Home ACTUALITE Le Président de la République a inauguré la Banque d’Habitat du Niger (BHN) « Un toit pour toi ! » enfin une réalité au Niger.

Le Président de la République a inauguré la Banque d’Habitat du Niger (BHN) « Un toit pour toi ! » enfin une réalité au Niger.

Le Niger dispose désormais d’une Banque de l’Habitat. Située à la Place TOUMO à Niamey, cette banque, officiellement inaugurée le 14 décembre dernier par le Président de la République, Chef de l’Etat, S.E.M. Issoufou MAHAMADOU, a pour missions principales d’apporter son concours financier à la promotion immobilière en général, à la production et à l’amélioration de l’habitat social en particulier ; mobiliser les ressources adaptées au financement des projets immobiliers, et, en sa qualité de banque universelle,  offrir toutes les gammes des produits et services bancaires innovants à la clientèle (salariés, entreprises) à l’instar des autres banques commerciales.

Lors de la cérémonie grandiose d’inauguration en présence de plusieurs personnalités dont le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E.M. Brigi RAFINI,  le Haut Représentant du Président de la République, S.E.M. Seini OUMAROU, le premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Iro SANI, les membres du Gouvernement et plusieurs autres invités, l’instant était solennel : enfin une institution chargée principalement du financement de l’habitat social au Niger, « Alkawali ya cika ». En effet, c’est une autre promesse tenue du Président Issoufou MAHAMADOU, qui a décidé d’apporter une réponse structurelle d’envergure à la problématique de financement et de la production des logements sociaux, en lieu et place d’une réponse ponctuelle de portée conjoncturelle consistant à construire une quantité donnée de logements et de parcelles sur une période donnée.

Cette réponse structurelle forte, le Président de la République l’a apportée en mettant en place un mécanisme permanent de financement immobilier, en l’occurrence la Banque de l’Habitat au Niger, renforcée par son instrument d’accompagnement qu’est le Fonds National de l’Habitat(FNH) créé par Décret N°2017-933/PRN/MDH du 5 décembre 2017.

Le Fonds National de l’Habitat qui est domicilié dans les livres de la BNH vise à faciliter l’accès au crédit habitat à caractère social à travers notamment la bonification des taux d’intérêt, la garantie des prêts et le refinancement des crédits logements. Les ressources du FNH proviennent principalement des dotations de l’Etat et des appuis extérieurs.

Le Président de la République, Chef de l’Etat s’est confié à la presse  tout juste après la coupure du ruban symbolique, en déclarant qu’ : « au Niger, nous avons de forts déséquilibres entre la demande et l’offre de logements. Nous en avons fait le diagnostic depuis plusieurs années. C’est pour cela que dans le Programme de Renaissance, nous avons décidé de combler ce déficit, surtout qu’il s’agit d’un déficit qui ira grandissant compte tenu de notre ambition de créer et de renforcer une classe moyenne dans le pays. Avec toutes les mesures que nous sommes en train de mettre en œuvre pour la réduction de la pauvreté, la classe moyenne  deviendra de plus en plus importante et la demande de logements décents va aller en s’accentuant ».

C’est pourquoi a-t-il ajouté nous avons pensé qu’ « il nous fallait un instrument, pour faire face à cette préoccupation, l’instrument c’est la Banque d’Habitat du Niger. Nous avons décidé  de mettre en place cette Banque ainsi qu’un fonds de l’Habitat, et  c’est un pas important qui vient d’être fait vers la mise en place d’instruments dont notre pays a besoin pour financer le logement au Niger ». « Bien sûr, la banque ne sera pas le seul instrument ; nous avons d’autres  mécanismes auxquels nous allons continuer à faire recours », tout en soulignant que le secteur privé va continuer à être mobilisé, les Partenariats Public-Privé vont continuer à être mis en place. « Mais nous considérons que l’instrument principal de notre politique en matière de logement, c’est la Banque de l’Habitat du Niger».

Dans son discours allocution, le Ministre Délégué au Budget, M. Ahmed JIDOUD, représentant le Ministre des Finances, s’est appesanti sur la question du financement de l’habitat au Niger qui constitue encore une source de préoccupation majeure au regard des énormes besoins en matière de logements qui sont évalués à environ 40000 par an pour l’ensemble du milieu urbain du Niger et 5000 logements par an pour la ville de Niamey. C’est pourquoi, cette question du financement et de production des logements occupe une place de choix dans la politique gouvernementale, en témoigne la programmation de 25000 logements à l’horizon 2021 dans le Programme de Renaissance Acte 2.

A cet égard, le Ministre Délégué au Budget a vivement salué le Président de la République en indiquant notamment que,  « en créant la Banque de l’Habitat du Niger dont l’inauguration nous réunit aujourd’hui, et en mettant en place le Fonds National de l’Habitat par Décret n°2017-933/PRN/MDH du 5 décembre 2017, vous avez définitivement mis en place l’ensemble des mécanismes et instruments d’opérationnalisation de la Loi n°98-054 du 29 décembre 1998, vingt (20) ans après sa promulgation ».

