Home ACTUALITE Les contrats de louage des services aux conseillers politiques sont-ils envisageables dans notre pays ?

Les contrats de louage des services aux conseillers politiques sont-ils envisageables dans notre pays ?

Un comité chargé de réfléchir sur la possibilité d’une part , d’accorder des contrats de louage des services , pour les conseillers, du président de la république et du premier ministre et d’autre part, de les octroyer la possibilité d’être pris en charge par la Caisse Autonome de la Retraite , CARENI , ou la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, CNSS , selon les cas , a été créé au sein du ministère en charge de la fonction publique et de l’emploi .

Quelle lecture avons nous de cette démarche? La plupart des conseillers auprès du cabinet du président de la république et de celui du premier ministre, sont soit des fonctionnaires en activité, régis par le fond national de la retraite, soit des fonctionnaires déjà à la retraite, pris en charge par la CARENI, pour le paiement de leur pension à la retraite, soit des travailleurs régis par le code de travail en activité, dont la pension à la retraite est régie par le code de travail, ou des pensionnés de la Caisse Nationale de Sécurité .

Certes il y a des conseillers qui ne sont dans aucune situation décrite ci-dessus. La réflexion du dit comité, concernerait peut être, les personnalités qui ne sont ni régis par le fond national de la retraite des fonctionnaires, ni régis par le régime de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, CNSS.

La problématique qui se pose : comment attribuer une pension à la retraite à des agents qui n’ont pas pu cotiser selon les dispositions réglementaires en la matière , ( minimum 15 ans de cotisation) ?

Nous savons que les mandats des ces conseillers sont liés au mandat du président de la république ou du premier ministre. Ces conseillers sont comme des chefs des cabinets , qui apparaissent et disparaissent en même temps que leurs employeurs. Les mandats réglementaires de ces conseillers et leurs employeurs ne dépassent pas dix ans.

Une injustice ne serait serait-elle pas créée en accordant une pension à la retraite à ces conseillers qui n’auront que cinq ans ou dix ans d’activité ? Un sentiment de frustration auprès des milliers des fonctionnaires qui ont servi loyalement l’État du Niger pendant près de trente ans, souvent plus , qui attendent la revalorisation et la mensualisation de leurs pensions à la retraite , serait crée.

Le contrat de louange des services nous paraît bien indiqué. S’il faut accompagner ce contrat de louage par le bénéfice des droits à la pension de retraite, il serait hautement souhaitable de commencer par la revalorisation et la mensualisation de la pension à la retraite des fonctionnaires et travailleurs régis par le code du travail et l’indexer à l’indice des prix pour permettre aux vaillants retraités qui ont servi la république de vivre dans des bonnes conditions , sainement.

Compte tenu de la situation socio-économique de notre pays , ces conseillers pourraient bénéficier des contrats de louage des services mais soumis à l’obligation de cotiser au moins pendant quinze ans , conformément aux textes qui régissent les conditions de jouir des droits à la pension de la retraite des fonctionnaires et autres travailleurs, ce ci pour des raisons de justice Sociale. Un autre inconvenient, les ministres « futurs sans-emploi  » pourraient eux aussi être tentés par cette disposition qui accorderait un contrat de louage et les droits à la pension de la retraite à ces conseillers . Ainsi un cercle vicieux risquerait d’être créé.

À notre humble avis il serait plus souhaitable de commencer par revaloriser et mensualiser les pensions à la retraite des fonctionnaires et travailleurs, conformément à ce qui se passe actuellement dans la majorité des pays membres de l’UEMOA , ainsi notre pays tendrait vers les points de convergence de l’UEMOA.

Par Issoufou Boubacar Kado Magagi.

12 Comments

  1. Merci pour cette très bonne contribution extrêmement concise. La chose la plus désagréable qui soit, la plus inique est l’injustice. La pire graine du genre humain est la semence de l’injustice, de l’iniquité. Hier, aujourd’hui comme demain et même au temps de l’idole roi qu’est l’argent (donc ce temps ci), on célébrera les justes et quant aux injustes, on dira « wofi », « banza », « charra ».

