Accueil / ACTUALITE / L’Ecole primaire mixte(Ex Zoulanké) baptiséeRaphiou ABOUBA: les autorités éducatives rendent hommage à son premier dirigeant Nigérien

L’Ecole primaire mixte(Ex Zoulanké) baptiséeRaphiou ABOUBA: les autorités éducatives rendent hommage à son premier dirigeant Nigérien

A la veille des festivités entrant dans le cadre de la commémoration du 59ème Anniversaire de la proclamation de la République du Niger, le dimanche dernier, l’ex-école ZOULANKE a officiellement pris le nom de son premier dirigeant nigérien M. Raphiou ABOUBA. Cette cérémonie intervenue la veille de la fête du 18 décembre à Tahoua a élargi ainsi la liste des innombrables évènements mettant en valeur ladite fête.

Plusieurs membres du gouvernement et des représentants du peuple ainsi que des chefs traditionnels et religieux ont pris part à cette céré- monie de baptême. Anciens élèves de M. Raphiou ABOUBA, les membres de sa famille et la population de Tahoua accompagnés du corps enseignant de ladite école ont manifesté leur profond attachement à l’enseignant et parrain en effectuant le déplacement pour être témoins de cet acte des plus Hautes autorités du pays visant à honorer la mémoire du Feu El hadj Raphiou ABOUBA.

Pour le directeur de l’école Raphiou ABOUBA, c’est l’ensemble de la population de Tahoua qui s’est vue honorée. En effet, dès sa création le 1er octobre 1916 sous le nomécole d’application jusqu’en 1958, l’école était dirigée par des enseignants venus soit de l’occident soit de l’Afrique occidentale française (AOF). L’école a d’abord changé de nom pour devenir Ecole Garçon et ensuite Ecole Ader.

L’école fut dirigée pour la première fois par un nigérien en 1958 répondant au nom de Raphiou ABOUBA. Qui est raphiou abouba ?

L’un des premiers instituteurs du Niger, l’homme est né en 1918 à Tahoua où il fréquenta l’école primaire. Le 03 août 1939, M. Raphiou ABOUBA est sorti diplômé de l’Ecole Normale Rurale de katibougou (Mali) après son service militaire au port Bouet (RCI) en 1940 où il sortit sergent. Il obtint son diplôme d’aptitude professionnelle en 1948, puis le CAP le 20 avril 1959 à Sèvre en France.

Ensuite l’enseignant devint Conseiller pédagogique le 30 décembre 1959. Ainsi le citoyen en la personne de Raphiou ABOUBA fut élevé au grade de Chevalier de l’ordre de mérite du Niger le 18 décembre 1962 à l’occasion de la fête de la proclamation de la république du Niger et en 1965, il effectua un stage de formation diplomatique à Genève en Suisse.

Au cours de sa carrière d’instituteur, Raphiou ABOUBA occupa plusieurs postes de responsabilité dont celui de directeur d’école dans bon nombre de localités du pays de 1942 à 1959 (Fada N’Gourma en 1942, N’guigmi en 1943, Azarori en 1946 et 1952, Dakoro en 1947, Bilma en 1948, Niamey en 1950, Tillabéry en 1955, Bankilaré en 1956, Téra en 1957). Et c’est en 1958 qu’il fut le premier nigérien directeur de l’école primaire Ader de Tahoua, Ecole qui porte aujourd’hui son nom.

Aussi M. Raphiou ABOUBA fut consul du Niger à KOMASSI au Ghana en 1962 puis affecté au ministère des affaires étrangères le 08 février 1965 et occupa le poste de sous-préfet de 1966 à 1974 en commençant par la sous-préfecture Mainé-Soroa en 1966, celle de Loga en 1968, de Boboye en 1970, puis à Dogondoutchi en 1970, ensuite Dosso en 1971 et enfin de 1971 à 1973 préfet de Tanout. Monsieur Raphiou ABOUBA est décédé le 16 janvier 1979 après avoir pris sa retraite le 1er janvier 1974 mais ses exploits continuent aujourd’hui encore à faire parler de lui.

Si son parcours le traduit comme un homme avec un palmarès professionnel chargé, sa famille et ses proches le décrivent comme un être très sociable plein de foi, d’attention et de compassion, un parrain exemplaire et un encadreur hors pair, surtout un citoyen respectueux des valeurs socio-traditionnelles du pays.

Ainsi, après des émouvants témoignages des membres de la famille du feu Raphiou ABOUBA, la famille ABOUBA HAWADI a fait un don d’un lot de fournitures scolaires à ladite école composé de : 1500 cahiers de 100 pages, 1000 stylos, 550 tee-shirts, 500 ardoises, 575 crayons graphiques, 5 cartons de craies dont une de couleur, 12 seaux, 24 éponges, 12 poubelles et 3 ballons de foot tout en remerciant le Président de la République du Niger, M. Issoufou Mahamadou ainsi que son gouvernement pour tous les efforts qu’ils ne cessent de consentir pour l’épanouissement et la promotion de l’école nigérienne et surtout pour son engagement à immortaliser les hommesqui ont donné le meilleur d’eux-mêmes afin que l’école nigérienne retrouve ses lettres de noblesse en donnant leurs noms aux différentes écoles du pays.

À propos de l'Auteur

ARC MANI (LE PIEDESTAL N° 08)

À propos Administrateur

2 plusieurs commentaires

  1. Bonjour
    Ne pas confondre les 2 écoles
    Zoulanké ex école  » jakai » puis
    Garçons ou d’application ou Ader séparées en deux bâtiments coloniaux à cause de la grande voie officielle menant au gouvernorat résidence.

  2. DE GRACE …DE GRACE….DE GRACE …IL FAUT NOUS ENLEVER CE PROGRAMME DE LA PROMOTION DES LANGUES NATIONALES DE NOS ECOLES TANT QUE LA LANGUE OFFICIELLE EST LE FRANCAIS…..PLUTOT IL FAUT MEME RAMENER LE SYSTEME DE SYMBOLE AFIN D OBLIGER ET LES ELEVES ET LEURS ENSEIGNANTS A PARLER FRANCAIS ET UNIQUEMENT LE FRANCAIS DES QU ILS SONT A L ECOLE.QUANT AUX LANGUES NATIONALES ON PEUT FAIRE LEUR PROMOTION A LA MAISON CHACUN SELON SA LANGUE.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.