Home ACTUALITE Marche et contre marche sur la loi des finances, le nécessaire dialogue

Marche et contre marche sur la loi des finances, le nécessaire dialogue

Mr.
Issoufou Boubacar Kado Magagi

Question qui m’a été posée : Par rapport aux deux marches, d’une part la marche du pouvoir et d’autre part la marche d’une partie de la société civile et l’opposition politique, que pensez-vous ?


Ma modeste réponse : Honnêtement, je pense qu’il faut arrêter toutes ces marches de démonstration de force, ne regarder que vers une même direction, les intérêts supérieurs du peuple souverain du Niger.

Les ennemis de la paix sociale au Niger nous guettent, ils attendent un petit faux pas de notre part, soyons vigilants et tolérants entre nous.

La solution raisonnable : abandonnons: l’orgueil, la haine, la mauvaise foi, pour retourner autour d’une même table afin de penser avec sérieux les solutions qui s’imposent à nos petites divergences.

Le pouvoir se devrait de faire le premier pas en demandant au comité chargé de dialogue social d’approcher l’autre camp, le camp de la contestation de la loi de finances 2018. Je me permets de le rappeler, évitons de mêler le chef suprême de l’administration, le Président de la République au débat.

Car en cas d’un consensus, ou de nécessité, c’est lui l’arbitre. C’est le garant de l’unité nationale, c’est le père de la nation. Le peuple souverain du Niger a voulu, par la volonté de Dieu Le plus Puissant que ça soit ainsi.

Le Président de la République jusqu’à preuve du contraire, jouit de la légalité républicaine et de la légitimité populaire.

Il n’a pas de problème de légalité et de la légitimité. Cessons donc ces marches de démonstration de force , retournons au dialogue franc et constructif. À bon entendeur salut !

[author ]Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI. (Contribution FB)[/author]

36 Comments

  1. le problème de certains n’est pas de s’asseoir pour s’entendre sur l’essentiel mais de voir le pays à genoux pour crier victoire et satisfaire ainsi cette haine qui leur empêche de mener une vie normale.Cela se voit dans les commentaires de certains masochistes qui n’ont pour argument que l’insulte,l’intox et la désinformation pour créer les conditions de la désagrégation du ciment de l’unité nationale afin que leur plaisir atteigne le nirvana.

  2. Ce vous avez Mr Kado exige de nous du courage, de l’amour pour notre pays, du dépassement de soi, de la capacité à oublier nos petits intérêts individuels.
    Avons-nous réellement ces capacités?

    1. Nous aurons ces capacités seulement quand le chef du village en aura pareil.
      C’est une insulte de demander au pauvre un dépassement de soi en ignorant le vrai fondement de sa colère

  3. Mr Kado a donné sa contribution pour une réconciliation nationale, s’il me trompe pas. SVP, ceux qui n’ont pas d’arguments de réconciliation nationale, doivent s’abstenir de tout commentaire.

  4. Vous avez tout dit Mr KADO. C’est ça qu’on attend de tout Nigérien. La sincérité, la franchise, la vérité. Le président est au dessus de tout les Nigériens, il ne doit pas être mêlé. Qu’on soit pour ou contre tant qu’on vit au Niger on est sous sa domination. Donc il ne faut pas que des personnes pour des intérêts personnels conduisent le Président à commettre les mêmes erreurs que celles commises par Tandja. Le Président doit écouter pour pouvoir décider car les bonnes décisions sortent toujours des bonnes informations.

  5. Monsieur Kado, quand le president de la republique ne demontre aucun signe de sagesse, de responsabilite et d´equite envers ses concitoyens, comment voulez-vous que ses caniches en fassent autant. Quand chaque jour que Dieu fait, issoufou confirme aux yeux des nigeriens qu´il est le president d´un clan contre le reste de la population, comment voulez-vous que ses suppots agissent autrement. Quand mahamdou issoufou encourage de facon cynique et egoiste la division des nigeriens entre partisan et ennemis non pas d´une politique mais de sa petite et insignifiante personne comparee a la grandeur du Niger, comment voulez vous qu´un bazoum qui n´a d´autre avenir politique loin de sa personne ne soit pas pret a mettre le peys a feu et a sang pour eviter a issoufou la sanction populaire qui l´avait force a fomenter un hold up electoral pour rester au pouvoir? Evitons de tournons toujours autour du pot et disons les choses telles qu´elles doivent etre dites afin de passer le vrai message des sans voix nigeriens que trop c´est trop et qu´il est temps pour issoufou de se conduire en reponsable et non se cacher derriere des pyromanes comme bazoum qui ne doivent rien au peuple nigerien.

  6. Mr. Issoufou Boubacar Kado Magagi, Mes encouragements. Et si ce Niger pouvait avoir dans les deux camps (les contres et les pour) comme vous,………………..

  7. Le poisson pourrit par la tête : si un chef de famille n’assume pas convenablement son rôle, il y aura toujours de la bisbille dans la maisonnée.

    Ceci étant, je ne comprends pas ta demande d’épargner Issoufou Naba Mahamadou de ce débat alors que c’est son gouvernement qui a introduit les changements que tout le monde conteste.

    Au lieu de traiter INM comme un être supérieur à son peuple, tu ferais mieux de lui demander de descendre de son piédestal pour traiter son peuple sur une base égale.

    Si vous continuez de penser que vos chefs sont supérieurs à vous plutôt que les voir comme un de vous, identiques, qui méritent le même respect et la même dignité alors le principe de base même de la democratie est faussé.

    Ceci étant, ni toit ni INM ne sont au-dessus ou supérieur au vendeur de fruit au coin de la rue. Par conséquent, si l’un de vous déroge à ses responsabilités, on est en droit de vous demander de rendre des comptes et exiger des réparations.

  8. Bien dit, frère Issoufou. Seulement dans les deux camps il y a beaucoup de faucons. Et avec leur mentalité congénitalement mauvaise et pleine de haine, le dialogue sera difficilement instaurable

  9. Le problème est que le camps de mouvance considère le camps des contestataires dont j’y fait partie comme des intrus dans les affaires de l’État. C’est comme si nous ne sommes pas des Nigériens. Et ce qu’ils oublient: Douniya Rawa yin mata ce. Rien ne résiste au temps allons seulement.

  10. Je ne sais pas quand cela va arriver, je ne sais pas comment ça va arriver mais le jour où les nigériens vont s’entendre autour de l’essentiel notre pays fera des merveilles.
    ALLAH protège notre pays, guide nous avec Ta Lumière Divine et fais de nous les instruments de Ton irrésistible Volonté. . AMEEEEEN!

  11. Bien vu.
    Cessons d’être la risée du monde entier.
    Cessons le jeu des ennemis du Niger
    Pensons à la nécessaire stabilité sociale et des institutions pour jeter les bases du développement de notre pays.
    Sachons que personne ne gagne dans la confrontation.
    Nous avons trop perdu du temps dans les querelles intestines depuis la CNS. Et le résultat est là: nous sommes toujours classés parmi les derniers en IDH.

  12. Voilà le grand frère à ouvert le débat. Les marchés sont pas nécessairement la solution. Notre pays prends un gros risque en se divisant de la sorte. C’est notre pays à tous, allons autour de la table.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Elections au Niger : Le Président Issoufou Mahamadou retire sa carte d’électeur biométrique

Le Président de la République Issoufou Mahamadou, accompagné par les deux Premières Dames,…