  2. Quand devant l’injustice, il n’y a pas de réaction énergique, l’injuste excelle dans l’injustice. Beaucoup d’eau a coulé sous le pont et le peuple est resté amorphe, comme tétanisé. C’est une situation qui n’est donc pas étonnante ! On peut s’attendre au pire même. La « valetaille », pardon le personnel politique, hétéroclite, est devenu une sorte de fonction publique parallèle ! En effet, on trouve du tout dans ce panier : anciens fonctionnaires, fonctionnaire en activité, commerçants, des oisifs qui ne savent ni lire ni écrire, et même ceux qui s’y trouvent parce que tout simplement ils sont nés parents d’un tel politicien ou d’une telle…., du tout venant quoi ! On ne peut désormais plus nous convaincre que le pays est pauvre mais que tout simplement les richesses sont inégalement réparties ! Il suffit de faire un tour dans nos villes et villages pour vous rendre compte du degré de paupérisation de nos concitoyens lambdas contraints à la mendicité ou à faire le malfrat d’occasion. C’est une bombe sociale qui se prépare. Il faut éteindre la mèche qui se consume avant l’explosion ! Autrement, nous allons assister à des choses inhabituelles au Niger. Rien ne détruit plus sûrement un pays que l’injustice et Dieu n’est jamais du côté des injustes car Il ne serait pas Dieu !

  3. Moi sincèrement je pense que tout cela est l’œuvre du Président qui est pris en otage par un groupuscule oligarchique et qui lui fait des chantages. ET comme lui, sa seule obsession est de vouloir rester coute que coute au pouvoir, alors il cède, ne mesurant pas toutes les conséquences qui peuvent impactées sur la population et la jeunesse en particulier.
    Mais Dieu est Grand

    1. Bien dit et ça c’est la frousse qui est à l’origine, alors qu’un responsable agit toujours dans le sens qui n’impacte pas sa responsabilité. Car mal ou bien c’est son nom qui est cité.

