Home ACTUALITE LES LIBERTÉS FONDAMENTALES À L’ÉPREUVE DE LA RENAISSANCE 2

LES LIBERTÉS FONDAMENTALES À L’ÉPREUVE DE LA RENAISSANCE 2

Barka au camarade, Ali Idrissa, Coordonnateur du ROTAB, pour avoir regagné sa famille après avoir séjourné des heures durant à la PJ. Les assauts reprennent contre les libertés fondamentales à travers des arrestations/interpellations des acteurs politiques et de la société civile pour avoir exercé leur droit à la liberté de pensée, d’opinion ou d’expression.


L’interdiction des marches des citoyens se systématise au niveau de la ville de Niamey. En effet, dans le cadre des libertés de manifestation consacrées par notre constitution, le Maire de la ville de Niamey a interdit les marches des 10 et 20 mai 2017 sous prétexte de risques de troubles à l’ordre public. Or, les libertés fondamentales étant sacrées, le maire de la ville de Niamey ne saurait les restreindre à main levée sans motivation conséquente.

Pire, le maire de la ville se permet même de prendre ses arrêtés d’interdiction de telle sorte que les organisateurs des marches ne peuvent même pas exercer les voies de recours. Par exemple, pour la dernière marche prévue le samedi 20 mai 2017, l’arrêté n°0072 du maire date du 19 mai alors que la lettre des organisateurs, informant les autorités municipales de la marche, date du 10 mai 2017. Le maire, n’étant pas au dessus de la loi, a le devoir de notifier l’interdiction aux organisateurs des manifestations dans un délai leur permettant d’exercer les voies de recours.

La démocratie a ses exigences qui ne sauraient se confondre aux humeurs ou états d’âme du maire de la ville de Niamey. C’est vrai, même, s’il reste maire par ingénierie juridique, il devrait avoir à l’esprit que l’histoire n’est pas une course de vitesse mais une course de fond, les actes de ce genre se retournent toujours contre leurs auteurs.

[author ]Elhadji Idi Abdou (Contribution FB)[/author]

3 Comments

  1. Ha les nègres et la démocratie… Mais à quand le développement?
    Que vaut la démocratie dans l’indignité, le sous-développement et la mendicité?
    A quand donc des déclarations la mobilisation pour le développement économique et social sans lequel il n’y aura aucune démocratie digne de ce nom?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Pose de la première pierre, pour la construction du Pipeline Niger-Bénin par le Président de la République Issoufou Mahamadou…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou  a lancé officielle…