Home ACTUALITE L’Union européenne poursuit son aide en faveur des personnes affectées par le choléra au Niger, avec 394 millions de CFA

L’Union européenne poursuit son aide en faveur des personnes affectées par le choléra au Niger, avec 394 millions de CFA

Afin d’empêcher la propagation de l’épidémie de choléra sévissant actuellement au Niger, l’Unioneuropéenne (UE) a jusqu’à présent affecté un montant de 394 000 000 XOF (600 000 EUR) à la lutte contre cette épidémie. Ce financement de l’UE apporte une aide d’urgence indispensable aux populations les plus touchées.

Un montant de 180 400 000 XOF (275 000 EUR) a été affecté pour la prise en charge médicale dans lecentre de traitement de choléra de Maradi géré par les autorités sanitaires et l’ONG ALIMA, assurant untraitement médical gratuit. Le financement d’ALIMA permet aussi de répondre à des besoins de prévention au niveau de la communauté. L’Union européenne finance également UNICEF pour un montant de 114 553 000 XOF (174 635 EUR), afin qu’UNICEF assure le traitement d’eau pour plus de 8 000 familles et une mobilisation sociale avec les relais communautaires pour plus de 56 000personnes. Le financement de l’Union européenne à travers l’UNICEF servira également à promouvoir de bonnes pratiques d’hygiène dans 100 écoles ainsi qu’à renforcer les barrières sanitaires dans 20 centres de santé et centres de traitement du choléra.

L’Union européenne avait déjà alloué fin août 98 400000 XOF (150 000 EUR) à la Croix-Rouge pour soutenir les premières victimes du choléra au Niger.Grace à ce financement, des campagnes de sensibilisation pour informer sur la maladie, sa prévention et de la nécessité de se faire soigner immédiatement ont été menées. Ce financement de l’UE pour appuyer la Croix-Rouge nigérienne s’était fait à travers le Fond d’urgence pour les secours lors de catastrophes (DREF).

« L’Union européenne reste déterminée à aider les personnes dans le besoin au Niger. Nous continuons d’intensifier nos efforts pour lutter contre l’épidémie de choléra dans ce pays. La complaisance n’est jamais une option en cas d’urgence médicale » adéclaré le commissaire chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, M. Christos Stylianides.

Contexte

Une épidémie de choléra touche actuellement quatrerégions du Niger (Maradi, Dosso, Zinder et Tahoua) et pourrait potentiellement atteindre Niamey et Diffa. A la mi-novembre, plus de 3812 cas, dont 76 décès ont été enregistrés. Cette épidémie crée une pression supplémentaire sur le système de santé, déjà sous pression dans un contexte où les cas dedénutrition aiguë et de paludisme se multiplient.

Le choléra est une maladie dangereuse, causé par une bactérie qui vit dans l’eau et les fèces. Il se contracte facilement en ingérant ou en touchant de l’eau contaminée. Il provoque une déshydratation rapide du corps et peut tuer en quelques heures s’il n’est pas traité. Cependant, il est facile de guérir. Un patient réhydraté peut être guéri en 3 à 5 jours.

L’Union européenne, avec ses États membres, est le premier bailleur de fonds humanitaires au monde. L’aide d’urgence constitue une expression de la solidarité européenne avec les populations dans le besoin à travers le monde. Elle a pour objectif de sauver des vies, d’éviter et de soulager la souffrance humaine, et de préserver l’intégrité et la dignité humaine des personnes affectées par les catastrophes de cause naturelle ou humaine.

Au Niger, entre 2012-2018, l’Union européenne a apporté une aide aux populations du Niger de plus de 212,5 milliards de XOF au total (EUR 324 millions). La réponse humanitaire de l’UE se concentre principalement sur les besoins en matière d’alimentation, de santé, d’accès à l’eau, de protection et de logement. L’aide humanitaire soutient également le traitement et la prévention de la malnutrition aiguë sévère – la forme la plus grave et fatale de dénutrition.

Pour plus d’informations, merci de consulter le site internet de la délégation de l’Union européenne ou de consulter la fiche info Niger de la Protection civile et opérations d’aide humanitaire européennes(ECHO).

