Home ACTUALITE Les pays africains progressistes membres de la CEDEAO, organisent bien la riposte appropriée du sabotage de la monnaie ECO de la CEDEAO

Les pays africains progressistes membres de la CEDEAO, organisent bien la riposte appropriée du sabotage de la monnaie ECO de la CEDEAO

Comme il fallait s’y attendre, les pays membres de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest, la CEDEAO, non membres de l’Union Économique Monétaire Ouest Africaine, l’UEMOA, à savoir : le Nigéria, le Ghana, la Gambie, la Sierra-Léon, la Guinée Conakry, et le Libéria, après une étude approfondie, ont dénoncé ce jeudi 16 janvier 2020, l’annonce unilatérale très rusée, du passage de franc CFA à l’ECO faite par le Président Alassane Ouattara et son homologue, Emmanuel Macron, Président français , à Abidjan le 21 décembre 2020.

L ‘annonce d’Abidjan n’est pas conforme aux dispositions de la résolution portant création de l’ECO, monnaie commune africaine unique de la CEDEAO.

Ils ne se reconnaissent pas dans cette annonce.

Les dits pays ont demandé la convocation d’une conférence extraordinaire des États membres de la CEDEAO en vue de statuer sur cette la situation ainsi créée par le Président ivoirien, Alassane Ouattara et le Président français, Emmanuel Macron.

Nous l’avons déjà dit , les pays progressistes africains de la CEDEAO ne laisseront pas saboter leur initiative salutaire pour la zone Monétaire Ouest Africaine , la ZMAO.

« L ‘Afrique doit doit s’unir ou périr  » , tous ceux qui tenteront de saboter la monnaie commune unique africaine de la CEDEAO, doivent être isolés et combattus sans état d’âme.

Les intérêts supérieurs de la communauté doivent prévaloir sur les intérêts individuels sordides. La decision prise à Abuja , au Nigéria, le 29 juillet 2019, à l’unanimité par tous les pays membres, s’impose à tous.

L ‘Afrique doit se faire respecter !

Par Issoufou Boubacar Kado MAGAGI. (Contribution Web)

17 Comments

  1. Abdoulaye S ne comprend rien de la problématique posée.

    Il fait semblant de comprendre, il n’a pas compris le texte . C’est dommage, il paraît qu’il est économiste. Quel genre d’économiste qui ne comprend pas les grands enjeux de la souveraineté monétaire !
    C’est vraiment un carent !

  2. Monsieur Abdoulaye S , tu es hors sujet !

    Je ne sais pas d’où tu as tiré à travers nos propos où il est dit , il suffit de créer sa propre monnaie pour être très riche !
    Là, tu déplaces le débat.
    La souveraineté monétaire des pays membres de la CEDEAO, entre autres, est une condition qui permettra de tendre vers le développement économique et social.
    Le taux de change flexible de la monnaie ECO permettra à nos pays de créer davantage des entreprises industrielles, d’une part et d’autre part de bien commercer avec le reste du monde, notamment la Chine qui a une monnaie de paiement international, les USA , qui ont le Dollar comme monnaie de paiement mondial, le Japon, la Russie ,le moyen-Orient, la liste est longue .
    Frapper sa monnaie est un acte de souveraineté monétaire , qui permettra de tendre vers l’intégration économique des États, vers le développement économique et social de la sous-region ouest Africaine , et au final vers une monnaie commune unique Africaine globale. Des économistes sérieux africains ont fait déjà ce travail, nous sommes dans la mise en œuvre de la monnaie ECO. Je vois que tu n’es pas à jour, c’est pourquoi tu es hors sujet par rapport à la problématique posée. Encore une fois la problématique posée : pourquoi une annonce unilatérale contraire à l’esprit de la CEDEAO, de Allassane Ouattara et Emmanuel Macron au moment où tous les 15 pays membres de la CEDEAO étaient en réunion à Abuja ? Pourquoi au moment de l’annonce les autres chefs d’État initiateurs du projet ECO, n’étaient pas présents ?
    C’est ça le débat !
    Le principe de la création de la zone monétaire ouest Africaine, la ZMAO,relève de la compétence des dirigeants politiques, ce débat est dépassé, la décision a déjà été prise par les chefs d’État africains membres de la CEDEAO en toute souveraineté.
    Le débat que nous avons posé est relatif à la réaction légitime de certains pays membres de la CEDEAO qui ont rejeté l’annonce unilatérale de passage du franc CFA à l’ECO, qui est un projet de la CEDEAO.
    Il semblerait qu’ une plainte sera déposée contre le président Ouattara pour usurpation et sabotage, du projet ECO.
    Le débat sur l’utilité de la création de la monnaie commune unique africaine est dépassé, la monnaie est déjà créée, le débat posé concerne le sabotage de la mise en œuvre.
    C’est un combat d’arrière garde de revenir sur l’opportunité de la création d’une monnaie commune unique Africaine.

