Home ACTUALITE Manif contre manif : Le Niger à l’épreuve de la « soudanite » !

Manif contre manif : Le Niger à l’épreuve de la « soudanite » !

Soudanite : « Maladie non encore mentionnée dans les ouvrages médicaux qui se traduit par une irritabilité extrême, des emportements, des écarts de langage et des extravagances proches parfois de la folie. Sa principale caractéristique est de ne pas faire souffrir celui qui en est atteint, mais seulement ceux qui l’entourent… ».

Marcel d’Orient, Souvenirs d’une campagne au Soudan.

Les auteurs français attribuaient cette « maladie collective » aux seuls colons blancs, à l’instar de Voulet et Chanoine qui ont littéralement disjoncté en Afrique (au Niger particulièrement) en s’adonnant à toutes les atrocités possibles. Mais ces mêmes auteurs ont oublié de mentionner que cette « pathologie comportementale » survenait particulièrement pendant la saison chaude (de février à juin) et que les africains eux-mêmes n’étaient point épargnés.

Nul doute que le soleil a une influence sur les nerfs des sahéliens que nous sommes. Habitant d’un pays situé sur « l’équateur thermique », le Nigérien est fondamentalement plus « nerveux » que ses frères côtiers par exemple.

Le pays aborde actuellement cette période à haut risque. D’ores et déjà des internautes rapportent des scènes de « colères et bagarres inexplicables » dans la circulation et les ménages à Niamey la capitale réputée la plus chaude du globe.

Pour être davantage édifié sur cette « influence solaire », il suffit de consulter la carte des « évènements douloureux » qui ont jalonné la trajectoire de notre pays. L’on constate clairement que ceux-ci sont intervenus, dans leur majorité, pendant cette période dite de chaleur.

Les dates de 9 février, 18 février, 9 avril, 15 avril, résonnent dans notre mémoire collective comme autant rendez-vous sanglants que manqués.

Sans compter les JID, les JAD, les JAC, les villes mortes, les déclarations incendiaires… Tout ceci est aujourd’hui de retour, au même moment, comme dans un parfait remake de l’histoire. Rien qu’en ce mois de mars, on ne compte plus les marches et les contre marches organisées par l’opposition, la société civile et les partisans du pouvoir à Niamey et dans les grandes villes du pays.

Le plus marrant, c’est de constater que ces manifestations à répétition drainent de plus en plus des foules, comme si quelque part les gens sont dopés par …le soleil !

Une autre marche de la société civile est programmée pour le 25 mars, quelques heures seulement après la tenue du congrès du parti présidentiel le PNDS Tarayya.

Nombreux sont les analystes qui trouvent en ces deux rendez-vous concomitants, une meilleure occasion pour mesurer l’ampleur de la soudanite qui s’empare du pays, notamment à travers les gestes et les paroles des forces en présence.

« To jama’a, a yi hattara ! » Le soleil là ne fait pas que briller dans le ciel.

La soudanite est une réalité qui a cette vertu d’impacter notre comportement collectif dans le sens de la nervosité et de la confrontation.

D’ores et déjà, des différentes forces en face à face, aucune ne veut lâcher un millimètre carré de sa prétendue « légitimité », créant ainsi une atmosphère hautement inflammable où toutes les étincelles sont à surveiller.

Heureusement qu’Allah dans son infinie Bonté a prévu deux temps forts pour réguler toute cette ire collective : Le Ramadan (Mai) et la saison pluvieuse (Juin). Le premier nous obligera à mettre toutes nos pulsions grégaires entre parenthèse, la seconde viendra rafraichir nos cœurs et nous redonnera le sourire !

[author ]El Kaougé Mahamane Lawaly, Le Souffle Maradi[/author]

24 Comments

  1. Du n importe quoi cet article..
    Rien de constructif..tu ne nous apprend rien…
    Soleil..marche…contre marche..c est ca la democratie…du n ‘importe quoi..on doit attendre la saison des pluies pour marcher ?
    L heure est grave dans ce pays et tu balance un article bidon..
    Le comble est que je l ai lu jusqua la fin par curiosite pour ..ne serait que trouve une ligne..une phrase ..un petit adjectif qui peut m inspirer ou m aider a donner un seul a tes balivernes.
    On ne sort pas sous « le soleil »pour marcher par plaisr..mais parceque on croit defendre quelque chose.Meme les giristes sont sortis pour marcher..aussi ridicule que ca soit..mais au moins ils croient a quelque ..meme si leur conviction est de voler..piller..mentir..menacer..emprisonner..

