Accueil / ACTUALITE / L’Italie veut envoyer des soldats au Niger, refus de Niamey

L’Italie veut envoyer des soldats au Niger, refus de Niamey

Un militaire italien à Rome, en mars 2017.
© Vincenzo PINTO / AFP

L’Italie avait annoncé, fin 2017, son intention d’envoyer des militaires au Niger afin de lutter contre l’insécurité. Paolo Gentiloni, le Premier ministre italien, avait précisé que cette décision faisait suite à une demande venue du gouvernement nigérien. Un premier contingent de 120 hommes devait partir pour le Niger en ce début d’année. Mais le gouvernement nigérien nie avoir été consulté à ce sujet.

Si l’on en croit des sources officielles, la nouvelle de l’envoi de 470 soldats italiens au Niger, le gouvernement nigérien l’a apprise par une dépêche de l’AFP. « Nous n’avons pas été consultés ni informés. Nous étions surpris », confie une source gouvernementale au Niger à RFI.

Une autre source gouvernementale assure que le pays n’est pas d’accord pour accueillir cette force : « Nous avons indiqué aux Italiens par le biais de notre ministre des Affaires étrangères que nous ne sommes pas d’accord. »

Angelino Alfano, le ministre italien des Affaires étrangères, était en visite à Niamey le 3 janvier, il a rencontré son homologue avant d’inaugurer pour la première fois une ambassade italienne dans le pays. Pour l’Italie, l’envoi de soldats au Niger servira à « renforcer les mesures de sécurité sur le territoire, aux frontières et à soutenir la police ». Mais nos sources nigériennes affirment que pour l’entrainement, « nous avons ce qu’il faut avec les Américains, nous nous coordonnons aussi avec les Français ».

Ces sources confirment toutefois l’existence d’un dialogue et d’une coordination sécuritaire et technique avec l’Italie, mais tout cela n’implique en aucun cas le Niger pour l’accueil d’une telle mission.

Les députés italiens ont entériné le 17 janvier dernier le déploiement d’une mission militaire au Niger afin d’aider les autorités locales à renforcer le contrôle du territoire par lequel transitent des nombreux migrants en direction de l’Europe.

Les Libyens non plus n’ont pas été consultés

Les députés italiens ont également entériné, le 17 janvier dernier, le renforcement de la mission italienne en Libye. Rome possède une base militaire à Misrata, au centre du pays où stationnent 300 hommes. Elle possède également une base maritime à Tripoli et des forces de sécurités pour garder sa mission diplomatique. Les gardes du corps du Premier ministre libyen sont aussi des Italiens. L’Italie a le droit d’utiliser le ciel et les eaux territoriales libyennes. Elle a décidé de porter à 400, le nombre de ses hommes à Tripoli.

Décision qui fait des vagues en Libye comme au Niger. Le gouvernement de Tripoli qui avait autorisé la présence de 300 militaires italiens en 2016, a demandé une explication à l’Italie. Quant au gouvernement de l’est, il a profité de l’occasion pour accuser l’Italie de soutenir une partie des Libyens contre une autre.

L’Italie cherche à se positionner en Afrique

Selon plusieurs experts, l’Italie cherche aujourd’hui à se positionner en Afrique. Ces différentes initiatives expriment cette récente volonté de s’installer dans le Sahel et le Sahara sur le long terme.

Au début de l’année, lors de sa tournée africaine, le ministre des Affaires étrangères italien avait déclaré que les pays au sud du Sahara constituent en 2018 une priorité pour l’Italie.

Après l’ouverture de son ambassade à Niamey, l’Italie a ouvert son ambassade en Guinée et se prépare à le faire au Burkina Fasso.

L’Italie, confrontée au phénomène de la migration clandestine, fait tout son possible, pour diminuer les flux migratoires vers ses côtes. Avant d’arriver en Italie, les migrants traversent les pays de la bande sahélo-saharienne.

À propos de l'Auteur

Par RFI

À propos Administrateur

10 plusieurs commentaires

  1. Si on aime son pays on ne peut que souhaiter du bien pour lui. N SARKOZY

    • DON BARTO arrete de mentionner le non d’un criminel assassin comme le nain nicolas salkon ex president franciais, il ira en enfer pour sur

  2. Si c’est pour négocier de meilleures conditions pour notre pays pourquoi pas?
    Si c’est pour négocier de fortes contreparties pourquoi pas?
    C’est mieux que de le faire gratuitement.
    Et nous devons même revoir les conditionnalités avec ceux qui sont déjà installés.
    Et pour ça nous devons tous faire front commun.
    Malheureusement il y a des nigériens qui ne souhaitent pas voir leur propre pays recevoir des milliards de ses partenaires.

