Home ACTUALITE Le Président de la République a rencontré vendredi les maires, présidents des Conseils de Ville et présidents des Conseils Régionaux du Niger
ACTUALITE - Politique - 9 août 2021

Le Président de la République a rencontré vendredi les maires, présidents des Conseils de Ville et présidents des Conseils Régionaux du Niger

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a rencontré au Palais de la Présidence, vendredi 6 août 2021, les maires, présidents  des Conseils de Ville et présidents des Conseils Régionaux du Niger. 

Cette rencontre a permis au Président Bazoum Mohamed de prodiguer de sages conseils aux élus locaux et régionaux du Niger en vue de rendre viables les collectivités territoriales dont ils ont la charge.

Le Chef de l’Etat a rappelé que le Niger a mis en œuvre son projet de décentralisation depuis 2004, soulignant que les Conseils municipaux, de ville et régionaux, mis en place en 2011, n’ont été renouvelés, 10 ans après.

Ainsi, un temps très long a été mis avant d’avoir pu renouveler les conseils à tous les niveaux, a-t-il relevé, affirmant que de tels retards n’auront plus lieu.

« Le premier engagement que je prends, devant vous, c’est que nous n’observerons plus de tels retards », a affirmé le Président de la république.

La CENI va s’acquitter de ses tâches, selon une programmation qu’elle va faire elle-même. Ainsi, elle sera en capacité, de façon systématique, de réviser  le fichier électoral, conformément à ses missions et prérogatives, et organisera toutes les élections conformément aux échéances légales, a-t-il dit

« A cet égard, je n’ai aucun doute que la prochaine élection des conseils aura lieu juste avant l’élection des députés nationaux et celle du Président de la République », a-t-il assuré.

Le Président de la République a insisté sur la gestion des collectivités, indiquant que l’une des difficultés auxquelles elles sont confrontées est relative à la méconnaissance des règles par leur personnel.

Pour y remédier, SEM Mohamed Bazoum a indiqué que la première des choses est de créer les conditions de renforcement des capacités du personnel qui anime les collectivités territoriales, afin qu’il maitrise les règles de fonctionnement  des collectivités et évite de ce fait les erreurs qui ont été très préjudiciables au fonctionnement de ces entités.

« Nous devons donner davantage d’occasions aux animateurs des collectivités territoriales de se familiariser avec le Code Général des Collectivités territoriales, de bien en comprendre le contenu », a-t-il noté.

Le Président de la République a appelé les responsables municipaux et régionaux à faire particulièrement attention au recrutement de leurs collaborateurs notamment le Receveur Municipal qui doit être une personne compétente, maitrisant les règles en la matière.  

Rappelant l’existence d’un statut autonome du personnel des collectivités territoriales, le Chef de l’Etat a demandé aux maires de se référer à ce texte pour avoir « un personnel permanent, qui mène une carrière bien définie, bien encadrée. »

L’une des causes des déboires des maires précédents, a-t-il poursuivi,  c’est leur propension à ne pas se mettre en conformité avec les exigences de la loi relativement aux lotissements des terrains, alors que la règlementation exige qu’ils soumettent les projets de lotissements au ministère de l’urbanisme et de l’habitat, pour approbation ou rejet.

Partant de ce constat, le Président Mohamed Bazoum a demandé aux maires de respecter la procédure normale pour éviter les erreurs commises par leurs prédécesseurs.

En ce qui concerne la gestion des vivres destinés à la distribution gratuite et la vente à prix modérés, le Chef de l’Etat a dit avoir pris la décision de confier désormais cette responsabilité aux Préfets des Départements.

Cette mission était confiée aux maires par le gouvernement, mais malheureusement on a constaté une mauvaise gestion, par exemple, des dettes ne sont pas recouvrées du fait de la complaisance des maires.

SEM Mohamed Bazoum a par ailleurs insisté sur le fait que les maires, qu’ils soient issus des partis au pouvoir ou de ceux de l’opposition, sont tous des autorités, représentants de l’Etat, qui ont le même statut, les mêmes droits. « Nous allons respecter tous les maires de la même façon et nous les traiterons tous de la même façon », a-t-il insisté

Le Président de la République a saisi l’occasion pour remercier tous les partenaires extérieurs pour leur appui notamment financier aux collectivités territoriales.

Les partenaires techniques et financiers mettent des ressources importantes dans la décentralisation, le fonctionnement et surtout dans les investissements en relation avec les autorités décentralisées, a-t-il souligné.

« Nous sommes infiniment reconnaissants à l’ensemble de ces partenaires qui sont si engagés à notre côté. » Et je voudrais que vous soyez à la hauteur de leur attente », a-t-il dit à l’endroit des responsables locaux et régionaux.

Au cours de cette séance d’échanges, le Président Bazoum Mohamed a répondu à toutes les questions des élus, insistant notamment sur la mobilisation des ressources au niveau local, la bonne gouvernance et la collaboration des élus pour combattre le terrorisme et le banditisme armé.

Cette rencontre s’est déroulée en présence notamment des ministres concernés par la gestion des collectivités territoriales.

Source: Presidence de la Republique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Opération Ba Sani Ba Sabo au ministère de l’équipement Un consultant voit son contrat résilié

Le ministre de l’équipement a refusé de renouveler le contrat d’un consultant …