Ne ratez pas
Accueil / ACTUALITE / Le Niger condamne fermement le massacre des Palestiniens

Le Niger condamne fermement le massacre des Palestiniens

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou a fermement condamné le massacre des innocents Palestiniens perpétré par l’armée israélienne le 14 mai dernier.

Dans un message envoyé aujourd’hui, 17 mai 2018 au Président de l’Etat de Palestine SEM Mahmoud Abbas, le Chef de l’Etat, après avoir fait constater que « depuis le 14 mai 2018, le peuple palestinien, qui réclame ses droits légitimes et inaliénables, est victime d’exactions inouïes de la part de la puissance occupante, qui a banalisé le massacre de populations civiles, qu’elle utilise comme instrument de dissuasion au vu et au su de la communauté internationale », a déclaré que « cette attitude de transgression permanente des principes du droit international, des résolutions pertinentes des Nations Unies, de l’Union Africaine, de la Ligue Arabe et de rejet systématique des initiatives bienveillantes d’acteurs étatiques ou d’organismes les plus crédibles de la scène internationale est insupportable ».

Elle est d’autant plus insupportable que des bébés de 9 mois à peine, des femmes, des enfants et des vieillards sont massacrés quotidiennement par une armée sauvage qui ne respecte plus aucun principe élémentaire de droit. Trop c’est trop pourrait-on dire. Autant le peuple israélien a droit à un pays sûr, autant le peuple palestinien, qui vit sous une occupation illégale et illégitime a droit à avoir son pays et vivre en paix et en sécurité dans ce pays reconnu et respecté par la communauté internationale.

Aussi, comme il l’a toujours fait sur la situation chaotique en Libye créée de toutes pièces par certaines puissances pour assouvir leurs appétits voraces, le Président Issoufou Mahamadou  a poursuivi son message en réaffirmant que « le Niger condamne fermement l’usage disproportionné de la force et les massacres du peuple martyr de Gaza, que tous les observateurs considèrent comme la plus grande prison à ciel ouvert du monde ».

Le Niger, un pays musulman, qui a toujours été aux côtés du vaillant peuple palestinien dans ses revendications légitimes, ne peut rester insensible devant cette violence inouïe, cet acharnement gratuit et ce massacre qui s’apparente à un génocide planifié.

C’est d’ailleurs pourquoi, le Président de la République, Issoufou Mahamadou, grand humaniste, qui a toujours œuvré en faveur d’une paix juste et équitable à travers le monde,  appelle la communauté internationale a plus de responsabilité et d’impartialité.

La Palestine doit exister dans des frontières sûres et reconnue par la Communauté internationale. Israël doit arrêter de se comporter comme l’ont fait hier les Nazis à l’égard du peuple juif. Ce peuple qui a souffert le martyr, ne doit pas se comporter de la sorte, il doit respecter la vie humaine et œuvrer pour la paix au Proche Orient.

Aussi, après avoir exprimé la solidarité du Niger au peuple palestinien devant cette dure épreuve, le Chef de l’Etat, l’a également rassuré de ce que « nous nous mobiliserons au sein des instances pertinentes pour la promotion d’une paix juste et durable, qui préserve les droits de tous les acteurs du proche orient ».

Enfin et selon toujours le Président Issoufou Mahamadou, « à un moment où la communauté des nations s’attèle à la construction d’un monde qui promeut le respect de la vie humaine, cette situation appelle à un sursaut de la part de la communauté internationale, en particulier du Conseil de sécurité des Nations Unies, pour une solidarité active à l’endroit du peuple palestinien, dont la souffrance nous rappelle les périodes les plus sombres de l’histoire de l’humanité ».

Le Président Issoufou par cette prise de position digne et courageuse, démontre une fois de plus son attachement à un monde juste et équitable où tous les peuples peuvent vivre librement et jouir d’une paix juste et durable dans une humanité « humaine ».

À propos de l'Auteur

Namalka Bozari (Web Contributeur) Tamtam Info News

À propos Administrateur

11 plusieurs commentaires

  1. Aller au delà de simples condamnation de principes, hypocrisie diplomatique oblige, on doit créer quelque chose comme ce qui a été fait contre le régime d’apartheid en Afrique du sud. A cette je me rappelle encore le jour de la rentrée scolaire d’octobre il y avait cette inscription sur tous les tableaux des écoles primaires d’Afrique :  » l’apartheid est un crime contre l’humanité…  » quelle est la différence entre la situation d’Afrique du sud à cette époque et celle de la Palestine aujourd’hui? La vérité est qu’on a lâché la Palestine. Réveillons d’abord les consciences contre ce énième crime de l’État hébreux en sensibilisant la jeunesse musulmane de part le monde du danger de ce pays vis a vis de l’islam tout court, ce ce que ces cons de terroristes auraient du faire au lieu de venir foutre la merde sur des frères musulmans.

