Accueil / ACTUALITE / L’Union Européenne, engagée dans la lutte pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes participe au Niger à la Campagne des seize jours d’activisme contre la violence faite aux femmes

L’Union Européenne, engagée dans la lutte pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes participe au Niger à la Campagne des seize jours d’activisme contre la violence faite aux femmes

Le 25 novembre, date de la journée internationale pour l’élimination des violences envers les femmes, marque le début d’une campagne mondiale de seize jours qui culminera au dix décembre, Journée internationale des Droits humains.

Cette année, le thème de la campagne est « Orangez le monde : #HearMeToo (#ÉcoutezMoiAussi) ».

#HearMeToo (#ÉcoutezMoiAussi) recueillera et mettra en avant, durant la campagne, les voix des femmes et des filles qui ont survécu à la violence, qui défendent les droits des femmes jour après jour, et qui passent à l’action. Comme les années précédentes, la couleur orange constituera un thème clé unifiant toutes les activités qui égrèneront cette campagne. La Délégation de l’UE au Niger sera, à occasion, aux couleurs de la campagne.

Chacun et chacune est invité à rejoindre l’action en partageant des photos, des messages et des vidéos sur facebook.com/SayNO.UNiTE et twitter.com/SayNO_UNiTE à l’aide de #orangetheworld et #HearMeToo.

La lutte contre la discrimination et la violence à l’égard des femmes et des filles fait partie intégrante des valeurs fondamentales auxquelles l’Union européenne est enracinée depuis la déclaration universelle des Droits de l’Homme.

Au Niger, l’engagement de l’Union européenne pour cette cause noble est concrétisée par le financement de projets à travers divers instruments financiers comme le FED (Fonds européen de développement) l’IEDDH (Instrument européen Démocratie et Droits Humains) mais aussi par des appuis budgétaires versés directement au Trésor pour supporter les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’emploi, du développement rural, etc.

L’Union européenne s’attèle à la mise en place de l’initiative mondiale conjointe de l’UE et de l’ONU « Spotlight », d’un budget de 500 millions d’euros, (dont 250 millions d’euros pour l’Afrique et 20 millions d’euros pour le Niger). L’Initiative représente le plus important investissement jamais consenti pour éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles dans le monde entier.

A partir de janvier 2019, sera lancé le projet « Développement Economique et Social des Femmes à travers les Energies Renouvelables au Sahel » (le DESFERS), un  projet régional  (Sénégal, Mali et Niger) d’un coût de 7,66 millions d’euros qui permettra  de faciliter à 4.650 petites et moyennes entreprises de femmes un accès à l’entreprenariat dans le secteur de l’énergie durable.

L’Union européenne reste attachée à l’égalité des genres et continue de manière inlassable à soutenir les initiatives visant à faire naître les changements transformationnels souhaités, pour un monde sans discrimination.

À propos de l'Auteur

Source: Délégation de l’Union Européenne en République du Niger

 

À propos Administrateur

4 plusieurs commentaires

  1. Comme de femmes meurent du fait de la violence conjugale au Niger chaque année? En france il y en a 150 chaque année. Que fait l’union européenne?

    Par contre beaucoup de femmes et d’enfants meurent chaque année du fait de l’ignorance, de manque d’instruction, du manque de soins primaire et basique…et aussi du fait de la corruption (les corrompus sont certes des nigériens mais corrupteurs viennent d’ailleurs).

    Arretez de nous distraire. Si vous voulez nous aider, commencer déjà par arreter nous endetter inutilement.

  2. Voici un extrait de ce que la loi islamique dit des violences faites aux femmes.

    Beaucoup de gens perçoivent l’Islam comme une religion machiste qui rabaisse les femmes. lls citent la condition des femmes dans certains « pays musulmans » pour prouver ce point. Leur erreur est qu’ils ne parviennent pas à séparer la culture d’un peuple donné des vrais enseignements de la religion qu’ils professent. II est consternant qu’aujourd’hui l’oppression des femmes existe encore dans de nombreuses cultures à travers le monde. Les femmes dans de nombreux pays du tiers-monde vivent une vie horrible. Elles sont dominées par des hommes et privées de nombreux droits humains fondamentaux.

