Home ACTUALITE Lutte contre le terrorisme, al Sahraoui et al barnawi neutralisés
ACTUALITE - DEFENSE - 17 septembre 2021

Lutte contre le terrorisme, al Sahraoui et al barnawi neutralisés

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

La journée du jeudi 16 septembre 2021 est une journée mémorable pour les populations du Sahel. C’est une journée qui a enregistrée deux grandes nouvelles dans la lutte contre le terrorisme dans cette zone endeuillée par ce fléau.

En effet, le président français Emmanuel Macron a annoncé la mort de Abou Walid al-Sahraoui, vétéran du terrorisme au Sahel, et des sources militaires nigérianes ont à leur tour annoncé la neutralisation du tristement célèbre Abu Musai’b Al-Barnawi, leader du groupe Province de l’État Islamique en Afrique de l’ouest (ISWAP).

« Succès majeur ». Sur Twitter, Emmanuel Macron a salué un « nouveau succès majeur dans le combat que nous menons contre les groupes terroristes au Sahel ». Adnan Abou Walid al-Sahraoui est mort à la suite d’une frappe de la force Barkhane.

Pour le ministre nigérien des Affaires étrangères, Hassoumi Massaoudou s’exprimant sur RFI, c’est une grande joie pour le Niger, cette mort du terroriste Al Sahraoui, un sanguinaire qui a endeuillé plusieurs familles nigériennes.

En effet son groupe a fait entre 2000 et 3 000 morts au Burkina, au Mali et au Niger. Il s’est fait remarquer par sa cruauté à tongo tongo, chinagoder, inates, etc.

D’après l’état major français, Adnan Abou Walid al-Sahraoui, le chef du groupe jihadiste État islamique au Grand Sahara (EIGS) a été « neutralisé » au cours du mois d’août. Il était considéré comme le commanditaire de la plupart des attaques régulières et sanglantes visant militaires mais aussi civils dans la zone des trois frontières, à cheval sur le Mali, le Niger et le Burkina Faso. « Nous estimons que l’EIGS est responsable de la mort de 2 000 à 3 000 civils », a indiqué la ministre française des Armées.

Désigné comme « ennemi prioritaire » au Sahel, lors du sommet de Pau en janvier 2020, il était le chef de la branche de l’organisation État islamique au Sahel (EIGS), après avoir prêté allégeance au groupe terroriste État islamique (EI) en 2015, a révélé France24. Sa mort « intervient après plus de 18 mois d’efforts constants contre cette organisation qui est l’émanation de Daech au Sahel », a confié Florence Parly. Sa « neutralisation », selon les propres termes de l’état-major français, est un coup dur porté à l’EIGS et à l’EI, qui est monté en puissance dans la région grâce à Adnan Abou Walid Al-Sahraoui, estime France24.

L’EIGS auteur d’attaques meurtrières.

Le groupe jihadiste Etat islamique au Grand Sahara a perpétré des attaques particulièrement meurtrières, visant civils et militaires, au Mali, au Niger et au Burkina Faso. Il avait notamment pris pour cible des soldats américains dans une attaque meurtrière en octobre 2017, au cours de laquelle quatre soldats américains des Forces spéciales et quatre Nigériens avaient été tués dans une embuscade, près du Mali, dans le sud-ouest du Niger.

« Cette élimination, opérée par une frappe de drone, s’inscrit dans une série de captures et de liquidations de plusieurs cadres de l’EIGS par l’armée française et ses alliés au cours de ces derniers mois. »

En tout état de cause, le ministre Hassoumi Massaoudou estime que cette grande victoire va déstabiliser davantage l’organisation terroriste.

Quant à Al Barnawi, même si les circonstances de sa mort n’ont pas été clairement élucidées pour l’instant, cette annonce est une grande victoire pour les forces nigérianes. Âgé de 35 ans, originaire de Borno, Al-Barnawi est l’un des fils de fondateur de la secte Mohammed Yusuf, il a été placé à la tête du mouvement dissident après la rupture avec Shekau.

Malgré tout, les Etats sahéliens doivent rester vigilants et redoubler d’efforts pour combattre les forces du mal. Al Sahraoui et Al Barnawi étaient des sanguinaires assoiffés de sang qui ont assassiné plusieurs milliers de personnes au Sahel et dans les confins du lac Tchad. Qu’ils pourrissent en enfer !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

L’HEURE EST A L’UNION SACREE DERRIERE LE MENA NATIONAL ET SES RESPONSABLES

Certes, les deux défaites du Mena national pourraient soulever un tollé et c’est légitime …