Accueil / ACTUALITE / Les Responsables de la FAO, du FIDA et du PAM en visite au Niger du 15 au 18 Août

Les Responsables de la FAO, du FIDA et du PAM en visite au Niger du 15 au 18 Août

les Responsables de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), du Fonds International du Développement Agricole (FIDA) et du Programme Alimentaire Mondial (PAM) effectueront une visite au Niger du 15 au 18 Août 2018 ‘’pour soutenir les efforts visant à lutter contre la faim au Sahel’’, apprend-on dans un communiqué de presse de ces institutions onusiennes transmis à l’ANP.


Le Directeur Général de la FAO, José Graziano, le Président du FIDA Gilbert F.Houngbo et le Directeur executif du PAM, David Beasley viennent au Niger dans le but de ‘’ souligner les efforts régionaux entrepris afin de gérer la situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au sahel’’, souligne le texte.

Les responsables des agences alimentaires de l’ONU seront reçus à Niamey par le Président Issoufou Mahamadou et le Premier Ministre Brigi Raffini pour évoquer la lutte contre la pauvreté, le renforcement de la résilience face aux chocs et la gestion des migrations, peut-on lire dans le communiqué de presse des trois institutions onusiennes.

Le programme prévoit aussi des visites des sites de plusieurs projets où la collaboration entre la FAO, le FIDA ,le PAM, le Gouvernement nigériens et d’autres partenaires a permis d’offrir des nouvelles opportunités aux populations en lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire, note le texte ajoutant que La FAO, le FIDA et le PAM ‘’soutiennent l’initiative du Gouvernement nigérien qui consiste à ce que les’’ Nigériens nourrissent les Nigériens’’ qui vise à réduire la pauvreté et à renforcer la résilience en situation de crises alimentaires.

Près de 6 millions de personnes seront confrontées à une situation de grave insécurité alimentaire dont près de la moitié -2,7 millions personnes- sont des éleveurs ou agropasteurs et environ 1,6 million d’enfants devraient souffrir de malnutrition aigue sévère pendant la période de soudure- juin à septembre- au sahel, selon des récentes estimations citées dans le communiqué.

Le sahel est en proie aux chocs climatiques avec des sécheresses périodiques et leurs effets dévastateurs sur les populations vulnérables de la zone qui sont en outre confrontées à l’insécurité et aux migrations irrégulières.

À propos de l'Auteur

Agence Nigerienne de Presse

À propos Administrateur

Un commentaire

  1. c’est tout de même curieux, ces organisations œuvrent au Niger depuis des décennies mais la misère est vivante de plus en plus (ex: Niamey la capitale)….la misère s’est propagée et a envahi toutes nos villes, les villages, on n’en parle même pas…

    les gens sont pauvres et pire ils le sont encore plus dans leurs têtes….ces organisations ont réussit leurs missions car ils sont arrivés à maintenir les nigériens à toujours attendre de l’aide pour manger à leur faim que d’aller travailler correctement!!!!quelque part le but des ces organisations est simplement cela….nous faire dépendre toujours de ces aides et moralement nous amener à nous contenter que de ça au lieu de le faire nous même et certainement faire mieux et avoir plus…………..

    il y a lieu de vraiment réfléchir et agir pour le cas du Niger….mettons nous au travail et tout de suite, c’est une honte de laisser un tel héritage aux generations futures, elles méritent mieux que ça…..

    à un moment donné, il faut savoir arrêter quand même mais toujours quémander pour manger (besoin le plus ordinaire)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.