  2. 😕☺ Comme le preconisent certains …….
    Qui se sent aussi solidaire de la cause Palestinienne jusqu’a entretenir l’idee d’un boycott du Hadj en Arabie Saoudite , nouvelle amie d’Israel….?😁

    😱Qui ?☺😑
    Credit devrait donne a Docteur Nabil Ennasri ….et a la ligne

    Alors que Gaza compte ses morts, Riyad et Abou Dabi pactisent avec Israël

    La journée du lundi 14 mai, durant laquelle des milliers de Palestiniens ont manifesté contre le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, a été marquée par un bilan tragique avec une soixantaine de civils abattus et plus de 2 700 blessés. 

    Tandis que le Qatar a immédiatement et fermement condamné l’attaque qu’il a qualifiée de « massacre », d’autres pays du Golfe s’apprêtent à pactiser avec Tel Aviv.

    Mardi 15 mai, les Gazaouis ont enterré la soixantaine de personnes tuées la veille par l’armée israélienne. Au regard de la violence des événements qualifiés par Amnesty International de « violation abjecte des droits de l’homme », des manifestations ont été organisées dans plusieurs capitales arabes et européennes. 

    Certains pays, dont la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la Suisse, ont réclamé une enquête indépendante tandis que le Koweït a demandé la tenue d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU.

    Le Qatar a immédiatement condamné cette journée sanglante dans un communiqué repris par l’agence de presse officielle Qatar News Agency (QNA) : « L’État du Qatar déplore et condamne le massacre brutal et les assassinats systématiques perpétrés par les forces d’occupation israéliennes contre des Palestiniens sans défense lors de leur protestation pacifique et légitime contre la décision des États-Unis. Cette décision unilatérale est contraire à toutes les résolutions des Nations unies relatives au transfert de leur ambassade à Jérusalem. »

    l’avènement des « sionistes arabes »

    Contrairement au Qatar ou à la Turquie, la position des pays du Quartet ayant décidé le blocus de l’émirat gazier (Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Bahreïn et Égypte), ont fait part d’une position plutôt tiède sur le massacre de lundi.

    Cette froideur reflète l’effacement de la question palestinienne des priorités des quatre capitales. Pour l’Arabie saoudite et ses alliés, la menace principale n’est désormais plus Israël mais l’Iran. La montée en puissance de la République islamique au Moyen-Orient nécessite, pour ces États, de se rapprocher discrètement – et parfois même ouvertement – d’Israël qui partage la même aversion pour Téhéran
    Signe de ce rapprochement, le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane a déclaré lors d’un entretien accordé en mars dernier au magazine américain The Atlantic que « les Palestiniens et les Israéliens ont le droit de vivre sur leurs propres terres ». 

    De plus, il reconnaît à « Israël le droit de vivre sur son territoire » ce qui a provoqué une levée de boucliers sur les réseaux sociaux, le roi Salmane se devant même de corriger son fils par un communiqué du palais rappelant la solidarité de Riyad avec le peuple palestinien. 
    Car pour nombre d’observateurs, ce rapprochement représente un coût politique très élevé, dans la mesure où il est en train de briser un tabou et met à mal la réputation du royaume wahhabite auprès de l’opinion publique arabe, au point que de nombreux musulmans appellent à boycotter le hadj qui aura lieu cet été.

    De son côté, le ministre bahreïni des Affaires étrangères, le prince Khaled ben Ahmed al-Khalifa, a déclaré sur son compte Twitter qu’Israël avait « le droit de se défendre » contre l’Iran suite aux récents échanges de feu qui ont eu lieu entre les deux pays en territoire syrien. Jamais un haut responsable d’un pays arabe n’avait encore aussi ouvertement pris position en faveur d’Israël. Surtout qu’elle ne reflète pas que la position de Manama puisqu’il est certain que cette sortie inédite n’a pas pu se faire sans l’assentiment de Riyad
    Fin 2015, Israël a ouvert sa première mission diplomatique aux Émirats arabes unis. À l’exception de la Jordanie et de l’Égypte et bien qu’il y ait eu, par le passé, des bureaux de liaison israéliens au Qatar, à Oman, au Maroc et en Tunisie, c’est la première fois qu’Israël s’implante de manière aussi évidente dans la région du Golfe.

    Sur ce dernier point, les Émirats arabes unis qui depuis longtemps commercent secrètement avec Israël, ont aussi soutenu les tentatives d’éradication du mouvement Hamas en concourant à l’assassinat de ses leaders (comme à Dubaï s’agissant d’al-Mabhouh en 2010) ou en espérant une victoire décisive de l’armée israélienne à Gaza à l’été 2014. 

    L’alignement pro-israélien des élites émiraties leur ont valu le surnom de « sionistes arabes » de la part d’une partie de l’opinion arabe. Cette posture est soulignée par divers chercheurs. 

