Home ACTUALITE LES ELECTIONS PRESIDENTIELLES EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO : Expression d’une souveraineté nationale…

LES ELECTIONS PRESIDENTIELLES EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO : Expression d’une souveraineté nationale…

Le 30 décembre 2018, la République Démocratique du Congo « RDC » a réussi à organiser et tenir des élections présidentielles, législatives et provinciaux, trois fois reportées depuis 2016. Ces élections ont été les fruits de la détermination forte du peuple congolais à défendre la démocratie et à œuvrer pour sa stabilité durable.

Les acteurs politiques (opposition et majorité) ont aussi démontrées leur ferme volonté et engagement en faveur de la tenue pacifique ces élections inclusives et consensuelles. Trois « 3 » candidats étaient en compétition pour succéder au Président Joseph Kabila. Il s’agit de son dauphin Emmanuel Ramazani Shadary, du Martin Fayulu et du Félix Tshisekedi.

Les élections se sont déroulées dans le calme et de façon satisfaisante nonobstant quelques problèmes enregistrés par-ci, parlà. Ainsi, après une période d’attente émaillée par des spéculations de part et d’autres du quartier général des candidats en course pour le fauteuil présidentiel, le Président de la CENI Monsieur Corneille Nangaa annonce la victoire du Felix Tshisekedi, avec 38,57% des suffrages exprimés.

Le second rang est occupé par Martin Fayulu avec 34,83%, devant Emmanuel Ramazani Shadary (23,84%). Le peuple congolais, la communauté internationale et les analystes politiques furent surpris par la victoire du Felix. Nonobstant, ce résultat inattendu par la classe politique congolaise dans son ensemble, le président Kabila prend acte du résultat proclamé par la CENI et déclare :

« Il ne faut plus le considérer comme un adversaire, mais plutôt comme un partenaire de l’alternance démocratique dans notre pays ».

De même la majorité Présidentielle soutient la déclaration du président Kabila, prend acte et félicite Felix Tshisekedi en sa qualité du président élu de la RDC. Les chefs d’Etats africains commencèrent à réagir pour saluer la maturité démocratique de la classe politique congolaise, comme c’est fut le cas du président Sud-Africain.

Les analyses politiques se font avec fierté tout en appelant aux autres pays africains de suivre l’exemple de la RDC pour l’organisation des élections inclusives et acceptées de tous. les analystes et la communauté internationale se félicitent de cet esprit d’enracinement de la démocratie en république démocratique du Congo.

A titre illustratif, la commission de l’Union Africaine, à travers son président, Moussa Faki Mahamat, a déclaré dans un communiqué avoir « pris connaissance des résultats provisoires de l’élection présidentielle » et adresse : « ses félicitations au peuple congolais pour la tenue des élections dans des conditions jugées satisfaisantes par la mission d’observation électorale de l’Union Africaine dirigée par le Président Dioncounda Traoré ».

C’est ce moment historique que le Ministre des Affaires Etrangères de la France choisirait pour son intervention. Dans son intervention Jean Yves le Drian a émis des doutes sur les résultats provisoires proclamés par la Commission Electorale Nationale et Indépendante « CENI », seul organe habilité à proclamer les résultats des élections.

« Les élections se sont déroulées à peu près dans le calme, ce qui est une bonne chose, mais il semble bien que les résultats proclamés (…) ne soient pas conformes aux résultats que l’on a pu constater ici ou là, parce que la conférence épiscopale du Congo a fait des vérifications et annoncé des résultats qui étaient totalement différents », a déclaré JeanYves Le Drian sur CNews. Il renchérit en ajoutant :

« je pense qu’il faut qu’on garde son calme, qu’on évite les affrontements et puis que la clarté soit faite sur ces résultats qui sont inverses à ce que l’on imaginait ». La France, dit-il, a saisi le Conseil de sécurité des Nations unies en fin de semaine dernière pour que les résultats constatés soient les résultats réels ».

Les Chefs d’Etat de l’Union Africaine se sont réuni en urgence pour rendre une déclaration selon laquelle, ils demandent la suspension de la proclamation des résultats des élections présidentielles et propose d’envoyer une mission d’experts pour évaluer la situation. Le Congo étant souverain, la Cour Constitutionnelle, qui dispose d’un délai pour proclamer les résultats définitifs s’est réuni afin stature sur les résultats proclamés par la CENI.

Ainsi après analyse la Cour Constitutionnelle congolaise a confirmé les résultats proclamés par la CENI et confirme Felix Tshisekedi comme 5 e Président démocratiquement élu de la République Congolaise. A la lumière de cette analyse, nous ne pouvons nous empêcher de poser les questions suivantes :

– Quel est l’objectif visé par les chefs d’états de l’Union Africain en demandant la suspension de la proclamation des résultats des élections?

– L’intervention du pays extérieur dans les affaires internes de la RDC n’est-il pas de l’ingérence ?

