Accueil / ACTUALITE / Le Président Issoufou Mahamadou a participé dimanche après-midi au Premier Forum de Paris pour la Paix

Le Président Issoufou Mahamadou a participé dimanche après-midi au Premier Forum de Paris pour la Paix

Quelque 70 Chefs d’Etat et de Gouvernement dont le Président Issoufou Mahamadou ainsi que les dirigeants des Organisations Internationales ont participé dimanche après-midi, 11 novembre 2018, au Premier Forum de la Paix à la Grande Halle de La Villette (XIXe arrondissement de Paris).

Ce forum, organisé à l’initiative de la France, à l’occasion de la commémoration du centenaire de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale, a été axé sur la paix et  le multilatéralisme.

Il a été marqué par plusieurs discours notamment ceux du Président français Emmanuel Macron, de la Chancelière allemande, Angela Merkel, du Secrétaire Général de l’ONU, António Guterres, et du Président de la République Issoufou Mahamadou.

Dans une intervention lors de ce forum, le Président de la République a d’abord  remercié le Président Emmanuel Macron « pour avoir bien voulu honorer le Niger, en nous associant à la commémoration du centenaire de l’armistice du 11 Novembre 1918. »

Le Chef de l’Etat a également salué « l’opportunité et la pertinence de l’organisation d’un forum sur la paix et la sécurité en marge de cet important évènement. »  Evoquant la situation internationale « devenue très complexe », le Président Issoufou Mahamadou a dit que « tout doit être mis en œuvre pour éviter que la lutte contre le terrorisme soit perçue comme un choc entre civilisations ». En dépit de la demande pressante des pays membres du G5-Sahel, « nous n’arrivons pas à mobiliser la solidarité internationale en vue d’un soutien multilatéral durable à la force conjointe mise en place pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé », a-t-il noté.

Le Chef de l’Etat est accompagné, dans ce déplacement, de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Kalla Ankouraou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur et M. Kalla Moutari, Ministre de la Défense Nationale.

