Home ACTUALITE Le Président Issoufou Mahamadou a reçu samedi soir à Abu Dhabi le Directeur Général de l’ONUDI…

Le Président Issoufou Mahamadou a reçu samedi soir à Abu Dhabi le Directeur Général de l’ONUDI…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu samedi soir, 2 novembre 2019, à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis (EAU), le Directeur Général de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), M. Li Yong.

SEM Issoufou Mahamadou, Champion IDA III (Troisième Décennie du Développement Industriel de l’Afrique 2016-2025), a évoqué avec le DG de l’ONUDI les défis à relever au niveau du continent pour assurer son industrialisation inclusive et durable.

Les deux personnalités se sont ainsi penchées sur le développement et la maitrise des ressources humaines, le développement des infrastructures et le financement.

Au cours de cette audience, l’ONUDI a sollicité et obtenu le soutien du Président Issoufou Mahamadou, en tant que Champion IDA III, pour organiser, en 2020, un Sommet sur le Développement Industriel de l’Afrique.

M. Li Yong a, au début de l’entretien, remis une distinction, au nom de l’ONUDI, à SEM Issoufou Mahamadou, pour son importante contribution à l’industrialisation de l’Afrique.

Le Chef de l’Etat, arrivé vendredi après-midi, 1er novembre 2019, à Abu Dhabi, prendra part dimanche, 3 novembre 2019, dans la capitale des EAU, à la 18ème Session de la Conférence Générale de l’ONUDI, sur invitation du Directeur Général de cette institution.

Cette session a pour thème : « Industrie à l’Horizon 2030. Innover. Relier. Transformer notre avenir. »

Source: Presidence de la Republique

  1. Il est l’agriculteur, semeur des graines de développement de notre Mère-patrie Niger, toute l’Afrique et, pourquoi ne le voit-on pas pointer son téléobjectif intellectuel vers des astres socioéconomiques très lointains au bonheur de l’humanité tout entière?

    Lui, c’est SEM le Président Issoufou Mahamadou dont la vision futuriste du Niger en particulier et de l’Afrique en général, ne laisse aucune occasion de son instinct panafricaniste, passer sans y semer et cultiver les graines de développement global et inclusif de notre continent Berceau de l’Humanité où toutes les opportunités mondiales s’y trouvent.

    Voilà comme le temps passe; les minutes s’égrenant, les jours passant, les mois s’effilant et an après an, dans quelques années – deux tout au plus – il passera le témoin à un autre aussi intrépide Premier Magistrat de notre pays qui le succédera suite à des élections libres, transparentes et crédibles autant qu’il le souhaite. À la conscience des citoyennes et citoyens nigériens de savoir choisir le meilleur entre les bons candidats présidentiables à élire pour emboiter les pas de Na Hadjia Aïssata et Dr Lalla Malika Issoufou – SEM le Président Issoufou Mahamadou qui a toujours su donner le maximum de soi pour voir le Niger émerger des tréfonds de la pauvreté et la misère.
    Et, au raisonnable peuple nigérien de comprendre qu’on ne récolte la bonne moisson que longtemps après sérieusement travaillé en semant, labourant et sarclant de bonnes et bien sélectionnées graines semées. En véritable fils du terroir, l’homme de Dandadji/Illéla/Région de Tahoua, a su voir clair, le chemin à suivre par toutes les nigériennes et nigériens pour se sortir des sables mouvants qui nous avaient maintenus dans les marécages de la pauvreté pour aliter notre peuple dans l’hôpital de la misère où SEM le Président Issoufou Mahamadou s’est endosser la tenue du médecin-en-chef traitant. Certes, ce sera après ses deux mandats réglementaires quand les nigériennes et les nigériens naturellement patients, commenceront à cueillir les fruits des labeurs de nos dirigeants SEM le PAN Ousseïni Tinni et SE le PM Brigi Rafini sous la conduite éclairée du Président Issoufou Mahamadou qui, aujourd’hui encore et à toutes les occasions de Grandes Tribunes, rencontre et rencontre toujours des personnalités prêtes à aider notre pays à quitter son stade de dernier mondial pour poser ses pieds sur le podium des nations qui gagnent. Incha Allah (swt), Impossible n’est pas nigérien! NOUS GAGNERONS, NOUS GAGNERONS, NOUS GAGNERONS quand on sait que l’on comprend les enjeux de la mondialisation où la ZLÉCAf est née en excellente santé et baptiser sous les prières du Champion Africain de la Zone de Livre Échange Continental Africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Ligue 2 – France : 12 Africains champions ?

Alors que le Sénégalais Gana Gueye et que le Camerounais Éric-Maxim Choupo-Motin…