Home ACTUALITE Maradi /4ème Congrès Ordinaire du RSD-Gaskiya : le Parti soutient le candidat du PNDS-Tarayya et mise sur les élections législatives

Maradi /4ème Congrès Ordinaire du RSD-Gaskiya : le Parti soutient le candidat du PNDS-Tarayya et mise sur les élections législatives

Le Rassemblement Démocratique et Social  (RSD-Gaskiya)  a tenu le samedi 05 septembre 2020, à Maradi, son 4ème Congrès Ordinaire. Placé sous le thème « promotion de la  jeune génération », ce congrès se veut aussi celui de « la jeunesse et engagement politique pour la redynamisation du RSD-Gaskiya ».

La rencontre de Maradi a vu la participation de toutes les structures du parti des huit (8) régions, la présence des partis alliés et de nombreux sympathisants venus soutenir ce parti dont le président, M. Cheiffou Amadou reste et demeure plus que populaire.

Deux points sont à l’ordre du jour de ce congrès. Le premier concerne la vie du parti, à travers la révision du statut et du  règlement intérieur pour animer les structures à tous les niveaux. Le second sujet concerne les élections.

Dans le discours d’ouverture qu’il a prononcé, le président du Parti, Cheiffou Amadou  n’a pas caché sa satisfaction, vue la mobilisation des partisans et sympathisants de ce parti. Ce qui l’a amené à dire que c’est là l’illustration du degré de confiance qui existe entre le parti RSD-Gaskiya  et les populations de Maradi. « C’est un vieux contrat de confiance dont nous sommes fiers », a-t-il soutenu, tout en réitérant  sa reconnaissance vis-à-vis des militants et de la population de Maradi. Il a indiqué que ce congrès se tient  dans un contexte national et international complexe, caractérisé par la concurrence entre les hommes et les nations pour la rareté des ressources, la pandémie du COVID 19 qui freine la croissance et le développement économique des pays du monde, accroissant du coup la pauvreté. Pour lui, les seize années de vie de son parti constituent la vie appréciable d’un parti politique. « Au fil du temps, nous avons engrangé des expériences individuelles et collectives de l’écoute des besoins de notre peuple et de la capacité précise de notre pays, le RSD-Gaskiya a tiré des leçons et inventé son art de faire de la politique dans notre pays », a-t-il dit.

Pour lui, le moment est venu pour passer la main à la nouvelle génération d’hommes politiques. Le RSD-Gaskiya, poursuit-il, entreprendra cette évolution avec méthode pour faire en sorte que les plus anciens encadrent efficacement les plus jeunes afin de leur passer la main. C’est pourquoi il a invité de vive voix les jeunes à prendre d’assaut ce cadre  pour s’approprier du parti.

Cheiffou Amadou a proposé pour les prochaines élections que le RSD-Gaskiya ajourne sa candidature à l’élection présidentielle et en lieu et place l’accent sera mis sur la conquête du pouvoir parlementaire. « Car, il ne sert à rien de courir derrière deux lièvres à la fois », a-t-il dit, étant entendu qu’il a concouru à plusieurs reprises à l’élection présidentielle sans succès. « Nous comptons sur votre engagement pour réussir la nouvelle direction dans laquelle nous nous sommes engagés », a-t-il dit. Il a indiqué  que plusieurs candidats ont approché  son parti  pour son soutien  à  l’élection présidentielle. C’est-dit-il au congrès d’en décider à soutenir celui qui est plus proche du RSD-Gaskiya.

Plusieurs résolutions et une motion de remerciement ont sanctionné les travaux de ce congrès. Au niveau de la première résolution, relative à la réforme du statut et du règlement intérieur, le congrès donne mandat au Bureau Exécutif National de procéder à une révision des statuts et du règlement intérieur en liaison avec les régions. Dans la deuxième résolution, relative au renouvellement du Bureau Exécutif National (BEN), le congrès renouvelle le mandat des membres du BEN actuellement en cours, donne mandat au BEN de pourvoir aux postes vacants en coordination avec les régions en tenant compte de l’expérience et des aptitudes des militants. Dans la troisième résolution, relative aux élections, le congrès décide au niveau des élections locales et régionales que les structures régionales peuvent contracter des alliances localement  avec d’autres formations politiques. Au niveau des élections législatives,  les rassemblements régionaux doivent impérativement transmettre au BEN les listes des candidats aux élections législatives au plus tard le 15 octobre 2020.

Au niveau des élections présidentielles, le congrès donne mandat au BEN de négocier les détails de l’accord électoral  qui sera signé par les deux partis.

Enfin le congrès félicite et remercie le Rassemblement Régional de Maradi (RARE) qui n’a ménagé aucun effort pour soutenir et encourager les membres de l’organisation qui ont travaillé pour la réussite de ce congrès, les membres des différentes délégations qui ont fait le déplacement, la sécurité, les forces de l’ordre et tous ceux qui ont de près ou de loin contribué à la réussite de ce congrès.

Tiémogo Amadou ( ANP-ONEP Maradi )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

« Nous présentons nos condoléances les plus émues à toute la famille et au peuple Nigérien »…

Inallilahi wa inna illeyhin  Rajoun !Alahou Akoubar ! Nous venons tous de Dieu le plus pui…