Home ACTUALITE Les responsables syndicaux se devraient de se garder de prêter le flanc à certains partis politiques qui tentent de polluer l’atmosphère syndicale…

Les responsables syndicaux se devraient de se garder de prêter le flanc à certains partis politiques qui tentent de polluer l’atmosphère syndicale…

Issoufou BOUBACAR KADO Chef de service Régie d’Avances, Paierie Générale du Trésor.

Les responsables syndicaux et les travailleurs nigériens ne doivent jamais oublier les facteurs: unité, solidarité, abnégation , qui avaient permis à l’Union des Syndicats des Travailleurs Nigériens, USTN et les centrales syndicales qui l’avaient  précédée , d’obtenir les acquis que nous avons aujourd’hui : le code de travail, les allocations familiales, le droit de créer des partis politiques, le droit des congés payés,  le droit de grève , les retraites pour vieillesse, l’obtention de créer les associations , le multipartisme intégral, etc…

Dans les années 1945 à 1956 ,malgré la diversité des organisations syndicales, et associations,  les doyens qui nous avaient précédés, avaient joué leur partition .

Notre génération  avait pu faire ce qu’elle pouvait.

La génération actuelle des syndicalistes se devrait  d’éviter de se lancer dans la guerre de clochers que se livrent actuellement les partis politiques, cela ne veut pas dire que les syndicats ne doivent pas se prononcer sur la situation sociopolitique du pays et prendre position dans le débat politique lorsque les intérêts de leurs  militants sont menacés.

Le débat sur les tendances politiques des syndicats, ne devrait être une occasion pour les syndicats d’exarceber les divisions au grand jour , au moment où le monde du travail traverse une crise économique sans précédent.

La diversité dans l’unité d’actions syndicales doit être le mot d’ordre des syndicats pour faire face à la défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs qui attendent des lendemains meilleurs.

Les camarades de SYNACEB, se devraient d’éviter de verser de l’huile sur des braises, les aînés de la CDTN , ceux des  autres centrales syndicales, se devraient de prendre des initiatives afin de conseiller les cadets sur la conduite à suivre afin éviter de jeter le mouvement syndical en pâture tant recherchée par certains anarcho-syndicalistes.

Chaque centrale syndicale ou syndicat professionnel, a droit à une autonomie d’action dans le cadre de la défense des intérêts matériels et moraux de ses militants , cependant l’éthique syndicale lui interdit de s’ingerer dans les affaires intérieures  des syndicats amis .

Si des malentendus subsistent, il serait hautement souhaitable d’en discuter entre organisations syndicales dans la discrétion, dans le fair-play, ce n’est pas souhaitable de créer des tensions inutiles entre responsables syndicaux.

C’est le Niger qui gagne et le mouvement syndical nigérien qui garde son unité dans la diversité , car les étapes qui attendent les syndicats sont plus importantes que celles qui les divisent .

Par conséquent, nous nous permettons de demander aux  responsables syndicaux d’éviter certaines invectives unitiles qui sont monnaie courante chez certains partis politiques.

Les responsables syndicaux ne devraient pas oublier que les organisations syndicales nigériennes ont précédé les organisations politiques.

Soyez prudents ,  tolérants et conséquents afin d’éviter les pièges des partis politiques, ils n’ont pas toujours les mêmes objectifs que les syndicats.

C’est un simple avis d’un Doyen soucieux de l’unité du mouvement syndical nigérien.

À bon entendeur salut !

Par Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Panorama de Diffa N’glaa…

10 janvier 2020 Le Comité Interministériel d’Orientation du Programme de modernisation des…