  3. Mon Abdoulaye S, tu es hors sujet !

    Je ne sais pas d’où tu as tiré à travers nos propos où il est dit , il suffit de créer sa propre monnaie pour être très riche !
    Là, tu déplaces le débat.
    La souveraineté monétaire des pays membres de la CEDEAO, entre autres, est une condition qui permettra de tendre vers le développement économique et social.
    Le taux de change flexible de la monnaie ECO permettra à nos pays de créer davantage des entreprises industrielles, d’une part et d’autre part de bien commercer avec le reste du monde, notamment la Chine qui a une monnaie de paiement international, les USA , qui ont le Dollar comme monnaie de paiement mondial, le Japon, la Russie ,le moyen-Orient, la liste est longue .
    Frapper sa monnaie est un acte de souveraineté monétaire , qui permettra de tendre vers l’intégration économique des États, vers le développement économique et social de la sous-region ouest Africaine , et au final vers une monnaie commune unique Africaine globale. Des économistes sérieux africains ont fait déjà ce travail, nous sommes dans la mise en œuvre de la monnaie ECO. Je vois que tu n’es pas à jour, c’est pourquoi tu es hors sujet par rapport à la problématique posée. Encore une fois la problématique posée : pourquoi une annonce unilatérale contraire à l’esprit de la CEDEAO, de Allassane Ouattara et Emmanuel Macron au moment où tous les 15 pays membres de la CEDEAO étaient en réunion à Abuja ? Pourquoi au moment de l’annonce les autres chefs d’État initiateurs du projet ECO, n’étaient pas présents ?
    C’est ça le débat !
    Le principe de la création de la zone monétaire ouest Africaine, la ZMAO,relève de la compétence des dirigeants politiques, ce débat est dépassé, la décision a déjà été prise par les chefs d’État africains membres de la CEDEAO en toute souveraineté.
    Le débat que nous avons posé est relatif à la réaction légitime de certains pays membres de la CEDEAO qui ont rejeté l’annonce unilatérale de passage du franc CFA à l’ECO, qui est un projet de la CEDEAO.
    Il semblerait qu’ une plainte sera déposée contre le président Ouattara pour usurpation et sabotage, du projet ECO.
    Le débat sur l’utilité de la création de la monnaie commune unique africaine est dépassé, la monnaie est déjà créée, le débat posé concerne le sabotage de la mise en œuvre.
    C’est un combat d’arrière garde de revenir sur l’opportunité de la création d’une monnaie commune unique Africaine.

    1. Je ne sais pas qui est d’avant garde ou d’arrière garde, j’ai parfaitement suivi la création de l’éco et d’ailleurs je ne suis pas du tout sûr que le Nigéria soit réellement intéressé, beaucoup d’observateurs en doute.
      Je suis comme vous, et je l’ai dit à plusieurs reprises, favorable à ce que nous ayons une monnaie dont le Niger sera en partie responsable. C’est un acte d’indépendance et de souveraineté. C’est une acte politique indispensable.
      Par contre et je le redis, là où je ne vous suis pas d’accord avec vous c’est que ce n’est pas la monnaie qui fait l’économie mais le contraire. Une monnaie cotée sur les marchés est dépendante des performances économiques des pays qui la composent. Or, aujourd’hui dois-je vous rappeler que le Niger a un PIB qui dépasse à peine les 10 milliards de dollars, celui de la CEDEAO est à 659 milliards de dollars, le PIB de la France est de 2 500 milliards de dollars et enfin celui de la zone euro à laquelle nous sommes actuellement encore attachés est de 12 000 milliards de dollars. Notre monnaie risque donc d’être faible et donc nos importations plus chères. Et comme nous achetons beaucoup à l’étranger ça n’est pas très rassurant. C’est pourquoi nous aurions du avoir depuis des décennies une politique économique pour développer les entreprises locales et pour attirer les entreprises étrangères, malheureusement nous ne l’avons pas fait et on voit bien que notre pays, quoiqu’il en soit, pèsera très peu dans les décisions qui seront prises dans la gestion de l »éco. Je le regrette et malgré tout j’espère encore que notre pays prendra un jour les bonnes décisions et se mettra en ordre de marche.

