Home ACTUALITE Lettre ouverte à S.E M. Mahamadou Issoufou

Lettre ouverte à S.E M. Mahamadou Issoufou

M. le président de la République, J’ai eu à adresser une lettre ouverte, publiée par le journal « Le Courrier » le 10 novembre 2016, à M. Moussa Ladan, ancien préfet, président de la communauté urbaine de Niamey de 1993 à 1996, et actuel Directeur Général des Affaires Politiques et Juridiques du ministère Chargé de l’Intérieur depuis le 09 janvier 2014.

C’était en réponse aux propos scandaleux contenus dans sa lettre qu’il vous avait transmise le 10 septembre 2013, suite à la rupture de votre alliance politique avec Hama Amadou, publiée par le journal « Le Courrier » dans ses éditions n° 317 du 19 juin 2014, n°437 du 03 novembre 2016 et largement reprise par les réseaux sociaux et la presse en ligne et au vu de certaines décisions défavorables à la Famille Baré prises par ses Services en 2015 dans un dossier de chefferie traditionnelle qui ne vous est pas inconnu.

L’intéressé, pour bénéficier de vos faveurs, y avait fait cas de prétendues pressions multiples subies de la part de « proches de Baré » en écrivant à plusieurs reprises : «… j’avais été approché par les proches de BARE qui me demandaient de les rallier pour être libéré, offre que j’avais rejetée, préférant aller à la justice » ou alors « il faut souligner que les gens de Niamey avec Hama Amadou en tête m’en voulaient pour avoir vendu les parcelles à mes parents de Katako ». Il avait conclu ses propos écrivant : « il ressort de cet exposé que j’ai été victime d’un règlement de comptes politique et régionaliste et j’espérais régler ma situation administrative lorsque mon parti va accéder au pouvoir… » (PNDS ?)

Au nom d’un devoir de vérité, j’avais pris l’opinion nationale à témoin et demandé à l’intéressé qu’il aille jusqu’au bout de sa logique en désignant nommément les prétendus « proches de Baré » qui l’auraient approché pour lui proposer « la fin de ses ennuis judiciaires, en échange de son soutien ». J’avais également souhaité, dans un souci de transparence, que l’intéressé demande la « déclassification » de son dossier judiciaire.

Je n’ai, à ce jour, enregistré aucune réaction écrite de l’intéressé.

Mr. le Président de la République,

J’ai donc constaté avec regret, en même temps que tous les Nigériens, qu’à peine quatre mois après cette fameuse lettre bâtie sur un tissu de mensonges qu’il vous a adressée, M. Ladan a pu régulariser sa situation administrative et se faire nommer par Décret n°2014-21/MISPD/ACR du 09 janvier 2014 à la stratégique Direction Générale des Affaires Politiques et Juridiques (DGAPJ) qui regroupe quatre (4) Directions nationales, dont entre autres, la Direction des Affaires Coutumières (DAC) en charge des affaires de la chefferie traditionnelle, d’où il pourrait à souhait, nuire à la Famille Baré Mainassara et ses proches dont certains sont justement issus de la Chefferie Sarkin Arewa précoloniale du Katarma dont les droits ont été récemment contestés par ses services.

Au vu du sort peu enviable réservé à Hama Amadou, l’autre personnalité citée dans sa lettre, dont on peut valablement soupçonner le rôle joué par la position stratégique qu’occupe le Sieur Moussa Ladan actuellement, il faut craindre qu’il n’use des mêmes méthodes pour continuer à nuire à ma famille issue du lignage Sarkin Arewa du Katarma et d’autres citoyens jugés proches de Baré.

Puisque j’ai peur de tirer la conclusion, à la lecture de cet épisode de la lettre de M. Moussa Ladan et de ce qu’il en est advenu, que dans notre pays, il suffit seulement pour un quidam de dire, je déteste Baré, j’ai été maltraité par Baré, j’ai refusé de suivre Baré, pour entrer dans vos grâces et accéder aux plus hautes charges de la «Respublica », notre « Chose » .