Source: http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

11 Comments

  1. Ces partenaires au (sous) développement, ces amis européens qui donnent à la Turquie 3 milliards d’Euros (soit 2000 milliards de cfa) pour les aider à lutter contre les flux migratoires et qui parallèlement jettent des miettes 390 millions de cfa au Niger pour la même mission.
    Mépris? Racisme?…

  2. 1. Et à cause de ces miettes nos partenaires nous empêchent parfois de prendre des décisions souveraines en tant qu’Etat souverain.
    2. Ils nous humilient en nous faisant revenir sur nos propres décisions
    3. Ils donnent ainsi à nos politiques la direction qui les arrange.
    4. Et nous acceptons tout cela/
    5. Nous acceptons car au lieu de nous entendre pour nous organiser et nous prendre en charge nous passons notre temps à nous chamailler
    6. Nous passons tout notre temps à faire cette démocratie que nos amis bailleurs des fonds nous conseillent vivement.
    7. Et pour cause: ces querelles intestines nous empêchent de voir l’essentiel c’est à dire la construction d’une économie forte digne de ce nom.
    8. Et nous continuons à mendier.
    9. La main qui reçoit n’est-elle pas toujours en bas?

    1. 3. Ils donnent ainsi à nos politiques la direction qui les arrange.
      C’est ainsi qu’ils ont conseillé de déconstruire notre système éducatif.
      Les résultats sont là: un système éducatif fortement délabré ce qui contribue à faire en sorte que notre pays soit dernier de la planète en termes d’IDH.
      Vous avez dit pauvre Niger?

  3. Une aide par ci ….
    Une autre par là…..

    Peut on développé un pays de l’aide internationale ou de la pitié que les autres ont de toi????

    L’ennemi de L’Afrique et de l’Africain n’est ce pas l’Africain lui même …. Serait tenté TOTO A DIT de se poser comme question ??😙😙

    Et le Judoka Vladimir Putin n’a t il pas raison de dire ses vérités à ses Africains inconscients et suivistes ?😋

    Et aller à la ligne n’est ce pas aussi un choix???,,,😊

    ..Les pures vérités de Poutine : Les africains une fois riche investissent en Europe, une fois mort veut être enterreé en Afrique…

    Quand un Africain devient riche,

    -Ses comptes bancaires sont en Suisse.

    -Il se soigne en France.

    -Il investit en Allemagne.

    -Il achète à Dubaï.

    -Il consomme Chinois.

    -Il prie à Rome ou à la Mecque.

    -Ses enfants étudient en France.

    -Ses tourismes  s’effectuent au Canada , USA , France.

    -S’il meurt, il veut être enterré en Afrique , au pays Natal. L’Afrique n’est qu’un cimetière pour l’Africain.

    Comment développer un cimetière ? Se demande Vladimir Putin ????

    😱😱WIWI comment renchérit TOTO A DIT ????😱😱

    1. Pour une fois je suis d’accord avec TOTO A DIT.
      Nous passons notre temps à quémander et les autres nous imposent leur loi/.
      La main qui reçoit n’est-elle pas toujours en bas?
      En réalité les responsables africains sont parfois les premiers à ne pas croire à leur pays.
      Pauvre Afrique..

  4. Arretez ce foutage de gueule. 394 millions de cfa ne vaut meme pas le cout d’un seul voyage d’agrement de issoufou que radio guri appelle visite de travail. Comme la honte ne tue pas chez les nouveaux princes qui sucent le sang du peuple, alors ils quemandent, quemande des deux mains pour finir par voler l’aide des genereux bienfaiteurs comme ce fut le cas du riz pakistanais.

    1. Et avec ça ils empêchent de prendre des décisions en tant qu’Etat souverain.
      Et nous acceptons car au lieu de nous entendre pour nous organiser et nous prendre en charge nous passons notre temps à nous chamailler.
      La main qui reçoit n’est-elle pas toujours en bas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Des Caméras Partout À Niamey !

Encore un buzz mettant en scène des cas de vols filmés ! A peine une dizaine de jours aprè…