Home ACTUALITE L’Union européenne débloque 138 millions d’euros d’aides humanitaire et au développement en faveur de la région africaine du lac Tchad

L’Union européenne débloque 138 millions d’euros d’aides humanitaire et au développement en faveur de la région africaine du lac Tchad

Le nouveau financement de l’UE aidera les populations vulnérables au Nigeria, au Niger, au Tchad et au Cameroun La crise humanitaire dans le bassin du lac Tchad, en Afrique, qui touche des régions du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Cameroun, continue de s’aggraver en raison de la persistance de la violence, de l’insécurité et de la dégradation de l’environnement. Pour aider les populations les plus vulnérables, la Commission a annoncé aujourd’hui une enveloppe supplémentaire de 138 millions d’euros combinant aide humanitaire et aide au développement.

Ce financement fait partie d’un programme d’aides global de l’Union européenne pour la région, doté au total de 232 millions d’euros. Le commissaire pour l’aide humanitaire et la gestion des crises, Christos Stylianides, s’est exprimé en ces termes aujourd’hui lors de la conférence de haut niveau sur la région du lac Tchad qui s’est tenue à Berlin:

«Les effets désastreux des conflits armés et de la violence dans le bassin du lac Tchad ont durement frappé une région déjà touchée par la pauvreté et les conséquences extrêmes du changement climatique. L’UE est résolue à continuer d’aider les plus vulnérables. Aujourd’hui, nous intensifions notre aide humanitaire et au développement. L’essentiel, c’est que toutes les parties engagées dans le conflit qui affecte cette zone garantissent un accès total à l’ensemble de la région, de sorte que notre aide puisse atteindre ceux qui en ont besoin.»

«La situation humanitaire reste préoccupante et nous devons donc également préparer la région à la transition du conflit vers la paix – et de la fragilité vers la résilience. Notre nouvelle enveloppe d’aides servira à investir dans les services sociaux, ainsi qu’à lutter contre la pauvreté, la dégradation de l’environnement et les effets du changement climatique.

Nous renforcerons également certains de nos programmes existants dans le nord-est du Nigeria en redoublant d’efforts en matière d’éducation des filles et de réintégration, ainsi que de services de soins de santé et de nutrition», a déclaré Neven Mimica, commissaire pour la coopération internationale et le développement. Le train de mesures présenté ce jour s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’UE visant à mieux lier aide humanitaire et aide au développement, le Nigeria et le Tchad étant deux pays pilotes dans cet effort. Entre 2014 et 2017, l’UE a fourni près de 700 millions d’euros d’aide humanitaire et d’aide au développement à la région.

Contexte Ventilation du nouveau train de mesures d’aide: L’aide humanitaire annoncée ce jour sera destinée à quatre pays de la région: le Nigeria (47 millions d’euros), le Niger (15 millions d’euros), le Tchad (11,8 millions d’euros) et le Cameroun (15,1 millions d’euros). Sur ce montant, 58,75 millions d’euros ont été annoncés en juillet 2018 dans le cadre de l’aide humanitaire fournie par l’UE aux pays du Sahel. L’aide humanitaire couvrira les besoins alimentaires et nutritionnels considérables et soutiendra les activités de protection, l’accès à des soins de santé de base et l’accès à un toit.

L’UE soutiendra également les moyens de subsistance, pour aider les personnes à reconstruire leur vie. L’aide au développement communiquée aujourd’hui sera destinée à quatre pays de la région, à savoir le Nigeria (74,5 millions d’euros), le Niger (32,2 millions d’euros), le Tchad (33,2 millions d’euros) et le Cameroun (2,7 millions d’euros), pour un montant cumulé de 143 millions d’euros, dont 34,7 millions d’euros annoncés plus tôt dans l’année.

La situation humanitaire dans le bassin du lac Tchad est extrêmement fragile.

Plus de 2,4 millions de personnes ont été déplacées de force (dont 1,2 million d’enfants), et la violence et l’insécurité ont également eu un impact négatif sur la vie et les moyens de subsistance de plus de 17 millions de personnes. Environ 3,6 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence et 440 000 enfants souffrant de malnutrition grave ont besoin d’une aide vitale.

La crise humanitaire qui en découle est parmi les plus graves du monde. L’aide au développement de l’UE à la région comprend la création de conditions de sécurité appropriées pour le retour et la réintégration durable des personnes déplacées à l’intérieur du pays et des réfugiés;

un soutien au redéploiement de l’État pour la fourniture de services de base (soins de santé, sécurité alimentaire et éducation); un soutien à la reprise économique et à la création d’emplois, notamment pour les jeunes.