C’est pourquoi, je m’adresse au président de la République qui, avant d’assumer sa charge, a prêté Serment sur le Livre Saint « de respecter et faire respecter la Constitution que le Peuple s’est librement donnée » et « de veiller à la neutralité de l’administration et au respect des textes qui consacrent sa dépolitisation » (Article 50). Cette Constitution qui dispose en son article 4 « Dans l’exercice du pouvoir d’Etat, le régionalisme, l’ethnocentrisme, la discrimination…et le trafic d’influence sont punis par la loi » et à l’article 8, « La République du Niger est un Etat de droit. Elle assure à tous l’égalité devant la loi sans distinction de sexe, d’origine sociale, raciale, ethnique ou religieuse », adossés à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples en ses articles 2, 3 et 5.

Je prie le président de tous les Nigériens de se départir de la rancœur dont Allah, Gloire à Lui, a  dit : « La rancoeur est un lourd fardeau qui accable celui qui le porte. Elle afflige son âme, corrompt sa pensée, hante son esprit, et accroît ses soucis et ses ennuis. Il est étonnant que les personnes ignorantes et stupides continuent à porter ce fardeau jusqu’à ce qu’elles s’en déchargent en se vengeant de celui qui fait l’objet de leur rancune. La rancune dévore les vertus des rancuniers et prospère à leurs dépens. » (Sourate 59- Verset 8).

Veuillez agréer, Monsieur le président de la République, l’expression de ma déférence.

Niamey, le 17 mai 2017

[author ]Djibrilla Mainassara Baré Ancien Conseiller Spécial du Président de la République Ampliations – Ministère Chargé de l’Intérieur – Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) – Organisations de Défense des Droits Humains [/author]

36 Comments

  1. Que de perdre ton temps sur des futilités à cause d’un écris de quelqu’un qui cherche á mangé cherche plutôt á démasquer les commanditaire de l’ignoble assassinat de feu Président BARE ton frère « Paix á lui »

    1. Moctar Sidi
      mai 24, 2017 à 9:46
      Tous mes remerciements pour l’insulte que vous avez adressée à ma personne, mais à partir de vos propos et de votre manière de vous exprimer j’arrive à avoir une idée avec une marge d’erreur minime de votre niveau intellectuel , de ce fait il n’y a aucune surprise que ces propos émanent de vous et je constate que vous êtes loin des centres des décision de l’équipe du Feu General Barré ( Paix à son âme ) .
      Mon intervention était juste destinée à donner mon point de vue sur la question et non pas condamner où insulter Mr Djibril qui ne m’a jamais rien fait d’ailleurs et qu’aujourd’hui si je le rencontre je ne pourrais pas le reconnaitre .
      Seulement j’ai entendu beaucoup d’officiers y compris le feu Daouda se plaindre de Djibril en l’accusant d’excès de pouvoir et aussi Tahirou Albarka l’avait souvent dit , leurs propos sont ils vrais ou faux seuls Dieu peut le savoir puisqu’au moment de leurs divergences avec Djibril je n’étais pas présent .
      Tout ce dont je peux te confirmer gens avec exactitude tous ceux qui se vantent d’être les tueurs de Barré ne le sont pas en réalité car je ne vois pas parmi eux celui qui peut se tenir devant Barré lui parler à plus forte raison vouloir faire quelque chose.
      Car devant moi un jour Barre avait tenu des propos très sévères et insultants devant tous ces officiers en leur disant : celui qui n’est pas content qu’il lève son doigt ou s’il veut qu’il tente sa chance en lui faisant un coup d’état si la personne réussit c’est bon mais si elle rate elle assumera les conséquences de son échec et personne n’a bronché et ce même jour il avait même sérieusement grondé et humilié le Colonel Maliki en lui disant qu’il n’était rien du tout .
      Prenez un petit temps pour mener une petite enquête sur ceux qui prétendent être les tueurs de Barré et vous verrez qu’ils sont entrain de s’éteindre petit à petit en se référant à leurs état de santé car Allah est là et a juré par sa puissance qu’il vengera son esclave victime d’injustice peu importe le temps que cela prendra. C’est pour tout cela j’ai dit si Barré pourrait s’exprimer aujourd’hui il allait probablement dire à ceux qui le pleure de laisser et que Dieu se fera le reste. Barré est venu populaire et reparti populaire et personne sera aussi populaire que lui de si près.
      Mr Tapha merci une fois de plus de m’avoir insulté sans me connaitre et pour votre information si moi j’avais l’opportunité de venger Barré je le ferai non pas par les paroles ou insultes sur le net mais par les armes tout en respectant l’utilisations des armes appropriées en conformité avec la convention de Genève sur les armes de guerre .
      Si vous désirez me voir monsieur Tapha vous venez le vendredi à l’Etat Major General des Armées à coté du Ministère de la Défense à 8h je donnerai des consignes aux sentinelles et présentez vous comme Mr Tapha et vous serez conduit dans mon bureau sans aucune crainte .
      Quant à vous King Kong pour votre information je suis apolitique et je n’ai jamais voté de ma vie et je ne le ferai jamais et je n’ai rien mangé d’aucun régime et Inch Allah je ne le ferai pas aussi .

