Accueil / ACTUALITE / Le Président Issoufou Mahamadou a reçu samedi la Ministre rwandaise des Affaires Etrangères

Le Président Issoufou Mahamadou a reçu samedi la Ministre rwandaise des Affaires Etrangères

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu en audience, samedi, 8 septembre 2018, la Ministre des Affaires Etrangères du Rwanda, Mme Louise Mushikiwabo.  La ministre rwandaise séjourne au Niger dans le cadre de sa candidature au poste de Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Elle a indiqué qu’elle a déjà eu l’honneur d’être soutenue par les Chefs d’Etat africains, lors du dernier Sommet de l’Union Africaine (UA).

« Mais, a-t-elle souligné, le Niger est un pays ami du Rwanda et le Président Issoufou Mahamadou est un frère du Président Paul Kagamé ».

Donc, avant le Sommet de la Francophonie prévu en Arménie dans un mois, « il fallait que je vienne à Niamey pour écouter le Président Issoufou Mahamadou, pour voir ce qui est important pour le Niger, pour cette organisation », a-t-elle ajouté.

« Le Niger a une histoire très liée à la Francophonie, le Niger c’est le village natal de la Francophonie et je pense qu’il faudrait qu’on remette cette histoire-là à sa place, qu’on lui donne le profil qu’il faut au moment où on s’approche des 50 ans de l’organisation », a affirmé Mme Louise Mushikiwabo.

« Il faudra, très bientôt, reconstituer toute cette histoire, redonner beaucoup d’énergie à notre organisation, et pour moi le Niger était un arrêt très important avant ce sommet », a-t-elle poursuivi.

« J’étais très heureuse de voir que ce que j’ai en tête comme priorités en tant que candidate rejoint les idées du Chef de l’Etat à savoir une attention particulière aux questions qui touchent directement à nos populations ; la question de l’emploi, la question des migrations », s’est-elle réjouie.

À propos de l'Auteur

Source: Presidence de la Republique

À propos Administrateur

5 plusieurs commentaires

  1. Quand on connaît ou on sait, on écrit. Quand on ne connait pas ou on ne sait pas on se tait ou on se documente. Cette règle s’impose à quiconque entend commenter un fait comme celui-ci à savoir la visite de la ministre de Kagame au Niger.
    Le Rwanda connu des étrangers dont certains commentateurs est le Rwanda décrit par Jeune Afrique, moyennant plus de 300 mille dollars US par an. C’est donc le Rwanda imaginaire retenu pour le Rwanda réel par les ignorants.
    Le vrai Rwanda est celui qui est entre les mains des oligarques mafieux et prédateurs du régime Kagame et leurs associés dits multinationales anglo-saxonnes. C’est le Rwanda anglophone mais dont les diplômes ne sont reconnus par les Etats du Commonwealth dont ce pays est pourtant membre en en droit et en fait c’est-dire que les étudiants rwandais qui vont poursuivre leurs études supérieures dans les pays anglophones et en France sont obligés de suivre pendant une année le cours d’anglais ou de français et réussir le test pour pouvoir intégrer l’université. Ce Rwanda est celui dans lequel des millions de Rwandais sont frappés par la paupérisation et partant vivent dans la misère indescriptible. C’est le Rwanda où plus de 85% de jeunes Rwandais qualifiés et non qualifiés sont gravement frappés par le chômage, où des milliers de jeunes rwandais quittent les écoles et universités parce que leurs parents frappés par l’extrême pauvreté ne sont pas en état de financer leurs études. C’est le Rwanda où des milliers de jeunes Rwandais n’ont pas accès à l’enseignement supérieur en raison de l’incapacité des parents de financer les études de leurs progénitures. C’est le Rwanda où il n’existe pas de bourse d’études d’Etat pour les jeunes Rwandais. Ces bourses sont réservées aux jeunes Tutsi dits rescapés du génocide et ce père en fils (article 50 de la constitution rwandaise: Article 50: Le bien-être des nécessiteux rescapés du génocide perpétré contre les Tutsi
    L’Etat, dans les limites de ses moyens et conformément à la loi, a le devoir d’entreprendre des actions spéciales visant le bien-être des nécessiteux rescapés du génocide perpétré contre les Tutsi. ». Il ressort de cette disposition, une discrimination légale à l’endroit des rescapés du génocide contre les Hutu. Le Rwanda est le seul pays au monde dont un Président a légalisé la discrimination contre une partie de sa population. Tous les Tutsi reconnus rescapés du génocide ont gratuitement droit à tout y compris l’école, les soins de santé et le travail. La candidate au poste de SG de l’OIF est en fait numéro deux de ce régime ; C’est le Rwanda où le FPR est le parti-Etat et société commerciale cotée à la bourse de Kigali et opère dans tous les secteurs de la vie économique du Rwanda y compris l’école et la santé. Il est plus riche que le Rwanda. C’est le Rwanda dont plus de 65% du budget de l’Etat proviennent des aides des bienfaiteurs de sorte que, conséquemment, si ces bienfaiteurs ferment les robinets, Kagame ne peut même pas payer ses soldats pour deux mois. C’est le Rwanda dirigé par Kagame, un dictateur et sanguinaire notoire qui a, à son actif, des millions de cadres de Rwandais, Hutu, Tutsi, Twa et Congolais (voir site Jambo News sur la situation économique réelle du Rwanda, les livres de Judi Rever et Anjan Sundaram).
    Sur la candidature de la ministre de Kagame à la tête de l’OIF, il est étonnant et regrettable que les médias africains n’aient pas constaté que:
    1/ le CV complet de cette candidate au poste de SG de l’OIF est introuvable sur la toile et dans les journaux rwandais alors que celui de Madame Jean y est depuis plusieurs années; en conséquence il est incompréhensible que certains dirigeants africains francophones lui aient assuré leur soutien sans avoir lu préalablement son CV.