    Cela ne concerne pas seulement les pays musulmans, ni ne s’applique pas à tous les pays musulmans. L’lslam condamne cette oppression. C’est une injustice tragique de blâmer ces pratiques culturelles sur les croyances religieuses lorsque les enseignements de la religion n’exigent pas un tel comportement. Les enseignements de l’Islam interdisent l’oppression des femmes et soulignent clairement que les hommes et les femmes doivent être respectés tout autant.

    Malheureusement, les pratiques oppressives contre les femmes qui existent dans certaines parties du monde ont été associées à tort à l’Islam par certaines personnes. L’une de ces pratiques est l’ancienne coutume païenne de la mutilation génitale féminine, parfois appelée excision féminine, originaire de, et toujours pratiquée dans la vallée du Nil et les régions avoisinantes. Elle est pratiquée par un certain nombre de groupes ethniques d’une grande variété de confessions à travers certaines régions d’Afrique, en particulier en Afrique du nord. Beaucoup de femmes en Afrique sont victimes de cette coutume horrible, handicapante et barbare. La mutilation génitale féminine est une abomination et est absolument interdite en Islam. II est regrettable que, même si l’Islam l’interdit, certains groupes ethniques ont perpétué cette pratique, même après leur acceptation de l’Islam, ce qui conduit certains à penser qu’elle fait partie de l’Islam. Aujourd’hui, alors que ces personnes acquièrent progressivement une meilleure
    compréhension de l’Islam, ils abandonnent cette pratique païenne cruelle. Au Kenya, par exemple, les Musulmans sont un des groupes de personnes qui ne pratiquent pas les mutilations génitales féminines.

    La circoncision masculine, cependant, est clairement une pratique islamique et, en fait, a été enseignée par les Prophètes et Messagers de Dieu, y compris le Prophète Abraham (P). II ne devrait y avoir aucune confusion entre l’acte interdit des mutilations génitales féminines et l’acte encouragé de la circoncision masculine.

    Une autre pratique horrible est celle du « meurtre d’honneur » ; quand un homme tue une parente dans sa famille parce qu’il se sent déshonoré et humilié par son comportement. Ce comportement, bien que très rare, est pratiqués par certains groupes de personnes dans le sous-continent indien, le Moyen-Orient, et d’autres endroits. Pour l’Islam, ceci est purement et simplement un assassinat. II est interdit à une personne de tuer quelqu’un d’autre sur la base de la notion d’honneur ». Ceci n’est pas exclusif aux Musulmans et aux « pays islamiques » et est en violation de la loi islamique. Racisme, sexisme et toutes formes de fanatisme ou de préjugés sont également interdits en Islam.

    Malheureusement, le mariage forcé est pratiqué dans de nombreuses sociétés traditionnelles. C’est une autre pratique qui est interdite par l’Islam. Certains pères ont forcé leurs filles à se marier à l’époque du Prophète Muhammad (P). Lorsque les femmes se plaignirent au Prophète de cette situation, il annula leurs mariages ou leur donna la possibilité de mettre fin aux mariages même s’ils avaient déjà été consommés, créant ainsi un antécédent clair pour la loi Islamique concernant la liberté de choix de mariage et le devoir de mettre fin à cette pratique oppressive.

    Malheureusement, cela continue toujours dans de nombreuses parties du monde aujourd’hui, y compris dans un certain nombre de « pays islamiques ». Bien que cette pratique soit illégale dans presque tous les pays, de nombreuses femmes dans les sociétés traditionnelles, soit ne connaissent pas leurs droits, soit ont trop peur de les faire valoir.

    Toutes ces pratiques sont contre la loi islamique et c’est la responsabilité de tous les Musulmans de les éradiquer dans leurs sociétés. Oui, l’Islam tolère la diversité culturelle et ne croit pas à l’éradication des différents modes de vie des gens, ni ne force les gens à renoncer à leur identité culturelle quand ils embrassent l’Islam. Toutefois, lorsque les pratiques culturelles d’un peuple sont contraires aux lois de l’Islam ou privent les gens de leurs droits inaliénables et de la liberté de choix donnés par Dieu, il devient une obligation religieuse d’abandonner ces pratiques.