À propos de l'Auteur

Source: Presidence de la Republique

À propos Administrateur

4 plusieurs commentaires

  1. La Brigade des martyrs

    Inspectrices, Inspecteurs, chers collègues,
    Toujours conscients des problèmes que vous vivez au quotidien, nous sommes à pied d’œuvre pour voir vos conditions de vie et de travail s’améliorer un jour. Mais avant, nous nous tenons de vous transmettre des messages que voici afin de vous remonter le moral que des petites gens aux petits destins, fils de rien du rien du tout tentent vainement d’abaisser. Dans notre dernière publication, nous disions que l’actuel Directeur régional de Zinder aurait détourné une somme de vingt-six millions de francs CFA de la coopération Luxembourgeoise, somme destinée à la formation des enseignants. Cet argent n’est pas de la coopération Luxembourgeoise mais de la coopération Suisse. Veuillez nous en excuser et nous remercions infiniment nos principaux informateurs pour les rectificatifs. Cette somme est entièrement versée à notre Ministre, Daouda Marthé. Les enfants de Zinder peuvent aller paitre au pôle nord.
    Dans une autre investigation, il a été découvert une disparition tragique de plusieurs dizaines de millions de francs CFA imputée à l’ancien Directeur Régional, l’arrogant nymphomane de Barou Chékaraou, somme qu’il aurait détourné seul sans en envoyer un kopek au Ministre. Cela a irrité notre bonhomme qui pendant longtemps cherchait une occasion pour l’avoir afin de l’utiliser pour des sales besognes. Dès lors, Barou qui ne représente rien sur l’échiquier politique régional a toujours avalisé l’humiliation que Marthé fait subir aux cadres de la région. En témoigne l’éjection brutale du SG Yacoubou Elhadj Anounou pris dans un lâche complot dont la conséquence est la perte du poste SG pour celui d’adjoint et le limogeage injuste et contraire à la loi de Idi Adamou victime de l’insubordination de ses agents soutenus par Marthé. En effet, les agents de sa direction partaient en mission, parfois à l’extérieur sans en informer le Directeur qu’il est, parce qu’il a interpellé leurs complices à travers un mail où il a mis plusieurs personnes en copies Marthé, au lieu de le féliciter pour les avoir rappelés au respect de la hiérarchie, il n’a trouvé mieux que de le sauter par une note de service faisant fi du fait qu’il est nommé par décret. Si le SG est nommé ailleurs, notre collègue depuis plus d’une demi-année erre comme un badaud dans les rues de Niamey sans que ni les responsables politiques de sa région avec la complicité de qui il subit ce tort, ni l’administration publique ne se soucient de sa situation. Nous tenons à dire à Marthé et au gouvernement que les enseignants sont formés par le pays et pour le pays, pas pour Marthé, de ce fait, nous exigeons que la situation de notre collègue soit claire et sans délai. Le fait d’être Ministre ne vous donne aucun droit de torturer les gens et leurs familles. Chaque être humain a le droit d’être traité avec honneur et dignité, et ce droit est constitutionnel, tout comme celui d’avoir une opinion.
    Par contre nous saluons la précipitation avec laquelle vous avez casez nos deux autres collègues, à savoir Sani Kané et Kassoum Tamou.
    Monsieur le Ministre vous savez très bien que vous exagérez beaucoup, dépassant toutes les bornes de l’imaginable, oubliant parfois qu’un jour vous serez sans force et même sous terre. Tout ce que vous êtes, d’autres étaient là avant vous, mais ils sont partis ; seules les ont suivi leurs actions. Votre force finira. Quand ? Nous ne saurions vous le dire, mais elle finira quand même.
    Vous avez fait pleurer des familles, briser des foyers, décevoir les espoirs, loger la haine, la rancœur et l’esprit de vengeance dans des cœurs qui étaient initialement bons. Vous avez créé des monstres qui vous devoreront.
    Pensez-vous que si vous n’êtes pas Ministre serez-vous capables d’insulter plusieurs centaines d’Inspecteurs que nous sommes sans que rien ne se passe ?
    Pensez-vous que si vous n’êtes pas Ministre serez-vous capables de mettre dans la rue sur la base d’une évaluation illégale, fausse et mal préparée plusieurs milliers d’enseignants sans droit ? Non, vous n’y serez pas capables, donc votre force et votre arrogance vous vient du fait que vous êtes Ministre et c’est lâche. Nous vous prouverons votre lâcheté le jour où vous perdrez cette force.
    Il existe une cinquante de Ministères, le vôtre est le seul où la personne humaine n’a aucune valeur parce que tenu par des gens sans valeur et sans éducation.
    Inspectrices, Inspecteurs, chers collègues, tenez bon car la victoire est au coin de la rue et ne tardera pas à venir. Mais pour le moment, sachez que, si d’ici décembre, Marthé continue à être Ministre de l’enseignement primaire, alors tout enseignant du primaire, de l’instituteur adjoint à l’inspecteur qui aurait voter le PNDS, qu’ Allah le maudisse et détruise toute sa famille, sa lignée et sa descendance, qu’il fasse en sorte que sa lignée et sa descendance végètent toujours et jusqu’au jugement dernier dans la misère et que l’enfer soit demeure éternelle. Amin. En somme, tout celui qui voterait le PNDS ‘’A KAN LAYA’’. Prions et jeunons pour la réalisation de ce vœu.
    Trop, c’est vraiment trop.
    La lutte continue.

  2. Emmanuel Macron n’est – il pas conscient des actions négatives antérieurs de la France qui rattrape cette dernière à travers le changement climatique dans sa nation?
    N’est – il pas entrain de se racheter à travers la voie de Dieu ? = paix + solidarité.
    Issoufou Mahamadou na t- il pas prouver qu’il peut initier le Niger dans les coopérations et relations Internationaux ?
    N’est – il pas entrain de faire valoir le status Nigérien dans la stratégie politique mondiale?

    La 7eme République a construit pour une première fois dans l’histoire Nigérienne une grande Pirogue de paix sans trou mais qui se trouve en plein sable au bord du fleuve , poussons la un tout petit peu ver la profondeur ,je suis sûr et certains que cette dernière nous escortera tous sans distinction de race ou religion, vers un Niger de justice sociale = égalité

  3. C’EST PLUS UN, MOINS UN.!!!

  4. Tamtaminfo, un article sur la forte mobilisation à la manifestation de l’opposition, qui réclame « un code électoral consensuel et une bonne gouvernance » serait plus pertinent pour les nigeriens que les errances de issoufou a paris.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.