Home ACTUALITE Les étapes, qui nous attendent, sont plus importantes que celles qui nous divisent…

Les étapes, qui nous attendent, sont plus importantes que celles qui nous divisent…

Le Niger doit prendre des dispositions diligentes et utiles pour éviter le Coronavirus qui répand la terreur dans le monde.

Le Niger doit faire face à la crise économique du fait du Coronavirus .
Les usines de fabrication des produits dont nous avons grandement besoin , fonctionnent au ralenti dans les pays dits développés. Ailleurs , les usines, les écoles, les universités, les places publiques sont désertées du fait du Coronavirus.

Rien ne marche comme avant, dans ce monde de renouveau !

Les échanges commerciaux sont inéquitables, le monde ressemble à une jungle où la raison du plus fort est toujours la meilleure !
Nos matières premières sont achetées à des prix injustes. La corruption, le clientélisme, le népotisme, le néo-imperialisme, le néo-colonialisme, les détournements des biens publics , la délinquance économique et financière, sont décriés par toute la société , les solutions se font attendre du fait de notre manque de prise de conscience collective.

Le Niger doit faire face au défi sécuritaire du fait des terroristes et leurs complices locaux et extérieurs. Les narcotrafiquants et les pyromanes, ne facilitent pas la tâche !

Le Niger doit faire face à la mobilisation des ressources publiques nécessaires, à allouer aux secteurs sociaux et aux forces des défense et de sécurité. Les defis et les étapes qui nous attendent sont énormes !

Pourquoi donc cette cacaphonie politique, cette diversion , cette haine entre citoyens d’un même pays , qui nous écartent de l’essentiel, le bonheur du peuple souverain du Niger ?
Le courant de l’histoire , est en marche , il ne s’arrêtera pour nous !

Soyons vigilants et conséquents !

Par Isssoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Nécrologie : Maman ABOU de la NIN n’est plus !

Mamane Abou, PDG de la Nouvelle Imprimerie du Niger et directeur de publication du journal…