Accueil / ACTUALITE / Le Président Issoufou Mahamadou a rencontré mercredi les Gouverneurs, Présidents des Conseils Régionaux, Maires et Chefs Traditionnels du Niger

Le Président Issoufou Mahamadou a rencontré mercredi les Gouverneurs, Présidents des Conseils Régionaux, Maires et Chefs Traditionnels du Niger

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a rencontré mercredi,  6 septembre 2017, au Palais de la Présidence, les Gouverneurs, Présidents des Conseils Régionaux, Maires et Chefs Traditionnels du Niger.

Cette rencontre axée sur la décentralisation notamment les transferts des compétences et des ressources de l’Etat central vers les collectivités, s’est déroulée en présence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SEM Brigi Rafini, de M. Bazoum Mohamed, Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Religieuses et Coutumières et de M. Mahamadou Ouhoumoudou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République.

Ce transfert des compétences et des ressources porte sur quatre domaines : l’éducation, la santé, l’eau et l’environnement, a dit le Chef de l’Etat dans une intervention à cette occasion.

« Ces quatre secteurs importants font partie du Programme de Renaissance et vous devez nous accompagner pour mettre en œuvre ces promesses qu’on a faites au peuple nigérien », a-t-il ajouté.

Lors de cette intervention, le Président de la République a également développé les principaux points contenus dans ce Programme.

À propos de l'Auteur

Source: Presidence de la Republique

À propos Administrateur

9 plusieurs commentaires

  1. C’est tout simplement irresponsable et criminel de la part de mahamdou issoufou. Saccager les maigres ressources de l’etat qui se retrouve en cessation de paiement. Au lieu de chercher les solutions idoines, il prefere deplacer le probleme pour rendre les collevctivites responsables des echecs previsibles qui ne sont ni plus ni moins que les consequences desastreuses de son amateurisme et de son incompetence a gerer l’etat. L’ecole nigerienne est sur le point de rendre l’ame dans les bras de l’etat, qu’en sera t’elle aux mains des collectivites gerees de facon patrimoniale et dans une impunite totale. Jamais un homme politique n »aura fait autant de mal a ce pauvre pays que mahamdou issoufou et son satane systeme.

    • balki ou BALKISSA TOI QUI NE SAIS MEME PAS COMMENT TU DOIS FAIRE TON LIT ET TU PARLES DE LA GESTION D UN ETAT…….SI REELLEMENT TU AS BIEN FAIT TON LIT AUJOURD HUI ALORS ON PEUT TE POSER LA QUESTION SELON TOI COMMENT LE PRESIDENT DOIT FAIRE POUR BIEN GERER LE PAYS.
      MAIS D ABORD COMMENCE PAR TON LIT ET ENSUITE NOUS POUVONS T ECOUTER.

  2. une initiative à saluer Monsieur le Président de la République.

  3. A mon avis les maires du Niger ont besoin de coaching pour appuyer le développement local. Sur le terrain on constate que les maires (99% ) sont incapables d’assurer la salubrité de leur bureau à plus forte raison à faire des villes propres.
    Les mauvaises pratiques issues de la conception déformée de la démocratie/décentralisation ont une vie dure au Niger.: la quête permanente des intérêts égoïsmes a envahi le reflexe des maires. Les petites actions d’entretien des voiries, la sensibilisation des citoyens sur de nombreuses préoccupations, la responsabilisation des citoyens, la réflexion pour assurer un épanouissement décent dans les villes et villages etc ne leurs intéressent que très rarement.
    Les maires ont une grande propension à vendre les parcelles et les espaces réservés pour l’épanouissement collectif que boucher des petits nid de poule sur les voiries. S’il arrive de balayer une voie ce qu’un membre du gouvernement arrive de Niamey; comme c’est le cas à Tahoua. C’est dire la population n’intéresse pas. Ce qui est important c’est de plaire au chef (président, ministre) qui leur assure élection et impunité.
    Au cas ou les maires arrivent a avoir un financement pour des réalisations ce qui les intéressent ce n’est nullement la qualité des ouvrages mais leur part de gain dans le marché. Si non comment expliquer des pavés réalisés un peu partout dans nos villes qui se détériore dés la première année. Il faut voir les pavés à Tahoua réalisés depuis la période non démocratique donc des années 1980 qui n’ont subit aucune altération.
    Je demande aux citoyens courageux et soucieux du développement de repenser les modes et moyens par lesquels les fonctions de maires sont confiés. La fonction de maire est très mal perçue et se trouve démembré de son essence. Cela est une contribution à la réflexion.
    Merci

    • Et c’est dans ce contexte qu’on décide de transférer des compétences et des ressources à des collectivités qui ont fait preuve de leur incapacité à gérer les communes. Un adage haoussa dit  » A dawri kâshi ko a bâta Iguiya ». C’est tout simplement irresponsable.

  4. le PR DIT. Ce transfert des compétences et des ressources porte sur quatre domaines : l’éducation, la santé, l’eau et l’environnement, a dit le Chef de l’Etat dans une intervention à cette occasion.

    PR il faut d’abord regler la faim, inondations, insécurité

  5. Que dieu Bénisse le Niger et son peuple

    Amen

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*