  3. Le plus triste par dessus tout cela, c’est de voir presque tous les jours nos frères africains, poussés par la misère risquer leurs vies sur des bateaux pourris en étant exploités par des trafiquants eux-mêmes africains.
    Il faudra aussi se poser la question de notre responsabilité par rapport à cette immigration de pauvreté et de misère.

    • C’est vrai. Vous avez raison. Un continent aussi riche ne doit pas laisser ses enfants en déperdition.
      Cessons d’accuser ceux qui ont détruit l’Etat libyen pour créer tout ce chaos. Prenons-nous en charge.

  4. De même que quand le feu de la guerre mondiale en l’occurrence la deuxième s’était étendue à l’Afrique du Nord avec les fameux Afrika Korps du maréchal allemand Rommel et les hommes du britannique Lord Montgomery, avec par suite les batailles épiques à El Alamein et Bir Hakeim; le déploiement actuel des forces dans le Sahara augure hélas de lendemains inquiétants sur fond de calcul géopolitique qu’aucun spécialiste, ni dilettante comme nous ne peut prétendre connaître. Les raisons pour les uns et les autres de cette présence sont entre autres:

    – le contrôle des flux migratoires qui non maîtrisés menacent la très organisée Europe occidentale, qui maîtrisés constituent une force de travail utilisable par le patronat mais aussi ces flux constituent démographiquement des étalons reproducteurs sous réserve de sélectionner le bon cheval « eugéniquement » parlant (donc politiquement incorrect);

    – pour certains certainement comme la France, avancer l’agenda d’un Etat touareg, pour les autres embêter les arabes du Nord de l’Afrique, Egypte comprise et prendre ces derniers à revers lors des futurs batailles eschatologiquement et « ésotériquement » (Colonel Pike) prévues, stratégiquement inévitables au Moyen-Orient;

    – contrôler les immenses ressources sahariennes réparties entre l’Algérie, le Niger, le Mali, le Tchad, la Libye; et en particulier « mettre dans le rang » la très nationaliste, la très fière, la très indépendante Algérie

    – etc.

    « Dans tout ça », le terrorisme semble venir en dernier mais en premier pour effrayer les uns et les autres et faire avancer divers agendas (théorie du complot ou non);

    « Dans tout ça », le Niger n’est qu’un petit pion dans le grand jeu final car pouvant être à coups d’ogives nucléaires entre les acteurs décisifs que sont les USA, la Russie, la Chine, l’Union européenne, le bloc arabo-musulman, Israël, l’Iran, la Turquie, la Corée du Nord, la Pakistan, l’Inde…

    Seule solution à l’échelle individuelle: si on est séculier garder son calme et préparer à l’américaine (impossible au Niger) des rations de survie et autres bunkers avec manuels de survie;

    si on est croyant (juif, musulman, chrétien) s’en remettre au Très Haut et donc garder son calme;

    Il est une matière première difficile à trouver ou retrouver, plus rare que l’or et toutes les pierres précieuses: la paix internationale et l’honnêteté dans les relations interantionales : tout est y presque faux, « fake » dans le cirque mis en scène par ceux qui qu’ils soient sont derrière les événements.

  5. Arretez de prendre les nigeriens pour des imbeciles. Depuis quand le regime corrompu et irresponsable de issoufou a refuse quoique ce soit aux blancs. Croyez vous vraiment que le parlement italien va donner son accord au deploiement de force italienne sur le sol nigerien sans la preuve de l’accord du Niger. A present que les critiques fusent de toutes part contre la multiplication des forces etrangeres suite aux recentes attaques contre les fds, les communicateurs de zaki diffusent des articles bidons tendant a endormir les nigeriens en cherchant a leur faire croire que zaki et sa bande sont devenus subitement des defenseurs de la souverainete et des interets du Niger. Le mal est deja fait monsieur issoufou et tu en porteras la responsabilite devant l’histoire. Ce qui se passe au Niger est inedit. Jamais un pays en paix ne s’est hasarde a accueillir autant de militaires occidentaux sur son sol en violation de la constitution.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*