[author ]Source: Commission Européenne[/author]

4 Comments

  1. tout ça à pour but de garder en nous cet esprit des nécessiteux, des gens incapables de faire se prendre en charge eux même, de réaliser des belles choses, le manque de confiance ne nous…..tous ces pays aidés par l’UE sont producteurs du pétrole, ont des sous-sol très riches, d’immense réserve d’eau, le main d’œuvre humaine et le marché humain considérable etc… mais comble d’ironie on se fait aider par des miettes qui vont encore retournées chez eux!!!!

    1. Oui nous sommes des nécessiteux, ce n’est pas parce que nous avons un sous sol plus ou moins riche que ça change quelque chose.
      Nous sommes ,et j’en ai bien peur, nous resterons des nécessiteux parce que:
      – nous n’avons aucune industrie et aucun projet pour en avoir
      – notre agriculture est en grand retard de mécanisation et de formation
      – nos enfants sont trop nombreux et notre système éducatif insuffisant et peu performant
      – alors que nous nous déclarons musulmans et que notre honnêteté et la parole donnée pour tout contrat ou décision devraient être notre force, nous ne connaissons que la corruption, le vol, le mensonge et la parole ne vaut rien la plupart du temps…
      Bien sûr ce ne sont pas quelques millions d’euros qui vont être détournés qui changeront quoi que ce soit.
      Il faudrait un virage total de notre société. mais en sommes nous capables? on peut en douter. Hélas.

  2. 😱😜, » DONALD TRUMP EST UN IDIOT » ….. ,,😵😱

    VRAIMENT ??????😂😁

    Et ce n’est TOTO A DIT qui le dit ,,☺……et aller a ligne n’est ce pas un choix personnel ?? :

    Le livre très attendu du journaliste d’investigation Bob Woodward sur Donald Trump dresse le portrait accablant d’un président inculte, colérique et paranoïaque que ses ministres et collaborateurs s’efforcent en permanence de contrôler pour éviter les pires dérapages.

    Le Washington Post, qui a obtenu une copie du livre rédigé par celui qui a révélé, avec Carl Bernstein, le scandale du Watergate ayant contraint Richard Nixon à la démission, publie de nombreux extraits peu flatteurs pour le 45e président des Etats-Unis.

    Un «élève de CM2»

    A l’issue d’une rencontre entre Donald Trump et son équipe de sécurité nationale sur le présence militaire sur la péninsule coréenne, le ministre de la Défense, Jim Mattis, particulièrement exaspéré, aurait dit à des proches que le président se comportait comme un «élève de CM2 ou de 6e» (10 à 11 ans, NDLR).

    Toujours selon les éléments rassemblés par Bob Woodward, après l’attaque chimique d’avril 2017 attribuée au régime du président syrien Bachar el-Assad, Donald Trump aurait appelé le général Mattis et lui aurait dit qu’il souhaitait l’assassiner.

    «Tuons-le bordel! Allons-y! On leur rentre dedans et on les bute», aurait-il déclaré. Après avoir raccroché. M. Mattis se serait tourné vers un conseiller et aurait dit: «Nous n’allons rien faire de tout cela. Nous allons être beaucoup plus mesurés».

    «C’est un idiot»

    Bob Woodward décrit aussi, dans ce livre intitulé «Fear: Trump in the White House», la frustration récurrente du secrétaire général de la Maison Blanche, John Kelly, qui est traditionnellement l’homme le plus proche du président au sein de la «West Wing».

    Lors d’une réunion en petit comité, il aurait ainsi affirmé, à propos de Donald Trump: «C’est un idiot. C’est inutile d’essayer de le convaincre de quoi que ce soit. (…) Je ne sais même pas ce que nous faisons là. C’est le pire boulot que j’aie jamais eu».

    Sortie prévue le 11 septembre

    Fin août, Donald Trump s’en était pris avec virulence, dans un tweet, à Carl Bernstein, qui a enquêté avec Bob Woodward sur le Watergate et est devenu, comme lui, une figure du journalisme d’investigation.

    «On se moque à travers tout le pays de Carl Bernstein le négligé, un homme qui vit dans le passé et pense comme un vieux dégénéré, inventant histoire après histoire! Fake News», avait-il écrit.

    Sollicitée , la Maison Blanche n’avait pas réagi en milieu de journée à la publication des extraits de ce nouveau livre de Bob Woodward, dont la sorte sortie est prévue le 11 septembre….

    😏😑….Maintenant…😙😏 si c’était un Journaliste Nigérien…. Qui aurait écrit un livre a paraître que l’interplanetaire touriste est un timbré dans ses gabegies saignant par exemple les finances publiques frisant l’inconscience , qu’adviendrait il a ce journaliste , par exemple??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Editorial : Repenser La Sécurité Collective !

On dit souvent qu’à «chacun ses problèmes dans la vie». On pourrait y ajouter aussi qu’à c…