  4. La plupart des conseillers auprès du cabinet du président de la république et celui du Premier Ministre, sont soit des fonctionnaires en activité, régis par le fond national de la retraite, soit des fonctionnaires déjà à la retraite…
    Les contrats de louage des services aux conseillers politiques sont-ils envisageables dans notre pays
    Réponse: Quand un mécanicien auto fait appel à un électricien ou un autre mécano pour l’assister à dépanner un véhicule admis dans son garage; un malade admis dans une clinique où le médecin se trouve incapable de bien diagnostiquer la maladie dont souffre son patient pour se contraindre de faire appel au service d’un plus aguerris, IL NE REVIENT PAS AU PROPRIETAIRE DU VEHICULE OU AU MALADE D’ÊTRE DOUBLEMENT TAXEE. Mais, c’est plutôt dans la facture ordinaire et régulière revenant au mécanicien ou médecin traitant de prélever la part du sous-traitant.
    Donc, c’est aux frais (Caisse noire ou de mini-dépenses faisant foi)que toute sous-traitance devait de faire valoir ; autrement, le peuple qui a cru à la compétence du traitant principal, n’eut pas à débourser le moindre radis des caisses publics pour désintéresser le secondaire. Sinon, en cas de malfaçon qui obligerait le véhicule ou le malade à revenir aux suivis, ce n’est qu’auprès de son clinicien ou mécanicien qu’il aura à faire! Loin de nos nations à peine sortant leur tête des boues de la pauvreté pour émerger où l’on court derrière des postes de responsabilité surtout décrétées en Conseil des Ministres – quitte au pays d’en pâtir de l’incompétence cultivé aux jardins de médiocrité; J’ADMIRE L’HONNÊTETEE INTELLECTUELLE ET PATRIOTIQUE DU VAILLANT PEUPLE DE L’INTREPIDE SHINZO ABE PREMIER MINISTRE DU JAPON D’OU LE CITOYEN QUI SE SAIT INCAPABLE DE TENIR AU POSTE DECA LUI PROPOSEE, NE L’’ACCEPTE MÊME PAS DEES AU DEPART. Un adage Haoussa dit : «Au lieu de mauvaisement danser pour se faire huer par le public; mieux vaut nr même pas se lever». D’ailleurs, dans ce monde éco-numérique, aucune entreprise ne recrute d’agents sans connaissance informatique ou permis de conduire aux fins de ne pas se sur-budgétiser relativement à la formations informatique ou le salaire d’un chauffeur du véhicule de fonction.
    Un comité chargé de réfléchir sur la possibilité d’une part, d’accorder des contrats de louage des services, pour les conseillers, du Président de la République et du Premier Ministre (ou du PAN) d’autre part…
    Ces conseillers sont comme des chefs des cabinets, qui apparaissent et disparaissent en même temps que leurs employeurs. Les mandats réglementaires de ces conseillers et leurs employeurs ne dépassent pas dix ans.
    La problématique qui se pose: comment attribuer une pension à la retraite à des agents qui n’ont cotisé selon les dispositions réglementaires en la matière, (minimum 15 ans de cotisation)?
    Réponse: Il n’y a pas matière à discuter, aucune.
    Est-ce parce qu’un Représentant su Peuple (Député) à l’Assemblée Nationale, ne sait lire ou écrire ni ne comprend rien des textes juridiques à légiférer, celui-là qui a usé de tous les moyens non classiques pour passer à l’Hémicycle, doit-il réclamer à l’Etat de prendre en charge, tous ses interprètes-traducteurs afin d’avoir la maitrise de forme et fond d’un texte à voter? Si l’Honorable Député se sait incapable de bien siéger à l’Assemblée Nationale et servir le peuple de façon régalienne, il n’a qu’à s’abstenir d’être en haut de la liste. C’EST AINSI DE TOUT CEUX QUI ACCECPTENT DE SERVIR LE PEUPLE DANS LES AFFAIRES PUBLIQUES. Mais, nous sommes au Niger au pays des aveugles où les borgnes sont rois.
    NB: Ce n’est d’exemple illustrant la situation.

  5. comment attribuer une pension à la retraite à des agents qui n’ont pas pu cotiser selon les dispositions réglementaires en la matière , ( minimum 15 ans de cotisation) ? = qu’est ce que nous n’avons pas fait dans le Niger ? oui nous avons contribuer à beaucoup de choses pour beaucoup de gens avec lesquels nos relations uniquement professionnel se sont rompus du fait qu’ ils préféraient éterniser à titre gratuit nos actions + pensées pour faute d’injustice + mal intentions .La 7ème République pour une fois de plus nous vous confirmons que nous sommes la gloire et c’est a elle de nous retrouver ou que nous soyons mais reste à savoir , vas t- elle nous retrouver au moment opportun que nous vivons déjà ? ou elle nous surprendra dans un moment de désespoir dû faux espoirs de la petite porte obscure à laquelle nous nous associeront jamais ?
    Les vieillards qui attendent la revalorisation de leur pensions sont nettement différents de nous car ce qu’ils ne peuvent pas faire pendant 30 ans avec 30 jours un jeune qui se dit conscient doit être à mesure de le faire avec succès et d’ailleurs nous n’avons pas les mêmes vies , objectifs , destins .
    Sa serai judicieux de rendre à cézar ce qui appartient à cézar , pourquoi vivre selon la dépendance des caisses de l’État alors qu’on peut parfaitement garnir ses dernières pour la jouissance de tous au nom de l’innovation des plans de Renaissance du guid€ politique $ahélien ISSOUFFOU MAHAMADOU autour du quel tourne les idéaux modernes du monde noir pour l’évolution du Berceau de l’humanité + ses coopérateur$ qui l’on toujours soutenus dir€ctement sur le Terrain Fraternité travail progrès .
    Mr chef du comité $tratégique du Niger sachez que a un stade de la vie + expérience vécu , le genre humain ne songe qu’a être indépendant de sa vie moyennement ce qu’il pense pouvoir être à mesure de faire .
    Oui il des personnes qui n’aiment pas être un fardeau pour les autres + leur fierté se trouvent dans leur tête et non sur la bouche de ceux qui les observes .
    NB : nous avons l’amour d’apprendre des autres + leurs apprendre afin de contribuer à l’émancipation générale du genre humain dans ses politiques tout Comme ses bénéfices .

