Home Diplomatie Le Président Issoufou Mahamadou a participé mardi à une visioconférence avec les Experts de l’Union Africaine sur la mobilisation des ressources pour lutter contre la Covid 19

Le Président Issoufou Mahamadou a participé mardi à une visioconférence avec les Experts de l’Union Africaine sur la mobilisation des ressources pour lutter contre la Covid 19

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part mardi après-midi, 9 juin 2020, à une visioconférence avec l’équipe des experts commis par l’Union Africaine(UA) pour la mobilisation des ressources pour la lutte contre la Covid-19 et pour le financement des plans de redressement après la pandémie.

Ces experts de haut niveau, désignés par le Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, SEM Cyril Ramaphosa, Président de la République d’Afrique du Sud, sont : Tidjane Thiam, Mme Ngozi Okonjo-Iweala, Trevor Manuel, Abderrahmane Benkhalfa, ancien Ministre algérien des finances, Donald Kaberuka, ancien Président de la Banque Africaine de Développement.

Ils ont fait au Président Issoufou Mahamadou le compte rendu des activités qu’ils ont entreprises dans le cadre de leur mission. Celle-ci consiste à faire le tour des bailleurs de fonds et des institutions financières et voir comment gérer la crise financière provoquée par la maladie à coronavirus.

Les experts ont également demandé au Président de la République de leur donner des conseils pour la suite de leur mission. Faisant le point de cette visioconférence devant la presse nationale, le Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou a indiqué que les experts de l’UA, au titre des activités qu’ils ont menées et des résultats qu’ils ont obtenus, ont évoqué l’engagement de certains Etats (bailleurs de fonds) à faire un moratoire sur le remboursement de la dette des Etats africains les plus fragiles.

Il y a au moins 20 pays africains qui sont concernés par cette question et pour lesquels les échéances de 2020 seront reportées à une période ultérieure, a-t-il précisé.

Les experts de l’UA ont également examiné avec les bailleurs de fonds privés la possibilité d’allégement de la dette privée des Etats par des mécanismes financiers assez particuliers.

Ils ont aussi discuté avec le FMI et la Banque Mondiale de la reprise après la crise, sur le moyen et le long terme. M. Ouhoumoudou a indiqué que le Président Issoufou Mahamadou, en répondant aux experts, a insisté sur un certain nombre d’aspects notamment le fait que les pays africains ont besoin de ressources fraiches. Il faut donc aller au-delà du moratoire, au-delà de l’annulation de la dette et faire en sorte que l’aide publique au développement soit améliorée davantage, particulièrement dans le contexte actuel.

Il a insisté sur les pays dont ceux du Sahel qui avaient déjà une crise avant celle du Covid-19. Ils font ainsi face à une crise sécuritaire, sanitaire et économique.

Ces pays ne peuvent pas s’en sortir s’il n y a pas une aide particulière de la communauté internationale, ils risquent de rentrer en récession.

Le Chef de l’Etat a également rappelé que la communauté internationale avait défini des objectifs de développement durable pour l’horizon 2030, en particulier la réduction de la pauvreté ou l’élimination totale de la pauvreté extrême.

Si ces pays rentrent en crise, en récession, cet objectif va être encore éloigné davantage, il faut donc éviter cela, a-t-il dit.

Le Président de la République a rappelé que l’Afrique a élaboré un agenda de développement ‘’l’Agenda 2063’’ dans lequel des objectifs ont été fixés, des plans élaborés dont le Programme de la Zone de Libre Echange Continentale, le Plan du Développement Industriel, le Plan de Développement de l’Agriculture, la Politique Minière de l’Afrique et le Plan de Développement des Infrastructures.

La mise en œuvre de tous ces Plans est indispensable pour le décollage économique de l’Afrique. Or bien avant la Covid 19, les financements à destination de l’Afrique étaient insuffisants pour mettre en œuvre ces plans.

Le Président Issoufou Mahamadou a rappelé que la maladie du Covid-19 doit être l’occasion pour mettre en place un nouveau paradigme basé sur la solidarité, la justice, l’équité et l’égalité Dans ce cadre, on peut envisager une mobilisation des ressources financières novatrices, à travers le partenariat public-privé, les investissements privés directs ou l’aide publique au développement, capable de permettre à l’Afrique de mettre en œuvre les programmes de son Agenda 2063.

Les experts de l’Union Africaine ont remercié le Chef de l’Etat pour tous les conseils et les orientations qui leur ont été donnés.

Le Président Issoufou Mahamadou s’est dit « confiant » car ce sont des experts de très haut niveau qui sont en mesure de relever le défi que l’Afrique leur a confié, à savoir cette mission de mobilisation des ressources.

Source: Presidence de la Republique

Check Also

« Nous présentons nos condoléances les plus émues à toute la famille et au peuple Nigérien »…

Inallilahi wa inna illeyhin  Rajoun !Alahou Akoubar ! Nous venons tous de Dieu le plus pui…