Il fait remarquer que « par cet acte, Excellence Monsieur le Président de la République, vous apportez une réponse structurelle, de portée permanente, à la problématique de financement des logements, en lieu et place des réponses ponctuelles de portée conjoncturelle. En effet, l’instrument que vous venez de mettre en place contribuera à résorber les déficits cumulés de logements, à faire face à la demande actuelle, mais également à la demande future de financement de logement ».

Le Ministre promet que le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour continuer à soutenir la Banque de l’Habitat du Niger dans l’accomplissement de sa mission, dans l’intérêt de la population nigérienne.

En particulier, pour rassurer le Directeur Général de la BHN, préoccupé par l’opérationnalisation du Fonds National de l’Habitat, le Ministre Délégué au Budget réitère que le Gouvernement envisage d’abonder, dès que possible, cet important Fonds envisagé par l’Etat pour servir de mécanisme d’accompagnement à la mission de la BHN, au travers principalement de la garantie des prêts et de la bonification des taux d’intérêt.

Avant de passer la parole au Directeur Général de la BHN, le Maitre de la cérémonie, l’excellent orateur Abdoul Salim-Salim MAMADOU ZANGUINA a brossé le brillant et excellent cursus universitaire du DG Rabiou ABDOU. Monsieur ZANGUINA a rappelé que l’homme aux manettes de la BHN est diplômé de quatre (4) Ecoles d’Ingénieurs et Universités de renommée internationale. Il s’agit de l’Institut Africain et Mauricien de Statistique et d’Economie Appliquée de Kigali (Rwanda), de l’Ecole Nationale Supérieure de la Statistique et d’Economie Appliquée d’Abidjan (Côte d’Ivoire), de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique de Paris (France) et de l’Université d’Orléans (France).

Pour le Directeur Général de la BHN, M. Rabiou ABDOU, « le financement de l’habitat est très particulier dans l’industrie bancaire. Il est contraignant parce qu’il exige des ressources longues, voire très longues ». Monsieur Rabiou ABDOU indique que « je suis donc conscient de la difficulté de la mission, dans l’environnement qui est le nôtre, caractérisé par la rareté de ressources stables, adaptées au financement immobilier. C’est pourquoi, l’équipe dirigeante de la Banque de l’Habitat du Niger, totalement acquise à l’idéal BHN, considère la réussite de la mission comme un Challenge et a retenu, à cet effet, la rigueur et le professionnalisme comme principes directeurs…».  

En sa qualité de fin connaisseur des mécanismes bancaires, dans un langage plutôt direct et sans démagogie, le Directeur Général de la BHN interpelle les Autorités en ces termes « C’est à cette fin, Excellence Monsieur le Président de laRépublique, que le moment me parait opportun, pour lancer un vibrant appel aux Plus Hautes Autorités de notre pays ici présentes, pour qu’elles accordent une attention particulière à la dotation effective du Fonds National de l’Habitat, dont l’existence réelle conditionnera l’efficacité et même la viabilité de la Banque de l’Habitat du Niger ». Pour lever toute ambiguïté, M. Rabiou ABDOU a précisé que « en dépit de son statut d’instrument de politique publique, l’éligibilité au crédit de la BHN obéira à des critères stricts de qualité de signature, de solvabilité des clients et de la fiabilité des garanties en rapport avec les normes de la profession bancaire ». Le Directeur Général présente ces quelques conditionnalités comme des exigences minimales, sans lesquelles il n’est plus permis de parler de « banque ». Tout est dit !

Comme innovation majeure, le Directeur Général de la BHN annonce que la Banque de l’Habitat du Niger a pris toutes les dispositions pour l’ouverture très prochaine d’un Bureau à Paris et un autre point de services à New-York pour permettre à la diaspora nigérienne respectivement de l’Europe et de USA de canaliser leur épargne et d’investir au Niger en toute sécurité notamment dans l’immobilier, à l’instar des expériences de certains pays de la sous-région.

Enfin, Monsieur Rabiou ABDOU a adressé ses sincères remerciements et encouragements à ses jeunes collaborateurs, employés de la BHN qui ont eu à travailler par moment sous forte pression, privés de jours fériés et des weekends, pour permettre l’aboutissement du processus de mise en place de la BHN. A l’endroit du personnel de la BHN, il conclut en ces termes : « à cette jeune et dynamique équipe, je voudrais dire que le travail ne fait que commencer, notre métier est exigeant, mais la mission est noble, et portée au plus haut niveau de l’Etat, en témoigne l’honneur qui nous est fait aujourd’hui par la haute présence dans nos locaux, de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat».

A l’endroit des clients de la BHN, le Directeur Général je leur garantis une attention particulière et un professionnalisme avéré.

Notons que la Banque de l’Habitat du Niger est dotée d’un capital social de 10 milliards de FCFA entièrement souscrit et libéré. Son actionnariat est structuré ainsi qu’il suit : la CNSS avec 25% du capital, l’Etat du Niger avec 20%, la SOPAMIN avec 20%, la SONIDEP avec 20%, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) avec 8,25%, la SONIBANK avec 5%, des Privés nigériens personnes physiques avec 1,25% et NIA ASSURANCES avec 0,5%.

PAR Tamtaminfo NEWS

Check Also

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA COMMUNAUTE DES ETATS SAHELO-SAHARIENS (CEN-SAD) SUR L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU TOGO

A l’invitation du Gouvernement de la République Togolaise et de la Commission Electorale N…