Accueil / ACTUALITE / Le Président Issoufou Mahamadou a pris part mardi après-midi à Ouagadougou à la Conférence sur « Gouvernance, Démocratie et Affaires »

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part mardi après-midi à Ouagadougou à la Conférence sur « Gouvernance, Démocratie et Affaires »

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part, mardi après-midi, 16 janvier 2018 à Ouagadougou, au Burkina Faso, à la cérémonie officielle d’ouverture de la Conférence sur « Gouvernance, Démocratie et Affaires ».

A son arrivée à l’Aéroport International de Ouagadougou, SEM Issoufou Mahamadou a été accueilli par son homologue du Burkina Faso, SEM Roch Marc Christian Kaboré.

Après l’exécution des hymnes nationaux des deux pays et le passage en revue des troupes, le Président Issoufou Mahamadou a été salué par les membres du gouvernement du Burkina Faso et la communauté nigérienne vivant dans ce pays. Peu après, les deux Chefs d’Etat ont eu un entretien en tête-à-tête au Salon d’honneur de l’Aéroport.
Le Président de la République du Mali, SEM Ibrahim Boubacar Keita et le Président de l’Assemblée Nationale du Ghana étaient également présents à la cérémonie officielle d’ouverture de cette rencontre qui vise à « renforcer la voix des Entreprises pour soutenir la Gouvernance Démocratique ».

Des hommes d’affaires, des hommes politiques, des représentants des syndicats, des acteurs de la société civile et parlementaires originaires d’Afrique et d’Amérique prennent part à cette conférence internationale placée sous le thème «Gouvernance, Démocratie et Affaires» et qui s’achève mercredi soir.

Ce rendez-vous international est organisé par le Gouvernement du Burkina Faso en collaboration avec la Chambre de Commerce du Burkina Faso et celle des Etats Unis d’Amérique (U.S. Chamber of Commerce, Africa Business Center (ABC).
On rappelle que le Mouvement Mondial pour la Démocratie, le Centre pour l’Entreprise Privée Internationale (CIPE) et le U.S. Chamber of Commerce, Africa Business Center (ABC) ont lancé conjointement cette initiative « pour le renforcement de la Gouvernance démocratique à travers la création de nouvelles voies de participation et de liberté économiques, permettant l’amélioration des économies de marchés existantes.»

Cette conférence sera sanctionnée par « la Déclaration de Ouagadougou », qui témoignera de l’engagement des participants sur les questions de gouvernance, d’affaires, de sécurité, de politique».

La cérémonie officielle d’ouverture a été surtout marquée par le discours du Président du Burkina Faso ainsi que les allocutions du Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat du Burkina Faso, du Président de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Burkina (CCI-BF), du Directeur du Mouvement Mondial pour la Démocratie, du représentant du Commissaire au Commerce, à la Douane, à la Libre circulation et au Tourisme de la Commission de la CEDEAO, du Président de la Chambre de Commerce des Etats Unis et de l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso.

Dans son intervention, le Président Roch Marc Christian Kaboré a remercié les Présidents nigérien et malien pour avoir répondu à son invitation à participer à rendez-vous.

« Votre présence à cette importante conférence internationale traduit votre engagement et votre détermination à œuvrer sans relâche à l’ancrage de la démocratie et de la bonne gouvernance dans vos pays respectifs et en Afrique de façon générale », a dit le Chef de l’Etat burkina bé à l’endroit de ses « chers amis et frères » les Présidents Issoufou Mahamadou et Ibrahim Boubacar Keita.

Deux jours durant, les participants à cette rencontre vont examiner plusieurs thèmes à travers quatre panels. Il s’agit notamment de : Gouvernance collective en Afrique : Ethique, Sécurité, et inclusions économique et politique ; panel parlementaire : plaidoyer politique et mise en œuvre pour une gouvernance collaboratrice ; lancement du rapport CIPE-FREE AFRIK : renforcer la voix du secteur privé du Burkina Faso ; réaliser le développement durable et la croissance grâce à une gouvernance éthique ; édification de sociétés résilientes pour faire face aux menaces sécuritaires ; adopter les technologies pour renforcer l’inclusion économique et politique des citoyens. 

Le Président de la République a regagné Niamey le même jour. A son départ de Ouagadougou pour la capitale nigérienne, SEM Issoufou Mahamadou a été raccompagné jusqu’à la passerelle de l’avion présidentiel par son homologue du Burkina Faso.

Le Chef de l’Etat était accompagné dans ce déplacement, de M. Mahamadou Ouhoumoudou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République.

À propos de l'Auteur

Source: Presidence de la Republique

À propos Administrateur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.