Home ACTUALITE Le Président Issoufou Mahamadou a reçu vendredi une équipe de jeunes chercheurs africains

Le Président Issoufou Mahamadou a reçu vendredi une équipe de jeunes chercheurs africains

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu vendredi matin, 21 décembre 2018, une équipe de jeunes chercheurs africains dont des nigériennes et nigériens.

« Il s’agit d’une rencontre extraordinaire parce que le Chef de l’Etat est ingénieur, donc scientifique », a dit la porte-parole du groupe.

Cette équipe a organisé récemment à Niamey la Semaine Africaine des Sciences, la toute première édition dont l’objectif est « de susciter une vocation pour les sciences ici au Niger et dans toute l’Afrique. »

Elle encourage notamment les jeunes nigériens à s’intéresser à ce domaine, à être excellents dans leurs études et leurs activités professionnelles.

Source: Presidence de la Republique

7 Comments

  1. C’est vrai issufu est ingénieux,c’est vrais issufu est ingénieur,c’est vrais issufufu est l’ingénieur qu’il nous faut pour ce vaste pays au manque d’infrastructures,c’est vraie issufu nous a développé l’industrie des infrastructures,aujourd’hui ns entamons à vivre ce stage du millénium,grâce au savoir de cet ingenieu ingénieur,nous autres du system devrons vaille que vaille l’encourager et le soutenir,nous sommes ses soldats et lui notre général.Issufu vs merité un prix nobel!tels sont mes souhait pour vs en personne et pour tout autre nigerien de bonne foi.

  2. ce qui et qui ces jeunes chercheurs africains?
    pouvez-vous donner plus de détails
    JEUNES CHERCHEURS AFRICAINS………………..EXPRESSION VAGUE