  2. Djibril, il faut te faire clair, tu veux manger ou quoi? Tes interventions cachent des intentions. Nous sommes au Niger, tout est possible.

    1. Gaskiya, je te dis que Djibril ne peut jamais être clair. Il veut maintenant se faire le porte flambeau de sa famille qui est en désarroi face à une chefferie dont ils ne méritent pas , celle de Tibiri et il paraît que même à Doumega ils ont de problèmes car ils ne sont pas les fondateurs de ce village aussi.

  3. Djibril a le droit et même le devoir de défendre son défunt frère, même si par prudence il s’est tu pendant longtemps avant de profiter de ce climat de liberté et de démocratie pour regagner le bercail et s’exprimer avec force et sans aucune retenue. C’est absolument son droit.

    Mais ce qui me parait très déplacé et qui incite à douter sur la vraie cause qu’il prétent défendre, c’est le lien qu’il fait entre cette cause et celle de Hama + , trafiquant de bb ibos.

    Qu’il soit un fan de Hama + , concepteur des théories de cekanda et autres coquilles vides, c’est absolument son droit. Mais défendre Hama + en se servant de la mémoire de Baré……

  4. Oustaz Almoustapha – MAHAMAOU ISSOUFOU EST UN INCAPABLE. L’ECOLE EST PAR TERRE – LA SANTE PAR TERRE – LES BIENS DU NIGER SONT SAISIS – LE NIGER EST DEVENU LA RISEE DU MONDE. ISSOUFOU VA DEGAGER.
    ESPECE DE KOFR

  5. Assalama Aleykoum, Nous prions de bien nous préserver de certains vendeurs d’illusions qui, n’hésiterons pas à écrire des faussetés mème sur les versets du Saint Coran et les Sourates qu’ils ignorent totalement et qui, au lieu de se taire ou demander ceux qui connaissent sur tout ce que nous ne savons dans les termes de ses paroles saintes suivantes: Sourates Les Prophètes-verset (( فاسألوا أهل الذكر إن كنتم لا تعلمون))

  6. Bonsoir à tous. Je vois que Mr Jibril a perdu la tête. Tous ce qu’il dit n’est que du tapage. Il cherche à légitimer leur soit disant statut de chefferie alors qu’ils ne sont rien du tout.S’ils sont des vrais notables,qu’est ce qu’ils ont fait dans leur commune. Rien absolument rien et je vous dis rien. Chacun peut vérifier ce que je viens de dire car Doumega est là . Seulement la bouche. Rien que la terreur. Il devrait même fermer sa bouche. Nous on sait qui est qui.

    1. L’histoire ne ment on sait qui est qui et qui vient d’où. Que dieu nous gardent des aventuriers. Pour savoir où on va il faut savoir d’où l’on vient.

  7. .Ceux qui s’acharnent sur djibril: laissez le défendre la mémoire de son frère et rappelez à ses assassins leur crime qu’ils cherchent à étouffer à travers des amnisties et lois meme si cela ne les rassurent pas, un crime reste un crime qui suit votre conscience tout le reste de votre vie terrestre en attendant d’aller y repondre devant le tout puissant, comme djibril leur rappelle le boulet qu’ils trainent alors on cherche à l’intimider mais Allah les observe et voyez vous malgré les dorures du pouvoir ils ne s’en sortent pas meme dans les réalisations qu’ils cherissent tant ,ça ne marche pas avec du sang dans les mains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances

Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officie…