    Citant l’universitaire James M. Dorsay qui travaille à l’Université de Nayang à Singapour, le journaliste algérien Akram Belkaïd rappelait l’an dernier qu’« il y a une convergence d’intérêts stratégiques entre Israël, l’Égypte et les Émirats arabes unis ». 

    C’est cette diagonale d’un genre nouveau, motivée par la haine de toute forme d’islam politique, d’un désir d’assumer un pouvoir policier et d’une obsession de contrer « l’expansionnisme iranien », qui séduit le nouveau prince héritier saoudien jusqu’à vouloir l’imposer par la force sur toute la péninsule arabique.

    Cette convergence semble aujourd’hui sur le point d’être annoncée publiquement. En témoigne, la toute récente déclaration du ministre israélien des Télécommunications, qui a affirmé avoir reçu une invitation officielle des dirigeants émiriens à se rendre dans leur pays. Et ce, alors même que Gaza comptait ses morts par dizaines.

  3. Au lendemain des violences israéliennes contre les manifestants à Gaza, un homme d’affaires et consultant saoudien, Khalid Ashaerah, a twitté une violente attaque contre les Palestiniens.      ….

    Quand TOTO A DIT a vu ….a lu et partage……

    Allez a la ligne qui n’est pas forcé :

     « Que Dieu donne la victoire aux enfants d’Israël, leur ennemi est le nôtre. Mon Dieu, exile-les et humilie-les, si parmi les Palestiniens, certains ont vendu leur terre puis dénoncé eux-mêmes cette vente, trahi les musulmans pour le compte des adorateurs du feu, puis touché l’honneur des musulmanes et assassiné des musulmans en Syrie. Ceci est ma prière durant ce Ramadan »     

    Et le businessman saoudien, qui se présente comme directeur du « groupe international Khalid Ashaerah pour la gestion des projets et des marques commerciales », ne s’arrête pas là. Dans la discussion qui s’ensuit sur twitter, il ajoute : « Mes tweets expriment mon opposition au soutien du gouvernement saoudien aux Palestiniens depuis 70 ans. Un soutien qui ne reçoit que déni, diffamation et drapeau saoudien brûlé. Jusqu’à quand devrions-nous les supporter ? » 

    « La cause palestinienne n’est pas sacrée, les sujets sacrés sont connus de tous. Eux [les Palestiniens], sont un groupe qu’on appelait  »le peuple palestinien », mais qui sont devenus des mercenaires assassins de musulmans. » 

    La BBC Arabic a interviewé l’homme d’affaires et consultant saoudien, Khalid Ashaerah

    Dans un échange avec une twitto se présentant comme Palestinienne, et qui lui reproche ses positions, Khalid Ashaerah répond : « De quelle ordure parlez-vous alors que vous brûlez les portraits du roi et du prince héritier qui sont votre plus grand soutien politique et financier depuis l’occupation de votre pays ! Vous savez bien que votre chair et vos formes, qui vous font ressembler à des êtres humains, ne sont que le résultat des biens de notre pays. Vous êtes ingrats avec ceux qui vous aident et vous assassinez les Syriens, les Libanais, les Égyptiens, les Irakiens, etc. »  

    Une campagne s’est ensuite déclenchée sur Twitter, appelant les autorités saoudiennes à arrêter l’homme d’affaires.

    😋😋Et ne venez pas chauffer les oreilles de TOTO A DIT pour le sharing M!😊😇

  4. Merci monsieur le president,tout l peuple nigerienne sont avec toi,bien reagire

  5. Bien dit que Dieu nous preserve ameen souma ameen

  6. MashaAllah, nous sommes de cœur avec le président de la république sur la position du Niger. Merci d’a Le courage au moins de dire les choses telles qu’elles sont. Qu’Allah nous unissent davantage. Ameen suma ameen

  7. Nous saluons cette prise de position courageuse. Et nous vous soutenons fermement.
    Que Dieu vous assiste dans votre gestion du pouvoir. Nous sommes très honorés.
    Vice maire de Djado

  8. Nous saluons cette prise de position courageuse. Et nous vous soutenons fermement.

  9. LE PRESIDENT ISSOUFOU MAHAMADOU EST UN FERVENT MUSULMAN DANS LE CŒUR ET NON SUR LES LEVRES .

  10. Voila de genre d’engagement qu’on attend en tant que musulmans. On encourage vivement le Président face l’hypocrisie des certains Etats islamiques qui tardent à se prononcer.

  11. C’EST TOUT LE NIGER QUI EST HONORE PAR CES PROPOS DU PRESIDENT ISSOUFOU M. CAR CELA DEMONTRE NOTRE SOUVERAINETE A L’EGARD DU RESTE DU MONDE ET NOTRE SOLIDARITE A NOS FRERES ET SOEURS PALESTINIENS .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.