Home ACTUALITE Levée de corps du casque bleu nigérien de la MINUSMA mort à Gao au Mali : Les autorités, la hiérarchie militaire et la MINUSMA rendent un dernier hommage au capitaine Souley Ibrahim

Levée de corps du casque bleu nigérien de la MINUSMA mort à Gao au Mali : Les autorités, la hiérarchie militaire et la MINUSMA rendent un dernier hommage au capitaine Souley Ibrahim

En mission au sein du 5ème bataillon nigérien de la MINUSMA, le capitaine Souley Ibrahim est un officier des forces armées nigériennes (FAN) mort le 6 avril 2018 dans la ville malienne de Gao. C’est suite à une attaque lâche perpétrée par deux individus non-identifiés dans une rue de Gao, que ce jeune et valeureux officier des FAN âgé de 35 ans a perdu la vie.

La levée de corps de cet officier s’est déroulée hier matin, à la morgue de l’Hôpital National de Niamey, sous la présidence du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, M Mohamed Bazoum, assurant l’intérim du ministre de la Défense nationale, en présence des membres du gouvernement, des représentants civils et militaires de la MINUSMA, du chef d’Etat-major adjoint des armées, des responsables de la hiérarchie des FDS ainsi que la famille et les amis du défunt.

Arraché à ses proches et à la grande famille des FAN à la fleur de l’âge, le capitaine Souley Ibrahim a été décoré de la croix de vaillance à titre posthume par le ministre de la Défense nationale p.i, au nom du Président de la République, chef suprême des armées. Peu après, le ministre d’Etat Mohamed Bazoum est allé présenter de vive voix les condoléances du Chef de l’Etat et du gouvernement à la famille du défunt. Le capitaine Souley Ibrahim laisse une veuve et deux orphelins.

Parlant au nom de la MINUSMA dont il conduit la délégation, le colonel Shemi Mohamed Galal a exprimé toute la peine qui est la sienne suite au décès de cet homme qu’il a présenté comme un officier courageux, audacieux et imbu de qualités professionnelles et personnelles. «Le capitaine Souley Ibrahim était une personne formidable, un officier brave et audacieux, il était estimé de ses collègues et il manquera à tous ceux qui l’ont connu », a dit le représentant de la MINUSMA.

Réaffirmant toute sa désolation pour la perte de ce soldat, le colonel Shemi a souligné que chacun d’entre eux doit être fier de lui avant de présenter les condoléances de la MINUSMA aux autorités nigériennes et à toute la famille biologique et professionnelle du défunt. Dans l’oraison funèbre, son compagnon d’arme le capitaine Moussa Hamza Mahaman a rappelé le brillant parcours du défunt. Il faut retenir de cette oraison que le capitaine Souley Ibrahim est né le 2 février 1983.

Nanti d’une maitrise en relations internationales de l’ENAM d’Alger, il a intégré l’EFOFAN en 2007 d’où il sortit pour être affecté au GI/FAN de Tondibiyah comme instructeur en 2010. Ainsi commençait sa prometteuse carrière militaire qui le conduira au bataillon des sport des FAN où il occupa des postes de responsabilité jusqu’en 2017, date à laquelle il fut désigné comme officier de presse au sein du 5ème bataillon nigérien de la MINUSMA.

Le capitaine Souley Ibrahim était en stage à Gao dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles quand la mort l’a surpris après avoir été attaqué par des individus armés qui l’ont grièvement blessé. L’officier était dynamique, discipliné et estimé par la hiérarchie a témoigné son compagnon, affirmant que le capitaine Souley Ibrahim laisse un grand vide tant au niveau de sa famille et de ses amis qu’à celui de ses promotionnaires et de toute l’armée nigérienne.

[author ]Zabeirou Moussa(onep)[/author]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

L’an IX de la Renaissance : l’édifiant bilan du Président de la République en matière de construction d’infrastructures

La question des infrastructures a toujours occupé une place de choix dans les différents p…