    2/ elle n’a aucun programme car elle ne connaît rien sur l’OIF et la Francophonie; en réponse aux questions posées par des journalistes français, elle a divagué alors que les questions exigeaient des réponses claires et convaincantes rendant crédible sa candidature aux yeux des citoyens de l’espace francophone. In fine, ses réponses étaient incompréhensibles, absconses et contradictoires; ensuite, tous les africains qui ont lu quelques journaux des pays dans lesquels cette ministre est allée solliciter le soutien des chefs d’Etats ont constaté qu’au lieu de présenter son programme et rencontrer la presse pour exposer sommairement son programme, elle a passé plus de deux tiers de son temps dans la reproduction des formules types qu’elle a mémorisées: le mot Kagame évoqué plus de 80%, le mot ami et frère de Kagame est sorti plus de 70%. Tous les Chefs d’Etats Africains qu’elle a rencontrés sont tous des frères et amis de Kagame; elle a demandé l’ouverture des ambassades au Rwanda pour les Etats qui ne l’ont pas fait. Sur son programme qu’elle est censée présenter à ces chefs d’Etats, elle se contente de plagier la Secrétaire Générale actuelle de l’OIF (lire quelques extraits de ses déclarations dans les journaux); S’il y a des Nigériens qui ont compris quelque chose relativement à son programme, qu’ils le partagent avec les lecteurs. Questions : quel est son programme et quelle est la différence avec celui de Madame Jean? Qui est Mushikiwabo Louise? Que celui qui aurait lu son CV complet le mette à la disposition du public francophone. Les Rwandais n’ont rien trouvé dans ses dossiers administratifs. En fin le constat pitoyable et incompréhensible est le mépris de Kagame à l’égard des dirigeants africains francophones. En effet, Kagame a demandéà ces chefs d’Etats de soutenir la candidature de sa ministres des affaires étrangères au poste de SG de l’OIF non pas en français comme l’exige le bon sens élémentaire et le respect à l’égard de ses pairs dits cyniquement frères et amis mais en anglais. Question : si le Rwanda est francophone, condition sine qua none, à mon sens, pour présenter un candidat à la tête de l’OIF, pourquoi ce président d’un pays francophone ne parle aucun mot en français ? Ne serait-ce que pour un simple respect de ces chefs d’Etats, il aurait û apprendre quelques phrases en français et les lire devant eux. Il ne l’a pas fait. La raison est notoirement connue ici au Rwanda. Pour justifier sa décision unilatérale d’enrôler le Rwanda dans l’anglophonie, Kagame a dit, devant des millions de Rwandais que le français est la langue des idiots et l’anglais, la langue de l’intelligence et des affaires. Pour ce motif, il ne peut et n’apprendra jamais la langue des idiots. Les preuves de ses déclarations publiques existent.
    D’autres éléments, ignoré par le public étranger est le suivant, aux lecteurs de l’apprécier.
    1/ Mushikiwabo est une lesbienne notoire. Il est crié sur tous les toits qu’elle est mariée avec un américain. Or, aucun Rwandais n’a vu et ne connaît son mari. Aucun Rwandais ne le connaît ses nom et prénom. Dans les pays majoritairement de confession musulmane comme le Niger, le lesbianisme est une abomination. Et un musulman digne de ce nom, ne peut un aucun cas serrer la main d’une lesbienne ou un homosexuel. Les questions que je pose sont les suivantes : le Président nigérien est-il informé ou a-t-il été informé que la candidate à la tête de l’OIF est une lesbienne ? Ce fait ne risque-t-il pas d’avoir inéluctablement des conséquences quant à ses rapports avec les chefs d’Etats de confession musulmane à supposer qu’elle soit élue ?
    2/ Elle est de nationalité américaine. Mushikiwabo a-t-elle indiqué sa nationalité américaine dans la sa candidature ? Les journalistes africains dont les missions est d’informer et d’éduquer savent-ils que la candidate soutenue par certains chefs d’Etats africains a la nationalité américaine par naturalisation ? Cet élément peut-il influer négativement sur sa candidature s’il est porté à la connaissance du public francophone ?
    3/ Elle est directement impliqué dans les assassinats des exilés rwandais à l’étranger par les escadrons de la mort du régime dont un des piliers. En effet, c’est elle qui gère directement un fonds spécial dédié aux missions de ces escadrons de la mort. Avant, pendant et après les opérations, ils sont pris en charge par les ambassadeurs du Rwanda basées dans les pays où résident les cibles. Ces ambassadeurs agissent par délégation du ministre des affaires étrangères à savoir Mushikiwabo.
    4/ Elle est directement impliqué dans le détournement massif de deniers publics rwandais. Exemple : Kagame a volé 100 millions de dollars US dans la caisse de l’Etat pour acquérir deux avions jets en Afrique du Sud, soit 50 millions de dollars US la pièce. Ces deux avions sont immatriculés à l’étranger et nullement au Rwanda. Lors de chaque de ses multiples voyages à l’étranger y compris pour aller assister au match de football en Europe lorsque sa fille va voir son petit ami qui réside aux USA, Kagame les loue à l’Etat Rwandais. Le loyer est viré sur un compte bancaire ouvert dans un paradis fiscal. Il a mis un de ses avions à la disposition de sa ministre pour faire le tour du monde dans le cadre de sa campagne pour détrôner Madame Jean. C’est par cet avion acheté avec de l’argent volé dans la caisse de l’Etat Rwandais que Mushikiwabo est venue au Niger. Les journalistes qui étaient éventuellement à l’aéroport ont constaté que cet est privé et immatriculé à l’étranger et nullement au Rwanda. Madame Mushikiwabo ne peut prétendre l’ignorer car les journalistes qui révélé ce méfait de Kagame sont dans les tombes au Rwanda et à l’étranger. Par ailleurs, Mushikiwabo a publiquement et cyniquement approuvé les assassinats de ces journalistes. Les preuves de ses déclarations existent. Par conséquent, il s’agit des faits établis. Elle est membre éminente du groupe de prédateurs qui règnent sur le Rwanda.
    La question que les Rwandais se posent est la suivante : comment les chefs d’Etats africains ont-ils pensé soutenir une telle personne ?
    Sur le plan compétences et qualités
    Ses compétences sont prouvées par le CV réel et non pas CV fabriqué de toute pièce. Dès lors qu’elle n’entend sciemment pas le porté à la connaissance du public francophone, ses compétences sont discutables ou insuffisantes pour prétendre diriger l’OIF. S’elle avait des compétences effectives et incontestables, elle aurait mis son CV complet sur la toile. Elle aurait également présenté son programme innovant pour faire la différence avec celui de Madame Jean. Son programme ne serait pas réduit à l’évocation répétitive de son chef pour convaincre les chefs d’Etats africains afin de lui apporter leur soutien, alors que c’est bien elle qui est candidat et nullement Kagame. Cet élément, à mon sens négatif, n’a pas curieusement relevé par les journalistes nigériens alors qu’il est très important. Le Président nigérien lui a promis le soutien au nom de son pays, le Niger c’est-à-dire au nom des Nigériens. Les journalistes nigériens ont le devoir porter à la connaissance de leurs concitoyens la Vraie Mishikiwabo et non celle présentée par Jeune Afrique et autres journaux pro-régime Kagame. La véracité de ces faits évoqués dans ce commentaire sont vérifiables par n’importe quel journaliste.

