d’annee faisait leur comerces entre Mali et Mauritanie. aujourdhuit dans ce pays parce que des gens ont amassaer des fortune a travers des blanchiment des capitaux ici des trafic de drogue sont entrèrent de creer un desordre social hypotequant du coup la cohesion social!!!

    1. Bjr mon frère, si tu penses qu’on peut construire un pays avec du régionalisme c’est grave. Dans une république y’a pas de zone et y’a pas d’appartenence claniq. La seul chose qui conditionne une candidature est d’être nigérien. Tu p aller te présenter à tchinta el fait parti du Niger . Ç le bilan et la capacité d’un candidat à aider son pays et faire du bien que tu doi regarder. À moins que tu as une conception arrière de la république. Merci

      1. Jidoud, On peut se presenter au election Presidentielle, mais pour les legislatif, on dit bel et bien candidat au titre de tel ou telle region ou departement. et pour les legislatif les electeurs ne peuvent votez que la ou ils sont resencer. donc normalement les gens de Niamey qui sont recencer a Ny il ne vont elir qu’un de leur et ce cela la democratie!!! pouvoir des peuple par le peuple et pour le peuple!!!!
        Mais au Niger depuis qlq annees on a vu des chose a l’encontre de ce principe, et menace gravement la cohesion sociale. un Depute Zarma dans une region Haoussa ou vis versa ce pas possible. un depute arab dans une region touareg y en a on a laisser faire, mais ca ne doit pas!!! Et cela doit interpeller las class politique les parti politique sur des chois dans leurs les liste de candidants qu’il soit au legislatif ou aux locales.

        1. Salut Hama,
          Ce que tu as dis dans Ton introduction est tout a fait juste, parcontre cela ne rend pas illegal qu’un Djarma soit depute ds une region Hausa. Et si ce Djerma reside a Zinder ou il est recence et y vote?

          1. oui ta raison jimraou, le député de aguie MAMAN SANI est djerma mais a grandi a aguie maradi et la population de aguié l’aime et meme demain il sera député
            réponse pour HAMA

      2. @jidoud, tu dis des bobards qui ne convainquent personne pour soutenir les faux députés qui siègent à l’Assemblée avec des mandats achetés avec l’argent avec l’argent sale de toutes sortes de trafics.La Représentation nationale a été viciée par cette démocratie débridée qui fait plus de mal que de bien. Ces individus comme Khalifa , Mohamed Ambarek ont leur place dans des maisons d’arrêt et non à l’Assemblée nationale.Ils achètent les mandats de député pour faire le trafic d’influence et pour des activités criminelles en dehors du Niger.A quel titre un individu qui n,’a aucune attache avec le terroir vient demander les suffrages de ses électeurs ?Un homme qui connait ce milieu mafieux nous disait l’un d’eux est capable de débrousser 400 millions pour voir son nom inscrit en tête de liste de députés, vu les avantages à tirer du macaron du député : passe-port diplomatique, servir de valise diplomatique pour exercer des activités criminelles

    2. je t’informe que Diori est élu à Zinder, Djibo Bakari à Tahoua et pourquoi pas lui à Niamey? toi tu as un ancètre à Niamey? tout nigérien a le droit de se présenter où il veut. ça s’appelle DEPUTE NATIONAL espèce d’inculte!!!

  2. Un vrai politicien pense d’abord à son pays. Dans l’amour de sa patrie,donc de son pays vient son intérêt. Par contre, au Niger on met l’intérêt devant et c’est ça qui crée toute cette confusion. Sinon comment comprendre, dans un parti qui vient juste de fêter son un an d’existence, on commence à réclamer des postes ? Si on doit parler d’investissement dans MPN, qui n’a pas fait quelque chose. Si d’autres ont financé l’argent liquide, certains ont donné des biens matériels sans oublier ceux qui ont dépensé leur énergie physique. Moi je pense même qu’on devrait commencer à récompenser ces derniers. Car ils constituent les fourmis de la société MPN.

  3. Je pense qu’en politique tout est question d’interet. Mais l’interet General doit primé sur tout autre interet quelque soit le type d’association. Tout membre doit respecter les ppes du parti qu’il s’est librement adheré. On elabore les derniers pr etre respecter.

  4. Bien Diakité et heuresement qu’il y’a des gens honnetes et integres a KIISHIN KASSA.
    M. Halifa as tu oublier que tu voulais meme donner de l’argent a des personnes pour te supporter a etre deputé juste apres les elections.
    S’agissant de la demission de Elh Ibrahim, sans honte tu dit qu’il a demissioné pour vous soutenir alors que sa demission a devancer votre exclusion. Renseigne toi Mr.
    tout compte demission ou pas, il devait aussi etre ejecté.
    Tu as les sous n’est ce pas? Continue a acheter ceux dont tu peux mais a Kiishin Kassa n’y pense meme pas car nous y sommes par conviction.

    Avancons seulement

  5. Je vous informe que les chiffres sont faux dans cet article et pour votre information le MPN a eu aux législatives au niveau de la région de Niamey 12.831 voix et la circonscription du sieur Halifa qui est la commune 3 a eu 2.460 voix et non 5.000 voix sa circonscription Niamey 3 est arrivée 3eme sur les 5 communes après la commune 4 et la commune 2 Monsieur le journaliste votre rôle est de vérifier et de traiter une information avant sa publication enfin de ne pas tromper l’opinion national et international car les chiffres ne mentent pas et vous pouvez faire la vérification au niveau de la CENI ils sont accessible par tous le Sieur Halifa était rentré en politique et au MPN Kiishin Kassa pour satisfaire ses intérêts égoïstes et personnels fort heureusement qu’il a croisé des personnes aguerris en politique dans ce mouvement patriotique et c’est cela qui ronge sa douleur je suis persuadé qu’il n’oubliera jamais certaines personnes clés de la commune 3 qui lui ont barré ce chemin il se souviendra toute sa vie.

    1. Pour précisions les voix que le Sieur Halifa fait allusion ne sont pas ces voix a lui mais plutôt les voix du MPN Kiishin Kassa car sa personne a lui ne peut rassembler plus de 05 voix car toutes les personnes ayant travaillées dans leur société garde un mauvais souvenir de lui une comportement antisocial et aucun respect pour la classe défavorisée quelqu’un de très gonflé et irrespectueux des ses aînés s’il croit être populaire alors prépare toi en candidat indépendant pour les échéances avenir qui vivra verra.

      1. C’est une injustice de porter sur la liste de députés d’une circonscription électorale, un aventurier du genre khalifa, et une insulte pour la démocratie.Pour ces trafiquants , être candidat à un poste électif est une aubaine , un fonds de commerce qui va faire le tour des pays du Golf pour la quête , avant c’était le généreux Kadhafi qui était escroqué pour le parrainage de c es fausses candidatures à la députation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Des Caméras Partout À Niamey !

Encore un buzz mettant en scène des cas de vols filmés ! A peine une dizaine de jours aprè…