    Source : Centre Américain d’Information sur l’Islam. Brochure : l’Islam c’est… Une Introduction à l’Islam et à ses Principes (pages 44-46).

  3. LES COMPAGNES DES SOLDATS DE LA LIBERTÉ & SOLDATS LIBRES

    Il y a près de cinq ans, lorsqu’Adila Yar Tassaoua, Tarrana Bamaradatché, La Dossolaise, Hadiza El Gagawa, Tarana Maï Houra (Donou Koyo), MmeGaskya Rabagardama (la bercelonaise), Conscience Prudente, Géorgienne de Tblisi et Conscience du Peuple, toutes se sont réunies en boucle sur la toile pour discuter et arrêter d’intervenir dans le cadre du comportement des animateurs d’un Parti Politique au Niger; cette formation politique au cheval ensanglanté dont le Président fuyard (depuis qu’il était une simple autorité sous-préfectorale dans les rouages du pouvoir CMSiste) n’a de force et de puissance qu’en forniquant avec les femmes d’autrui (ses subordonnés, collègues, amis, voisins, parents en passant par celle de ses acolytes militants) aux fins de les menacer et les affaiblir en leur suspendant son Épée de Damoclès sous forme de menace. autrement, il n’a ni gêne, ni honte encore moins d’honneur de brandir la fornication photographiée ou filmée dans tous les médias (écrits ou radiotélévisés). Il est dit, de son argent et ses voitures 4×4, qu’il y a des chanteuses et autres grandes dames avec lesquelles il avait procédé ou fait faire des scènes pornographiques dont les partenaires ne sont autres que des kayakaya recrutés à Katako ou sous du viagra – des prisonniers affamés de sexes – ses pires et des plus sadiques militants dont il costume tels des rois pour mieux pour mieux hiberner ces faibles et ignorantes femmes de façon À LES CONTRAINDRE DE SE PLIER À SA VOLONTÉ dans le but de mieux les utiliser. Ainsi, compte tenu de leur notoriétés nationales et internationales, ces femmes mariées ou célibataires portant des titres de commerçantes, artistes, cadres d’administration publique ou privée, toutes les victimes de ce sataniste-man, se trouvèrent contraintes d’agir selon ses règles pour protéger leurs honneurs et ceux de leurs enfants ou leurs maris. Telles des prisonnières de sexe, leurs enfants et époux prisonniers d’honneur, ce démon leur appliquait la méthode d’Idi Amin Dada ou de Mobutu pour mieux les contrôler tous. Ne peut-il pas ressembler aux maitres de ces bokoharamistes qui kidnappent en séquestrent des femmes en prisonnières de sexe? S’il tombe sur des hommes probes et sages qu’il n’arrive pas à contrôler, il se sert de ses journalistes de ventre du Canard Dechaîné et autres aux fins d’inventer de fake-news sous forme de « FAITS DIVERS » et ainsi les déshonorer. Sans compter ses actes démoniaques de supposition d’enfants en trafiquant de BBs Ibos, ses conspirations maléfiques (quand tout le monde s’accordent à croire qu’il fut l’auteur à travers des personnes interposées en tous ces nombreux crapuleux incendies de classes pour donner l’occasion à ses sbires de se renflouer les poches avec l’argent de reconstruction de ces classes à l’école des enfants de pauvres citoyens) et des marchés pour contraindre les commerçants (on sait que les commerçants avaient toujours plusieurs personnes autour d’eux dans leurs business qui se pencheront vers sa politique si toutefois ils reçurent son assistance financière et, ainsi voter pour lui ou ses militants à toutes les élections). PEU DE NIGÉRIENS COMPRENNENT CE SATAN VIVANT qui a été accepté dans tous les rouages du pouvoir au Niger depuis le CMS de Kountché jusqu’à la 7ème Rép où SEULS LE CLAIRVOYANT PRÉSIDENT ISSOUFOU MAHAMADOU ET SON PROBE COMPAGNON SE LE PM BRIGI RAFINI, L’EURENT DÉPLUMÉ JUSQU’AUX OS ET L’ÉCARTÈRENT DE L’ALLIANCE GOURI DEY-DEY LOKACI. Nous disons et dirons, lors de toutes nos prières « Alhamdu lillahi quand le Niger est aujourd’hui conduit de sages mains de fer de ces hommes et femmes de la stature des SE BAZOUM MAHAMED, HASSOUMI MASSAOUDOU, LES PRINCESSES DE TASSAOUA ou de KORNAKA, BEN OMAR MOHAMED, ALBADÉ ABOUBA.. ».qui ont tenu tête en restant inflexibles et inamovibles à leur conviction aux grandes valeurs humaines de SEM le Pdt Issoufou Mahamadou et SE le PM Brigi Rafini les orientant sous le toit de la sagesse; ils sont restés fermes et déterminés à ne jamais tomber sous l’effet dévastateur social des manipulations de ce conspirateur-démon fuyard. De tous les incendies des marchés sous la gouvernance de Oumarou Dogari (ex-Maire Central de CUN) et le reste des autres villes-victimes du Niger ou même les brousses aux pâturages des troupeaux d’animaux d’éleveurs ne furent pas épargnées; certes, notre pays se serait plongé dans les abîmes de la pauvreté d’où il ne s’en sortirait jamais et son peuple dans la misère pour toujours garder la queue d’IDH au peloton mondial. Le fuyard et sa clique dans le bateau au pavillon de la FORNICATION, aurait embarqué la grande partie des femmes nigériennes à servir Ibliss pour mieux lui constituer un grand nombre de compagnons au séjour en Enfer. Heureusement; et, heureusement que le Niger est aujourd’hui sous le sauvetage d’Allah (swt) et de nos probes et sages dirigeants. Autrement, les guerrières compagnes des Soldats Libres et Soldats de la Liberté citées ci-haut, avaient décidé de rentrer au bercail, créer une Association pour combattre tous ces hommes encore dans la bataille politique emmenant le fuyard au pouvoir. Heureusement qu’Allah (swt) écoutent et répond aux supplications de ses sincères serviteurs. Rappelez-vous que c’est ce fuyard qMAÏ FABRIQUER DAKANSHI qui a introduit les FAUX DIPLÔMES qu’il fait valider afin d’engager des inaptes et incapables aux plus juteux postes stratégiques à coquilles pleines à vider en leur suspendant toujours son épée de Damoclès « TU SAIS QUE JE SAIS TES FAUX DIPLÔMES, alors, mets-toi à mon service sans lever l’échine ni contester, sinon, je te dénonce ». Il avait créé sa propre administration parallèle à celle de l’État où seuls ses agents décident de tout en cuisinant les honnêtes fonctionnaires. Sans la vigilance du Mr Hassoumi Massaoudou alors MI, le fuyard aurait créé sa police parallèle (concours d’entrée à l’école de Police annulé pour près de 400 candidats faux diplômés) pour ordonner d’arrêter qui il veut, quand il veut, comme il veut et où il veut. Hey, nigériennes et nigériens! Priez, priez et priez en remerciant Allah (swt) d’avoir écarté ce malveillant et incertain fils du peuple fuyard. Qu’Allah (swt) l’éloigne davantage loin du notre pays et le vaillant peuple du Niger. Un des arbitrairement révoqué d’entre ceux que le fuyard avait écartés de toutes les affaires, disit: « IL N’Y A PAS DE PEUPLE PARESSEUX, MAIS DES HOMMES NON MOTIVÉS ». Autrement, un simple adjudant des douanes ne peut qu’être très nuisible mais jamais plus intelligent que des ingénieurs, des agronomes, des médecins, des docteurs en droits et Finances, des philosophes, des académiciens qui l’enseignèrent sur une table de l’ENA moyen… Du courage et bon vent aux actions des femmes dans le monde que pilote l’Union Européenne qui participe dans la lutte pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes au Niger à la Campagne des seize jours d’activisme contre la violence faite aux femmes. Wassalam.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.