  3. Très bonne initiative à encourager. Il est clair à n’en point douter qu’avec des hommes qui savent que l’on peut engager des questions de hauts niveaux telle cette rencontre de la jeune équipe de scientifiques avec l’homme qui aime la SCIENCE pour développer le SAVOIR au Niger. Loin de l’apatride fuyard (simple adjudant des douanes qui a toujours déclaré que le Niger n’a pas besoin de hauts diplômés et a pu se faufiler dans les rouages du pouvoir jusqu’ à devenir PM puis PAN, on ne sait comment), SEM le Président Issoufou Mahamadou sait qu’un trône de tout roi ou empereur ne peut rester stable s’il est entouré des gens sous cultivés et idiots. Lorsque le sage Baba Tandja Mamadou lançait les grands chantiers de son programme, il avait commencé par dire aux nigériens de lire, toujours lire pour se cultiver. Il savait qu’on peut développer une communauté, un peuple, une nation sans des intellectuels. Comment peut-on devenir intellectuel si on n’a pas étudié quand même, de par son intelligence, l’étudiant peut obtenir de hauts diplômes bien mérités dans toutes les grandes universités du monde? Pour m’inciter à me plonger dans la science, mon papa nous a relaté l’histoire d’un jeune technicien des télécoms à l’OPT parti pour une formation ou stage à Paris; et, en compagnie de son amie, a vu pour la première fois, la belle manière des Jeux de Lumières (bleues, jaunes, rouges et vertes) psychédéliques qui suivent le rythme de la musique dans une boite de nuit à Paris. Sachant qu’il ne peut avoir un tel appareil. De retour au pays, IL A DÉCIDÉ DE CHERCHER À COMPRENDRE COMMENT ÇA FONCTIONNE, COMMENT ÇA MARCHE ET COMMENT FABRIQUER UN APPAREIL DE CE GENRE POUR SOI AFIN D’AGRÉMENTER LA PRÉSENCE DE SES AMIS CHEZ SOI. 1ère tentative à Arlit, il a échoué avant de combiner les fonctions des thyristors et autres pour réussir. Pendant sa visite en profondeur en 1983, le président Kountché devant passer la nuit à Doutchi, voulait regarder le ballet « Maïdawa » et la traditionnelle grande cantatrice de l’Aréwa. Sur proposition de son Adjoint un certain Moussa Hassane, le Sous-Préfet Abba Kafougou demanda à ce jeune technicien (Chef de Centre FH/Multiplex) pour agréablement réussir les prestations artistiques, d’installer son appareil de jeux de lumières avec lequel il anime leurs booms weekendistes des jeunes cadres à la MJC. À la fin, c’est Dandi Abarchi Préfet de Dosso qui en fut plus que satisfait. Bien avant cet épisode jovial, à Arlit où le Faisceau Hertzien avait remplacé la vétuste radiocommunication, le camp de Madawéla relié par un petit FH 632, avait de problèmes pour communiquer avec Niamey en cas d’urgence; quand, le Commandant lui demanda ce qu’on puisse faire pour que Madawéla ait un numéro automatique comme tout abonné de’Arlit. Ce jeune chef de centre de l’OPT fit des montages techniques pour adapter un matériel d’équipement, je crois appelé « CARTE LIGNES LONGUES » et le testa « OK » avant de faire la proposition à ses supérieurs qui ne l’ont pas cru avant qu’il ne vienne tout détailler à Niamey dans la salle de réunion de la Sonitel devant des ingénieurs. Depuis, Madawela devint un abonné automatique d’Arlit. En service à Doutchi, il en fit de même pour transformer la Table Interurbaine manuelle en abonné automatique avec un numéro de Dosso d’où sa technique fut généralisée à Konni, Madaoua et Tessaoua avant leur automatisation directe. Alors que ses beaux parents les arawas par la voix du Kona aux réunions du Comité Technique d’Arrondissement) le blaguaient en disant de reprendre leur fille (son épouse) si toutefois, il ne leur propose de solution au problème de radio et télévision de l’ORTN très mal captées même en Short Wave/SW; sur proposition de son Directeur des Télécoms Feu Abouba Hasssane, il fut affecté de Doutchi pour son village natal où une société appelée SGEEM était envoyée pour rétablir le bon fonctionnement de l’éclairage de la cour de FH, réparer la pompe submergée du puits d’approvisionnement en eau du centre, réparer l’automatisation du groupe électrogène en cas de coupure de la Nigelec; mais, en vain. Ce jeune technicien a pu tout remettre en bon fonctionnement jusqu’à l’automatisme du chargeur des batteries de démarrage du groupe. Le même problème de radio et télévision de Doutchi, était identique à Tessaoua (son village natal). Bien que relevant du domaine du Ministère de l’Information alors qu’il est de celui des PTT, il fit l’étude technique et l’envoie au très déterminé Dandi Abarchi à Dosso qui la défendit jusqu’à l’engagement du Pdt Kountché qui, lors d’un Conseil des Ministres, décréta l’installation d’un réémetteur TV et radio FM dans les dites localités. Aucune autorité hiérarchique des deux départements (Information de Feu Daouda Diallo) ne sait d’où, quand, comment et qui a fait ce travail. Fin Mars 1986, les réémetteurs TV et FM furent installés à Tessaoua et Doutchi; et le 08 Avril 1986, furent inaugurés par leur mise en service à l’occasion du Festival National de la Jeunesse 1986 à Zinder ouvert la veille par Mr Daouda Diallo alors Ministre de la Culture et la Communication. En compagnie d’un autre Ministre (m’a-t-on dit, un certain Moumouni Yacouba de l’Equipement) dans la même voiture du MCC rentrant à Niamey le 09 Avril 1986, fit une brève escale au Centre FH où ce jeune est Responsable pendant qu’il était parti amené de l’eau distillée à son adjoint au Multiplex en ville. C’était à ce moment, profitant de son absence au centre pour un service commandé qu’arrivés à Niamey, l’un des deux Ministres fut si fourbe en calomniant ce petit qu’un de ses collègues (partis en stage en France) a d’ailleurs essayé d’assassiner en empoisonnant son plat à l’aéroport Roissy Charles Degaulle à Paris, le jour de leur retour au bercail. C’est ce jeune agent, simple Chef d’un centre de banlieue que l’un des deux Ministres, calomnia près du pdt Kountché qui le fit licencier sans aucun droit après 8 ans de service; ce, par une simple lettre N°089/DirCab/PCMS 10 Avril 1986 sans aucune forme de procédure disciplinaire quand était Directeur de Cabinet, le très malveillant, méchant, régionaliste et ethniciste ancien double PM sous Tandja et fuyard PAN de Guri Dey Dey Lokaci. C’est vous dire, chers lectrices et lecteurs en lignes; le Niger aura beaucoup à faire pour avoir un Président qui aime l’avenir de la jeunesse et voir tous les jeunes tel l’a dit un Hadith du St Prophète Mohamed (rsaws) ALLER CHERCHER LE SAVOIR – LA SCIENCE – MÊME EN CHINE » tel le souhaite par vocation et tout naturellement, SEM le Président Issoufou Mahamadou. Qu’Allah (swt) assiste nos probes dirigeants et les protège de toutes les malveillances d’où qu’elles viennent. Amen!

    1. Bonjour cher monsieur (ou madame)

      Vous êtes une bibliothèque vivante avec des connaissances sur l’histoire récente du Niger. Je vous suggère de faire des paragraphes quand vous écrivez, c’est plus facile pour les lecteurs. J’aimerai bien lire vos commentaires, mais sous le format actuel que vous utilisez, c’est très difficile.

      1. Merci frère! Oui, nous avons opté pour cette formule pour emmener l’esprit fermé de certains nigériens à s’efforcer de descendre plus bas pour comprendre les leçons de choses qu’on veuille bien partager avec eux aux fins de les habituer à travailler pour mériter leur libération du joug d’assujettissement et de servitude.
        Vous devez comprendre que nous sommes un groupe de femmes appelées LES COMPAGNES DES SOLDATS LIBRES ET SOLDATS DE LA LIBERTÉ qui avions tout comme nos époux, vécu des moments très difficiles dans notre cher pays le Niger que nous aurions voulu bien construit par des jeunes que nous étions.
        Hélas! Un apatride toujours présent dans tous les gouvernements de tous les régimes, trouva les failles des nigériens pour engager tant de sbires acquis à la cause de sa richesse thésaurisée de manière mal acquise et n’eut jamais lésiné sur ses comptes bancaires pour les alimenter partout dans tous les coins et recoins du pays ou par des nominations aux postes lucratifs afin de s’en accaparer et lui transvaser les budgets alloués à leurs bons fonctionnements, dans ses comptes personnels. IL EST LEURS VÉNÉRABLE PROTECTEUR.
        Ses acolytes aidant, il se servait de son pouvoir qu’il abuse pour éliminer quiconque semble lui barrer la route son utopique ascension politique aux fins de se fixer un jour sur le fauteuil présidentiel de notre pays. Mais, il négligea de se cultiver sur la Puissance d’Allah (swt) quand, dans le St Coran à la Sourate XXII/Verset 52, Il a dit à propos des malveillants contre le Prophète Messager de la Religion du Juste Milieux, à tous les semblables du fuyard:  » NOUS N’AVONS ENVOYÉ AVANT TOI, NI PROPHÈTE NI APÔTRE (tout homme de bien) SANS QUE LE DÉMON N’INTERVIENNE DANS SES DÉSIRS. MAIS ALLAH (swt) ABROGE CE QUE LUI SUGGÈRE LE DÉMON. ENSUITE, DIEU CONFIRME SES VERSETS »; quand, quelque part Allah (swt) dit: »…PAR ORGUEIL OU PAR MANŒUVRES PERFIDE, CEPENDANT, LA MANŒUVRE PERFIDE N’ENVELOPPE QUE SES PROPRES AUTEURS ».
        Telles la femme impudique et l’homme adultère qui croient qu’on peut être continuellement pardonné de ses fautes, volontairement commises soient-elles, le fuyard croyait que ce qu’Allah (swt) dit, n’est pas formel. Alors, semblable à un assassin qui exproprie les biens de sa victime qu’après avoir bien fait sa belle vie, décide d’aller au pèlerinage à la Mecque pour se faire expier les péchés, il parle de Dieu sur la bouche comme un excellent pieux pendant qu’il trompe les croyants pour mieux les berner à le suivre dans son égarement. Pensent-il qu’Allah (swt) peut devenir complice de sa créature qui lèse son autre créature? Allah (swt) est Puissant et Sage.
        À l’engagement dévoué de SEM le Président Baba Tandja Mamadou pendant ses deux mandats réglementaires et l’avènement de la 7ème République sous la clairvoyance et la détermination de SEM Issoufou Mahamadou accompagné de SE le PM Brigi Rafini; ceux-là mêmes qui ouvrent grandement la porte de leurs pouvoirs pour exciter les jeunes à CHERCHER LE SAVOIR PARTOUT AU MONDE AFIN DE REVENIR DÉFIER LES GRANDS CHANTIERS EXIGEANT DES CONNAISSANCES TECHNOLOGIQUES DE HAUT NIVEAU POUR DEVOIR LES GÉRER AU BONHEUR DU PEUPLE NIGÉRIEN.
        Y a-t-il mieux placé que SEM le Président Issoufou Mahamadou pour savoir qu’auparavant, dans nos Sociétés minières d’Arlit et Akokan, c’étaient surtout des étrangers qui occupaient les postes clés de fonctionnement des grands secteurs de production uranifère? Les nigériens n’avaient que tardivement compris le leurre qu’on leur a miroité pour se décider de prendre en main, leurs propres biens en ces usines. C’est pareil avec la Soraz que Foumakoye Gado Ministre de l’Énergie et du Pétrole, tient à préparer pour une très prochaine relève de tous les secteurs productifs.
        Au Niger, les bons éléments n’ont commencé à connaitre leur valeur qu’après la fuite de l’employeur de faux diplômés dans son administration publique parallèle pour le servir tel qu’il avait voulu créer sa police privée personnelle au concours annulé par l’intrépide Hassoumi Massaoudou alors Ministre de l’Intérieur pour près des quatr cent (400) faux diplômés qui auraient été pris parallèle à celle de l’État mais sous le traitement salarial public. Allah (swt) aime notre Niger; à tous ses dignes enfants de le préserver de toute malveillance provenant de qui que ce soit.
        NB: Nous avons essayé de te satisfaire cher frère « KIMI » en paragraphant nos lignes pour cette fois sans être sûres de te satisfaire. Merci aux gens sensés qui comprennent os soucis pour ce Niger que nous aimons tant.

        1. Bonjour,

          C’est déjà mieux. Essayez d’espacer les paragraphes par des lignes, ça ira encore mieux.

          Un groupe de femmes ? C’est impressionnant !!

          D’après vos écrits, vous et vos maris aviez vécu d’innombrables épreuves dans la vie.

          Bon vent alors et continuez à nous abreuver de vos textes intéressants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 10 JUILLET 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 10 juillet 2020, dans la salle habi…