– Et si la Cour Constitutionnelle ne s’est pas prononcée dans le délai requis, qu’en serait-il de la crédibilité des élections tenues ?

La cour constitutionnelle congolaise est à saluer car elle a fait preuve de maturité et de responsabilité. Vivement la fin de violence armée en République Démocratique du Congo.

Source: Analyse d’un observateur Dr en R.I

3 Comments

  1. félicitation Frère congolais , si chacun se contentait de son mérite il y aura assez pour tout le monde .Dans ce nous de la terre Africaine puisque la démocratie est notre arme politique puissante à travers le monde entier , nous devons conserver ce héritage bénéfique qui a toujours été au service de l’humanité comme le font les pays occidentaux développer .

  2. la france a saisi le conseil de sécurité de nations unies pour contester les résultats des élections proclamées par la cour constitutionnelle (cour au dessus de tout dans un pays) congolaise, il n’y a que les africains à qui, on manque tout le temps de respect…parce que dans les faits, on ne se respecte pas aussi….regardons un peu les événements avant ces élections, plusieurs reports, incendies criminels, chantages, menaces etc….à la fin on se demandait vraiment si ces élections allaient avoir lieu….ça me fait mal que l’Afrique fonctionne ainsi, on peut faire beaucoup mieux que ça et arrêtons d’être la risée du monde entier….

  3. Je suis entièrement d’accord avec ce fin et pragmatique anonyme Analyste des Relations Internationales qui m’a épaté en fermant son article par l’excellente note affirmant et précisant que:

    – LA COUR CONSTITUTIONNELLE CONGOLAISE EST À SALUER CAR, ELLE A FAIT PREUVE DE MATURITÉ ET DE RESPONSABILITÉ.
    – VIVEMENT LA FIN DE VIOLENCE ARMÉE EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO.
    Quand à la fin de leurs mandatures, la plus part des dirigeants de nos pays, s’engluent en s’entrelaçant dans des aveuglements les empêchant de voir les pires mille et une vicissitudes de nos peuples m toujours meurtris par tant peines; LE TRÈS MÉTICULEUX PRÉSIDENT JOSEPH KABILA S’EST CONSTAMMENT ET PATIEMMENT ÉVERTUÉ EN RÉFLÉCHISSANT POUR TROUVER L’EFFICIENTE MANIÈRE DE TROUVER LA SOLUTION DURABLE DURABLE AUX PROBLÈMES DU PEUPLE CONGOLAIS? DE SON PAYS LA RDC ET DU RESTE DES AUTRES PAYS MAINTENUS SOUS DES JOUGS D’ASSERVISSEMENT, DE NÉOCOLONIALISME DÉGUISÉ, D’ESCLAVAGISME ET DE MISÈRE.
    Comprenez qu’ils sont à compter sur le bout de doigt, les dirigeants des pays dominés qui ont osé lever la tête pour voir raisonnablement, les obstacles qu’il faille aplanir afin d’assurer l’espoir à leur peuple comme l’a fait le courageux Président Joseph Kabila pour sa RDC. Tout africain a assisté à la fin des fougueux tels les Regrettés Lumemba, N’Kurmah, Muammar Kadafi, Thomas Sankara…
    – Qui a pu pencher ses réflexions sur la façon dont l’Occident protège des filous qui lui ont servi de policiers gardiens d’intérêts dans nos payees où les richesses sont constamment expropriées, exploitées et exportées chez les rois des métropoles pour vampiriser leurs peuples; le Fuyard nigérien terré dans son exile doré près de ses anciens employeurs, son ex-tuteurs protégé intouchable tout près en RCI (peut-être de là où toutes les instabilités burkinabés sont scénarisées)…
    – Jetez un coup d’œil, non pas du corps mais du cœur pour réfléchir sur les courageux combats des fondateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine devenue Union Africaine et,
    – Quelle fut l’attitude de nos dirigeants lors du baptême avorté à la création des États Unis d’Afrique?
    Ne pouvons-nous pas méditer un temps soit peu, sur les causalités des tumultes et instabilités qui se développent en Centrafrique, Soudan, Nigéria où Boko Haram causa tant d’ignominie aux paisibles citoyens du nord, les tueries au Mali, les chaos persistant en Libye… jusqu’au loin au Vénézuéla du Regretté Hugo Chavez quand l’Éternel Seigneur Très Haut dit aux hommes: « Allah est Un, Unique ». Sache, sachons, sachez que plusieurs cuisiniers sur une même marmite, gâtent la sauce en sur-salant ou sous-salant la sauce qui devient inconsommable à la table de la famille. Pourquoi alors dès qu’un dissociateur s’installe au pouvoir d’une nation puissante, les pays aux richesses qui l’intéresse se trouve sous la menace de leurs propres foules aveugles rendues plus puissante destructrices et ravageuses que n’importe quelle armée? Certes, à chaque puissant dirigeant du monde, sa méthode de tenir le gouvernail du bateau qui transporte l’humanité sur des mers et des océans tumultueux.
    C’est dire que le très respectable Président Joseph Kabila dont nous avions dit qu’il sait mieux que quiconque; quand, comment, pourquoi et à qui remettre la Canne de Commandement récupérée du démoniaque Mobutu pour le bien-être du peuple congolais.
    – Ne peut-on pas comprendre qu’il a mis au pied du mur, les malveillants et mauvais francs-maçons qui ont mis son peuple et sa nation dans les graves situations ignominieuses, durant des décennies?
    NB: Ayant organisé les élections présidentielles et législatives et provinciales (excellemment réussies) où Les acteurs politiques (opposition et majorité) ont aussi démontré leur ferme volonté et engagement en faveur de la tenue pacifique ces élections inclusives et consensuelles. Trois « 3 » candidats étaient en compétition pour succéder au Président Joseph Kabila. Il s’agit de son dauphin Emmanuel Ramazani Shadary, du Martin Fayulu et du Félix Tshisekedi. proclamant ce dernier à le succéder avec la majorité tenue de son côté.
    PAR LA GRÂCE DU TOUT-PUISSANT SEIGNEUR QUI L’A ASSISTÉ À DÉMONTRER SON PRAGMATISME À FAIRE VALOIR « UNE ALTERNANCE CIVILISÉE » AFIN DE TAIRE QUICONQUE DES DÉSTABILISATEURS-DIVISEURS POUR MIEUX RÉGNER DE LAISSER SON PEUPLE EXISTER ET VIVRE EN PAIX DURABLEMENT.Il reste à son dauphin Emmanuel Ramazani Shadary ainsi que le malheureux perdant Martin Fayulu et ses acolytes (Katumbi et Bemba) de comprendre que leurs personnes est au second plan par rapport AU PEUPLE CONGOLAIS ET LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO.
    Tenant la majorité au Senat et la possibilité d’agir sur l’Armée congolaise en cas de subversion ou malveillance.
    N’y EST-CE PAS UNE DÉMONSTRATION DE TÉMÉRITÉ DE CE GUERRIER – JOSEPH KABILA – DONNANT L’EXEMPLE À TOUTE L’AFRIQUE COLONISÉE, DOMINÉE ET ESCLAVAGGISÉE DONT LES PEUPLES SONT ANIMALISÉE ET AVILIS PAR CEUX-LÀ MÊMES QUI SE SERVAIENT DE NOUS EN NOUS DIVISANT POUR MIEUX RÉGNER AFIN DE NOUS EXPLOITER?
    L’Occident que tient à civiliser le jeune Président Emmanuelle Macron en sa France Libre, doit laisser les congolais exister dans leur « MIEUX-VIVRE- ENSEMBLE » qui vient de s’enclencher avec l’investiture du nouveau Président FÉLIX TISÉKÉDI pour la Paix, l’Unité, l’Harmonie, la Symbiose et la Compréhension entre les congolais comme ce devait l’être dans toute l’Afrique qui tient à se développer durablement.
    N’est-ce pas que le colon en s’imposant dans nos pays, ont placé leurs militaires pour protéger et défendre les nouveaux dirigeants de nos nations jeunement déclarées indépendantes qui n’y sont désignés, placés que pour leur caractère à arrêter, emprisonner, éliminer si nécessaire, tout citoyens qui ose lever l’échine en réclamant une meilleure condition de vivre et d’exister? La majorité détenue par le camp de Joseph Kabila s’emploiera à défendre et protéger les intérêts congolais chaque fois qu’un malveillant se dresse pour semer le désordre dans ce pays tout à fait comparable au rôle joué par les soldats coloniaux. Le Prophète Mohamed (rsaws) Messager Envoyé pour guider l’humanité sur le droit chemin de l’Éternel Dieu Allah (swt) Seigneur Majestueux Digne de Gloire et d’Adoration tout comme les Regrettés chers dignes Enfants de l’Afrique – AHMED SÉKOU TOURÉ de la Guinée Conakry et le burkinabé THOMAS SANKARA, ont affirmé que « LA MAIN QUI SE TEND S’AVILIT EN RECEVANT DE L’AIDE ». SEUL LE TRAVAIL LIBÈRE UN HOMME, UNE COMMUNAUTÉ, UN PEUPLE OU UNE NATION, DE LA SERVITUDE. LIBÉRONS-NOUS PAR LE TRAVAIL, c’est le fond qui manque le moins, dit LAFONTAINE. Merci. Wassalam!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Session de travail sur la consolidation des résultats des evaluations des derniers processus electoraux au Niger : echanges entre acteurs politiques et propositions aux instances décisionnelles…

Le  National Democratic Institute,  (NDI) a organisé hier matin à l’hôtel Royal Palace de …