Accueil / ACTUALITE / Le Premier ministre prend part au 11ème forum international économique des Amériques, à Toronto, au Canada : «Il est temps de repenser la globalisation pour permettre à chacun de tirer le meilleur profit, pour un monde plus juste et plus solidaire»

Le Premier ministre prend part au 11ème forum international économique des Amériques, à Toronto, au Canada : «Il est temps de repenser la globalisation pour permettre à chacun de tirer le meilleur profit, pour un monde plus juste et plus solidaire»

Toronto, la capitale de l’Etat de l’Ontario, au Canada, abrite depuis le 30 octobre dernier le 11ème forum économique international des Amériques. Ayant pour thème « redéfinir ou repenser la globalisation « , cette édition du forum international économique des Amériques regroupe les grandes multinationales ainsi que les porteurs de projets structurant pour les Amériques et le reste du monde.

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, a prononcé un discours devant le parterre des hommes et femmes d’affaires du continent américain. Dans son adresse très applaudie, SEM. Brigi Rafini, qui soulignait la pertinence du thème de cette 11ème édition dudit forum, a dit qu’il est temps de repenser la globalisation pour permettre à chacun de tirer le meilleur profit pour un monde plus juste et plus solidaire.
Le Chef du gouvernement a souligné que, malgré le contexte sous-régional difficile, le Niger est stable et dispose d’institutions solides et démocratiques. Le Niger est le 4ème exportateur mondial de l’uranium et renferme d’autres potentialités énergétique et pétrolière et minière.

« Cependant, la diversification ne profite pas au Niger qui est classé parmi les pays les plus pauvres de la planète. Il nous faut donc une globalisation à visage humain pour arrêter la perpétuation du clivage entre les riches et les pauvres », a martelé Brigi Rafini, tout en soulignant que le problème de l’immigration est un élément de cette disparité entre le Nord et le sud.

«L’Afrique est un continent d’avenir et le Niger à fait d’énormes progrès pour une meilleure participation à l’effort de l’édification d’une communauté internationale juste et solidaire», a dit le Premier ministre.

En marge de ce forum le Premier ministre, Chef du gouvernement, a accordé une audience au président de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CQCD), M. Michael Sabia. Il a également accordé plusieurs interviews aux médias américains, notamment radio Canada le Wal Street journal.

Il importe de souligné que le Chef du gouvernement est accompagné dans déplacement par le ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado, la ministre du Plan, Mme Aichatou Kané Boulama, sa directrice de cabinet adjoint en second, Mme Yahaya Saadatou Barmou aisi que de plusieurs cadres de son cabinet et de la Présidence de la République.

À propos de l'Auteur

Traoré Daouda Amadou/ CT/AP/PM

À propos Administrateur

7 plusieurs commentaires

  1. Les autres se mettent ensemble pour construire leur pays quand les nègres passent leur temps à s’insulter
    Les autres son fiers de leur pays quand les nègres détestent leur pays tant que ce n’est pas un de leurs parents qui est président
    Les autres souhaitent la paix, la stabilité, à leur pays quand les nègres que nous sommes passent le temps à souhaiter des malheurs à leur pays.
    Conséquence; les autres avancent nous reculons.

  2. sur tout les plans vous êtes nuls, si on donnait le Niger à un gouvernement pour l’apprentissage des gouvernances ça serais un bon idée.

  3. de tout les façons votre diplomatie nous amène guerre que des regrets, nous sommes mal vu sur l’échelle internationale, je me demande qu’est_ce qui fonctionne au Niger, sur tout les plans ce de la merde.

    • Et tu as fait quoi pour que les choses onctionnent correctement? Rien que des insultes et la zizanie.
      Les canadiens ont pris soin de se mettre ensemble pour développer leur pays. Et nous que faisons nous?

  4. LE PM EST MOTIVE POUR VOIR SON FILS QUI ETUDIE AU CANADA AINSI QUE LES AUTRES MEMBRES DE LA DELEGUATION

    • Exactement, à Trois-Rivières. Sinon lisez un peu son intervention. Première des choses, le Niger a besoin du Canada alors que le Canada n’a nullement besoin du Niger. La masse monétaire importante que chaque mois que verse la diaspora Nigérienne déverse vers ce pays de classe politique ingrate pourrait carrément alimenter un bon département.

      Plus de 2000 nigériens au Canada, aucune représentation diplomatique (que MI a pris soin de fermer sur un coup de coeur), ceux-ci sont obligés de prendre des visas, pour ceux qui ne disposent pas de double citoyenneté, se rendre aux USA pour le moindre besoin consulaire.

      Aujourd’hui, BR, vous êtes arrivés au Canada, dites-moi un peu qui vous a receptionné? Avez-vous dû vous rendre directement à l’hôtel; aucun ressortissant ne se sent interpellé à vous accueuillir?

      Dans les pays organisés, ou la diaspora est une valeur ajoutée et non une manne tombant du ciel sans aucun investissement personnel, avant l’arrivée des dirigeants, toutes les ressources sont mobilisées: les jalons de la visite sont implantés pour valoriser en monnaies sonnantes et trébuchantes ce coûteux séjour par contrats, des bourses, des missions commerciales, des contacts en hauts lieux pouvant servir le pays à tout moment.

      BR, vous avez rencontré un président d’un petit fond de pension du Québec. Je dois vous expliquer que le Québec est juste une province et même pas la plus riche du Canada. C’est comme si Trudeau se rend au Niger et est fier d’avoir enfin le directeur de la caisse d’épargne de la région de Tahoua. LITTERALEMENT.

      Pensez-vous au Canada que ceci serait digne d’être inscrit dans le journal officiel?

Répondre à HABA KOUMA Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*