  2. Pour sauver notre pays nous faisons confiance à ALLAH notre SEIGNEUR
    1. IL est Omnipotent
    2. IL est Omniscient
    3. IL est Omniprésent
    4. IL est Unique sans comparaison
    5. IL est Absolu sans relativité
    6. LUI à qui le comment ne sied pas : quand IL veut une chose son commandement consiste à dire sois et c’est
    7. LUI à qui le pourquoi ne sied pas : IL fait sans cause, IL crée à partir du néant
    8. LUI à qui le quand ne sied point ni le où car IL est au dessus du temps et de l’espace

    YA ALLAH, YA ALLAH, YA ALLAH protège notre cher pays. AMEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEN !

  3. Une démocratie pure n’est pas forcément nécessaire pour qu’un pays avance, en revanche la participation de ses citoyens est indispensable au progrès.

    Or, au Niger, nous sommes trop nombreux à croire que tout doit venir de l’Etat (l’école, la santé, notre nourriture et que sais-je d’autres) sans qu’il soit nécessaire d’apporter une contribution personnelle par la voie d’un impôt, d’une taxe.

    Beaucoup se plaignent, se moquent d’un projet de barrage, celui de Kandadji, au point mort depuis des « siècles ». Pourtant, serions-nous prêts à participer en donnant du temps et en travaillant gratuitement sur le chantier, ne serait-ce que durant 15 jours ?

    Combien serions-nous pour une collecte géante des sacs plastiques dans la commune où nous vivons ? Peu, je le pense et c’est cela qui est dommage. Il est temps que toutes et tous, nous ayons l’esprit du bien commun, d’un intérêt profitable à tous et que nous donnions un peu de nous, sans rien réclamer en retour.

    1. C’est vrai et la démocratie c’est une affaire des citoyens responsables qui savent placer leur pays au dessus de leurs intérêts égoïstes
      Pour le commun des nigériens lla démocratie c’est dire ce qu’on pense. Même si c’est destructeur…

    2. Pourtant c’est à travers cette démocratie que ces fonctionnaires d’Etat sont devenus des milliardaires et par malheur ils ont emmené toutes ces richesses en dehors du Niger. Les impôts et taxes ne peuvent pas développer cet pays mais plutôt en créant des affaires et d’entreprises au pays.
      Ils ne pourront pas parce qu’ils savent bien que c’est l’argent du contribuable et qu’à tout moment on peut leur retirer ça, raison pour laquelle ils préfèrent mettre à genou le pays et redevenir comme des divins (qu’Allah me pardonne)

  4. En réalité quand les nigériens décident d’en découdre ils ne pensent pas à leur pays.
    La fin justifie les moyens
    Et généralement nos problèmes politiques deviennent des problèmes de personne.
    Pas de débats programmatiques, rien que la haine et les insulte

    1. Une fois encore notre place sur le plan mondial est largement méritée.
      Comme dans l’histoire des peuples il n’y a pas d’accident.

  5. Merci, mais ajouter mars 2018: bagarre entre MF/E et DG/ASUSU; 15 mars 1976: coup de force qui a fait des centaines de morts… Cependant, Niamey n’est pas le lieu le chaud au monde. Cliquer les records de températures au monde, vs verrez. En 2015 par exple, le jour du drame de Mina, a 8h du matin, il y faisait 52 degrés.

  6. Vous avez dit pauvre Niger?.

    Et malheureusement notre pays ne dispose d’aucune autorité morale capable de modérer les uns et les autres.
    C’est à dire que nous sommes tous de vulgaires partisans.
    En cas de contradictions aiguës le pays ne peut compter que sur les autres, sur l’extérieur pour modérer ses enfants qui cherchent toujours à en découdre pour un oui ou pour un non.
    Nous restons la risée de la communauté internationale/
    Vraiment pauvre Niger.

      1. Merci de l’observation. Mais les marabouts et les archevêques sont-ils écoutés? Les marabouts et les archevêques sont-ils capables de modérer les uns et les autres ?

    1. En réalité quand les nigériens veulent en découdre ils ne pensent pas à leur pays.
      La fin justifie les moyens
      Et généralement nos problèmes politiques deviennent des problèmes de personne.
      Pas de débats programmatiques, rien que la haine et les insultes.

  7. Au moins nous savons pourquoi nous sommes derniers de la planète en termes d’IDH c’est à dire en termes de santé, d’éducation et de création des richesses.

  8. Trêve de plaisanterie

    Les marches n’ont jamais sorti un pays de la misère et du sous-développement. Bien au contraire. Tous les pas qui avancent le font par le travail acharné de leurs enfants et par la discipline.
    Cessons d’être des mendiants arrogants.
    A bon entendeur…

  9. Donc pour être un bon citoyen c’est d’accepter toutes les recettes du régime même si ces dernières sont toxiques et mortelles.

    1. Dans tous les cas les marches n’ont jamais sorti un pays de la misère et du sous-développement. Bien au contraire. Tous les pas qui avancent le font par le travail acharné de leurs enfants et par la discipline.
      A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Une délégation de la Fédération pour la Paix Universelle reçue jeudi par le Président de la République…

Le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu jeudi, 17 octobre 2019, une …