Home ACTUALITE Le MPR Jamhuriya secoué par une crise interne…

Le MPR Jamhuriya secoué par une crise interne…

Avec l’approche des échéances électorales, les appétits voraces de certains commencent à  apparaître au grand jour.  Chaque prince veut devenir roi. La lutte est apres et tous les coups  sont permis.  La dernière victime de crise politique semble être  le parti JAMHURIYA qui s’installe de plus en plus dans la crise au fur et à mesure que l’on approche les élections générales 2020/2021 dans le pays.

Cette crise vise apparemment le Président Albade Abouba. Après la crise au niveau de la section de Niamey suite à laquelle vient de naître le parti de l’ancien Président de l’Assemblée nationale, M. Amadou Salifou et autres dont l’arrêté date du 27 janvier 2020, celle qui a concerné la section régionale de Tahoua, la section régionale de Zinder vient de rendre public, le 16 janvier 2020, une déclaration, suite à une AG extraordinaire, dans laquelle elle retire sa confiance au Président du parti M. Albade Abouba.

En outre, le Président du bureau de la coordination de Tanout, membre de la section régionale de Zinder, qui affichait une neutralité apparente, a finalement décidé de quitter le parti pour le principal parti politique de la majorité au pouvoir. 

Le Secrétaire général du parti JAMHURIYA semble aussi être dans cette  posture de neutralité tout en restant muet quant à une éventuelle décision de quitter le parti.

Visiblement, le Président Albade Abouba, paie le prix de sa liberté politique. Sa candidature déclarée aux élections présidentielles à venir et ses visites à l’ancien chef de file de l’opposition, M. Hama Amadou semblent être très mal appréciées par  certains politiciens et ces camarades au sein de du parti JAMHURIYA. Cette situation de crise, c’est à dire s’en prendre aux partis politiques membres de sa propre majorité dont les leaders sont supposés être des mal pensants ou qui se donnent quelques degrés de liberté.

Le président Albade Abouba qui n’est pas un novice en politique prépare certainement sa riposte.

Par Namalka Bozari (Contributeur Web)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

MADAME KANE AICHATOU BOULAMA RESTE ET DEMEURE MINISTRE DU PLAN ET JOUIT DE LA CONFIANCE TOTALE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Des fausses  informations propagées à dessein circulent sur les réseaux sociaux annonçant …