    • @Cesar
      Réaction poignante qui témoigne que le triptyque paix-justice-réconciliation est une affaire de tous, ô combien complexe dans la pratique.
      Effectivement, le Rwanda est brandi en exemple de réussite post-conflit à suivre.
      Mais qu’est-ce que la Paix du certains fils et filles sont laissés de côté ?

      Que Dieu vienne en aide à tous les enfants du monde.

  2. Monsieur le Président, suivez les recommandations de votre représentant à l’OIF, soutenez la candidature du Canada en tandem avec le Mali. Un ancien Président français ne disait-il pas que la France n’avait pas d’amis mais des intérêts. Le Président Macron en soutenant la candidature du Rwanda ne voit que les intérêts de la France.Donc ayez aussi à l’esprit les intérêts du NIGER.
    Puisse Dieu vous guider à faire le bon choix.
    Amine

  3. Vous savez, cette fameuse Loi des Finances qui nous est imposee, emane en effet du Rwanda. Je pense que c’est de ce pays que nos autorites ont eu cette idee. Malheureusement le Rwanda est beaucoup plus en avance que nous du point de vue economique et mentalite.

  4. Mme la Ministre de Rwanda c’est bien d’être ambitieux pour un métier ,c’est encore meilleur d’attirer l’attention des Grandes Puissances Internationaux d’arrêter les guerres de différences religieuses conduisent à l’émigration des pauvres et de faire retour à la guerre froid qui stipule une concurrence idéologique

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.