  4. Monsieur Abdoulaye S , tu es vraiment un grand ignorant , tu nous apprends rien dans ta réaction de mercenariat , sauf que tu parles maladroitement des pays anglophones d’une part et d’autre part des pays francophones , qui sont pourtant dans un même espace économique communautaire , nous avons compris que tu insinues que les francophones doivent rester dans le giron de la Franceafrique comme le souhaite Allasane Ouattara, grand économiste, qui sait ce qu’il veut , se mettre au service de la France au détriment des intérêts africains. C’est une époque révolue !
    Ici le debat porte sur la décision portant création de l’ECO de la CEDEAO par 15 pays africains.
    Une seule voix discordante, a été entendue, celle de Ouattara . Attendez voir l’issue du sommet extraordinaire de la CEDEAO qui se penchera sur la conduite à suivre par rapport à cette traitrise du siècle. Ouattara a fait preuve d’une malhonnêteté intellectuelle sans précédent, il a engagé les pays membres de CEDEAO, dans une aventure sans lendemain, sans aucune concertation des pays membres de la CEDEAO , porteurs du projet monnaie, ECO.
    Ouattara n’est pas le seul économiste en Afrique, des valeureux économistes africains se sont penchés sur la question monétaire , les chefs d’État africains de la CEDEAO ont pris la décision portant création de l’ECO. Je ne comprends pas ta malheureuse démarche intellectuelle à ramer contre le courant de l’histoire en soutenant un tricheur , ton Ouattara s’il est un bon économiste, il aurait dû convaincre la conférence de la CEDEAO au lieu de chercher à tricher avec ses résolutions. Je crois comprendre une plainte a été déposée contre lui .
    Dans tout ce que tu dis, Abdouley S, il y a rien de cohérent qui soutient un raisonnement d’une démarche scientifique. Tu ne fais que miminiser les efforts de 30 ans de démarches scientifiques qui ont conduit à l’avènement de l’ECO.
    Ici tu fais que étaler ta grande carence dans le domaine de l’économie.
    Tu ne t’ exprimes pas sur le cas du Ghana qui est en dehors du système de la BM et du FMI, dont l’économie est pourtant la plus performante de la CEDEAO , qui est partie prenante !
    Un bon économiste ne peut ignorer dans son analyse cet état de fait.
    Tu pretends n’est pas être au service, mais des indices dans ton raisonnement boiteux font apparaître que tu es au service des intérêts étrangers à l’Afrique ,si non comment un économiste sérieux, peut-il chercher à minimiser tout un groupe des pays africains du fait qu’ils sont seulement anglophones. Et puis je t’apprends que la Guinée, le Niger, le Burkina Faso , le Sénégal , la Côte d’ivoire , le Mali, le Togo, qui sont tous pays francophones, ont adopté la création de la monnaie unique Africaine de la CEDEAO,
    le taux de change arrêté est flexible, une banque centrale ouest africaine sera chargée de la gestion de la dite monnaie. La zone monétaire ouest Africaine, la ZMAO , est créée à cet effet.
    Un rusé croit en faisant l’annonce contraire, devant le Président français Emmanuel Macron, allait les dissuader, c’est mal comprendre beaucoup d’entre eux.
    C’est dommage pour toi !
    Tu ne comprends même que toute l’économie des pays de l’Afrique de l’Ouest dépend de celles des pays anglophones qui sont locomotives de la sous-region. Ici nous parlons de la CEDEAO, sans distinction de langues officielles de travail.
    Un économiste qui ne comprend ça est un grand ignorant.

    1. L’ignorant est celui qui ne sait pas lire ce que les autres écrivent.
      Alors je te redis que c’est une escroquerie intellectuelle de faire croire au peuple que nous serons plus riches avec un nouvelle monnaie.
      Nous aurons juste et c’est déjà bcp le plaisir d:une certaine indépendance.
      Pour le reste tant que nous continuerons à ne pas vouloir aider les entreprises nigerienned et les entreprises étrangères à créer des richesses et des emplois chez nous. Nous resterons pauvres et notre poids dans une monnaie quelle qu’elle soit, sera très faible.

