Home ACTUALITE Manier La Carotte Et Le Bâton…

Manier La Carotte Et Le Bâton…

Entre autres domaines dans lesquels le Niger a fait des prouesses à la faveur des préparatifs du Sommet de l’UA-2019, c’est incontestablement celui de l’assainissement.  En effet, telles ces femmes coquettes du village qui se réveillent très tôt le matin pour balayer leur cour et les coins de leur maison, Niamey s’est levée sur ses deux pieds alertes pour faire sa toilette en prélude à l’événement. Il s’agissait pour la capitale de se faire une de ces beautés de rêve en vue de séduire tous ces visiteurs venus des quatre coins du continent.

Pari gagné ! Les hôtes ont découvert la ‘’dame coquette’’ et ils ont succombé sous ses charmes. La surprise et l’émerveillement étaient surtout de mise pour ceux d’entre eux qui la connaissaient auparavant avec ses rues lépreuses, ses façades lézardées et sa mine patibulaire, et qui  la découvrent aujourd’hui sous un décor plutôt enchanté et radieux.

Et pourtant, le pari de hisser Niamey dans le cercle  des villes propres et modernes n’avait rien d’une sinécure.  Ceci est le résultat d’un travail acharné. En effet, la Mairie a mobilisé ses troupes de balayeurs pour astiquer les rues et les recoins de la ville. S’y sont ajoutés des femmes et des jeunes de bonne volonté  qui se sont lancés dans la bataille contre  l’insalubrité en organisant des séances de salubrité publique. Et en peu de temps qu’il n’en fallait, Niamey a affiché sa face radieuse.

Voilà une autre formidable expérience que nous avons le devoir de capitaliser pour relever le défi de la salubrité, aussi bien Niamey que dans les autres villes du Niger. La propreté d’une ville doit être une œuvre quotidienne à poursuivre, sans trêve ni répit. Et pour soutenir ces efforts collectifs, des mesures ne seraient pas de trop.

A ce titre, les autorités municipales se doivent de manier la carotte et le bâton. En même temps qu’elles pourraient instituer des concours de salubrité entre les quartiers (comme c’est déjà le cas à Niamey !), voire entre les villes, les autorités municipales doivent s’inspirer de l’expérience de la mesure portant sur le port de la ceinture pour les automobilistes qui est aujourd’hui un franc succès à Niamey. Ainsi, on pourrait instituer une amende de 10.000 F aux ménages, stands de commerce, ateliers et autres qui se distingueraient par l’insalubrité de leur devanture. Surtout que cela permettra de faire une bonne occupation de la police sanitaire en gestation à Niamey. C’est une proposition parmi tant d’autres, mais elle pourra faire recette. Car, si ça a marché avec la ceinture, il n’y a pas de raison que ça ne marche pas avec…le coup  de balai !

Par Assane Soumana (ONEP)

2 Comments

  1. Toute idée bienfaisante est bienvenue. La votre Mr Assane Soumana est tout ce qu’on attend pour avancer vers le développement global. Si chaque article balancé une solution positivement claire sur la plage de Tamtaminfo, nos dirigeants ne manqueront pas de saisir l’occasion de plus pour mieux faire tel qu’au moment où l’on eut mal étudié les feux optiques sur l’accès rue venant du grand marché croisant l’actuel échangeur Katako près de l’école Diori (c’était un calvaire aux usagers) où tout les feux rouges, jaunes et verts s’allumaient sans ordre de priorité. Il a fallu un certain Zakari Yaou qui écrivit au Préfet Maire du moment avec proposition de plan de reprise des installation avec ordre de priorité temporisée par rapport aux situations du trafic. Cette proposition a été acceptée et la même semaine, tout a été exécuté telle la proposition. POURQUOI PAS LA VÔTRE QUE L’ON APPELLERA OU SURNOMMERA  » OPERATION ASSANE SOUMANA telle a été celle à l’ex-BDRN relative aux avances sur salaire qu’accordait allègrement le défunt SALHA ALI que tous les fonctionnaires avaient connu grâce à l’Opération « Vieux Salha »? Du courage!

  2. A monsieur le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey.

    Je remarque avec désolation l’inconscience de certains de nos compatriotes. En effet, sur la nouvelle voie allant du rond point sixième au rond point église on voit déjà des imprudents qui jettent leur eau de vaisselle sur les caniveaux fermés et déjà , la laideur revient à la charge.
    Je sais que tous les « petits constats » ne pourront pas être pris en charge, mais assurons nous au moins de préserver les axes empruntés par les visiteurs que nous recevons. Cachons la misère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

TRAFIC ILLICITE : UNE QUINZAINE DE KILOS D’OR SAISIE PAR LA DOUANE A GALMI !

Selon plusieurs sources, des lingots d’or, cassés en plusieurs morceaux, ont été saisis au…