  6. Pour une fois, je suis d’accord avec IKM. Cet article est bien écrit et le raisonnement est pertinent, cohérent et consistant.

    Pour revenir au problème soulevé par IKM: il est aberrant d’octroyer une pension de retraite à une personne qui n’a jamais rien cotisé. Qui va payer cette pension ? Réponse : le contribuable nigérien.

    Partout dans le monde, une pension de retraite est calculée sur la base du nombre d’années de service ou pour être plus précis, sur le nombre d’années de cotisation. Par exemple dans la fonction publique fédérale Canadienne, l’employé et l’employeur (le Gouvernement fédéral) cotisent annuellement chancun 50% – 50% pour un maximum de 18% du salaire annuel brut de l’employé. Par exemple, un employé qui gagne 200,000 dollars paiera de son salaire 18000 dollars et le gouvernement paiera aussi 18000 dollars, pour un total de 36000 dollars. La part que paie le gouvernement constitue l’avantage que l’employeur consent à son employé.

    Chaque année de cotisation représente 2% du meilleur salaire de l’employé et le nombre maximal de cotisation est 35 ans. Autrement dit, un fonctionnaire Canadien ne peut pas cotiser plus que 35 ans.
    35 années de cositisation donne le droit à une pension de 70% du meilleur salaire. Si ce fonctionnaire termine sa carrière avec un salaire de 300,000. À sa retraite, il gagnera seulement 70% de 300,000 soit 210,000 dollars. Si ce fonctionnaire décide de prendre sa retraite après 20 ans de service, il gagnera 20 ans x 2% = 40% x 300,000 = 120,000 dollars.

    Tout ce raisonnement vous paraîtra impertinent ou bien loin de vos préoccupations. Mais j’essaye de montrer qu’un pension se mérite. On le bâtit, année après année de travail .

    Nul ne peut le donner ou le retirer à une autre personne, même pas le chef de l’état. Même en cas de faillite, on ne touche pas à la pension d’un travailleur. La pension c’est sacré.

    Au Canada, même les fonctionnaires qui y cotisent ont le sentiment d’être privilégié par le système car ce ne sont pas tous les Canadiens qui ont accès à ce priviliège.

    Pour être équitable envers tous les Nigériens, le Gouvernement du Niger peut lancer un programme social qu’il va appeler PENSION DE SÉCURITÉ DE LA VIEILLESSE. Sera éligible tout nigérien ayant vécu sur le territoirte national pendant au moins 40 ans et cette pension sera octroyée à toute personne à partir de 67 ans jusqu’à sa mort. Cette pension sera accordée à tous les nigériens agé de 67 ans peu importe leurs revenus. La pension peut être aussi modique de 80,000 fcfa. Les nigériens qui séjournent au Niger moins de 6 mois perdent ce privilège.

    Un tel filet social serait plus équitable et ceux qui font du louage de service ne pourront pas recevoir plus de 1 mois de salaire de transition par année de travail.

    1. La proposition d’octroi d’une pension à la vieillesse me paraît plus intéressante pour ce cas de figure, ce ci aiderait à sécuriser beaucoup plus des personnes âgées et reduirait ainsi peut être le nombre des mendiants dans les rues.

  7. en tout cas belle analyse mon frère et nous avons comme l’impression que c’est quelque chose qui a été fait juste pour satisfaire quelques personnes. Effectivement il serait plus souhaitable de commencer par revaloriser le montant de la pension des fonctionnaires et la mensualiser que de chercher à créer une injustice aussi flagrante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Nécrologie : Maman ABOU de la NIN n’est plus !

Mamane Abou, PDG de la Nouvelle Imprimerie du Niger et directeur de publication du journal…