  5. Toi qui est economiste , démontre nous par une demarche scientifique que les pays membres de la CEDEAO ne peuvent plus survivre sans la France.
    Apparemment c’est l’objectif de ta réaction en attaquant cette noble réflexion.
    Le pseudo Laye, tu aurais dû sortir au grand jour ,construire un débat franc et constructif au lieu de te lancer dans des invectives contreproductives.
    Nous attendons de ta part une démarche scientifique en tant qu’economiste et non du verbiage inutile.

    1. C’est difficile de débattre avec quelqu’un qui ne comprend pas la problématique posée.
      Qui fait du coq à l’âne !
      Ne perdons pas notre temps.

  6. Ce qui est écœurant et très dommage, il ya encore des africains de l’espèce de Laye et de Adoulye S, qui continuent à croire que les pays de l’UEMOA, ne peuvent sirvivent sans la France, malgré le valereux exemple du Ghana qui a bien montré la voie à suivre. Ces pays que Laye traite d’incapables, gèrent leurs propres monnaies, le Nigéria et le Ghana sont de loin devant la côte d’ivoire en performance économique.
    Les chifres que nous servent l’UEMOA sont des chiffres maquillés , un économiste africain a démontré la fausseté de ces chiffres que des larbais de la France, Allassane Ouattara et autres brandissent comme progrès. La côte d’ivoire est le pays est le plus corrompu et le plus mal géré de l’Afrique. La France entretient cette illusion de pays le plus développé de l’UEMOA pour continuer à voler l’Afrique .

    1. Ce qui est écœurant pour moi, c’est la grande escroquerie intellectuelle de faire croire à des peuples que s’ils changent de monnaie ils seront plus riches. Ouattara qui est un grand économiste sait parfaitement ce qui est bon pour son pays dont la croissance (7% par an ) est très forte.
      Au mieux dans cette histoire, c’est qu’au bout du processus et si nous arrivons à faire monnaie commune avec les pays anglophones, il faut souhaiter que nous ne soyons pas pus pauvres après qu’avant.
      Si nous nous débarrassons du Fcfa sans perdre de richesse ce sera une victoire de l’indépendance, ce qui est déjà beaucoup. Mais que cela crée de la richesse c’est un leurre.
      Une monnaie s’évalue à la richesse d’un pays, or comme nous avons refusé de nous industrialiser nous sommes très pauvres avec un tout petit produit intérieur brut (11 milliards de dollars).
      Quoiqu’il en soit et quelque soit la monnaie de demain, nous ne pèserons pour que pour bien peu.
      Ensuite, la paresse intellectuelle qui est de mise de nos jours c’est que quand quelqu’un n’est pas d’accord avec vous vous le traitez de suppôt de l’Occident et des français et le tour est joué!!!
      Vous ne réfléchissez pas avec votre raison mais avec votre rejet de l’occident et de la France: la colère, la haine, la mise en avant d’un bous émissaire pour tout expliquer sont autant d’ éléments qui ne permettent pas d’avoir du recul et des analyses justes et nuancées.
      Ibn Rouch disait: « L’ignorance conduit à la peur, la peur conduit à la haine, la haine conduit à la violence, voilà l’équation. » Nous sommes dans cette équation.
      Qu’Allah protège notre pays.

  7. La côte d’ivoire est le pays le plus corrompu en Afrique, suvivi du Sénégal et du Niger.

    En côte d’ivoire toutes les industries sont tenues par des étrangers à l »Afrique. La France est en terrain conquis.
    La croissance est due à l’effet des étrangers, qui rapatrient leurs bénéfices dans leurs pays d’origine.
    La croissance n’ a aucun effet sur la polulation , c’est aussi valable pour beaucoup des pays membres de l’UEMOA. Arrêtez de délirer, unissons nous pour prendre notre destin commun en main, c’est ça la voie du salut.

  8. Le Nigéria a eu grande raison de fermer ses frontières pour protéger son territoire. Vous n’êtes pas sans savoir , qu’il a été découvert des armes dans des sacs de riz asiatique déversé sur son marché pour chercher à le déstabiliser à cause de son leader ship dans la CEDEAO, 70% du PIB de la CEDEAO. Le ravitaillement de bokoharam en armes et nourriture , a cessé depuis que le contrôle très strict des frontières terrestres a été initié.
    Justement l’insécurité a été créée pour justifier le sabotage de la ZLECAF. Des petits esprits fragiles sont chargés de balancer ces genres d’arguments pour défendre la fameuse cause de Franceafrique.
    Le Ghana n’est plus dans le système du FMI et de la BM , il arrive à mobiliser des fonds plus que ce que le FMI l’a promis. Il est cité comme meilleure économie Africaine. Vous ne trouvez pas que c’est plus responsable de prendre son destin en main que de continuer à jouer aux larbais des français. La Franceafrique n’a aucun avenir, même en France, elle est combattue par la jeune génération montante et consciente. Les autres pays européens accusent la France de paresse , de vouloir survivre en exploitant l’Afrique par le biais des chavaux de troie comme Laye et consorts. Soyez constructifs , courageux et dignes mes frères africains . Ce genre de mercenariat de plumes est » haram « , c’est interdit aux croyants et meme aux atés . Si vous ne pouvez participer au combat ,de grâce epargnez nous de vos invectives insensées.
    Le Nigéria est la locomotive économique de la CEDEAO, 70 % du PIB de tous les pays membres de la CEDEAO.
    Depuis 1965 , la France à déstabiliser le Nigéria en vain.
    Si vous voulez jouer au tratre monsieur Laye , vous pouvez continuer mais sans sera sans effet sur la bonne marche du continent.

  9. Monsieur Pseudo Laye , votre chefs de gangs Allassane Ouattara ne peut rien contre la détermination de chefs d’État progressistes africains de faire aboutir la mise oeuvre de l’Eco monnaie commune unique Africaine. C’est l’œuvre des 15 pays africains, un traitre s’est désolidarisé pour chercher à soboter une décision prise en commun encore. Vous serez surpris au sommet extraordinaire de la CEDEAO, le traitre sera isolé, il est déjà identifié, c’est Alassane Ouattara, il a agit seul sous la pression de sa patron Emmanuel Macron.
    Ça ne marchera pas pas incha Allah ! Plus rien ne se fera comme avant. Je te conseille Laye de changer de boulot, celui-ci, qui consiste à vilipender les pays africains n’est plus rentable, il est contreproductif.

  10. Cette réaction vient des suppositoires de la France tapis à l’ombre de toutes nos institutions. Ils n’ont pas honte de vilipender tout voix discordante à la Françafrique.
    La trahison est un mal qui répand la terreur en Afrique.
    Quand j’ai lu cette chiffonnerie du pseudo Laye , j’ai eu beaucoup de nausées.
    Par finir , j’ai compris après quelques recherches, qu’il s’agit des mercenaires du web chargé de défendre les intérêts de la France par tous les moyens au détriment de leur patrie l’Afrique. Ils sont capables de traiter leurs pays de tous les péchés pour sauvegarder leurs pains.
    La traitrise est une nouvelle catastrophe que connaît l’Afrique par ce temps. Incha Allah ! La patrie ou la mort nous vaincrons !

  11. Votre « papier » est juste une grosse farce! «  les pays progressistes » vous me faites marrer, quels sont ces pays progressistes? La Guinée? Qui ne peut même pas construire une bonne route depuis 1958? La Gambie qui est enclavée a l’intérieur du senegal? Dont la sécurité, la stabilité et le développement, dépend du senegal? Et vous écrivez que tous ceux qui tenteront de saboter la monnaie commune unique africaine de la CEDEAO, doivent être isolés et combattus sans et d’âme » c’est la blague ou la connerie du siècle. Imaginons par exemple, que la Côte d’Ivoire et le senegal ( vu que ce sont les deux pays qu’on accuse de tout), décident de garder leurs lignes! Qui va les combattre? Le Nigeria? Votre nouveau copain? Un pays de corruption et de traffic, incapable de défendre son propre peuple? Si vous êtes journaliste? Je vous demanderai de retourner à l’ecole, vous n’etes Pas non plus un économiste, votre torchon en ai la preuve et vous n’êtes pas non plus un expert militaire. Alors on attend la suite

    1. Vous avez raison sur bcp de points. En fait vouloir faire une monnaie avec le Nigéria qui a fermé ses frontières au lendemain d’avoir signé un traité de libre échange c’est prendre un sacré risque.
      En fait nous serions totalement dépendants des intérêts du Nigeria qui prendra les décisions qui l’avantage.
      Quant à savoir quel pays est progressiste et quel autre ne l’est pas, il est bien difficile de se prononcer… À vrai dire nous avons tous de grandes difficultés dont nous ne savons comment sortir..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Des Caméras Partout À Niamey !

Encore un buzz mettant en scène des cas de vols filmés ! A peine une dizaine de jours aprè…